MAGNEVIST, solution injectable (IV)

Ce médicament n'est plus commercialisé.

source: ANSM - Mis à jour le : 06/04/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  

MAGNEVIST, solution injectable (IV).

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  

Gadopentétate de diméglumine........ ……………………………………………………………………46,901 g

Pour 100 ml

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  

Solution injectable

4. DONNEES CLINIQUES  

4.1. Indications thérapeutiques  

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.

Il est indiqué dans l'imagerie par résonance magnétique nucléaire pour les :

·explorations cérébrales et médullaires,

·explorations du rachis,

·explorations vasculaires,

·autres explorations du corps entier.

4.2. Posologie et mode d'administration  

Mode d’administration

Injection intraveineuse stricte.

Instructions d’utilisation :

La solution doit être contrôlée visuellement juste avant utilisation.

MAGNEVIST (IV) ne doit pas être utilisé en cas de coloration importante, de présence de particules ou d’emballage défectueux.

MAGNEVIST (IV) doit être prélevé à l’aide d’une seringue immédiatement avant emploi.

Le bouchon du flacon ne doit être percé qu’une seule fois.

Tout excédent de produit de contraste non utilisé lors de l’examen doit être jeté.

Pour les flacons de grand volume (100 ml), le produit de contraste doit être administré au moyen d’un injecteur automatique ou selon des procédures approuvées garantissant la stérilité du produit.

Les instructions du fabricant du dispositif d’injection doivent être suivies.

Enfants de moins de 2 ans :

La solution doit être administrée manuellement et ne doit pas être associée à l’utilisation d’un injecteur automatique afin d’éviter les blessures.

Posologie

Chez l'adulte, comme chez l'enfant et le nourrisson, la posologie recommandée est de 0,2 ml de produit par kilo de poids corporel (0,1 mmol/kg).

L’examen devra être réalisé dans les 45 minutes suivant l’injection. L’amélioration optimale du contraste est généralement observée dans les premières minutes suivant l’administration du produit.

Dans quelques cas exceptionnels comme la confirmation du caractère unique d’une métastase ou la détection de tumeurs leptoméningées, une deuxième injection de 0,4 ml/kg (0,2 mmol/kg) peut être administrée.

En angiographie chez l’adulte, selon la région explorée et les paramètres techniques, la dose administrée peut aller jusqu’à 0,6 ml/kg (0,3 mmol/kg).

Populations particulières

Insuffisance rénale

MAGNEVIST (IV) est contre-indiqué chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère (clairance estimée de la créatinine < 30 ml/min/1,73 m2) et/ou une lésion rénale aiguë et chez les patients durant la période pré ou post-opératoire d’une transplantation hépatique (voir rubrique 4.3).

MAGNEVIST (IV) ne doit être utilisé chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (clairance estimée de la créatinine entre 30 et 59 ml/min/1,73 m²) à une dose n’excédant pas 0,1 mmol/kg de poids corporel (0,2 ml de produit par kilo de poids corporel) qu’après une évaluation attentive du rapport bénéfice/risque (voir rubrique 4.4).

Ne pas administrer plus d’une dose au cours de l’examen IRM.

En raison du manque d’information sur les administrations répétées, les injections de MAGNEVIST (IV) ne doivent pas être réitérées sauf si l’intervalle entre les injections est d’au moins 7 jours.

Population pédiatrique

Nouveau-nés âgés de 4 semaines ou moins et nourrissons âgés de 1 an ou moins

MAGNEVIST (IV) est contre-indiqué chez les nouveau-nés âgés de 4 semaines ou moins (voir rubrique 4.3).

En raison de l’immaturité de la fonction rénale des nourrissons âgés de 1 an ou moins, MAGNEVIST (IV) ne doit être utilisé chez ces patients qu’après une évaluation attentive et à une dose n’excédant pas 0,1 mmol/kg de poids corporel (0,2 ml de produit par kilo de poids corporel).

Lors d’une séance d’IRM, il n’est pas possible d’utiliser plus d’une dose.

En raison du manque d’information sur les administrations répétées, les injections de MAGNEVIST (IV) ne doivent pas être réitérées sauf si l’intervalle entre les injections est d’au moins 7 jours.

La réalisation d’une IRM du corps entier n’est pas recommandée chez le nourrisson de moins de 6 mois.

L’expérience est limitée pour les IRM du corps entier chez l’enfant de moins de 2 ans.

Patients âgés (65 ans et plus)

Aucune adaptation posologique n’est nécessaire. Utiliser avec prudence chez les sujets âgés (voir rubrique 4.4).

4.3. Contre-indications  

Antécédents d'hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

Contre-indications liées à la technique IRM.

MAGNEVIST (IV) est contre-indiqué chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère (clairance estimée de la créatinine < 30 ml/min/1,73 m2) et/ou une lésion rénale aiguë, chez les patients durant la période pré ou post-opératoire d’une transplantation hépatique et chez les nouveau-nés âgés de 4 semaines ou moins (voir rubrique 4.4).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  

A administrer uniquement par voie intraveineuse. Ne pas utiliser en intrathécal.

Veiller à une injection intraveineuse stricte : en cas d’extravasation, on peut observer des réactions d’intolérance locale, nécessitant des soins locaux courants.

Quelle que soit la dose injectée, un risque d'hypersensibilité existe.

