pierreyloj
Portrait de cgelitti
Je m?appelle Cédric et j?ai 24 ans.

Tout a commencé un matin où je me suis levé avec une sensation de bouchon à l?oreille droite?

Je n?ai jamais été sujet à une quelconque otite (sauf une fois étant bébé), mais rien de grave, en tout cas jusqu'à maintenant? Je ne me suis pas inquiété outre mesure, sûrement un bouchon de cérumen?

Grosse erreur : j ai attendu 5 jours avant de me rendre chez mon médecin généraliste, j?avais mieux a faire, si j avais su?

En me rendant chez lui, première surprise : aucun bouchon, mes tympans sont nickels? devant son étonnement, je commence à m?inquiéter : si je n? ai pas de bouchon, d?où cette sensation de plénitude peut-elle venir ?

En faisant des tests chez moi je me rend compte que j?entends moins bien d?une oreille.. &nb sp; &nb sp; &nb sp; Je m?inquiète encore plus et réalise progressivement que ce problème n?est peut être pas aussi anodin? de plus, je commence a constater un acouphène à sonorité grave (ex :le bruit d?un frigo ouvert) prenant place dans mon oreille?

Je cherche donc tout naturellement à prendre rendez vous chez mon orl? pas de place. Je contacte les cabinets d?autres spécialistes, mais personne ne veut de moi avant au moins 2 semaines? même en insistant, personne ne veut m?examiner dans un délais convenable pour un problème de ce type nécessitant une attention rapide ?

Déontologie? Sûrement une notion oubliée de nos cher médecins lorsque leur affaire tourne bien et que leur carnet de consultations sont assez remplis à leur goût? & nbsp; & nbsp; & nbsp; & nbsp; & nbsp; & nbsp; & nbsp; & nbsp; Une secrétaire me répond même que de toutes façons « les acouphènes ne se soignent pas et qu?il fallait que je m?y fasse »? on voit qu?elle n?a jamais souffert de ce problème? je ne lui souhaite pas, mais c?est limite? cette phrase me met hors de moi à présent, bien sur que SI, il y a des choses à faire, mais en attendant 2 semaines, en effet, il n?y a plus grand chose à espérer ensuite? &nbs p; &nbs p; &nbs p; &nbs p; &nbs p; &nbs p; &nbs p; &nbs p; &nbs p; &nbs p; &nbs p; &nbs p; Si les orl préfèrent constater les dégâts plutôt que de les traiter, alors il y a problème? ça reste mon avis personnel bien entendu?

De plus en plus inquiet, je commence a lire les différents témoignages sur Internet? je comprends vite que je ne dois pas tarder et que le temps tourne en ma défaveur?

Le lendemain je me rends aux urgences de l?hôpital central de Nancy. Ma sensation de bouchon est déjà présente depuis une semaine.

Arrivé a l?hôpital, je comprend vite que la seule façon d?avoir une consultation avec un orl sans attendre un mois est de passer par les urgences

Je l?avoue, j?ai du exagérer pour me faire comprendre et qu?on me prenne au sérieux? à qui la faute ???

Apres être passé devant 5/6 internes (un d?eux m?a même dit que j?avais une petite otite et que je pouvais rentrer chez moi l esprit tranquille) et une matinée aux urgences plus tard, on m?accorde enfin une entrevue avec un orl?

Devant les symptômes suivants :

+++ Une hypoacousie unilatérale soudaine : l?audiométrie montre une baisse significative de mon audition sur les fréquences moyennes, ce qui est gênant pour la vie quotidienne car nous les utilisons surtout dans les conversations. La sensation de bouchon dont je me plaignais est caractéristique d?une perte d?audition sur les fréquences graves.

+++ l?examen de mes tympans ne dévoile aucune lésion, mon problème est donc invisible lors d?un examen standard.

+++ apparition d?un acouphène me rendant a moitié fou, il m?obsède, je pense que c?est la chose la plus désagréable que j?ai ressenti dans ma vie.

Le diagnostique tombe: pour la première fois j entend le nom de symptôme de Menière. C?est une maladie de labyrinthe me dit on. Un problème de pression et de fluides dans mon oreille interne. C?est irréversible, d?autres symptômes plus gênants comme des vertiges extrêmement handicapants devraient surgir ensuite et ma surdité s?aggraver.

On me dit que les causes de cette maladie ne sont pas encore précises : peut être un excès de sel, peut être parce que je suis nerveux, ou même dépressif, peut être parce que je fume, ou une maladie virale? En bref, ils en savent rien du tout, le dire serait plus simple?

On me prescrit un vasodilatateur: Le VASTAREL 20 mg? « peut être que ça m aidera ».. j?ai surtout l? impression qu?on me donne ça pour me dire qu?on m?a prescrit quelque chose et que je reparte chez moi sans chercher à en savoir plus? le médecin en face de moi étant « débordé », on ne me donne pas d? explications supplémentaires, on me donne un rdv pour un «VNG », un « PEA » et d?autres examens fixés deux semaines plus tard?

Je ne me satisfais pas de ça et je commence a me renseigner par moi même sur le net? le bruit que j?ai dans le crâne depuis déjà prêt d?une je me rend compte que la caractéristique principale de la maladie de méniere sont les vertiges? je n ai jamais eu de vertige? on me dit que ça peut venir plus tard.. je dois attendre qu?ils viennent c?est ça? &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; &nb sp; Je pense surtout que Méniere est un « fourre tout » dans lequel on inclut tout ce qu?on ne peut pas expliquer en dix minutes?

Je décide de me présenter directement chez « mon » orl pour faire forcing pour que les choses aillent plus vite. Grâce aux témoignages trouvés sur Internet, j?apprends que la prescription de corticoïdes est aussi indiquée dans les cas de surdité subite, que ce soit la maladie de Méniere ou autres?

Il m en prescrit donc (SOLUPRED 20 mg) et me dit que je ne dois pas me plaindre car certaines personnes perdent la totalité de leur audition sans que l?on sache expliquer pourquoi? j?ai l impression que pour lui un jeune musicien de 24 ans est comme un type qui va se faire opérer des dents de sagesse, il faut s?habituer? je suis pourtant dans un état de souffrance morale extrême et les idées noires font leur nid petit à petit dans ma tête polluée par les acouphènes ?

J?obtiens un autre rendez vous a l?hôpital.. on me dit de ne pas m inquiéter, même si c est Méniere, ça pourrait revenir comme c est parti? ça ne me rassure pas.. ; j y crois pas trop en fait.. mais on me préviens que ça pourrait être plus grave : une tumeur au cerveau est possible, et si elle a déjà commencé à toucher mon audition, c?est qu elle est déjà bien installée?

Je me demande si une tumeur ne serait pas moins pire que Méniere, au moins une tumeur , ça s?enlève? il me déconseille de prendre des corticoïdes car selon lui ils pourraient empêcher de voir une éventuelle infection lors des prochains examens? pourtant j?ai l impression que cela me fait du bien.. du coup je ne sais pas trop quoi penser, je l ai prend et je me sens coupable alors que c?est un autre orl qui me les a prescrit? L

On me dit que les perfusions ne changent rien, et qu?il n?existe rien d?autres que les vasodilatateurs?

Le temps passe et j attends mes examens fixé dans quelques jours? les symptômes sont apparus il y a bientôt deux semaines et je sais qu?il y a déjà moins de chances pour que je récupère mon audition initiale dans le meilleur des cas, c?est à dire si je souffre d une baisse d audition subite? ce qui serait déjà catastrophique pour moi?

Ce qui m inquiète le plus, c?est d?avoir l impression qu?on me soigne mal, alors que je vois sur le net qu?il y a plusieurs façons de traiter les problèmes de perte d?audition subite et d?acouphènes comme les perfusions ou les caissons hyperbare?

Personne n?arrive à me renseigner? j ai l impression de voir ma chance de guérir partir un peu plus loin tous les jours?

Etant musicien, le monde s?écroule autour de moi? je me suis toujours protégé, je suis même le premier a faire la morale aux gens s exposant au son amplifié sans protection, la musique étant plus qu?une passion pour moi, j estime ma vie comme foutue, on peut trouver que j? exagère, je m?en fiche, c?est ce que je ressens? les médecins m?ont bien dit que mes problèmes ne sont pas liés a ma passion.

Je viens d?écrire ce témoignage pour aider les gens qui seront dans le doute comme je le suis actuellement? cette souffrance invisible est horrible. Je donnerai tout pour que tout redevienne comme avant. Je suis étudiant et mes examens sont fichus car je n arrive pas a me concentrer.

Je veux qu?on fasse en sorte que je puisse me dire que tout a été fait pour que ma vie soit celle que j?avais choisi avant ce problème. L?idée que je rate mes chances de guérison parce qu?on me fait attendre m?est insupportable.

Vivre m?intéresse, survivre beaucoup moins.

PUB
PUB