yoyo38
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je vous rejoins après avoir lu beaucoup de vos témoignages qui m'ont bouleversée. J'ai 35 ans, mariée, un enfant de 3 ans. J'ai toujours eu dans ma vie des périodes hautes et basses. On m'a diagnostiquée bipolaire récemment suite à ma visite chez un psy puisque je venais de faire une crise de panique en voiture. S'en est suivi des crises de panique répétées en tous genres : agoraphobie, peur des gros chiens, de l'orage etc... à peu près de tout. Puis, un jour, la peur de rester seule avec mon fils en ayant des idées tordues telles que de lui faire du mal (couteau, étranglement). J'ai cru que je devenais folle... J'ai culpabilisé mais j'en ai quand même parlé au psy car je préférais être enfermée que de passer à l'acte. Elle m'a tout de suite rassurée, mais que de manière très ponctuelle car les peurs et paniques en tous genres sont revenus malgré un traitement médicamenteux. Aujourd'hui, mon fils va à l'école, ça me soulage, je suis moins seule avec lui. Cependant, je n'ai pas d'emploi, reste inutile dans la société et je ne peux plus aller voir mon psy qui est trop loin de mon domicile puisque je ne peux conduire que sur des petites distances. Je me sens donc piégée... Je me rabats sur les médicaments mais je sais que mon problème ne peut pas se résoudre avec des produits chimiques. Que faire ? Je suis dans l'impasse, désemparée, je me sens seule car mon mari ne veut pas trop voir et ne m'écoute pas vraiment quand je lui parle. C'est l'isolement total. Parfois je préfèrerais mourir que d'imaginer que je puisse passer à l'acte. Je me demande si j'ai fait les bons choix, je ne sais vraiment plus où j'en suis et une sorte de "force" m'empêche d'agir pour m'en sortir. Je ne sais pas si vous comprendez ce que je ressens.

PUB
PUB