Mises en garde

Tous les produits de contraste pour IRM peuvent être à l’origine de réactions d’hypersensibilité mineures ou majeures, pouvant mettre en jeu le pronostic vital. Ces réactions d’hypersensibilité sont de nature allergique (réactions dites anaphylactiques si graves) ou non allergique. Elles peuvent être immédiates (moins de 60 minutes), ou retardées (jusqu’à 7 jours). Les réactions anaphylactiques sont immédiates et peuvent entraîner le décès. Elles sont indépendantes de la dose, peuvent survenir dès la première administration du produit, et sont souvent imprévisibles.

Le risque de réaction majeure implique d’avoir à disposition immédiate les moyens nécessaires à une réanimation d’urgence.

Les patients ayant déjà présenté une réaction lors d’une précédente administration d’un produit de contraste IRM à base de gadolinium ont un risque augmenté de nouvelle réaction en cas de ré administration du même produit, ou éventuellement d’un autre, et sont donc considérés comme sujets à risque.

Le risque de réactions d’hypersensibilité est également augmenté en cas :

·d’antécédents d’asthme bronchique

·d’antécédents de troubles allergiques

Chez les patients présentant un terrain allergique (développant notamment les réactions citées ci-dessus), la décision d’utiliser MAGNEVIST (IV) doit être prise après une évaluation particulièrement attentive du rapport bénéfice/risque.

Les patients souffrant de maladies cardio-vasculaires ont un risque accru de présenter une évolution grave ou fatale lors d’une réaction d’hypersensibilité sévère.

Précautions d’emploi

Hypersensibilité aux produits de contraste IRM

Avant l’examen :

·identifier les sujets à risque par un interrogatoire précis sur les antécédents.

Les corticostéroïdes et les antihistaminiques H1 ont été proposés comme prémédication chez les patients présentant le plus grand risque de réaction d’intolérance (intolérants connus à un produit de contraste). Ils n’empêchent cependant pas la survenue d’un choc anaphylactique grave ou mortel.

Pendant la durée de l’examen, il convient d’assurer:

·une surveillance médicale

·le maintien d’une voie d’abord veineuse

Après l’examen :

·Après l’administration d’un produit de contraste, le patient doit rester en observation au moins 30 minutes, car la majorité des effets indésirables graves surviennent dans ce délai.

·Le patient doit être prévenu de la possibilité de réactions retardées (jusqu’à 7 jours) (cf. rubrique 4.8 Effets indésirables).

Patients présentant une insuffisance rénale

Avant l’administration de MAGNEVIST, solution injectable (IV), tous les patients doivent subir des examens de laboratoire en vue de dépister une altération de la fonction rénale.

Des cas de fibrose néphrogénique systémique (FNS) ont été rapportés après injection de MAGNEVIST (IV) et de certains produits de contraste contenant du gadolinium chez des patients présentant une insuffisance rénale sévère aiguë ou chronique (clairance de la créatinine < 30 ml/min/1,73 m²) et/ou une lésion rénale aiguë. MAGNEVIST (IV) est contre-indiqué chez ces patients (voir rubrique 4.3). Les patients devant subir une transplantation hépatique sont particulièrement à risque car l’incidence de l’insuffisance rénale aigüe est élevée dans ce groupe. Par conséquent, MAGNEVIST (IV) ne doit pas être utilisé chez les patients durant la période pré ou post-opératoire d’une transplantation hépatique et chez les nouveau-nés (voir rubrique 4.3).

Le risque de développer une FNS chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine comprise entre 30 et 59 ml/min/1,73 m²) n’est pas connu, par conséquent, MAGNEVIST (IV) ne doit être utilisé qu’après une évaluation attentive du rapport bénéfice/risque chez ces patients.

La réalisation d’une hémodialyse peu de temps après l’administration de MAGNEVIST (IV) pourrait faciliter l’élimination de ce produit de l’organisme. Il n’est pas établi que l’instauration d’une hémodialyse puisse prévenir ou traiter la FNS chez les patients qui ne sont pas déjà hémodialysés.

Sujets âgés

L’élimination rénale de gadopentétate de diméglumine pouvant être altérée chez les sujets âgés, il est particulièrement important de rechercher un dysfonctionnement rénal chez les sujets âgés de 65 ans et plus.

Nouveau-nés et nourrissons

MAGNEVIST (IV) est contre-indiqué chez les nouveau-nés jusqu’à l’âge de 4 semaines (voir rubrique 4.3).

En raison de l’immaturité de la fonction rénale des nourrissons jusqu’à l’âge de un an, MAGNEVIST (IV) ne doit être administré à ces patients qu’après un examen approfondi de la situation.

Troubles du système nerveux central

Chez les patients présentant des antécédents convulsifs ou des lésions intracrâniennes, il existe un risque convulsif accru tel que rapporté rarement lors de l’administration de MAGNEVIST (IV) (voir rubrique 4.8).

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  

Associations à prendre en compte

Bêta-bloquants, substances vasoactives, inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, antagonistes des récepteurs de l’angiotensine : ces médicaments entraînent une baisse de l’efficacité des mécanismes de compensation cardiovasculaire des troubles tensionnels. Le médecin doit en être informé avant l’injection de complexe de gadolinium et disposer des moyens de réanimation.

Interférence avec les tests diagnostiques

Le dosage du fer sérique réalisé par des méthodes de complexation (ex. : bathophenanthroline) dans les 24 heures suivant l’administration de MAGNEVIST (IV) peut aboutir à des valeurs anormalement basses en fer du fait de la présence de DTPA libre dans le produit de contraste.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  

Grossesse

Il n’existe pas de données sur l’utilisation de gadopentétate de diméglumine chez la femme enceinte. Des études effectuées chez l’animal après des doses élevées et répétées ont mis en évidence une toxicité sur la reproduction (voir rubrique 5.3). MAGNEVIST (IV) ne doit pas être utilisé pendant la grossesse à moins que la situation clinique de la patiente ne nécessite l’administration de gadopentétate de diméglumine.

Allaitement

On ne sait pas si le gadopentétate de diméglumine est excrété dans le lait maternel. Les données disponibles chez l’animal ont mis en évidence l’excrétion du gadopentétate de diméglumine dans le lait (voir détails en rubrique 5.3). Un risque pour le nouveau-né ne peut être exclu. L’allaitement doit être interrompu pendant au moins 24 heures après l’administration de MAGNEVIST (IV).

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  

Les effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n’ont pas été étudiés.

4.8. Effets indésirables  

Le profil de tolérance de MAGNEVIST (IV) se base sur les données issues de la surveillance post-marketing et de plus de 11 000 patients lors des essais cliniques.

Les effets indésirables liés à l’utilisation de MAGNEVIST (IV) sont généralement d’intensité légère à modérée.

Les effets indésirables les plus fréquemment rencontrés (³ 0,4%) lors de l’administration de MAGNEVIST IV sont : nausées, céphalées et réactions diverses au point d’injection.

Les effets indésirables les plus graves observés chez les patients recevant MAGNEVIST (IV) sont :

·Les réactions / choc anaphylactoïdes

·La fibrose néphrogénique systémique (FNS).

Lors des réactions d’hypersensibilité, les effets les plus fréquemment observés sont les effets cutanés, qui peuvent être localisés, étendus ou généralisés. Ces réactions sont le plus souvent de survenue immédiate (durant l’injection ou dans l’heure qui suit le début de l’injection) ou parfois retardée (une heure à quelques jours après l’injection), et se présentent alors sous forme de réactions cutanées.

Les réactions immédiates regroupent un ou plusieurs effets, d’apparition concomitante ou successive incluant le plus souvent des manifestations cutanées, respiratoires et/ou cardiovasculaires, qui peuvent chacun être annonciateurs d’un état de choc débutant et aller très rarement jusqu'au décès.

Des cas de fibrose néphrogénique systémique (FNS) ont été rapportés avec MAGNEVIST (IV) (voir rubrique 4.4).

Les effets indésirables sont présentés dans le tableau ci-dessous par Système Organe Classe et par fréquence en utilisant les catégories suivantes : très fréquent (³ 1/10), fréquent (³ 1/100 à <1/10), peu fréquent (³ 1/1 000 à < 1/100), rare (³ 1/10 000 à < 1/1 000), très rare (< 1/10 000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles ; effets indésirables issus de la surveillance post-commercialisation)

Système Organe Classe

Fréquence : effet indésirable

Affections du système immunitaire

Fréquence rare : hypersensibilité/ réaction anaphylactoïde (ex : choc anaphylactoïde*, réaction anaphylactoïde*§, réactions d’hypersensibilité*§, choc*§, hypotension*§, conjonctivite, perte de conscience*§, sensation de gorge serrée*, éternuement, urticaire, prurit, rash, érythème, dyspnée*, arrêt respiratoire*§, bronchospasme*§, respiration sifflante, laryngospasme*§, œdème laryngé*§, œdème pharyngé*§, cyanose*§, rhinite§, angioœdème*§, œdème de la face*, tachycardie réflexe§)

Affections hématologiques et du système lymphatique

Fréquence indéterminée : augmentation du fer sérique*

Affections psychiatriques

Fréquence rare : désorientation

Fréquence indéterminée : agitation, confusion

Affections du système nerveux

Peu fréquent : céphalées, sensation vertigineuse, dysgueusie

Rare : paresthésie, convulsion*, tremblement, sensation de brûlure

Fréquence indéterminée : coma*, parosmie, somnolence*, troubles de la parole

Affections oculaires

Fréquence indéterminée : trouble visuel, douleur oculaire, larmoiement

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Fréquence indéterminée : douleur auriculaire, altération de l’audition

Affections cardiaques

Rare : tachycardie*, arythmie

Fréquence indéterminée : arrêt cardiaque*, diminution de la fréquence cardiaque/bradycardie*

Affections vasculaires

Rare : vasodilatation, thrombophlébite, flush

Fréquence indéterminée : syncope*, réaction vasovagale, augmentation de la pression artérielle

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Rare : toux, irritation de la gorge, douleur pharyngolaryngée, gêne pharyngée

Fréquence indéterminée : détresse respiratoire, augmentation ou diminution de la fréquence respiratoire, œdème pulmonaire*

Affections gastro-intestinales

Peu fréquent : nausée, vomissement

Rare : diarrhée, douleur abdominale, sécheresse buccale, inconfort gastrique, douleur dentaire, douleur et paresthésie orales (tissus mous)

Fréquence indéterminée : hypersécrétion salivaire

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Fréquence indéterminée : fibrose systémique néphrogénique*

Affections hépato-biliaires

Fréquence indéterminée : bilirubinémie augmentée, enzyme hépatique augmentée

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Rare : douleurs des extrémités

Fréquence indéterminée : dorsalgie, arthralgie

Affections du rein et des voies urinaires

Fréquence indéterminée : insuffisance rénale aiguë* (y compris chez des patients ayant des troubles préexistants de la fonction rénale), augmentation de la créatinine sérique chez des patients ayant des troubles préexistants de la fonction rénale, incontinence urinaire, mictions impérieuses

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Peu fréquent : douleur, sensation de chaud, sensation de froid, réactions au site de l’injection (ex : sensation de froid au point de l’injection, paresthésie, gonflement, chaleur, douleur, œdème, irritation, hémorragie, érythème, inconfort, nécrose§, thrombophlébite§, phlébite§, inflammation§, extravasation§)

Rare : douleur thoracique, fièvre, asthénie, œdème périphérique, malaise, soif, fatigue

Fréquence indéterminée : frissons, augmentation ou diminution de la température corporelle, sueurs

* Des cas menaçant le pronostic vital ou avec issue fatale ont été rapportés pour cet effet indésirable

§ Effets observés uniquement après la commercialisation (fréquence indéterminée)

Chez les patients insuffisants rénaux dialysés, qui ont reçu MAGNEVIST (IV), des réactions retardées et transitoires de type inflammatoire telles que de la fièvre, des frissons, une augmentation de la C‑réactive protéine (CRP), ont été fréquemment rapportées. Chez ces patients, l’examen IRM avec administration de MAGNEVIST (IV) a été réalisé la veille de leur hémodialyse.

En plus des réactions indésirables listées ci-dessus, les effets indésirables suivants ont été rapportés en association avec MAGNEVIST (IV) mais aucune relation de causalité n’a été établie :

Système Organe Classe

Effet indésirable

Affections oculaires

Cécité transitoire

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Acouphènes

Affections gastro-intestinales

Distension abdominale, flatulence

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Dermite bulleuse

Affections du rein et des voies urinaires

Nécrose tubulaire rénale

L’allongement de l’intervalle PR de l'électrocardiogramme a été rapporté avec les autres produits de contraste intraveineux pour l’IRM mais pas avec MAGNEVIST (IV).

Effets indésirables chez l’enfant

La fréquence des effets indésirables chez l'enfant avec MAGNEVIST (IV) est indéterminée. La nature attendue de ces effets est similaire à celle des effets rapportés chez l’adulte.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  

Aucun surdosage n’a été rapporté.

En cas de très forte dose, la perte hydrique et électrolytique doit être compensée par une réhydratation appropriée. La fonction rénale doit être surveillée pendant au moins trois jours.

MAGNEVIST (IV) peut être éliminé par hémodialyse. Toutefois, il n’est pas démontré que l’hémodialyse soit appropriée dans la prévention de la fibrose néphrogénique systémique (FNS).

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  

Classe pharmacothérapeutique : Produit de contraste pour l'imagerie par résonance magnétique, code ATC : V – DIVERS

Ce complexe de gadolinium possède des propriétés paramagnétiques permettant d'optimiser le contraste en IRM.

Il n'a pas d'activité pharmacodynamique spécifique et est d'une grande inertie biologique.

Concentration en produit de contraste : 0,5 mol/l.

Osmolalité à 37°C : 1960 mOsm/kg H2O.

Viscosité à 37°C : 2,9 mPa.s.

pH : 6,5-8.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  

Injecté par voie intraveineuse, ce complexe de gadolinium se répartit dans le système vasculaire et l'espace interstitiel, sans augmenter la volémie, ni perturber l'équilibre hémodynamique.

Chez les patients à fonction rénale normale, sa demi-vie plasmatique est d'environ 90 minutes. Il est éliminé par voie rénale (filtration glomérulaire exclusive) sous forme inchangée. On ne retrouve pas de gadolinium libre dans le sang, dans les tissus ou dans les urines. En cas d'insuffisance rénale sévère, la substance est dialysable.

Après 3 sessions d’hémodialyse de 3 heures chacune, environ 97 % de la dose administrée est éliminée du corps, avec environ 70 % à chaque session de dialyse.

La demi-vie d’élimination chez les patients ayant une insuffisance rénale légère à modérée est de 3-4 heures.

En raison de la diminution physiologique de la fonction rénale avec l’âge, la clairance de MAGNEVIST (IV) est réduite. L'élimination urinaire de MAGNEVIST (IV) reste cependant équivalente à celle des sujets jeunes.

Population pédiatrique

Lors d’une étude menée chez des enfants âgés de 2 mois à < 2 ans, les paramètres pharmacocinétiques (clairance rapportée au poids corporel, volume de distribution, aire sous la courbe et demi-vie terminale) du gadopentétate ont été similaires à ceux observés chez les adultes.

5.3. Données de sécurité préclinique  

Les études de reproduction avec MAGNEVIST (IV) ne mettent pas en évidence d’effets tératogènes. Des doses quotidiennes équivalentes à 12,5 fois la dose humaine exprimée en kg de poids corporel chez la rate gestante traitée pendant 10 jours et à une dose d’au moins 7,5 fois la dose humaine exprimée en kilo de poids corporel et pendant 13 jours chez la lapine gestante entrainent un léger retard de la croissance fœtale et de l’ossification.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  

6.1. Liste des excipients  

Méglumine, acide diéthylènetriamino pentacétique, eau pour préparation injectable.

6.2. Incompatibilités  

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

6.3. Durée de conservation  

5 ans (toutes zones climatiques).

6.4. Précautions particulières de conservation  

A conserver dans l’emballage d’origine à l’abri de la lumière. Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières de conservation concernant la température.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   

100 ml (verre incolore de type II)

30 ml, 20 ml, 15 ml, 10 ml, 5 ml en flacon (verre de type I).

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières d’élimination et de manipulation  

L’étiquette détachable de traçabilité placée sur les flacons doit être collée dans le dossier du patient afin de permettre un suivi précis du produit de contraste à base de gadolinium utilisé. La dose administrée doit également être enregistrée. En cas d’utilisation de dossier médical électronique, le nom du produit, le numéro de lot et la dose administrée doivent être enregistrés dans le dossier du patient.

Le contenu d’un flacon ne doit être employé que pour un seul sujet et toute quantité non utilisée pour un examen doit être jetée.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

BAYER HEALTHCARE SAS

220 AVENUE DE LA RECHERCHE

59120 LOOS

8. NUMERO(S) D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

·34009 347 815 6 8 : 100 ml en flacon (verre)

·34009 347 813 3 9 : 30 ml en flacon (verre)

·34009 331 143 3 6 : 20 ml en flacon (verre)

·34009 331 764 8 8 : 15 ml en flacon (verre)

·34009 331 763 1 0 : 10 ml en flacon (verre)

·34009 336 082 2 4 : 5 ml en flacon (verre)

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE L’AUTORISATION  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  

Sans objet.

Liste I

Ce médicament n'est plus commercialisé.

source: ANSM - Mis à jour le : 06/04/2017

Dénomination du médicament

MAGNEVIST, solution injectable (IV),

Gadopentétate de diméglumine

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez d’autres questions interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que MAGNEVIST, solution injectable (IV), et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser MAGNEVIST, solution injectable (IV)?

3. Comment utiliser MAGNEVIST, solution injectable (IV) ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver MAGNEVIST, solution injectable (IV) ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE MAGNEVIST, solution injectable (IV) ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  

Classe pharmacothérapeutique : produits de contraste pour imagerie par résonance magnétique - code ATC : V-divers

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.

Ce médicament est un produit de contraste radiologique (propriétés opacifiantes), il vous a été prescrit en vue d'un examen par IRM (Imagerie par Résonance Magnétique).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER MAGNEVIST, solution injectable (IV) ?  

MAGNEVIST, solution injectable (IV) ne doit jamais vous être administré :

·si vous êtes allergique à l'acide gadopentétique ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

Avant l’examen, vous devrez enlever tous les objets métalliques que vous portez.

Prévenez votre médecin si vous portez :

·un stimulateur cardiaque (pacemaker),

·un clip vasculaire,

·un implant cochléaire (implant dans l’oreille interne),

·ou tout corps étranger métallique, en particulier dans l’œil.

Ce point est important car ces situations peuvent entrainer des troubles graves, les appareils d’IRM utilisant des champs magnétiques très puissants.

Avertissements et précautions

Faites attention avec MAGNEVIST, solution injectable (IV) :

Comme tous les produits de contraste pour IRM et quelles que soient la voie d’administration et la dose, il existe une possibilité d’effet indésirable habituellement minime mais qui peut aller jusqu’à mettre la vie en danger. Les éventuelles réactions graves peuvent survenir dans l’heure et des réactions minimes peuvent survenir, jusqu’à 7 jours après l’administration. Elles sont imprévisibles mais le risque de survenue est augmenté si vous avez déjà présenté une réaction lors d’une précédente administration de produit de contraste pour IRM (voir rubrique 4 « Quels sont les effets indésirables éventuels ? ») ou si vous avez des antécédents allergiques ou des antécédents d’asthme. Dans ce cas, il convient de prévenir le médecin radiologue qui pratiquera l'injection.

Vous ne devez pas recevoir MAGNEVIST(IV) si vous souffrez de troubles rénaux sévères et/ou si vous présentez une perte soudaine de la fonction rénale, ou si vous allez subir ou avez récemment subi une transplantation du foie car l’utilisation de MAGNEVIST (IV) chez des patients dans cette situation a été associée à une maladie appelée fibrose néphrogénique systémique (FNS). La FNS est une maladie entraînant un épaississement de la peau et des tissus conjonctifs en particulier au niveau des articulations. La FNS peut avoir comme conséquence une immobilité articulaire sévère, une faiblesse musculaire ou peut affecter le fonctionnement normal des organes internes pouvant potentiellement mettre la vie en danger.

MAGNEVIST (IV) ne doit pas être prescrit chez les nouveau-nés jusqu’à l’âge de 4 semaines.

Prévenez votre médecin si :

·vous souffrez de problèmes cardiaques, ou de problèmes de circulation sanguine car, dans le rare cas où vous développeriez une réaction allergique, celle-ci peut être plus sérieuse ou fatale.

·vos reins ne fonctionnent pas correctement et/ou si vous présentez une perte soudaine de la fonction rénale.

·vous avez récemment bénéficié ou allez prochainement bénéficier d’une greffe du foie

·vous souffrez d’épilepsie, si vous avez eu des convulsions ou si vous avez eu des lésions à l’intérieur de votre crâne. Des crises ou des convulsions ont été rapportées rarement chez les patients présentant des conditions similaires.

Avant de recevoir MAGNEVIST, solution injectable (IV), il vous faudra faire un examen sanguin afin de vérifier le bon fonctionnement de vos reins.

Enfants

MAGNEVIST (IV) ne doit pas être administré aux nouveau-nés jusqu’à l’âge de 4 semaines. Compte tenu de l’immaturité de la fonction rénale des nourrissons jusqu’à l’âge d’un an. MAGNEVIST (IV) ne doit être administré à ces patients qu’après un examen approfondi de la situation par le médecin.

Chez l’enfant de moins de 2 ans, l’expérience est limitée pour les IRM du corps entier. La solution doit être administrée manuellement et ne doit pas être associée à l’utilisation d’un injecteur automatique pour éviter les blessures.

Autres médicaments et MAGNEVIST, solution injectable (IV)

Veuillez indiquer à votre médecin ou à votre pharmacien toute maladie dont vous souffrez ou si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, même s’il s’agit d’un médicament obtenu sans ordonnance. Faites particulièrement attention si vous prenez des médicaments prescrits dans le traitement de l'hypertension artérielle.

MAGNEVIST, solution injectable (IV) avec des aliments et boissons

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Demandez conseil à votre médecin avant d’utiliser un médicament

Grossesse

Vous devez prévenir votre médecin si vous suspectez une grossesse ou pensez devenir enceinte car MAGNEVIST (IV) ne doit pas être administré au cours de la grossesse, sauf en cas de stricte nécessité.

Allaitement

Prévenez votre médecin si vous allaitez ou prévoyez d’allaiter. L’allaitement doit être interrompu pendant une période de 24 heures après l’administration de MAGNEVIST (IV).

Conduite de véhicules et utilisation de machines

MAGNEVIST (IV) ne devrait pas affecter votre aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

3. COMMENT UTILISER MAGNEVIST, solution injectable (IV) ?  

Posologie

Chez l'adulte, comme chez l'enfant et le nourrisson, la posologie recommandée est de 0,2 ml par kilogramme de poids corporel (0,1 mmol/kg).

Dans certains cas, le médecin pourra être amené à vous administrer des doses pouvant aller jusqu’à 0,6 ml/kg.

Posologie chez les populations particulières :

Vous ne devez pas recevoir MAGNEVIST (IV) si vous souffrez de troubles rénaux sévères et/ou si vous présentez une perte soudaine de la fonction rénale, ou si vous êtes sur le point de subir ou avez récemment subi une transplantation du foie.

MAGNEVIST (IV) ne doit également pas être utilisé chez les nouveau-nés âgés de 4 semaines ou moins.

Si vous souffrez de troubles rénaux modérés, vous ne devrez recevoir qu’une seule dose de MAGNEVIST (IV) pendant une séance d’IRM et vous ne devrez pas recevoir une seconde injection avant au moins 7 jours.

Compte tenu de l’immaturité de la fonction rénale des nourrissons âgés d’un an ou moins, les nourrissons ne devront recevoir qu’une seule dose de MAGNEVIST (IV) pendant une séance d’IRM et ne doivent pas recevoir une seconde injection avant au moins 7 jours.

Chez l’enfant de moins de 2 ans, l’expérience est limitée pour les IRM du corps entier.

Il n’est pas nécessaire d’ajuster la dose si vous avez 65 ans et plus mais il est possible que vous ayez à faire un examen sanguin afin de vérifier le bon fonctionnement de vos reins.

Mode d’administration

Ce médicament vous sera administré, par voie intraveineuse uniquement, au moment de l’examen.

Chez l’enfant de moins de 2 ans, la solution de MAGNEVIST (IV) doit être administrée manuellement et ne doit pas être associée à l’utilisation d’un injecteur automatique pour éviter les blessures.

Fréquence d'administration

Ce produit vous sera administré au moment de l’examen.

Durée du traitement

Le produit vous sera administré en une seule fois.

Si vous avez reçu plus de MAGNEVIST, solution injectable (IV) que vous n’auriez dû :

Dans le cas exceptionnel d’un surdosage, votre médecin prendrait les mesures adaptées afin de traiter les éventuels symptômes. Votre médecin surveillerait dans ce cas votre fonction rénale.

Si vous oubliez de prendre MAGNEVIST, solution injectable (IV)

Sans objet.

Si vous arrêtez de prendre MAGNEVIST, solution injectable (IV):

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables de MAGNEVIST (IV) sont généralement d’intensité légère à modérée.

Les effets indésirables les plus fréquemment rencontrés (peut concerner 4 patients ou plus sur 1000) lors de l’administration de MAGNEVIST (IV) sont :

·des nausées,

·des maux de tête (céphalées),

·et des réactions diverses au point d’injection.

La plupart des effets indésirables surviennent pendant l’injection ou au cours de la première heure suivant l’administration. Certains effets peuvent apparaître jusqu’à plusieurs jours après l’injection de MAGNEVIST (IV).

Des cas de fibrose néphrogénique systémique (durcissement de la peau qui peut aussi affecter les tissus mous et les organes internes) ont été rapportés.

Chez les patients recevant MAGNEVIST (IV), les effets indésirables les plus graves (pouvant aller jusqu’à menacer le pronostic vital) sont :

·les réactions anaphylactoïdes (réactions de type allergique) incluant les réactions sévères telles que les chocs

·la fibrose néphrogénique systémique.

Dans de rares cas, des réactions de type allergique peuvent apparaitre incluant des réactions sévères telles qu’un choc pouvant nécessiter une intervention médicale immédiate. Si vous remarquez un gonflement léger du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge, une toux ou des éternuements, des difficultés à respirer, des démangeaisons, un écoulement nasal, une urticaire (éruption cutanée ressemblant à celle d’une piqûre d’orties), informez immédiatement votre médecin.

Ces réactions peuvent être les premiers signes d’une réaction sévère. Votre examen pourra être interrompu et un traitement adéquat mis en place.

Les effets indésirables peuvent se produire à certaines fréquences qui sont définies comme suit :

·très fréquent : effet rapporté chez plus de 1 patient sur 10

·fréquent : effet rapporté chez 1 à 10 patients sur 100

·peu fréquent : effet rapporté chez 1 à 10 patients sur 1 000

·rare : effet rapporté chez 1 à 10 patients sur 10 000

·très rare : effet rapporté chez moins de 1 patient sur 10 000

·non connu : fréquence qui ne peut pas être estimée d’après les données disponibles.

Les effets indésirables rapportés pour MAGNEVIST (IV) sont mentionnés ci-dessous.

Peu fréquent :

·maux de tête, sensation de vertige, goût inhabituel dans la bouche

·nausées, vomissements

·douleurs,

·sensation de chaud, sensation de froid,

·sensations ou réactions au site de l’injection telles que :

osensation de froid au point d’injection,

ofourmillement,

ogonflement,

ochaleur,

odouleur,

oœdème,

oirritation,

osaignements (hémorragie),

orougeur de la peau,

oinconfort,

onécrose (mort des cellules de la peau),

othrombophlébite (inflammation d’une veine causée ou associée à un caillot de sang), phlébite (inflammation d’une veine),

oinflammation (rougeur ou douleur locale),

odiffusion du produit en dehors des vaisseaux (extravasation).

Rare :

·réaction d’hypersensibilité (allergie) ou réaction anaphylactoïde (comme une réaction allergique) pouvant se traduire par :

oun choc anaphylactoïde (réaction allergique sévère),

oun choc (collapsus circulatoire), une baisse de la pression artérielle,

oune conjonctivite,

oune perte de conscience,

odes éternuements,

oune urticaire (éruption cutanée ressemblant à celle d’une piqûre d’orties),

odes démangeaisons,

oune éruption cutanée (rash),

oune rougeur de la peau,

oune difficulté à respirer, un arrêt respiratoire, un rétrécissement du diamètre des bronches (bronchospasme), une respiration sifflante,

oune sensation de boule dans la gorge, une sensation de gorge serrée,

oune coloration bleuâtre de la peau et des muqueuses due à un manque d’oxygène (cyanose),

oune rhinite,

oun gonflement de la face, de la gorge, des lèvres et/ou de la langue (angioœdème), un œdème du visage,

oune accélération ou un ralentissement anormal du rythme cardiaque (tachycardie réflexe),

·sensation de fourmillement/engourdissement (paresthésie), convulsions, tremblements, sensation de brûlure,

·désorientation,

·accélération anormale des battements cardiaques, rythme cardiaque irrégulier, augmentation du diamètre des vaisseaux sanguins (vasodilatation), rougeur, inflammation d’une veine causée ou associée à un caillot de sang (thrombophlébite)

·toux, irritation, douleur et gêne dans la gorge,

·diarrhée, maux de ventre, bouche sèche, inconfort gastrique, douleur dentaire, douleur, engourdissement et/ou picotements dans la bouche,

·douleurs dans les extrémités (bras, main, jambe, pied),

·malaise, douleur dans la poitrine, fièvre, fatigue voire faiblesse (asthénie),

·gonflement des bras, mains, jambes, pieds (œdème périphérique),

·sensation de soif.

Fréquence indéterminée :

·agitation, confusion,

·coma, trouble de l’odorat (perturbation de la perception des odeurs), somnolence, trouble de la parole,

·trouble de la vision, douleur de l’œil, augmentation de la sécrétion de larmes,

·douleur dans l’oreille, troubles de l’audition,

·arrêt cardiaque, ralentissement anormal des battements cardiaques,

·perte de connaissance, évanouissement, augmentation de la pression artérielle,

·difficulté à respirer, œdème pulmonaire, augmentation ou diminution de la fréquence respiratoire,

·augmentation de la sécrétion de salive,

·maux de dos, douleurs dans les articulations,

·troubles importants du fonctionnement du rein (insuffisance rénale) y compris chez les patients ayant déjà des troubles de la fonction rénale, incontinence urinaire (perte involontaire des urines), besoin impérieux d’uriner, augmentation de la créatinine sériquechez des patients ayant des troubles préexistants de la fonction rénale,

·frissons, augmentation ou diminution de la température du corps, transpiration,

·augmentation du fer dans le sang,

·augmentation de la bilirubine, augmentation des enzymes hépatiques,

·fibrose néphrogénique systémique.

Chez les patients insuffisants rénaux dialysés qui ont reçu MAGNEVIST (IV), des réactions retardées et transitoires de type inflammatoire comme de la fièvre, des frissons, une augmentation de la C‑réactive protéine (marqueur des réactions inflammatoires dans les analyses de sang), ont été fréquemment rapportées. Chez ces patients, l’examen IRM avec MAGNEVIST (IV) a eu lieu la veille de leur hémodialyse.

Les réactions indésirables suivantes ont mis en jeu le pronostic vital ou ont été fatales dans certains cas : fibrose néphrogénique systémique, choc anaphylactoïde (une réaction de type allergique sévère), réaction anaphylactoïde (de type allergique), réaction d’hypersensibilité (allergie), choc, hypotension, perte de conscience, difficultés à respirer, arrêt respiratoire, rétrécissement du diamètre des bronches (bronchospasme), respiration sifflante, sensation de boule dans la gorge, sensation de gorge serrée, lèvres bleues (cyanose), gonflement de la face, de la gorge, des lèvres et/ou de la langue (angioœdème), œdème du visage, convulsions, accélération du rythme cardiaque, augmentation du fer dans le sang, coma, somnolence, arrêt cardiaque, diminution du rythme cardiaque, syncope, œdème pulmonaire.

En plus des réactions indésirables listées ci-dessus, les effets indésirables suivants ont été rapportés en association avec MAGNEVIST (IV) mais aucune relation de cause à effet n’a été établie :

·perte temporaire de la vue,

·bourdonnements d’oreille,

·réactions cutanées (ex : cloques sur la peau),

·troubles du fonctionnement du rein,

·distension abdominale et flatulence.

Une anomalie de l’électrocardiogramme a été rapportée avec les autres produits de contraste intraveineux pour l’IRM mais pas avec MAGNEVIST (IV).

Effets indésirables chez les enfants

Les effets indésirables liés à MAGNEVIST (IV) attendus chez l’enfant sont les mêmes que chez l’adulte. Leur fréquence est indéterminée.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER Magnevist, solution injectable (IV) ?  

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N‘utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boîte et sur le flacon après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Le contenu du flacon doit être visuellement contrôlé avant utilisation. N'utilisez pas MAGNEVIST (IV) en cas de coloration importante, de présence de particules ou d'emballage défectueux.

A conserver dans l’emballage d’origine à l’abri de la lumière. Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières de conservation concernant la température.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l'environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  

Ce que contient Magnevist, solution injectable (IV)  

·La substance active est :

Gadopentétate de diméglumine………………………………………………………………………46,901 g

Pour 100 ml de solution

·Les autres composants sont :

Méglumine, acide diéthylènetriamino pentacétique, eau pour préparation injectable.

MAGNEVIST (IV) doit être prélevé à l’aide d’une seringue immédiatement avant emploi.

Le bouchon du flacon ne doit être percé qu’une seule fois.

Tout excédent de produit de contraste non utilisé lors de l’examen doit être jeté.

Pour les flacons de grand volume (100ml), le produit de contraste doit être administré au moyen d’un injecteur automatique ou selon des procédures approuvées garantissant la stérilité du produit.

Les instructions du fabriquant du dispositif d’injection doivent être suivies.

En l’absence d’étude de compatibilité, ce produit ne doit pas être mélangé à d’autres solutions.

Qu’est-ce que Magnevist, solution injectable (IV) et contenu de l’emballage extérieur  

Solution injectable en flacon.

Flacons de 5 ml, 10 ml, 15 ml, 20 ml, 30 ml et 100 ml en flacon.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché  

BAYER HEALTHCARE SAS

220 AVENUE DE LA RECHERCHE

59120 LOOS

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché  

BAYER HEALTHCARE SAS

220 AVENUE DE LA RECHERCHE

59120 LOOS

Fabricant  

BAYER AG

13342 BERLIN

ALLEMAGNE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  

Autres  

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

Avant l’administration de MAGNEVIST, solution injectable (IV), tous les patients doivent subir des examens de laboratoire en vue de dépister une altération de la fonction rénale.

Des cas de fibrose néphrogénique systémique (FNS) ont été rapportés après injection de MAGNEVIST (IV) et de certains produits de contraste contenant du gadolinium chez des patients présentant une insuffisance rénale sévère aiguë ou chronique (clairance de la créatinine < 30 ml/min/1,73 m²) et/ou une lésion rénale aiguë. MAGNEVIST (IV) est contre-indiqué chez ces patients. Les patients devant subir une transplantation hépatique sont particulièrement à risque car l’incidence de l’insuffisance rénale aigüe est élevée dans ce groupe. Par conséquent, MAGNEVIST (IV) ne doit pas être utilisé chez les patients durant la période pré ou post-opératoire d’une transplantation hépatique.

MAGNEVIST (IV) ne doit également pas être utilisé chez les nouveau-nés jusqu’à l’âge de 4 semaines.

Le risque de développer une FNS chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine comprise entre 30 et 59 ml/min/1,73 m²) n’est pas connu, par conséquent, MAGNEVIST (IV) ne doit être utilisé qu’après une évaluation attentive du rapport bénéfice/risque chez ces patients et à une dose ne dépassant pas 0,1 mmol/kg de poids corporel. Ne pas administrer plus d’une dose au cours de l’examen IRM. En raison du manque d’information sur les administrations répétées, les injections de MAGNEVIST (IV) ne doivent pas être réitérées sauf si l’intervalle entre les injections est d’au moins 7 jours.

En raison de l’immaturité de la fonction rénale des nourrissons jusqu’à l’âge de 1 an, MAGNEVIST (IV) ne doit être utilisé chez ces patients qu’après une évaluation attentive et à une dose ne dépassant pas 0,1 mmol/kg de poids corporel. Ne pas administrer plus d’une dose au cours de l’examen IRM. En raison du manque d’information sur les administrations répétées, les injections de MAGNEVIST (IV) ne doivent pas être réitérées sauf si l’intervalle entre les injections est d’au moins 7 jours. MAGNEVIST (IV) ne doit pas être utilisé chez les nouveau-nés jusqu’à l’âge de 4 semaines.

L’élimination rénale de gadopentétate de diméglumine pouvant être altérée chez les sujets âgés, il est particulièrement important de rechercher un dysfonctionnement rénal chez les sujets âgés de 65 ans et plus.

La réalisation d’une hémodialyse peu de temps après l’administration de MAGNEVIST (IV) pourrait faciliter l’élimination de ce produit de l’organisme. Il n’est pas établi que l’instauration d’une hémodialyse puisse prévenir ou traiter la FNS chez les patients qui ne sont pas déjà hémodialysés.

MAGNEVIST (IV) ne doit pas être utilisé pendant la grossesse à moins que la situation clinique de la mère nécessite l’administration de gadopentétate de diméglumine.

L’allaitement doit être interrompu pendant au moins 24 heures après l’administration de MAGNEVIST (IV).

L’étiquette détachable de traçabilité placée sur les flacons doit être collée dans le dossier du patient afin de permettre un suivi précis du produit de contraste à base de gadolinium utilisé. La dose administrée doit également être enregistrée. En cas d’utilisation de dossier médical électronique, le nom du produit, le numéro de lot et la dose administrée doivent être enregistrés dans le dossier du patient.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :