NANOCIS, trousse pour la préparation de la solution injectable de sulfure de rhénium colloïdal et de technétium (99mTc) (nanocolloïde)

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  

NANOCIS 0,24 mg trousse pour préparation radiopharmaceutique

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  

Chaque flacon A contient 0,24 mg de sulfure de rhénium (Re2S7) correspondant à 0,15 mg de rhénium élément (Re).

Les particules colloïdales présentent un diamètre moyen de 100 nm environ (analyse spectroscopique de corrélation de photons et de mouvement brownien).

Le radioélément n’est pas fourni avec la trousse.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

Le produit ne contient pas de conservateur antimicrobien.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  

Trousse pour préparation radiopharmaceutique.

Flacon A : solution colloïdale marron foncé, de pH compris entre 4,5 et 6,5.

Flacon B : lyophilisat blanc.

4. DONNEES CLINIQUES  

4.1. Indications thérapeutiques  

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.

Après radiomarquage avec une solution injectable de pertechnétate (99mTc) de sodium, la solution de sulfure de rhénium colloïdal marqué au technétium (99mTc), obtenue peut être utilisée en :

Lymphographie pour la visualisation du système lymphatique régional :

·Imagerie préopératoire et détection peropératoire des ganglions sentinelles des tumeurs suivantes : cancer du sein, mélanome, cancers de la vulve, du pénis, de la prostate, cancer épidermoïde de la tête et du cou.

·Imagerie du flux lymphatique régional avant radiothérapie individualisée.

·Imagerie du flux lymphatique pour le diagnostic de lymphœdème des extrémités.

Exploration digestive (scintigraphie gastro-œsophagienne).

4.2. Posologie et mode d'administration  

Présentation multidose.

Précautions à prendre avant la manipulation ou l’administration du médicament

Ce médicament doit être radiomarqué avant d’être administré au patient.

Posologie

Adultes et personnes âgées

Lymphographie pour visualisation des ganglions sentinelles :

L'activité de solution injectable de sulfure de rhénium colloïdal et de technétium pertechnétate (99mTc) à administrer chez l'adulte dépend de l’indication, de la région anatomique à étudier et du délai entre l’injection du produit et l’acquisition des images.

Le choix du site d'administration se fait en fonction du territoire anatomique à étudier. L'injection est réalisée sans surpression au niveau d'un tissu conjonctif lâche présentant une perfusion sanguine correcte. Avant d'injecter le produit, il convient d'exclure une effraction vasculaire en aspirant à la seringue.

Mélanome: 10 – 100 MBq par voie intradermique répartis en 4 dépôts autour de la tumeur. Il est recommandé de ne pas dépasser un volume de 0,2 mL à chaque dépôt.

Les images scintigraphiques sont acquises immédiatement après l’injection et régulièrement répétées jusqu’à ce que le ganglion sentinelle soit visualisé.

Cancer du sein : une activité totale de 5 à 20MBq (0.2mL) répartie en une ou plusieurs injections, sous palpation ou contrôle échographique.

L’activité injectée varie en fonction du temps écoulé entre l’imagerie scintigraphique et la chirurgie.

Un volume maximal de 0.5mL peut être justifié en cas de tumeur profonde.

En cas de tumeur superficielle, la voie d’administration peut être soit intradermique en regard de la tumeur, soit sous-cutanée péri-tumorale. L’injection peut être réalisée en péri-aréolaire en cas de tumeur des quadrants supérieurs.

En cas de tumeur profonde, la voie d’administration péri-tumorale est recommandée.

Les images scintigraphiques du sein et de la région axillaire sont acquises entre 15 et 30 minutes puis à 3 heures après injection.

Cancer de la prostate :200 MBq par voie transrectale, dans les lobes prostatiques sous contrôle échographique (une injection de 100 MBq dans 0,3 mL pour chaque lobe prostatique).

