respectation
Portrait de cgelitti

Les Français sont partagés sur l'impact de la mise en place du système du médecin traitant sur la qualité des soins, système pour lequel ils plébiscitent leur généraliste, révèle un sondage Ifop.

Selon cette enquête pour la CNAMTS à paraître dans Le Journal du Dimanche et réalisée les 20 et 21 janvier auprès de 807 personnes, 95% des Français envisagent de choisir un médecin généraliste comme médecin traitant dans le cadre de la réforme de l'assurance-maladie. Ils sont 4% à indiquer qu'ils choisiront plutôt un médecin spécialiste.

Les sondés sont 91% à indiquer qu'ils ont d'ores et déjà un médecin qu'ils consultent régulièrement, contre 9% qui disent ne pas en avoir.

Sur les 91% qui disposent d'un médecin régulier, 95% se disent prêts à le prendre comme médecin traitant, contre 5% qui choisiront un autre praticien.

Les sondés sont 49% à juger que la mise en place du médecin traitant va améliorer la qualité des soins, contre 48% qui sont d'un avis contraire. Il y a 3% de sans opinion.

Ils sont par ailleurs 72% à juger que le renforcement des contrôles, notamment des arrêts maladie, va contribuer à la baisse des dépenses de santé, contre 27% qui sont d'un avis contraire. Il y a 1% de sans opinion.

CEUX QUI N'AURONT PAS DE MEDECIN TRAITANT A PARTIR DU 1er JUILLET 2005 pourront avoir un dépassement de 7 EUROS pour toute consultation .Je me permets de vous rappeler que tous les médecins considérent leurs honoraires insignifiants par rapport aux services rendus, 99 % d'entre eux vont vous faire payer 7 EUROS de supplémént car leurs confréres européens sont 2 à 4 fois mieux rémunérés qu'eux et s'investissent bien moins. La médecine française est une exception par sa qualité de soins jamais égalée et par son dévouement UN SEUL CONSEIL : choissisez vite car ne pas renvoyer le formulaire n'est reservé qu'aux classes très aisées de cette société.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés