cgelitti
Portrait de cgelitti

Le dur combat de ma vie , mes souffrances , mes pleurs ... ma dépression .

Tout à commencer pour les fêtes de Noël 2006 , posée dans le canapé j'avais une forte douleur au ventre qui m'empechait de manger , je n'étais pas bien du tout ...

Dès Noël passé , je vais donc voir mon médecin pour me faire soigner , il a diagnostiqué une gastro enthérite donc médicaments comme le smecta et tout ce qu'il faut pour les vomissements et mal de ventre accompagné de fièvre forte à grelotter et transpirer en même temps . Oui mais voilà , une semaine

après de retour chez le médecin pour les meme douleurs , les vomissements et le même mal de ventre . Rebelotte pour les médicaments sauf qu'on a changé ce ne sont plus les mêmes mais d'autres , on ne sait jamais je réagis peut-être pas a ceux la !? J'y croyais mais non pas de réaction , les douleurs etaient toujours aussi intenses une semaine après et pire mes intestins gonflaient et provoquaient des crises ou je me pliais en pleurs !

Quelque chose me disait que c'étais bien plus grave que ça !!!!

De retour encore une fois , apres la semaine de traitement qui n'a pas fonctionné , chez mon médecin traitant , avec une échographie pour voir ce qui n 'allait pas et une ordonnance pour aller chez un gastro-enthérologue .

J'ai donc pris ce rendez vous pour l'échographie qui n'a révélé qu'un gonflement des intestins . Je suis allée chez mon médecin pour qu'il voit les résultat , apparemment rien de très grave un léger gonflement des intestins que le gastro-enthérologue va pouvoir soigner par médocs .

J'ai téléphoné à ce médecin qui m'a donné un rendez-vous rapide a cause des douleurs et des vomissements , quelques jours après je suis allée le rencontré .

Il a regardé l'échographie et m'a dis qu'il ne voyait rien de suspicieux pour une maladie quelque conque , il m'a donc donné des médicaments encore des anti douleurs pour éviter de souffrir avec d'autres médicaments pour soigner les selles car celles ci étaient comme de l'eau . Il m'a quand même prescrit une radio a faire rapidement , vu que j'étais en fasse de la clinique je suis allée prendre le rendez-vous de suite pour éviter de téléphoner . Je rentre encore avec mes douleurs à la maison , ma fièvre qui continue , je grelotte et transpire en même temps pfff... je suis vraiment pas bien !

Dans la semaine qui suit donc je suis partie de chez moi , direction la clinique St Odile où j'ai passé une heure et demie à attendre avec mes crises dans la salle d'attente qu'on veuille bien me faire passer , ils étaient à la bourre à cause d'une machine qui ne fonctionnait plus . Pouahh je m'en souviendrais je croyais que j'allais mourrir tellement j'avais mal !

Je suis donc passée enfin faire ma radio qui a duré 2 minutes pour ensuite denouveau attendre pour obtenir et payer cette radio.

Je suis enfin rentrée chez moi , mon fils m'attendait il n'avait que un an , il était plein d'energie et moi lessivée !

J'avais donc ce traitement qui devais être soit disant efficace , ca n'a duré que quelques jours ou j'ai pu remanger correctement toutes ses bonnes choses que j'aime car je suis une bonne vivante , puis par la suite chaque repas que je mangeais je le vomissais , je me faisait du mal plus qu'autre chose ...

Ma santé en a donc décidé autrement avec tous mes soucis qui me prenais la tête à la maison , je rentrais avec la peur au ventre de m'en prendre plein la gueule à chaque fois parce que j'étais partie longtemps où que j'ai oublié un truc à faire ... la chose la plus importante qui me décidait de rentrer c'était mon fils , ma joie de vivre , mon souffle !

