Oeil au beurre noir

L'apparition d'une ecchymose périorbitaire, mieux connue sous le nom d'œil au beurre noir, est toujours une expérience traumatisante. Bénigne dans la très grande majorité des cas, elle n'empêche pas de poursuivre normalement le cours de ses activités.

Publicité

Oeil au beurre noir : Conseils pratiques

Ne pas s'inquiéter

En principe, aucun traitement n'est requis pour un œilau beurre noir.

Appliquer des compresses froides

Vous pouvez appliquer un sac de petits pois surgelés ou des glaçons enveloppés dans une serviette (pour éviter que le froid intense ne brûle la peau). Laissez-les de cinq à dix minutes, et ce, quatre fois par jour pendant quelques jours ou jusqu'à ce que l'enflure diminue.

Nettoyer la plaie

S'il y a une plaie superficielle, il faut la garder propre en la lavant à grande eau.

Éviter l'aspirine ou tout autre anticoagulant

Cela pourrait prolonger l'hémorragie causant la coloration. Préférez du paracétamol à raison de un ou deux comprimés de 500 mg quatre fois par jour sans dépasser huit comprimés. Par contre, si vous prenez des anticoagulants de façon permanente pour des raisons médicales, consultez votre médecin traitant dans les 12 heures pour savoir la conduite à suivre.

Oeil au beurre noir : Quand consulter ?

  • La douleur dépasse la simple sensibilité.
  • Votre vision est altérée de quelque façon que ce soit ou vous voyez double.
  • La paupière s'est affaissée ou encore vous n'arrivez pas à l'ouvrir.
  • Votre œilest sensible à la lumière.
  • L'ecchymose s'accompagne d'une plaie importante.
  • L'ecchymose périorbitaire, qui est apparue en l'absence de traumatisme, s'accompagne d'ecchymoses qui surgissent spontanément sur tout le corps.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 13 Novembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Mardi 21 Mai 2013 : 13h09
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001.
PUB
PUB