Pleurs excessifs : bébé digère mal
Publié le 17 Novembre 2004 par Rédaction E-sante.fr

L’aide psychologique et comportementale des parents

Pourtant, les facteurs psychologiques et comportementaux des parents sont prépondérants et font donc partie du traitement.

Le contact physique

Porter dans les bras, bercer, masser et caresser le bébé en pleurs sont conseillés. L'usage de la tétine peut également être bénéfique.

PUB

Les astuces diététiques

PUB

Faire boire lentement, diminuer le calibre de la tétine, régulariser le rythme des biberons et ne pas trop donner.

Déculpabiliser

Les pleurs d'un bébé sont véritablement épuisants. Les mères qui passent toute la journée avec leur nouveau-né doivent s'accorder des moments de répit en confiant leur enfant à une tierce personne, et ce, sans avoir le sentiment de l'abandonner, sans culpabiliser !

C'est bénéfique à la mère, mais également à l'enfant qui va retrouver une maman plus disposée.

Source : Journée parisienne de pédiatrie, novembre 2004, communication du Dr Marc Bellaïche (hôpital Robert-Debré, Paris).
La rédaction vous recommande sur Amazon :