Hygiène intime : quels sont les bons réflexes pour prendre soin de sa vulve

Certains vêtements augmentent le risque d'infections

La lingerie synthétique et les strings sont aussi responsables d'un déséquilibre local, à cause de l'échauffement et de l'irritation provoquée par les frottements.

Les pantalons moulants sont également un facteur négatif du confort vulvaire et augmentent le risque d'infections.

C'est ce qui ressort d'une grande étude italienne sur la sexualité et l'hygiène intime (étude Sophy des laboratoires Rottapharm). Un seul facteur étudié n'a pas montré d'impact sur les infections : l'usage de collants.

Publicité
Publicité

En conclusion, pour une meilleure hygiène intime...

En cas d'irritation de la vulve ou d'infections fréquentes (mycoses ou vaginoses), revoyez vos habitudes vestimentaires :

  • Evitez les protège-slips (changer de sous-vêtement dans la journée si cela semble insupportable),

  • Privilégiez des slips en matières naturelles (coton, soie),

  • Préférez les serviettes hygiéniques aux tampons,

  • Fuyez les pantalons moulants,

  • Et continuez à porter des collants !

Quant aux femmes qui n'ont jamais aucun souci gynécologique ou sexuel, il leur suffit de conserver leurs habitudes. En effet, certaines vulves sont plus fragiles que d'autres à tous ces facteurs.

 
Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 24 Septembre 2007 : 02h00
Mis à jour le Mardi 06 Juin 2017 : 12h18
Source : (1) Neut C. Ecosystème vestibulaire. Rev Prat Gyneco-Obstet n° 82-83 Mai 2004