Le traceur est injecté la veille de l’intervention. Le patient aura reçu préalablement une prophylaxie antibiotique à large spectre (comme pour toute biopsie prostatique).

Les images scintigraphiques sont réalisées immédiatement après que le patient ait vidé sa vessie.

Cancer du pénis :la veille de l’intervention 60 MBq sont administrés par voie intradermique dans les 2 centimètres autour de la tumeur.

Les images scintigraphiques sont obtenues juste après l’injection et toutes les 30 minutes jusqu’à visualisation du ganglion sentinelle.

Cancer de la vulve: la veille de l’intervention chirurgicale, injection intradermique de 60 à 120 MBq dans 0,2 mL en 4 dépôts autour de la tumeur.

Les images scintigraphiques sont obtenues juste après l’injection et toutes les 30 minutes jusqu’à visualisation du ganglion sentinelle.

Cancer épidermoïde de la tête et cou : sous anesthésie locale, injection de 20 à 40 MBq dans 0,5 à 1,0 mL par voie sous-muqueuse à la périphérie de la tumeur. L’injection est aussitôt suivie d’un rinçage de la bouche par une solution non alcoolisée afin de réduire la quantité d’activité qui pourrait être déglutie par le patient.

Les images scintigraphiques sont acquises immédiatement après l’injection et poursuivies jusqu’à 2 heures après injection.

Imagerie du flux lymphatique avant radiothérapie ou à la recherche d’un lymphœdème :20 à 200 MBq par injection sous-cutanée unique ou multiple. L’activité est généralement inférieure à 20 MBq par site d’injection. Les volumes recommandés vont de 0,2 à 0,3 mL. Un volume maximal de 0,5 mL ne doit pas être dépassé.

Etude du reflux gastro-œsophagien :

Chez l'adulte et chez l’enfant, l’activité de solution injectable de sulfure de rhénium colloïdal et de technétium (99mTc) administrée par voie orale est de 3,5 à 12 MBq (d'autres activités peuvent se justifier). Le produit est dilué dans une phase liquide conformément au protocole habituel de chaque centre.

Une scintigraphie dynamique peut être réalisée parallèlement à l'enregistrement d'images statiques.

Insuffisance rénale / Insuffisance hépatique

L’activité à administrer doit être déterminée avec soin car une exposition accrue aux radiations est possible chez ces patients. Pour les instructions concernant le radiomarquage et le contrôle de la pureté radiochimique du médicament avant administration, voir la rubrique 12.

Pour la préparation du patient, voir la rubrique 4.4.

4.3. Contre-indications  

Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1. ou à l’un des composants du radiopharmaceutique marqué.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  

Risque de réactions d'hypersensibilité ou de réaction anaphylactique

En cas de réaction d’hypersensibilité ou de réaction anaphylactique, l’administration du produit doit être immédiatement interrompue et un traitement par voie intraveineuse doit être débuté si nécessaire. Afin de permettre une prise en charge rapide en cas d’urgence, il convient d’avoir à disposition immédiate les médicaments et le matériel nécessaires, notamment une sonde d’intubation trachéale et du matériel de ventilation.

Justification du bénéfice/risque individuel

Chez chaque patient, l’exposition aux rayonnements ionisants doit être justifiée par le bénéfice attendu. L’activité administrée doit, dans tous les cas, correspondre à la plus faible dose de rayonnements possible compatible avec l’obtention de l’information diagnostique recherchée.

Insuffisants rénaux/ hépatiques

Le rapport bénéfice/risque doit être déterminé avec soin, car une exposition accrue au rayonnement est possible chez ces patients, voir rubrique 4.2.

La lymphoscintigraphie est déconseillée chez les patients présentant une obstruction complète du réseau lymphatique, notamment au niveau des membres inférieurs, en raison du risque d'irradiation au niveau des sites d'injection.

La pratique du repérage du ganglion sentinelle nécessite que l’ensemble de l’équipe prenant en charge le patient soit formée à cette technique.

Les données de la littérature démontrent une amélioration du taux d’identification par la double détection : radiopharmaceutique et colorimétrique.

Préparation du patient

Le patient doit être bien hydraté avant le début de l’examen et uriner aussi souvent que possible au cours des premières heures suivant l’examen afin de réduire l’exposition aux rayonnements ionisants.

Après l’examen

Tout contact rapproché avec les nourrissons ou les femmes enceintes doit être évité durant les 24 premières heures après administration.

Mises en garde spécifiques

Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose, et par conséquent peut être considéré comme pratiquement sans sodium.

Pour les précautions liées au risque environnemental, voir rubrique 6.6.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  

L’administration d'anesthésiques locaux ou de hyaluronidase avant l'injection de la préparation marquée perturbe la captation par le système lymphatique.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  

Femme en âge d’avoir des enfants

Lorsqu'il est nécessaire d'administrer des produits radiopharmaceutiques chez une femme en âge d’avoir des enfants, il est important de déterminer si elle est enceinte ou non. Toute femme n'ayant pas eu ses règles doit être considérée comme enceinte jusqu'à preuve du contraire. Dans l'incertitude quant à une éventuelle grossesse (en cas d’aménorrhée, de cycles très irréguliers, etc.), d'autres techniques n'utilisant pas les rayonnements ionisants (si elles existent) doivent être proposées à la patiente.

Grossesse

Les examens utilisant des radionucléides chez la femme enceinte entraînent également l'irradiation du fœtus. Seuls les examens impératifs doivent donc être réalisés pendant la grossesse, si le bénéfice attendu excède largement le risque encouru par la mère et le fœtus.

Allaitement

Avant d'administrer un produit radiopharmaceutique à une femme qui allaite, il faut envisager de retarder l'examen jusqu'à la fin de l'allaitement ou s'assurer, dans le cas contraire, que le produit radiopharmaceutique le plus approprié a été choisi, compte tenu du passage de la radioactivité dans le lait. Si l'administration est considérée comme indispensable, l'allaitement maternel doit être interrompu pendant 24 heures et le lait tiré doit être éliminé.

Tout contact étroit avec des nourrissons doit être évité durant cette période.

Fertilité

Aucune étude sur la fertilité n’a été réalisée.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  

NANOCIS n’a aucun effet ou un effet négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  

L'administration du produit peut très rarement entraîner des effets secondaires de type allergique.

L'administration de la solution hypertonique de sulfure de rhénium colloïdal et de technétium (99mTc) peut entraîner une douleur au point d'injection.

L'exposition aux rayonnements ionisants peut entraîner le développement de cancers et d'anomalies héréditaires. La dose efficace étant de 1,66 mSv quand la radioactivité maximale recommandée de 250 MBq est administrée, la probabilité de survenue de ces effets indésirables est considérée comme faible.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.signalement-sante.gouv.fr.

4.9. Surdosage  

En cas d’administration d’une activité excessive par voie orale, dans le cadre de la scintigraphie gastro-œsophagienne, la dose absorbée par le patient peut être réduite en favorisant l'élimination du radionucléide.

En cas d’administration d’une activité excessive après injection sous-cutanée, dans le cadre d'une lymphographie, il n'est pas possible de réduire la dose absorbée par le patient en raison de la faible élimination du radionucléide.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  

Classe pharmacothérapeutique : Produit radiopharmaceutique à usage diagnostique, code ATC : V09DB06

Effets pharmacodynamiques

Aux concentrations chimiques utilisées pour les examens de diagnostic, le sulfure de rhénium colloïdal et de technétium (99mTc) paraît n’avoir aucune activité pharmacodynamique.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  

·Injection sous-cutanée :

Le sulfure de rhénium colloïdal et de technétium (99mTc) est administré par injection sous-cutanée, généralement dans les espaces interdigitaux des mains ou des pieds, ou en périphérie de la tumeur.

