Lombalgies
Publié le 19 Février 2003 à 1h00 par Dr Philippe Presles
La lombalgie correspond à une douleur de la région lombaire dans la partie basse du dos.Elle est dite « commune » lorsqu’elle n’a pas de cause inflammatoire, traumatique, tumorale ou infectieuse (90% des cas de lombalgie).6 millions de Français consultent chaque année pour lombalgie. Très fréquente, pratiquement tout le monde souffre ou souffrira de lombalgie à un moment de sa vie. Dans de nombreux cas, l'évolution est bénigne. Mais cette affection constitue néanmoins la 3e cause d’invalidité en France.
© Istock

Lombalgies : Conseils pratiques

  • Perdre quelques kilos s'il existe une surcharge pondérale, car c'est un facteur de lombalgies.
  • Adopter une bonne position en voiture : éviter un siège trop éloigné du volant obligeant à conduire avec la pointe des pieds, coller au maximum le bas du dos contre le siège. S'arrêter toutes les heures afin de s'étirer et de relâcher les muscles.
  • Avoir une activité physique régulière, mais adaptée à ses capacités physiques. Le jogging, le cyclisme et la natation sont notamment recommandés.
  • Placer les objets encombrants et lourds à bonne hauteur de façon à ne pas avoir à se baisser.
  • Adapter le matériel à votre corps et non l'inverse : manche du balai ou de l'aspirateur, du râteau ou de la pelle.
  • Eviter de porter les charges d'un seul côté. En cas d'utilisation d'un porte-bébé, soutenir son enfant avec ses bras. Dès que possible, le porter sur le dos.
  • En cas de station assise prolongée, essayer de se tenir droit sans raideur. Poser les pieds à plat. Coller ses fesses au fond du siège, et s'il n'en possède pas, placez sur le dossier un support lombaire (à défaut un coussin) au niveau des reins. Cesser régulièrement l'activité pendant quelques minutes afin d'étirer le dos.
  • Pour faire un lit, il est recommandé de s'agenouiller.
  • Eviter le port de chaussures à talons hauts pendant de longues périodes. La courbure de la région lombaire est alors fortement accentuée. Ceci déséquilibre les vertèbres lombaires et peut provoquer des lombalgies.

Lombalgies : Quand consulter ?

Une douleur de la région lombaire :

  • faisant suite à un effort (soulèvement, torsion, etc.) en cas de lumbago ;
  • chronique, aggravée par la fatigue, évoluant par poussées en cas d'arthrose vertébrale ;
  • irradiant dans les jambes pendant la marche, faiblesse des jambes.

Un canal lombaire étroit :

  • douleurs violentes, empêchant tout mouvement ou sciatalgies (douleurs secondaires à une irritation du nerf sciatique) en cas d'hernie discale ;
  • douleurs lombaires tenaces chez un sujet jeune avec rigidité de la colonne vertébrale en cas de spondylarthrite ankylosante.

Guide: 

Source : Prise en charge diagnostique et thérapeutique des lombalgies et lombosciatiques communes de moins de trois mois d'évolution. Recommandations de l'ANAES, février 2000. Les lombalgies chroniques. Dossier FMC. Le Généraliste N° 2227, 29 novembre 2002. Bien soigner le mal de dos. B. Duplan, M. Marty. Ed. Odile Jacob, janvier 2002. Soulager le mal de dos. J.Y. Maigne. Masson, coll. Consulter/Prescrire, 2001.
Haute Autorité de santé (HAS), "Prise en charge masso-kinésithérapique dans la lombalgie commune : modalités de prescription", http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/Lombalgie_2005_synth.pdf, 2005.