sandra
Portrait de cgelitti
mon mari a perdu sa mère le 08 mars 2006, jusuq'en juin tout allait peu près bien, il était très renfermé mais ca passait, fin juin il décide d'aller voir un médecin qui l'a mis sous antidépresseur pendant un mois, il devait par la suite aller le revoir pour renouveler son traitement mais fin juillet il s'est senti beaucoup mieux et a décider de tout arrêter, nous avons un mois de vacance magnifique, j'était contente mais en septembre il a repris son boulot, je le sentais à nouveau stressé, de mauvaise humeur, mal, il a décider de retourner chez le médecin qui l'a dirigé vers un psychiatre, donc début octobre, il a commencé ses séances et de nouveau sous antidépresseur, et là, depuis une catastrophe, de semaine en semaine je l'ai trouvé changer, de pire en pire, dès que je faisait quelque chose de mal c'est comme si le monde s'écroulait, mi décembre il m'a annoncé qu'il avait fait une demande de divorce sans m'en parler, il m'en a parlé deux semaine après avoir fait sa demande, et pendant les deux semaines il n'a rien laissé paraitre, agréable, solitaire mais bien, relation intime régumière, soirée agréable, j'avais l'impression d'avoir reçu une douche glacée, à noël il a décider d'aller faire tout seul dans sa famille, et au retour il m'a dit qu'il voulait s'éloigné, qu'il étouffait, et qu'en plus qu'il ne m'aimait plus, en février quand il venait pour les enfants, je l'ai trouvé mieux, plus proche, le 24 février quand il est passé je trouvait qu'il se rapprochait de plus en plus, il m'a laissé le touché, l'embrassé dans le cou sans rien dire, pas une attitude d'un homme qui n'aime plus sa femme, il est toujours aussi fatigué, le teint blanc, il a même oublié l'anniversaire de son fils le 06 mars. Et depuis le 05 mars plus de nouvelles, ni appel, ce we il n'est pas passé voir ses enfants et il n'a pas appelé pour avoir de leur nouvelle.je sais que c'est long mais je voulais vous expliquer dans quel situation je me trouve, je suis perdu je ne sais ce que je doit penser ni faire. Le 30 avril nous passons en conciliation, j'ai tenté d'en parlé avec lui le 05 mars mais il m'a dit qu'il ne voulait pas parlé, fuit toute discussions. Sa réaction est elle du à sa dépression, il a eu une enfance très dure, est ce que ses séances ont pu faire tout remonter avec le dècès de sa mère. si quelqu'un pouvait m'aider, je ne dort plus, je ne pense qu'à lui.
PUB
PUB