Je commençais a avoir du mal à m'occuper de lui , j'ai du appelé de l'aide car au fur et à mesure des mois je ne faisais que dormir inccappable de me lever , aucune force pour tenir un biberon en main , je mangeais que des bouillons parce que c'était la seule chose qui me tenais au corps , j'ai perdu de 56kg à 39kg . J'étais un squelette sur pied , plus de seins , plus de fesses , on aurait dit une tox ou une anorexique ! J'ai vécu ça pendant trois ans !!

Avec tout ça , j'avais des rendez vous trois fois par mois parce que ça n'allait pas et toujours que des traitements par médicalisations , c'est la qu'on m'a annoncé que j'avais la maladie de Crohn pfff...Le monde s'est écroulé autour de moi je me suis mise à pleurer . J'en avais marre entre les anti douleurs de toutes sortes , la cortisone , et les médicaments pour les selles , rien ne marchait et la avec cette nouvelle , encore un peu plus mon moral était en vrac ! A cette époque , je n'avais qu'une chose en tête c'était de me faire mourir . Alors je ne mangeais plus , je buvais seulement que de l'eau avec l'espoir quand même qu'un jour mon médecin me dise qu'il veuille enfin me faire opérer ! Ca a durer , trois mois jusqu'à ce que je ne puisse plus rien avaler , ni eau , ni bouillons ... Ce qui m'a fait peur ! Je suis donc allée au nouvel hôpital civil ou on m'a fait faire radio , écho et cardio mais ils n'ont rien trouvé à part de l'anémie , je commençais à penser que je ne sortirais jamais de cette spirale infernale ! J'ai dû y rester la nuit pour me faire transfuser une poche de sang je suis sortie le lendemain matin .

Je suis donc retourné chez mon médecin quelques jours après , il me fait rentrer à la clinique pour subir de nouveau une coloscopie pour voir la dégradation de mes intestins et résultat des courses , l'intestin était tellement bouché qu'il ne pouvait même pas passé la caméra .

Il m'a dit que le lendemain je devais revenir à la clinique , m'inscrire le soir même de la coloscopie . Le lendemain je suis donc revenue avec mon bagage . J'y suis restée une semaine parce que je n'étais plus en état de faire quoi que ce soit . Mon médecin a dit aux infirmière qu'il fallait me perfuser des sachets d'un liquide blanchâtre de 4000 calories par jour pendant les 7 jours ou j'étais la-bas tellement j'étais mal en point de plus ils m'ont passé un tuyau gastrique du nez jusqu'à l'estomac qui me donnait envie de vomir et que j'ai arraché au bout de la première journée . Ils me l'ont remis de force ...

Au bout de ses sept jours interminables ou mon fils me manquait terriblement et ou je n'ai vu personne , j'étais heureuse de rentrée même si à la maison je n'y étais pas bien ! J'ai serré mon fils fort dans mes bras , je l'ai couvert de calins et j'ai dormi avec lui .

Je suis restée deux semaines à la maison , ma semaine à la clinique n'aura servi a rien et vu les kilos que j'ai perdu il était très urgent de me refaire subir des perfusions de calories , rebelotte une semaine à la clinique ...

Perfuser avec ses 4000 calories puis de l'autre bras des sachets d'eau sucrée , j'étais épuisée , lessivée moralement ce n'était plus la Marlène que tout le monde connaissait , joyeuse , qui rigolait tout le temps , qui sortait des vannes , qui avait de l'humour bref , plus rien de tout ça j'avais un coeur noir bouffé par les soucis et la maladie même mon fils ne me reconnaissait plus , ça me bouffait , il en pleurait et en souffrait aussi . Je commençais à avoir mal aux bras à force de me faire perfuser , j'ai donc appelé l'infirmière qui a regardé mes bras et en faite le liquide ne passé plus il était trop épais du coup mon bras avait doublé de volume . Pouah l'enfer , elle m'a fait ça toute la semaine j'avais des hématomes énormes sur les bras . Fin de la semaine j'ai pu enfin rentrer voir mon fils .

Deux ou trois mois ce sont écoulés , c'était en juin 2007 avec toujours autant de rendez vous chez le medecin , de prises de sang à faire , de medicaments a prendre et puis j'ai appris que j'étais enceinte de ma fille Angie !

Une nouvelle qui m'a bouleversée à cause de ma maladie entre souffrance et grossesse j'ai eu peur des complications , pas evident de savoir quoi faire .

Alors avec mon gastro-enthérologue on a longuement discuté , je lui ai posé beaucoup de question pour savoir si il y aurait des conséquances sur sa santé ou sa morphologie et puis sur moi même parce que c'est fatiguant une grossesse , j'avais vraiment peur !

Et puis je me suis lancée dans cette aventure , ma grossesse a bien été surveillée le seul problème c'est que j'étais malade pendant 6 mois de ma grossesse et les trois derniers mois ont été très agréable pour moi . Grâce aux hormones j'ai pu remanger ce que je voulais et prendre un peu plus de force pour pouvoir accoucher ! Le dernier mois de ma grossesse je devais aller faire surveiller le coeur de mon bébé car elle était trop petite , je me rendais donc à la clinique St Anne deux fois par semaine pour être rassurée ... Elle allait bien !! J'ai accouché de ma fille très rapidement tout s'est bien passé et ce sans péridurale !

Malheureusement après ce petit bout de bonheur , ma santé m'a vite rattrappée ! J'ai perdu tous les kilos de ma grossesse et même plus encore , beaucoup trop d ailleurs .

J'ai continué tous ses rendez vous avec mon gastro enthérologue qui m'a dit " Bon maintenant ça suffit j'en ai marre de vous faire prendre des médocs ça ne sert a rien , ça fait trop longtemps que ça traîne " , dans ma tête je me disais " ouh la la qu'est ce qu'il va m annoncé encore !? " et la il m'a dit qu'il avait parlé de mon cas à son chirurgien ou il m avais pris rendez vous très rapidement car il était important que je ne maigrisse pas de trop pour pouvoir me faire opérer . Quand il m'a dit ça je me suis mise à pleurer , j'avais l impression d'être libérée de mon enfer .

Je suis allée chez le chirurgien , je lui ai montré toutes mes radios , prises de sang , échographies et scanner que j'ai fais et la il me regarde , me demande combien de temps j'ai subit ça , je lui ai dis que j'ai souffert trois ans non stop .

Il m'a dit " ben il est temps qu'on vous opère !! " Il me dit qu' à vu d'oeil en regardant le scanner il y avait au moins 40 cm a enlever . J'étais sur les fesses ! Autant d'intestins à enlever dès la première opération ça fais beaucoup . Mais je n'ai pas chercher à comprendre ! C'est repartit on va de nouveau s'inscrire à la clinique ça ne fera qu' une fois de plus mais au moins , ce sera avec au bout une guérison qui me rendra la vie plus facile et puis surtout je pourrais m'occupper de mes amours qui me manquaient horriblement . Le plus dur pour une maman c'est d' avoir ses enfants avec elle , de les voir tous les jours et de ne pas pouvoir jouer avec eux parce que leur maman n'a plus de force , ne se lève paratiquement plus , seulement pour vomir et qui ne fais que de dormir , je croyais que j'allais mourir . " mourir " ça c'est c'était avant qu'on m'annonce que j'allais me faire opérer , depuis cette nouvelle je suis plus sereine , j'ai tellement hâte d'avoir cette opération et en même temps pas très rassurée parce qu'avec le peu de kilos que j'avais c'était dangereux de m'opérer .

Avril 2009 , le jour de rentrer à la clinique était vite arrivé , trois semaines de clinique pour recupérer et pour me refaire une santé , d'un autre côté mes bébés allaient trop me manquer , ça c'était trop dure comme étape , surtout que je ne les ai vu que trois fois durant mon séjour . Je les ai serré très fort dans mes bras en les rassurant que maman allait revenir en meilleure santé et qu'elle pourra enfin jouer avec eux . J'ai pris ma voiture et je me suis emmenée à la clinique avec mon sac , on m'a emmené dans ma chambre , je me suis installée et dix minutes après les infirmières m'ont fait une prise de sang , m'ont installé les perfusions de calories , d'eau sucrée et m'ont pris la tension .

Le lendemain , on me réveille à sept heures le matin pour prendre la tension et pour commencer mon régime alimentaire à base de biscottes et d'une tisane , un peu sec pour un p'tit déj . Le seul repas que j'ai eu le droit d'avoir . Enfin bref, dans la même journée j'ai reçu les résultats de ma prise de sang . Les infirmières sont venues m'annoncer que je devais me faire transfuser deux poches de sang car je suis trop faible pour subir une opération ducoup dans la nuit je me suis faites transfuser pour que le matin même je puisse passer sur le billard . Dès six heures et demi on me prépare , pas le droit au p'tit déj , ça fait une journée que je n'ai pas mangé pour le bien de l'opération , ça y est c'est l'heure , je suis allongée sur le billard ils me mettent le gaz pour m'endormir , c'est parti !

Cette opération devait durer deux heures elle en a fait le double ils ont du couper dans le ventre à la place de me faire trois petits trous parce que l'intestins ne passait pas , le chirurgien ne voulait pas risquer de me déchirer en le faisant passer . Je me suis réveillée trois quarts d'heure après avec l'infirmière à côté en salle de réveil qui me dit " Votre opération s'est bien passée " . J'étais rassurée , très contente que ce soit fini .

Deux heures après , j'étais dans ma chambre équipée de mon drain avec mes perfusions pour me réalimentez , mes sachets de 4000 calories et mon eau sucrée . Voila une semaine de passée , il a fallu que j'aille faire une radio pour voir si tout allait bien , des prises de sang tous les deux jours pour surveiller le taux globules blancs et rouges et surtout voir si l' infection ne reprenne pas . Je n'ai pas encore mangé ça faisait deux jours presque et enfin j'avais la sensation d'avoir faim il fallait que j'attende d'avoir des gazs . Mon gastro-enthérologue est venu le soir me voir avec le chirurgien pour me raconter le déroulement de l'opération . Ils m'ont expliqué qu'en faite ils ont enlevé tout l'intestin grêle et une partie du duodénum car un coté était trop petit et l autre trop grand pour pouvoir les assembler du coup 50 cm en tout d'enlever avec une belle cicatrice de 13 cms environ m'a t'il dit à cause de l'intestins . J'avais les boules de voir cette cicatrice sur mon ventre mais tellement heureuse d'être enfin soignée ! Mes trois semaines à la clinique se sont bien passé le médecin m'a dit que j'avais de bonnes prises de sang , que j'allais pouvoir rentrer à la maison et biensur continuer mon regime strict pendant un mois pour bien cicatriser les intestins . Encore un petit effort à faire et je serais enfin libérée de mes douleurs , de mes pleurs et plus tard de ma dépression . Mes enfants sont heureux de me retrouver , ils ne me lachent plus et moi non plus d'ailleurs , je passe de beaux jours avec eux dehors sous le soleil .

Un mois est passé , mon régime respecté , ma prise de sang faite j'étais de retour chez mon gastro enthérologue avec de bonnes nouvelles , une prise de sang très bonne , je peux enfin manger ce qu'il me plait mais un jour sur deux pendant encore un mois et avec mon traitement à vie à prendre tous les jours , des rendez vous une fois par mois pour surveiller encore et toujours , c'est rassurant !

Retour chez le chirurgien , pour controler la cicatrice tout va bien elle est belle et propre , je suis libre ... enfin jusqu'à la nouvelle crise .

PUB
PUB