La paroi des capillaires lymphatiques est dépourvue de membrane basale et présente des solutions de continuité avec des pores, de telle sorte que les colloïdes de petite taille sont rapidement absorbés dans le liquide lymphatique à partir du liquide interstitiel. Durant la circulation de la lymphe à travers les ganglions, une partie des colloïdes est phagocytée par les cellules bordantes du système réticulo-endothélial. Ce processus se reproduit ultérieurement au niveau de chaque ganglion lymphatique.

Le produit administré est un colloïde métallique qui est en partie phagocyté et stocké au niveau du premier groupe ganglionnaire.

L'activité au niveau des ganglions lymphatiques montre que 3,06 ± 0,10 % de l'activité administrée sont fixés à la 1ère heure et 3,83 ± 0,16% à la 3èmeheure.

Au cours des premières heures après l'administration, le passage dans le compartiment vasculaire est négligeable.

Les données expérimentales montrent que le produit est éliminé par voie urinaire et hépatique. 3 heures après l'injection, 11% de l'activité administrée sont retrouvés dans le parenchyme hépatique. L'activité au niveau vésical augmente progressivement jusqu'à atteindre 14,6 % de la dose injectée à la 60ème minute.

·Administration par voie orale :

Le sulfure de rhénium colloïdal et de technétium (99mTc) administré par voie orale n'est pas résorbé par le tube digestif.

5.3. Données de sécurité préclinique  

Dans les études de la toxicité aiguë par voie intraveineuse chez la souris, le nanocolloïde de sulfure de rhénium n'a entraîné aucune anomalie après l'injection d'une préparation, à la dose de 2,5 mg de sulfure de rhénium/kg et 50 mg de pyrophosphate de sodium/kg ni au cours des 7 jours suivant cette administration.

Ce produit n’est pas destiné à être administré de façon régulière ou continue.

Des études de mutagénèse, de tératogenèse et de carcinogénèse à long terme n’ont pas été réalisées

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  

6.1. Liste des excipients  

Flacon A (sous atmosphère d’azote)

Gélatine

Acide ascorbique

Acide chlorhydrique concentré

Hydroxyde de sodium (pour ajustement du pH)

Eau pour préparations injectables

Flacon B (sous atmosphère d’azote)

Pyrophosphate de sodium décahydraté

Chlorure d'étain dihydraté

Hydroxyde de sodium (pour ajustement du pH)

Acide chlorhydrique concentré (pour ajustement du pH)

6.2. Incompatibilités  

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments à l’exception de ceux mentionnés dans la rubrique 12.

6.3. Durée de conservation  

6 mois.

La date de péremption est indiquée sur le conditionnement extérieur ainsi que sur chaque flacon.

Après radiomarquage : conserver à une température ne dépassant pas 25°C et utiliser dans les 4 heures après reconstitution.

6.4. Précautions particulières de conservation  

Conserver la trousse au réfrigérateur (2 °C et 8 °C).

Pour les conditions de conservation du médicament après radiomarquage, voir la rubrique 6.3.

Les produits radiopharmaceutiques doivent être conservés conformément à la réglementation nationale relative aux produits radioactifs.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   

a) Flacon (A) de 15 mL en verre étiré incolore, de type I de la Pharmacopée Européenne, contenant 1 mL de solution stérile ;

et

b) Flacon (B) de 15 mL, en verre étiré incolore, de type I de la Pharmacopée Européenne, contenant un lyophilisat à reconstituer avec la solution contenue dans le flacon (A). Le marquage est effectué à l’aide d’une solution de pertechnétate de sodium (99mTc) de la Pharmacopée Européenne.

Présentation : boîte de 5 flacons A et 5 flacons B.

6.6. Précautions particulières d’élimination et de manipulation  

Mises en garde générales

Les produits radiopharmaceutiques ne doivent être réceptionnés, utilisés et administrés que par des personnes autorisées dans un service agréé. Leur réception, conservation, utilisation, transfert et élimination sont soumis aux réglementations et aux autorisations appropriées des autorités compétentes.

Les produits radiopharmaceutiques doivent être préparés de manière à satisfaire à la fois aux normes de radioprotection et de qualité pharmaceutique. Les précautions appropriées d'asepsie doivent être prises.

Le contenu du flacon doit être utilisé exclusivement pour la préparation de la solution de sulfure de rhénium colloïdal marqué au technétium (99mTc) et ne doit pas être administré directement au patient sans avoir été d'abord soumis à la procédure de radiomarquage.

Pour les instructions concernant le radiomarquage du médicament avant administration, voir rubrique 12.

Si à un moment quelconque lors de la préparation de ce produit, l'intégrité du flacon est compromise, le produit ne doit pas être utilisé.

Les procédures d’administration doivent être effectuées de manière à limiter le risque de contamination du médicament et d’irradiation des opérateurs. Un blindage adéquat est obligatoire.

Le contenu de la trousse avant marquage n’est pas radioactif. Cependant, après ajout de la solution de technétium (99mTc), la préparation finale doit être maintenue dans un blindage approprié.

L'administration de produits radiopharmaceutiques présente des risques pour l'entourage du patient en raison de l'irradiation externe ou de la contamination par les urines, les vomissements etc. Par conséquent il faut prendre des mesures de protection contre les radiations conformément aux réglementations nationales.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

CIS BIO INTERNATIONAL

RN 306 – SACLAY

BP 32

91192 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

8. NUMERO(S) D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

·CIP 553 080.8 ou 34009 553 080 8 9 : 5 flacons de 1 mL de solution accompagnés de 5 flacons de 3,5 mg de lyophilisat.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE L’AUTORISATION  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  

Le technétium (99mTc) est produit au moyen d’un générateur (99Mo/99mTc) et décroît en émettant un rayonnement gamma d'une énergie moyenne de 140 keV et une demi-vie de 6,02 heures pour donner du technétium (99Tc) qui, en raison de sa longue demi-vie de 2,13 x 105 ans peut être considéré comme quasi-stable.

·Dosimétrie après administration sous-cutanée :

Les doses de radiation absorbées par un patient de 70 kg après administration sous-cutanée du sulfure de rhénium colloïdal et de technétium (99mTc) ont été calculées selon le modèle dosimétrique prenant pour hypothèse une injection sous-cutanée dans le sein et un drainage lymphatique de 20% de l’activité administrée.

Table 1 : Doses absorbées par unité d’activité administrée (mGy/MBq) et dose efficace (mSv/MBq) après injection sous-cutanée dans le sein

Organe

Dose absorbée par activité injectée au site d’injection (mGy/MBq)

mGy/MBq/% drainage lymphatique

Dose absorbée pour une activité injectée de 250 MBq et un drainage lymphatique de 20 % (mGy)

Seins

5,6 ´ 10-2

2,58 ´ 10-5

14,13

Coeur

1,04 ´ 10-2

8,36 ´ 10-5

3,02

Thymus

9,94 ´ 10-3

2,56 ´ 10-5

2,61

Poumons

7,85 ´ 10-3

7,70 ´ 10-5

2,34

Surfaces osseuses

2,97 ´ 10-3

1,10 ´ 10-4

1,29

Peau

2,80 ´ 10-3

1,53 ´ 10-5

0,78

Foie

2,77 ´ 10-3

8,91 ´ 10-4

5,14

Estomac

2,49 ´ 10-3

8,17 ´ 10-5

1,03

Pancréas

2,34 ´ 10-3

1,67 ´ 10-4

1,41

Surrénales

1,88 ´ 10-3

1,51 ´ 10-4

1,22

Moelle osseuse

1,85 ´ 10-3

1,04 ´ 10-4

0,98

Muscles

1,69 ´ 10-3

3,30 ´ 10-5

0,58

Rate

1,61 ´ 10-3

8,66 ´ 10-4

4,73

Vésicule biliaire

1,39 ´ 10-3

2,40 ´ 10-4

1,55

Thyroïde

1,22 ´ 10-3

1,02 ´ 10-5

0,35

Reins

7,71 ´ 10-4

1,14 ´ 10-4

0,76

Côlon supérieur

4,72 ´ 10-4

6,84 ´ 10-5

0,46

Intestin grêle

3,05 ´ 10-4

5,07 ´ 10-5

0,33

Utérus

1,21 ´ 10-4

2,39 ´ 10-5

0,15

Côlon inférieur

1,13 ´ 10-4

2,26 ´ 10-5

0,14

Ovaires

1,11 ´ 10-4

2,92 ´ 10-5

0,17

Cerveau

1,02 ´ 10-4

8,09 ´ 10-6

0,07

Vessie

7,86 ´ 10-5

1,27 ´ 10-5

0,08

Testicules*

0,10 ´ 10-4

3,92 ´ 10-6

0,02

Corps entier

4,06 ´ 10-3

6,13 ´ 10-5

1,33

Dose efficace (mSv)

4,7 ´ 10-3

9,59 ´ 10-5

1,66

*Les doses absorbées par les testicules ont été calculées par modélisation pour un homme adulte.

Après administration sous-cutanée dans le sein d’une activité maximale de 250 MBq et en intégrant un drainage lymphatique de 20 %, la dose efficace est de 1,66mSv.

Les doses absorbées dans les organes critiques tels que : seins, foie, rate, poumons, vésicule biliaire, moelle osseuse, reins et vessie sont respectivement de 14,13 mGy, 5,14 mGy, 4,73 mGy, 2,34 mGy, 1,55 mGy, 0,98 mGy, 0,76 mGy et 0,08 mGy.

Dosimétrie en cas d'administration orale :

Selon le CIPR 80 (Commission Internationale pour la Protection Radiologique), les doses de radiation absorbées par les patients sont les suivantes :

Table 2 : TRACEURS NON RÉSORBABLES MARQUÉS AU (99mTc)

Administration en phase liquide par voie orale

DOSES ABSORBÉES PAR UNITÉ D'ACTIVITÉ ADMINISTRÉE (mGy/MBq)

Liste I

Médicament réservé à l'usage hospitalier.

Les produits radiopharmaceutiques ne doivent être utilisés que par des personnes qualifiées. Ils ne peuvent être délivrés qu'à des praticiens ayant obtenu l'autorisation spéciale prévue à l'article R 1333-24 du Code de la Santé Publique.

Dénomination du médicament

NANOCIS 0,24 mg trousse pour préparation radiopharmaceutique

Sulfure de rhénium (Re2S7)

CETTE NOTICE EST DESTINÉE AUX PATIENTS

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez d’autres questions, interrogez le spécialiste de médecine nucléaire qui supervisera l’examen

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en au spécialiste de médecine nucléaire. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que NANOCIS 0,24 mg trousse pour préparation radiopharmaceutique et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de recevoir NANOCIS 0,24 mg trousse pour préparation radiopharmaceutique ?

3. Comment utiliser NANOCIS 0,24 mg trousse pour préparation radiopharmaceutique ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver NANOCIS 0,24 mg trousse pour préparation radiopharmaceutique ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations

1. QU’EST-CE QUE NANOCIS 0,24 mg, trousse pour préparation radiopharmaceutique ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  

Classe pharmacothérapeutique : Produit radiopharmaceutique à usage diagnostique - code ATC : V09DB06.

Ce médicament est un produit radiopharmaceutique à usage diagnostique uniquement.

Nanocis contient du sulfure de rhénium comme substance active.

