Mauvaises postures

Les mauvaises postures ne sont pas que disgracieuses, elles provoquent de la douleur, des déformations et des troubles fonctionnels. Elles se manifestent le plus souvent au cours de l'adolescence.

Elles se définissent par rapport à la courbure normale de la colonne vertébrale vue de profil.

Cette courbure a la forme d'un "S" allongé : de haut en bas, on observe un creux au niveau du cou, puis un léger renflement en haut du dos et enfin un deuxième creux au bas du dos, dans la région lombaire.

Publicité

Mauvaises postures : Examens

La radiographie constitue l'examen de base.

On procède parfois à une orthodiagraphie (mesure de la longueur des membres inférieurs) ainsi qu'à des tests de flexibilité des muscles atteints.

Mauvaises postures : Traitement

Lordose

Le port d'orthèses plantaires (semelles spéciales portées à l'intérieur des chaussures) aide à corriger la position.

Des exercices d'étirement pourront assouplir les muscles postérieurs de la colonne s'ils sont rétractés ; on prescrira aussi des exercices pour renforcer les abdominaux.

On recommandera de perdre du poids, s'il y a lieu.

Dans le cas d'un syndrome de Cushing, le médecin traitera la maladie en cause.

Cyphose

La rééducation des muscles antérieurs de la colonne se fera au moyen du stretching.

Chez la femme ménopausée, l'hormonothérapie permettra de prévenir l'ostéoporose. En cas de contre-indication, le médecin aura recours à un autre traitement médicamenteux.

Pour la maladie de Scheuermann, on aura recours à la kinésithérapie ou à la rééducation posturale globale, traitement consistant à renforcer, au moyen d'exercices, les divers groupes musculaires du corps.

Certains cas graves nécessiteront le port d'un corset.

Scoliose

Les cas légers feront l'objet d'une surveillance.

Une fois la croissance terminée, la scoliose cesse d'évoluer. On pourra alors recommander au patient un centre de rééducation posturale.

Des orthèses plantaires pourront servir à corriger la longueur inégale des membres inférieurs.

Les cas graves pourront nécessiter une intervention chirurgicale ou le port d'un corset.

Douleurs

Le traitement de la douleur est le même pour les trois déformations.

En phase aiguë, on pourra prescrire des relaxants musculaires, des analgésiques ou des anti-inflammatoires.

Pour prévenir la douleur, le médecin ou le kinésithérapeute pourra enseigner certains exercices à pratiquer.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 13 Février 2014 : 16h04
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
PUB
PUB