éva
Portrait de cgelitti
je m'adresse surtout aux parents de jeunes DID et je pense que pas mal de jeunes DID se reconnaitront dans mon histoire.

j'ai eu mon DID à l'âge de 8 ans (coma diab. et glycémie à 11gr, sauvée de justesse). c'était en 67, je me rappelle les prises de sang continuelles (pas de dextro à l'époque, donc de vraies prises de sang jusqu'à 15/jours). Bref, j'ai passé 3 mois à l'hôpital, puis je suis rentrée chez moi. Mon père est DCD en 70 et ma mère s'est retrouvée seule avec 3 enfants dont la malade (moi). Une année après la découverte de ma maladie, je suis partie en colonie de vacances pour DID dirigée par l'AJD (Aide aux Jeunes Diab.) Une superbe association qui aide les enfants et ados à mieux accepter leur maladie et surtout, qui leur apprend à se prendre en main, à faire soi-même analyse et piqûre et.... à leur faire comprendre qu'ils ne sont pas tellement différents des autres.

Ma mère, qui connaissait d'autres parents de DID, avait tendance à me surprotéger : pas de voyages scolaires, pas de sports qu'elle considérait dangereux (équitation), si elle avait pu et si je m'étais faire : pas de permis de conduire, pas de vacances avec des ami(e)s.... rien, par crainte de l'accident, de la satanée hypo qui vous attend au coin de la rue. Et surtout, surtout, le comble était, quand nous rencontrions du monde, la sempiternelle phrase : oui, c'est la petite malade, la diabétique. Pour un enfant, c'est mortel !

Je me suis rebellée, j'ai passé mon permis, je suis proprio de mon cheval, je pars en vacances (moins, car les chevaux coûtent et prennent du temps !) et tout compte fait, je vis une vie presque identique à celle de tout un chacun.

Attention : jamais, un DID ne sera à l'abri d'une hypo, d'une hyper ... mais, il saura gérer. J'ai tjs eu un diabète instable : mes glycémies passent allégrement à 0,35 à 4 gr par période. Mais, tout cela peut se réguler par la prise de sucre, une injection de rapide suppl. Le diabétique ressent les choses : sensation de soif, envie fréquente d'uriner, bouche pâteuse = hyper, perte de concentration, sueur, tremblement etc... = hypo.

ceci, simplement, pour vous dire : laisser vivre vos enfants et ados, laisser les mêmes faire leurs expériences et si vous en avez la possibilité, adhérez à cette formidable asso. l'AJD et envoyez vos gamins apprendre à se prendre en charge et à devenir grands.

moi, à 9 ans, je refusais que quiconque me pique et j'asustais mes doses sous le contrôle de ma mère.

merci d'avoir pris le temps de me lire !

PUB
PUB

Contenus sponsorisés