Après marquage avec une solution injectable de pertechnétate (99mTc) de sodium, le produit peut être utilisé pour des lymphographies et des explorations digestives (scintigraphie gastro-œsophagienne).

L’administration de Nanocis entraîne une exposition à une faible quantité de radioactivité. Votre médecin et le spécialiste en médecine nucléaire ont estimé que le bénéfice clinique que vous retirerez de l’examen avec ce produit radiopharmaceutique l’emporte sur le risque dû aux radiations.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE RECEVOIR NANOCIS 0,24 mg, trousse pour préparation radiopharmaceutique ?   

N’utilisez jamais Nanocis :

si vous êtes allergique au sulfure de rhénium (Re2S7) ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

Avertissements et précautions

Faites attention avec NANOCIS

·Si vous êtes enceinte ou si vous pensez l'être (voir rubrique « grossesse et allaitement »),

·Si vous allaitez (voir rubrique « grossesse et allaitement »),

·Si vous présentez une obstruction complète du réseau lymphatique, notamment au niveau des jambes.

Informez le spécialiste en médecine nucléaire si l'un des cas mentionnés ci-dessus vous concerne, Nanocis peut ne pas être approprié dans votre cas. Le spécialiste en médecine nucléaire vous informera.

Avant l'administration de Nanocis dans le cas d’un examen de la prostate :

Vous devrez recevoir préalablement des antibiotiques à titre préventif,

Vous devrez boire beaucoup d'eau et uriner juste avant l'examen pour une meilleure visualisation de la prostate.

Enfants et adolescents

Informez le spécialiste de médecine nucléaire si votre enfant a moins de 18 ans.

Autres médicaments et Nanocis

Informez le spécialiste en médecine nucléaire si vous prenez ou avez récemment pris tout autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, car il pourrait affecter la qualité des images et les résultats de l'examen : anesthésiques locaux ou hyaluronidase par exemple.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez d’avoir un enfant, demandez conseil au spécialiste de médecine nucléaire avant de recevoir ce médicament.

Vous devez informer le spécialiste en médecine nucléaire avant l'administration de Nanocis que vous pourriez être enceinte, si vous n'avez pas eu vos règles ou si vous allaitez. En cas de doute, il est important de consulter le spécialiste en médecine nucléaire en charge de l'examen.

Si vous êtes enceinte

Il est recommandé d'éviter tout examen au technétium (99mTc) durant la grossesse. En effet, les examens utilisant des produits radiopharmaceutiques peuvent présenter un risque pour le fœtus. Le spécialiste en médecine nucléaire administrera uniquement ce produit durant la grossesse si le bénéfice attendu est supérieur au risque encouru

Si vous allaitez

Informez le spécialiste en médecine nucléaire si vous allaitez. Il pourra décider de repousser l'examen jusqu'à la fin de l'allaitement, ou vous demander de cesser d'allaiter jusqu'à la disparition de la radioactivité de votre organisme.

Demandez au spécialiste en médecine nucléaire quand vous pourrez reprendre l'allaitement.

Généralement, l'allaitement peut reprendre 12 heures après l'injection.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Sans objet.

Nanocis contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par flacon et peut donc être considéré comme étant « pratiquement sans sodium ».

3. COMMENT UTILISER NANOCIS 0,24 mg, trousse pour préparation radiopharmaceutique ?  

Il existe des lois strictes sur l’utilisation, la manipulation et l’élimination des produits radiopharmaceutiques. Nanocis marqué sera uniquement utilisé dans une zone spéciale contrôlée. Ce médicament ne sera manipulé et ne vous sera administré que par des professionnels de santé formés et qualifiés pour l’utiliser en toute sécurité. Ils vous donneront toutes les informations qui vous seront nécessaires.

Le spécialiste en médecine nucléaire en charge de l'examen déterminera la quantité de sulfure de rhénium marqué au technétium (99mTc) à administrer dans votre cas. Il s'agira de la plus faible quantité nécessaire pour l'obtention des informations recherchées.

La quantité à administrer habituellement recommandée pour un adulte est comprise entre 3,5 et 200 MBq (MBq : mégabecquerel, l'unité utilisée pour exprimer la radioactivité).

Utilisation chez les enfants et les adolescents

La quantité à administrer à un enfant ou à un adolescent sera adaptée à sa masse corporelle.

Mode d’administration de Nanocis et réalisation de l’examen

Nanocis est administré par voie orale, par voie transrectale ou en injection sous-cutanée ou intradermique autour de la zone concernée par l’examen.

Une ou plusieurs injections sont nécessaires pour donner à votre médecin l’information dont il a besoin.

Pour une meilleure visualisation de la prostate il vous sera demandé d’uriner juste avant l’examen.

Durée de l’examen

Les images scintigraphiques sont acquises soit immédiatement après l’injection et jusqu’à 3 heures après, soit le lendemain de l’administration du produit, le jour de l’intervention. Votre spécialiste en médecine nucléaire vous informera de la durée habituelle de l’examen.

Le spécialiste en médecine nucléaire vous informera si vous devez prendre des précautions particulières après avoir reçu ce médicament. Demandez au spécialiste en médecine nucléaire si vous avez des questions.

Si vous avez reçu plus de Nanocis que vous n’auriez dû :

L’administration de NANOCIS et de la solution de pertechnétate (99mTc) de sodium est faite sous contrôle médical, ce qui limite la possibilité d’un surdosage.

Votre médecin peut vous recommander de boire abondamment. Cela est une pratique couramment utilisée lors de l'emploi d'un médicament radioactif en tant que produit de diagnostic.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations au spécialiste de médecine nucléaire qui supervise l’examen.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

L'administration de ce produit peut entraîner une douleur au point d'injection mais n'entraîne pas habituellement d'effets indésirables. Chez un nombre très faible de patients des réactions de type allergique ont été signalées.

Les réactions sont de courte durée et peuvent être traitées rapidement par le service de médecine nucléaire.

Ce produit radiopharmaceutique délivrera de faibles quantités de radiations ionisantes associées à un très faible risque de cancer et d’anomalies congénitales

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou au spécialiste en médecine nucléaire. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice.Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER NANOCIS 0,24 mg, trousse pour préparation radiopharmaceutique ?  

Vous n’aurez pas à conserver ce médicament. Ce médicament est conservé sous la responsabilité du spécialiste dans des locaux appropriés. Les produits radiopharmaceutiques doivent être conservés conformément à la réglementation nationale sur les matériaux radioactifs.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  

Ce que contient Nanocis  

·La substance active est : le sulfure de rhénium

·Les autres composants sont : la gélatine, l’acide ascorbique, l’acide chlorydrique, le pyrophosphate de sodium décahydraté, le chlorure d'étain dihydraté et l’hydroxyde de sodium

Qu’est-ce que Nanocis et contenu de l’emballage extérieur  

Vous n’aurez pas à détenir ni à manipuler ce médicament.

Présentation : Boîte contenant 5 flacons A et 5 flacons B.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché  

CIS BIO INTERNATIONAL

RN 306 – SACLAY

BP 32

91192 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché  

CIS BIO INTERNATIONAL

RN 306 – SACLAY

BP 32

91192 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

Fabricant  

CIS BIO INTERNATIONAL

RN 306 – SACLAY

BP 32

91192 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé :

Voir Résumé des Caractéristiques du Produit.

Ordonnance: 

Date autorisation de la Fiche Info: 

Mardi 29 Décembre 1981 : 15h00

Date de mise à jour de la Notice: 

Jeudi 12 Mars 2020 : 15h00

Date de mise à jour du Résumé des caractéristiques: 

Jeudi 12 Mars 2020 : 15h00
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :