La varicelle progresse dans plusieurs régions de France

© Adobe Stock

Elle va et vient mais ne disparaît jamais vraiment ! Selon le dernier bulletin du réseau Sentinelles, les cas de varicelle repartent à la hausse dans plusieurs régions de France.

PUB

Il se gratte ? Regardez de plus près si votre enfant n'a pas de petits boutons surmontés de cloques... Il se pourrait qu'il ait contracté le virus de la varicelle. Dans son dernier bulletin, le réseau Sentinelles indique que l'activité de la varicelle est repassée au stade "modéré" en France durant la semaine 24, contrairement aux semaines précédentes où l'activité n'était que faible. "L e taux d’incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 27 cas pour 100 000 habitants" détaille le réseau.

10 régions en vigilance

Dix régions sont particulièrement en vigilance dont une est dans le rouge : Bourgogne-Franche-Comté avec 86 cas pour 100 000 habitants. Dans les neuf autres, l'activité est modérée : Bretagne, Occitanie, Pays de la Loire, Normandie, Auvergne-Rhône-Alpes, Corse, Nouvelle-Aquitaine, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Ile-de-France.

PUB
PUB

Les cas de varicelles sont recensés à partir de symptômes précis avec éruption typique (érythémato-vésiculeuse durant 3-4 jours, prurigineuse, avec phase de dessiccation) débutant de façon brutale  avec fièvre modérée (37,5°C - 38°C).

Eviter surtout la surinfection 

Les professionnels de santé recommandent de respecter quelques mesures d'hygiène simple pour éviter la principale complication qu'est la surinfection cutanée de la varicelle :

  • douche courte ou bain court avec très peu de gel lavant surgras, rinçage et séchage soigneux ;
  • éviter les lavages trop fréquents et les eaux trop chaudes ;
  • application d'un antiseptique incolore chlorhexidine sur les lésions ;
  • éviter les pommades qui provoquent une macération ;
  • proscrire le talc dont les particules peuvent entraîner une surinfection cutanée lorsqu'elles s'accumulent ;
  • porter des vêtements légers et en coton ;
  • le prurit étant un facteur de risque de surinfection, il doit être pris en charge. Les ongles doivent être coupés courts. Un antihistaminique adapté à l'âge est prescrit.
  • donner exclusivement du paracétamol en cas de fièvre. L'ibuprofène est déconseillé car il est associé à un plus grand risque infectieux. D'ailleurs, tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont contre-indiqués chez les enfants atteints de varicelle.

Publié le 25 Juin 2018
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés