Ménopause : 5 recettes pour retrouver votre équilibre

La ménopause apparaît dans la vie des femmes vers 50 ans avec un bon nombre de dérèglements pas toujours évidents à supporter. Faire attention à son assiette peut aider à soulager certains troubles comme les bouffées de chaleur. Dans son ouvrage “Ménopause - mon alimentation au quotidien” aux éditions Alpen, le Dr Michèle Serrand livre les clés nutritionnelles qui réduisent les désagréments de la ménopause. Découvrez 5 de ses recettes.
© getty
Sommaire

La ménopause n’est pas une maladie… Toutefois, cette étape inéluctable de la vie des femmes apporte son lot de symptômes parfois bien gênants. En effet, 20 à 25% des Françaises ménopausées sondées reconnaissent avoir des troubles affectant leur qualité de vie. Bouffées de chaleur, suées nocturnes, saut d’humeur, sécheresse vaginale, troubles urinaires, prise de points… l’ensemble de ces difficultés sont favorisées entre autres par la carence en œstrogènes liée à l’arrêt de fonctionnement des ovaires.

Ménopause : ce qu’il faut mettre dans son assiette

Une autre plainte courante des femmes ménopausées est la prise de poids. "Les modifications hormonales de la ménopause conduisent à une répartition différente des graisses chez la femme. Pendant la vie génitale les graisses sont réparties sur les cuisses et les hanches, constituant ainsi une réserve vite mobilisable pour les grossesses et l’allaitement. À la ménopause, les graisses se déplacent sur le ventre et en même temps la masse musculaire diminue", explique le Dr Michèle Serrand dans son livre "Ménopause - mon alimentation au quotidien" aux éditions Alpen.

Pour limiter les kilos supplémentaires, il conseille de faire 3 "vrais repas". C'est-à-dire un petit-déjeuner représentant 25% des calories de la journée, un déjeuner (40% des calories de la journée ; riche en protéines) et un dîner (35% des calories de la journée ; riche en glucides lents).

L’apport nutritionnel quotidien doit par ailleurs être constitué de 15% de protéines, 30 à 35% de lipides (en misant sur les acides gras insaturés comme  l’huile de colza et l’huile d’olive) et 50 à 55% de glucides (en privilégiant les sucres à index glycémiques bas).

Pendant la composition du menu, faites la part belle aux fruits et aux légumes. Ils sont riches en antioxydants,  surtout ceux contenant des caroténoïdes, de la vitamine C ou vitamine E, du sélénium. Ils jouent un rôle essentiel dans la lutte contre le vieillissement et la prévention de certaines maladies (ostéoporose, cancer...).

Pour vous aider à mettre ce qu'il faut dans votre assiette, suivez les 5 recettes équilibrées, issues de “Ménopause - mon alimentation au quotidien” aux éditions Alpen, présentées dans les pages suivantes.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.