cgelitti
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes.

Je suis paniquée et dans le brouillard, mais en même temps, au cas où l'hypothèse avancée se confirmerait, je me demande comment aborder la prochaine consultation avec le gynéco qui me suit, qui est le plus probablement concerné par mon possible problème actuel...

J'ai subi plusieurs opérations pour endométriose, peu à peu je n'ai plus d'organes génitaux ; jusque-là, tout va bien. Il se trouve que le dernier organe colonisé par mon endométriose était la vessie. Jusque-là, rien de très problématique, c'est rare mais ça arrive.

Mais lors de ma récente cystoscopie (examen de la vessie), outre mes problèmes d'incontinence urinaire d'effort, dont je me doutais mais plus difficiles à résoudre que prévu, l'urologue pense qu'en plus, le nerf de la vessie a probablement été lésé lors des opérations liées à l'endométriose... Certes, on m'avait bien parlé de possible neuropathie après l'hystérectomie (hypothèse jamais vérifiée d'ailleurs), mais c'est quand même le dernier gynéco, l'actuel, qui a été au plus près de ma vessie... Assisté ou non d'un urologue on ne le saura sans doute jamais ! Comme je ne verrai pas le spécialiste référent régional avant fin mai, et sûrement avec à la clé d'autres examens pour confirmer ou pas cette hypothèse, il me faut attendre tout ce temps pour revoir mon gynéco. Si en fin de compte mon nerf de la vessie n'est pas abîmé, tout va bien, surtout pour lui ! Mais si l'hypothèse de l'urologue s'avère juste, comment aborder la prochaine consultation gynécologique où je suis supposée faire le point sans être ni trop agressive ni tout de même prise pour une imbécile ? ? ? Et en plus, cet éventuel souci pourrait fort bien expliquer la persistance anormale des douleurs souvent jour et nuit, alors qu'en principe, après hystérectomie totale et donc ménopause définitive, théoriquement beaucoup disent que la douleur devrait avoir disparu depuis environ un an, soit après avoir franchement récupéré de la dernière opération... Et comme j'en suis déjà à mon sixième gygy rien que pour cette maladie, et que je veux quand même pouvoir compter sur un bon spécialiste ne serait-ce que pour mes seins à surveiller, j'avoue que je suis à la fois paniquée et pleine d'interrogations... Déjà que mon gynéco n'est pas du tout un grand communiquant en temps normal, si en plus je dois arriver avec une mauvaise nouvelle, même en essayant de bien l'enrober, je me demande vraiment comment aborder le prochain rendez-vous ! Heureusement que j'ai beaucoup de temps devant moi ! Au passage, outre que je serais grandement intéressée par vos conseils, l'une de vous aurait-elle subi semblable complication après opérations pour endométriose, et si oui, une solution a-t-elle été trouvée et si oui, laquelle ? D'avance, un grand et chaleureux merci si l'une de vous peut et essaie de se lancer dans l'aventure de m'apporter une aide quelconque... Merci d'avance...

Bonne soirée et bien cordialement à toutes,

Maritchou13.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés