Géraldine
Portrait de cgelitti
permettez moi de m'inscrire en faux concernant l'article sur les ménalomes. Particulièrement sur la façon don les malades attrapent ce mal.

Ma peau est celle d'un rouquin, ce qui signifie, plus fragile au soleil qu'un autre type de peau.

Venant du Maroc j'ai participé à de nombreuses colonies pour gamins de 12 à 15 ans. Dans ces colonies d'après guerre, nous nous trouvions tous les bambins en maillot de bain du matin jusqu'au soir et ceci en plein soleil de juillet et août. Nous allions à la plage, effectuant des jeux sur le sable, puis petit bain et retour à la colonie, sans avoir enlevé le sel de l'océan.

A lâge de 63 ans, je n'ai absolument rien malgré de très nombreux coups de soleils qui ont été même jusqu'au 2ème degrès.

Ma femme qui n'a pas vécue sous le soleil comme moi et qui s'est souvent protégée... se retrouve avec deux opérations d'enlèvement, chaque fois d'une chaine assez conséquente de ganglions attaqués par le mélanome malin.

Certains rayons solaires sont peut être la cause de la formation de mélanomes mais que penser de l'air saturé que nous respirons actuellement qui peut aidé, en servant de "loupe" ?....

PUB
PUB

Contenus sponsorisés