BRIG57100
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous, depuis peu, nous avons appris que mon compagnon rentrait dans tous les symptômes de cette maladie, ou une des "ces" maladies de Parkinson. En regardant plusieurs forums sur l'évolution, et le courage chez les autres patients, je n'ai pas osé en parler, mais voilà, de mon côté, depuis plusieurs années déjà, j'ai eu une très mauvaise réaction. Je n'ai plus de désir avec mon compagnon, même simplement de partager le même lit, ça m'est trop difficile. Bien avant, 8 ans, que l'on découvre son état, et ceci remonte à 2 mois seulement, il avait des comportements tellement semblable à la dépression, que dans la vie quotidienne, il ne réagissait plus à rien, ni perso, ni professionel, il avait décidé de tout laisser tomber, comme s'il attendait que je parte, que je le laisse dans ses problêmes. Après maintes et maintes tentatives pour le faire reprendre de l'entrain dans la vie quotidienne, moi, j'ai toujours refuser l'acte, car j'avais besoin de sentir qu'il était désireux de continuer sa vie avec moi, en vain, la situation a empiré, je me suis cantonnée à mon boulot quotidien à la maison comme dans notre commerce (il est à son compte et je suis sa vendeuse, sa femme de ménage, la mère de notre fils) Tous les soirs, la question demeure, vais-je le rejoindre ou non ? et je reste dans ma banquette, et le lendemain, la vie quotidienne reprend et nous ne pouvions plus parler raisonnablement de cela, c'était la crise, sinon. Aujourd'hui, je me dis que PEUT-ETRE la maladie était déjà là, et ce, à peine deux ans après notre rencontre et la naissance de notre fils. Je veux comprendre, je veux que cela revienne une situation plus "normale". Qui peut me répondre ? Un psy, pas possible, il ne veut pas en entendre parler, le généraliste de famille, elle m'a soigné pour une dépression pendant deux ans et ça n'a que fait d'empirer les choses car à mon tour, je débloquais, insomnies, mémoire, spasmophilie, ou alors OUT, ou alors hystérie, ou même une fois envie suicidaire, un sexologue ? il me renverrait auprès d'un autre spécialiste, la situation étant tellement embrouillée avec Parkinson, même si mon ami n'en est qu'à 2 mois, je sais qu'il faut encore attendre, mais j'ai besoin d'info, quand même pour garder le moral et espérer que tout s'arrangera dans sa tête et dans la mienne, car moi aussi, j'ai eu des expériences auparavant qui ont peut-être aussi été la base de ma foutue réaction, aidez-moi, s'il vous plaît, pour tenir et réussir à nous sortir de là, et pouvoir faire face à ce qui nous attend dans les prochaines années.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés