magicien
Portrait de cgelitti
Si je me décide a tapoter ces lignes aujourd'hui c'est parce-que je suis

seule et ne sais pas à qui parler. Cela fait des années maintenant que je

vis avec une souffrance, ma souffrance, il faut que ça sorte. J'ai honte et

je ne sais pas comment expliquer et m'expliquer comment j'ai fait pour

en arriver là. Je ne sais pas si on va me lire mais je pense que ça va me

faire du bien. Mon histoire est longue et vient de loin...

J'ai 37 ans donc plus toute jeune, il y a trois ans j'ai connu qq en Afrique,

moi j'y étais pour du travail, coup du foudre... classique. Je suis plus âgée

que lui, mais à l'époque cela ne se voyait pas car je faisais très jeune (les

choses ont changé depuis, j'ai pris un coup de vieux et commence à avoir

qq cheveux blancs...).

Quand je suis revenue en Europe j'ai fait des pieds et des mains pour le

faire venir, je voulais que notre histoire continue, je l'aimais, je voulais

faire ma vie avec lui, avoir des enfants (moi qui n'en a jamais voulu!). On

a fait énormement de projets, je pensais, naïve, que c'était vraiment mon

LUI. Avant que la situation ne se débloque j'ai continué à faire des

voyages jusqu'en Afrique pour le revoir. Et puis il a obtenu son visa et il

est arrivé.

Les choses ont vite pris une mauvaise tournure. Quelques mois seulement

après son arrivée j'ai découvert qu'il avait une double vie. Et fréquentait

des nanas que je n'ai jamais connu. Il m'a répondu que c'étaitent des

copines... moi je veux bien qu'il en ait mais comment ça se fait que je ne

connaissais pas leur existence, au moins par leur prénom? La violence

physique et morale a commencé, et il n'arrêtait pas de mentir. Amoureuse

comme une dingue j'ai vite perdu pied. J'ai commencé à ne plus dormir et

suis restée pendant près d'un an sous antidépresseurs, incapable de

réagir. J'ai coupé avec les copines, les amis, la famille, je me suis

renfermée dans un mutisme et une solitude totale. J'étais constamment

harcelée, insultée, frappée et menacée, même dans la rue - quel beau

spectacle -. J'ai eu envie de mourir et plusieurs fois je me suis dite que

j'aillais avaler ma boîte de pilules pour que tout s'arrête. Je l'ai quitté et

mis à la porte à plusieures reprises mais revenait toujours de plus belle,

en attitude de chien battu, menaçant, violent, cela dépendait de ses

humeurs, et entre une gifle et l'autre il disait qu'il m'aimait et allait se tuer

si je le quittais. Quand je ne lui ouvrais pas la porte il commençait à faire

son cirque devant la maison, il a déjà cassé cette porte deux fois...

Il y a quelques mois il m 'a dit avoir compris et il a changé. Mais le même

scénario s'est reproduit même si il n'est plus aussi violent physiquement

qu'auparavant. J'ai à nouveau découvert qu'il avait d'autres copines dont

je ne connais pas l'existence dont une qu'il appelle plusieurs fois par jour,

et jamais devant moi. Après avoir exigé des explications qui pour moi

sont bidon je l'ai à nouveau quitté et je lui ai dit que je l'avais denoncé

pour ces dernier coups portés contre moi - ce qui n'est pas vrai, enfin pas

encore. Il ne lache pas prise, il me demande de retirer ma plainte. Et il dit

que je suis folle, parano, qu'il ne comprend pas ma méchanceté... mais

quelle méchanceté? Actuellement je ne sais pas où il vit mais est toujours

domicilié chez moi. Ma vie est un enfer. Il faudra bien qu'un jour je

dénonce cette fausse cohabitation mais je dois me préparer à quitter mon

domicile pendant quelques mois, je dois me protéger, quand je marche

dans la rue je me sens traquée, suivie, ... c'est la parano totale. Pourtant

je pense être une personne équilibrée, solide, mais là...

Je pense qu'il est capable de tout, même de me tuer si il est dans un de

ses états de pétage de plombs. POurquoi je n'ai pas réagi plus tôt? il y a

un étrange mélange d'amour, de peur... je ne sais pas. Je suis

compètement sous son emprise. Avec lui c'est l'amour fou ou l'enfer, un

jour je suis sa princesse, deux jours après je suis une folle... je suis

déstabilisée.

Excusez ma tartine mais là je ne sais plus si je suis folle...

PUB
PUB

Contenus sponsorisés