LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes

Liste I

Dénomination du médicament

LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes

Chlorhydrate de chlorpromazine

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?

3. Comment prendre LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  

Classe pharmacothérapeutique : ANTIPSYCHOTIQUE - code ATC : N05AA01

LARGACTIL 4 % appartient à une famille de médicaments appelés antipsychotiques. Il agit sur le cerveau.

Il est utilisé pour traiter une maladie caractérisée par des symptômes tels que le fait d’entendre, de voir ou de sentir des choses qui n’existent pas, d’avoir une suspicion inhabituelle, des croyances erronées, un discours et un comportement incohérents et un retrait affectif et social. Les personnes qui présentent cette maladie peuvent également se sentir déprimées, coupables, anxieuses ou tendues.

Ce médicament est réservé à l’adulte et à l’enfant de plus de 3 ans.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?  

Si votre médecin vous a informé d’une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

Ne prenez jamais LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes :

·Si vous êtes allergique à la chlorpromazine ou à l'un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

·Si vous avez des difficultés à uriner.

·Si vous avez ou si vous risquez d'avoir un glaucome (une maladie touchant l'œil où la pression du liquide à l'intérieur de l'œil est augmentée et pouvant retentir sur la vue).

·Si vous avez déjà eu dans le passé une chute importante du nombre de certains globules blancs dans le sang (agranulocytose).

·Si vous prenez un médicament contenant de la cabergoline ou du quinagolide (médicaments utilisés pour traiter un écoulement anormal de lait), ainsi que du citalopram ou de l'escitalopram (médicaments pour traiter l'anxiété ou la dépression).

·Ce médicament n’est pas indiqué chez l’enfant de moins de 3 ans. De plus, chez l’enfant de moins d’un an en raison du lien possible entre l’utilisation de ce médicament et le syndrome de Mort Subite du Nourrisson (MSN), ce médicament est contre-indiqué.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes.

Avant de prendre LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes, prévenez votre médecin

·Si vous souffrez d’une maladie du cœur.

·Si vous avez des facteurs de risque, par exemple si vous fumez ou si vous avez une tension élevée, une quantité excessive de sucre, de cholestérol ou de graisse dans le sang, ce médicament devra être utilisé avec précaution car le risque de faire une attaque cérébrale (accident vasculaire cérébral) peut être augmenté.

·Si vous avez une maladie du foie ou des reins.

·Si vous avez déjà fait des convulsions (anciennes ou récentes) ou de l’épilepsie.

·Si votre prostate (glande produisant le sperme) a augmenté de taille.

·Si vous avez une constipation.

·Si vous avez une dépendance à l’alcool.

Ce médicament doit être utilisé avec précaution :

·Si vous êtes âgé et atteint d’une maladie touchant les capacités du cerveau (démence).

·Si vous êtes à risque d’avoir un caillot sanguin dans une veine ou dans l’artère qui mène le sang au poumon (complication thromboembolique).

Pendant le traitement

·Prévenir immédiatement votre médecin, si vous ou le personnel soignant se rend compte que vous :

oressentez une rigidité de vos muscles, des troubles de la conscience et de la fièvre. Dans ce cas, vous devez arrêter immédiatement le traitement en plus de prévenir votre médecin ;

oavez de la fièvre, une pâleur, une forte transpiration ou tout autre signe révélateur d’une infection. En effet, ce médicament peut provoquer dans des cas exceptionnels une chute de vos globules blancs ce qui favorise une infection ;

oavez une constipation qui dure dans le temps, ainsi que des ballonnements et des douleurs dans le ventre. En effet, ce médicament peut provoquer, dans de très rares cas, un arrêt de votre transit (occlusion intestinale) ;

onotez l’apparition d’une grande fatigue (asthénie), d’une perte d’appétit (anorexie), de nausées, de vomissements, de douleurs abdominales ;

oremarquez l’apparition d’une coloration jaune des yeux ou de la peau (ictère) et si la coloration de vos urines devient plus foncée. Cela peut correspondre à des signes d’atteintes du foie ;

osuspectez toute réaction allergique liée à la prise de chlorpromazine.

·Afin de dépister un éventuel trouble du cœur, votre médecin pourra vous faire un examen pour enregistrer l’activité électrique du cœur (électrocardiogramme). En effet, certains médicaments de la même famille que LARGACTIL (les antipsychotiques) peuvent, dans de très rares cas, provoquer des troubles du rythme du cœur (voir la rubrique 4).

·Si vous êtes diabétiques ou que vous présentez des facteurs de risque de diabète, vous devez surveiller très attentivement votre glycémie (taux de sucre dans le sang).

Des réactions cutanées graves, y compris une réaction médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS), ont été signalés lors de l'utilisation de LARGACTIL

·Les symptômes systémiques (DRESS) se présente initialement sous la forme de symptômes pseudo-grippaux, d'une éruption cutanée sur le visage, puis d'une éruption cutanée généralisée accompagné de température corporelle élevée, une augmentation des taux d'enzymes hépatiques observée dans les analyses sanguines, d’une augmentation d'un certain type de globule blanc (éosinophilie) et d’une hypertrophie des ganglions lymphatiques.

Si vous développez une éruption cutanée grave ou un autre symptôme parmi les symptômes cutanés évoqués ci-dessus, arrêtez de prendre la chlorpromazine et contactez immédiatement votre médecin ou les urgences médicales.

Enfants

Si votre médecin décide de prescrire ce médicament à votre enfant, il devra le voir régulièrement afin de bien surveiller le déroulement du traitement.

Autres médicaments et LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

Vous ne devez jamais prendre LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes, en même temps qu’un médicament contenant de la cabergoline, ou du quinagolide (médicaments utilisés pour traiter des montées de lait excessives ou anormales), ainsi que du citalopram ou de l’escitalopram (médicament pour traiter l’anxiété ou la dépression).

Vous devez éviter de prendre LARGACTIL en même temps que :

·des antibiotiques (médicaments pour traiter des infections tels que l’érythromycine et la spiramycine administrées dans une veine, et la moxifloxacine),

·la mizolastine (médicament pour traiter une allergie),

·des anticancéreux (médicaments pour traiter des cancers tels que le torémifène, les arsénieux et le vandétanib),

·le bépridil (en cas de douleur thoracique causée par une maladie cardiaque),

·le cisapride (médicament pour traiter un reflux gastro-œsophagien acide ou d’aliments),

·le dolasétron administré dans une veine (médicament utilisé chez l’adulte pour traiter ou prévenir des nausées et vomissements induits par certains traitements ou chirurgies),

·la vincamine administrée dans une veine (médicament pour traiter certains troubles neurologiques mineurs liés au vieillissement),

·le diphémanil (médicament pour traiter des troubles de la sécrétion gastrique, une transpiration excessive),

·un médicament pour traiter la maladie de Parkinson,

·uUn médicament qui traite les troubles de l’humeur (le lithium),

·un médicament qui contient de l’alcool,

·un médicament qui peut entraîner des troubles graves du rythme cardiaque :

odes anti-arythmiques (médicaments pour contrôler un rythme cardiaque irrégulier ou rapide tels que l’amiodarone, la dronédarone, le disopyramide, le dofétilide, l’hydroquinidine, l’ibutilide, la quinidine, le sotalol),

odes neuroleptiques (médicaments pour traiter certains troubles psychiatriques tels que l’amisulpride, la cyamémazine, le dropéridol, le flupenthixol, la fluphénazine, la propériciazine, l’halopéridol, la lévomépromazine, le pimozide, la pipampérone, la pipotiazine, le sertindole, le sulpiride, le sultopride, le tiapride, le zuclopenthixol),

odes antiparasitaires (médicaments pour traiter les maladies dues aux parasites tels l’halofantrine, la luméfantrine, la pentamidine),

ola méthadone (médicament pour traiter une dépendance),

ola dompéridone (médicament pour soulager les nausées et vomissements), la lévofloxacine (médicament utilisé pour traiter certaines infections), la méquitazine (médicament pour traiter une allergie) ainsi que le prucalopride médicament pour traiter la constipation).

LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes avec des aliments, boissons et alcool

Vous devez éviter de boire des boissons contenant de l’alcool pendant le traitement.

Grossesse, allaitement et fertilité

LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes n’est pas recommandé pendant la grossesse.

Demander conseil à votre médecin avant de prendre ce médicament :

·si vous êtes une femme en âge de procréer et que vous n’utilisez pas de contraception efficace,

·si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse.

Grossesse

Ce médicament ne sera utilisé pendant la grossesse que sur les conseils de votre médecin.

Les symptômes suivants peuvent apparaître chez les nouveau-nés dont les mères ont pris du LARGACTIL durant le dernier trimestre de la grossesse (les 3 derniers mois) : tremblements, raideur et/ou faiblesse musculaire, endormissement, agitation, problème de respiration, et difficultés à s’alimenter. Si votre bébé développe l’un de ces symptômes, vous devez contacter votre médecin.

Ce médicament contient de l’alcool. Par conséquent, consultez votre médecin si vous êtes enceinte car lui seul peut juger de la nécessité de poursuivre le traitement.

Allaitement

L'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement par ce médicament.

Fertilité

L’utilisation de ce médicament peut entraîner une quantité excessive de prolactine (hormone qui provoque la montée de lait) dans le sang pouvant être associée à une baisse de la fertilité.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Ce médicament peut provoquer une somnolence. Si vous ressentez cet effet, vous devez demander l’avis de votre médecin avant de conduire.

LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes contient du saccharose et de l’alcool.

·Ce médicament contient un sucre, le saccharose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou un déficit en sucrase/isomaltase (maladies héréditaires rares).

·Ce médicament contient 12 % de vol. d’éthanol (alcool), c’est-à-dire 122 mg d’alcool pour 50 gouttes (ce qui équivaut à 3 ml de bière ou 1,25 ml de vin). L’utilisation de ce médicament est dangereuse chez le sujet alcoolique et doit être prise en compte chez les femmes enceintes ou allaitant, les enfants et les groupes à haut risque tels que les insuffisants hépatiques ou les épileptiques.

3. COMMENT PRENDRE LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?  

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

Ce médicament est réservé à l’adulte et à l’enfant de plus de 3 ans.

La dose est variable. Votre médecin devra l’adapter à votre cas.

Respectez toujours la dose indiquée par votre médecin. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Mode et voie d'administration

Ce médicament est utilisé par voie orale.

Dans la boîte, vous disposez d’une seringue doseuse graduée (flacon de 125 ml) ou d’un compte-gouttes (flacon de 30 ml).

Pour le compte-goutte, utiliser le flacon délivrant la solution goutte à goutte en le tenant verticalement, compte-gouttes vers le bas.

Versez le nombre de gouttes (ou le contenu de la seringue doseuse) dans un verre d’eau et avalez-le.

Si vous avez pris plus de LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes que vous n’auriez dû

En cas de prise d'une dose excessive de médicament, prévenir immédiatement un médecin ou un service d'urgence notamment en raison du risque de survenue de troubles cardiaques graves.

Si vous oubliez de prendre LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes :

Sans objet.

Si vous arrêtez de prendre LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes :

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets suivants peuvent survenir très fréquemment (effets touchants 1 ou plus d’1 patient sur 10) :

·sensations de vertiges lorsque vous passez brusquement de la position couchée ou assise à la position debout,

·sécheresse de la bouche, constipation,

·somnolence ou sédation,

·tremblements et rigidité (syndrome extrapyramidal), mouvements anormaux (dyskinésie), difficultés à rester immobile (akathisie),

·prise de poids.

Les effets suivants surviennent fréquemment (effets touchants entre 1 ou plus d’1 patient sur 100 et moins d’1 patient sur 10) :

·absence de règles, augmentation de la prolactine (hormone sécrétée par l’hypophyse),

·diminution de la tolérance au glucose,

·anxiété,

·convulsions, augmentation du tonus musculaire (hypertonie),

·modification du tracé de l’électrocardiogramme (augmentation de l’intervalle QT).

Les effets suivants surviennent à une fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

·diminution importante du nombre de certains globules blancs dans le sang, pouvant entraîner des infections graves (leucopénie, agranulocytose),

·augmentation du nombre d’éosinophiles (un type de globules blancs),

·une diminution du nombre de plaquettes (cellules sanguines qui aident à la coagulation) a été rapportée avec LARGACTIL,

·maladie inflammatoire touchant notamment la peau (lupus érythémateux systémique), anomalie de certains tests de laboratoire (positivité de certains anticorps antinucléaires),

·écoulement anormal de lait, augmentation du volume des seins, impuissance, frigidité,

·augmentation du taux de sucre dans le sang, augmentation du taux de graisse dans le sang (hypertriglycéridémie), diminution du taux de sodium dans le sang (hyponatrémie), production et libération inappropriée de l’hormone qui s’oppose à la sécrétion d’urine (hormone antidiurétique),

·troubles de l’humeur, léthargie,

·contractions musculaires involontaires (au niveau du cou, des yeux, de la mâchoire), augmentation ou diminution de la vitesse des mouvements (hyperkinésie, akinésie),

·survenue d’une rigidité des muscles et de troubles de la conscience s’accompagnant d’une fièvre inexpliquée, de sueurs, d’une pâleur, d’une modification de la tension artérielle et du rythme cardiaque (syndrome malin des neuroleptiques dont l’issue est potentiellement fatale). Si ces signes apparaissent, vous devez arrêter immédiatement votre traitement et prévenir votre médecin ou les urgences médicales.

·troubles de la vue dont des troubles touchant la capacité de vos yeux à s’adapter pour voir de près ou de loin (troubles de l’accommodation),

·dépôts brunâtres dans l’œil qui n’affectent pas en général la vision,

·troubles du rythme du cœur (pouvant dans des cas exceptionnels mettre votre vie en danger),

·caillots sanguins veineux, particulièrement au niveau des jambes (les symptômes incluent gonflement, douleur et rougeur au niveau des jambes), pouvant se déplacer via les vaisseaux sanguins jusqu’aux poumons et provoquer une douleur dans la poitrine et une difficulté à respirer, et pouvant parfois entraîner le décès. Si vous ressentez un de ces symptômes, consultez immédiatement un médecin.

·inflammation du gros intestin (parfois fatale), arrêt du transit intestinal (occlusion intestinale), destruction localisée des tissus gastro-intestinaux (nécrose gastro-intestinale, parfois fatale), perforation intestinale (parfois fatale),

·maladie du foie (parfois fatale) jaunissement de la peau ou des yeux (jaunisse) et l'urine devient de couleur plus foncée. Ces signes pourraient être le signe d’atteinte du foie.,

·allergie de la peau, réaction exagérée de la peau lorsque vous vous exposez au soleil ou aux rayonnements Ultra-Violet,

·brusque gonflement du visage et/ou du cou pouvant entraîner une difficulté à respirer et mettre votre vie en danger (œdème de Quincke), plaques rouges sur la peau qui démangent (urticaire),

·difficultés pour uriner,

·syndrome de sevrage chez les nouveau-nés dont les mères ont pris LARGACTIL durant le dernier trimestre de la grossesse (les 3 derniers mois) (voir rubrique « Grossesse et allaitement »),

·érection douloureuse et prolongée,

·modification de la température du corps.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?  

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’emballage. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Ce médicament doit être conservé à l'abri de la lumière.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l'environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  

Ce que contient LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes  

·La substance active est :

Chlorhydrate de chlorpromazine...................................................................................... 4,458 g

Quantité correspondant à chlorpromazine base................................................................ 4,000 g

Pour 100 ml.

1 ml de solution correspond à 40 gouttes soit 40 mg de chlorpromazine base.

·Les autres composants sont :

Acide citrique monohydratée, saccharose, glycyrrhizinate d'ammonium, caramel à l'ammoniaque, huile essentielle de menthe poivrée, alcool éthylique à 95 pour cent (v/v), glycérol, eau purifiée.

Qu’est-ce que LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes et contenu de l’emballage extérieur  

Ce médicament se présente sous forme d'un flacon compte-gouttes. Chaque boîte contient un flacon de 10 ou 30 ml avec compte-goutte ou un flacon de 125 ml avec seringue doseuse (modèle hospitalier).

1 ml de solution correspond à 40 gouttes.

1 goutte contient 1 mg de chlorpromazine.

Flacon de 10, 30 ou 125 ml.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché  

SANOFI-AVENTIS FRANCE

82 AVENUE RASPAIL

94250 GENTILLY

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché  

SANOFI-AVENTIS FRANCE

82 AVENUE RASPAIL

94250 GENTILLY

Fabricant  

A. NATTERMANN & Cie. GmbH

Nattermannallee 1

50829 Koln

ALLEMAGNE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Ordonnance: 

Date autorisation de la Fiche Info: 

Lundi 01 Octobre 1990 : 15h00

Date de mise à jour de la Notice: 

Vendredi 27 Novembre 2020 : 15h00

Date de mise à jour du Résumé des caractéristiques: 

Vendredi 27 Novembre 2020 : 15h00
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :