HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable

Liste I.

Dénomination du médicament

HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable

Acétate de prednisolone

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin, ou votre pharmacien ou votre infirmière.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, ou votre pharmacien ou votre infirmière. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d’utiliser HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable ?

3. Comment utiliser HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : H02AB06.

GLUCOCORTICOÏDES - USAGE SYSTÉMIQUE NON ASSOCIES.

Indications thérapeutiques

Ce médicament est un corticoïde (dérivé de la cortisone). Il est utilisé pour son effet anti-inflammatoire dans le traitement de certaines maladies.

Il est utilisé en injection locale (notamment en infiltration) en rhumatologie, dermatologie, ophtalmologie, ORL et cancérologie.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable ?  

N’utilisez jamais HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable :

·Si vous êtes allergique à la prednisolone ou à l’un des autres composants contenus dans HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable, mentionnés à la rubrique 6.

·Si vous avez une infection.

·Si vous avez des anomalies de la coagulation, ou si vous prenez un traitement anticoagulant.

·En injection épidurale (dans la région de la colonne vertébrale) si vous souffrez d’anomalies de la coagulation du sang ou si vous prenez un traitement qui fluidifie le sang (anticoagulants, anti-agrégants plaquettaires ou anti-thrombotiques).

·chez les prématurés et nouveau-nés à terme, en raison de la présence d’alcool benzylique dans ce médicament.

EN CAS DE DOUTE, DEMANDER L’AVIS DE VOTRE MÉDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN OU DE VOTRE INFIRMIERE.

Avertissements et précautions

Ce médicament doit être utilisé sous stricte surveillance médicale.

Lors de l’injection au niveau de la colonne vertébrale, ce médicament est susceptible d’entrainer des troubles neurologiques graves (accidents vasculaires cérébraux ou accidents vasculaires médullaires).

AVANT LE TRAITEMENT :

Prévenez votre médecin :

·si vous avez été récemment vacciné,

·si vous avez une maladie virale en évolution (hépatite virale, herpès, varicelle, zona),

·si vous souffrez de troubles psychiques,

·si vous êtes hémodialysé,

·si vous portez une prothèse,

·si vous avez été opéré de la colonne vertébrale,

·si vous prenez un traitement oestroprogestatif (traitement hormonal),

·si vous avez un risque de formation de caillot dans le sang,

·si vous avez déjà eu des effets indésirables, et notamment une réaction allergique, lors d’une précédente administration d’une suspension injectable de corticoïde.

·si vous avez des problèmes rénaux ou un taux élevé d'acide urique dans votre sang avant de commencer le traitement par HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable. Vous devez informer votre médecin si vous présentez des symptômes du syndrome de lyse tumorale tels que crampes musculaires, faiblesse musculaire, confusion, perte de vision ou troubles visuels, essoufflement, convulsions, rythme cardiaque irrégulier ou insuffisance rénale (diminution de la quantité d’urine ou assombrissement de l'urine) au cas où vous souffririez d'une tumeur maligne hématologique (voir rubrique 4 «Quels sont les effets indésirables éventuels»).

AU COURS DU TRAITEMENT :

Prévenez votre médecin :

·si des douleurs ou de la fièvre apparaissent après l’injection du médicament,

·si vous ressentez une douleur au niveau d’un tendon. En effet, les corticoïdes administrés par voie orale ou injectable peuvent entraîner une atteinte du tendon voire sa rupture (exceptionnelle). Ce médicament ne doit pas être injecté dans les tendons.

·Ce medicament peut également entrainer la survenue de crises liées à la présence de phéochromocytome (tumeur des glandes surrénales) et pouvant mettre votre vie en danger.

·si vous présentez des troubles visuels ou une vision floue.

Les injections répétées risquent :

·d’entraîner des symptômes d’hypercorticisme se caractérisant notamment par une prise de poids, un gonflement, de l’hypertension, avec un possible dysfonctionnement de la glande surrénale ;

·de déséquilibrer un diabète ;

·de provoquer des troubles psychiques ou une hypertension artérielle sévère.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien ou de votre infirmière.

Autres médicaments et HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

Vous ne devez jamais recevoir HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable si vous prenez déjà un traitement anticoagulant.

Sauf avis contraire de votre médecin, vous ne devez pas recevoir ce médicament :

·si vous venez d’être vacciné avec un vaccin vivant,

·si vous prenez déjà de l’acide acétylsalicylique (aspirine) à dose anti-inflammatoire (≥ 1 g par prise et/ou ≥ 3 g par jour).

Certains médicaments peuvent augmenter les effets de HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable et il est possible que votre médecin souhaite vous surveiller attentivement si vous prenez ces médicaments (y compris certains médicaments pour traiter l’infection à VIH : ritonavir, cobicistat).

Ce médicament est contre-indiqué chez les prématurés et les nouveau-nés à termedû à la présence d’alcool benzylique. Cependant, chez les nourrissons prématurés traités par d'autres médicaments de la même classe, une échographie cardiaque doit être effectuée pour surveiller la structure et la fonction du muscle cardiaque.

HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable avec des aliments, boissons et de l’alcool

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Votre médecin peut être amené, si nécessaire, à vous prescrire ce médicament au cours de votre grossesse ou pendant l’allaitement (Voir rubrique 2 : « HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable contient de l’alcool benzylique et du sodium »).

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant d’utiliser ce médicament.

Sportifs

Ce médicament peut rendre positifs les tests pratiqués lors des contrôles anti-dopage.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Sans objet.

HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable contient de l’alcool benzylique et du sodium

·Ce médicament contient 9 mg d’alcool benzylique par flacon de 1 ml et 45 mg d’alcool benzylique par flacon de 5 ml.

L’alcool benzylique peut provoquer des réactions allergiques.

L’alcool benzylique est associé à un risque d’effets secondaires graves y compris des problèmes respiratoires (appelés « syndrome de suffocation » : les symptômes incluent la survenue brutale d’un syndrome de suffocation, hypotension, bradycardie et collapsus cardio-vasculaire) chez les jeunes enfants.

Ne pas utiliser chez le prématuré et le nouveau-né (jusqu’à 4 semaines).

Ne pas utiliser pendant plus d’une semaine chez les jeunes enfants (moins de 3 ans) sauf avis contraire de votre médecin ou de votre pharmacien.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. De grandes quantités d’alcool benzylique peuvent s’accumuler dans votre corps et entraîner des effets secondaires (appelés « acidose métabolique »).

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien si vous souffrez d’une maladie du foie ou du rein. De grandes quantités d’alcool benzylique peuvent s’accumuler dans votre corps et entraîner des effets secondaires (appelés « acidose métabolique »).

·Ce médicament contient du sodium : le taux de sodium est inférieur à 1 mmol par dose, c’est-à-dire « sans sodium ».

3. COMMENT UTILISER HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable ?  

Ce médicament doit être administré sous stricte surveillance médicale.

Il vous sera administré par un professionnel de santé en injection locale.

HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable ne doit pas être injecté dans une veine (voie intraveineuse), ni dans un muscle (voie intramusculaire).

Ce médicament n'est pas adapté à l'administration par voie inhalée par nébulisateur.

C’est le médecin qui déterminera la dose ainsi que la durée de votre traitement.

Ce médicament doit être agité avant emploi.

Du fait du risque de calcifications (dépôts calcaires anormaux), il est préférable d’éviter l’administration d’un médicament comme celui-ci en intra-discal (entre les vertèbres de la colonne vertébrale).

Si vous avez reçu plus de HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable que vous n’auriez dû :

Sans objet.

Si vous oubliez d’utiliser HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable :

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants peuvent survenir :

·Localement : infection (arthrites, méningites, épidurites), atrophie de la peau, perte de la masse musculaire, calcification (dépôts calcaires anormaux), inflammation de l’articulation.

·Exceptionnellement : ruptures tendineuses, en particulier si votre médecin vous a prescrit également certains antibiotiques (fluoroquinolones).

·Maux de tête et bouffée de chaleur, qui disparaissent habituellement en un ou deux jours.

·Douleurs passagères du bas du dos (lombalgie), plus rarement douleurs du thorax, et/ou hypotension (baisse de la pression artérielle) survenant dans les minutes après l’injection et disparaissant spontanément.

·Poussée de tension.

·En cas d’injections répétées : symptômes d’hypercorticisme (prise de poids, gonflement) ; déséquilibre d’un diabète, d’une hypertension artérielle. Un dysfonctionnement de la glande surrénale (diminution du cortisol sanguin) peut être observé.

·Réactions allergiques : urticaire localisée ou généralisée, œdème de Quincke (brusque gonflement du visage et du cou) ; choc anaphylactique (réaction allergique grave pouvant provoquer une baisse importante de la pression artérielle).

·Troubles de la vue pouvant entrainer une perte de la vue : une vision floue, certaines formes de glaucome (augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil) et de cataracte (opacification du cristallin), choriorétinopathie (maladie de la rétine).

·Troubles endocriniens (troubles hormonaux) : survenue de crises liées à la présence de phéochromocytome (tumeur des glandes surrénales) et pouvant mettre votre vie en danger.

Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

·Des cas de syndrome de lyse tumorale ont été rapportés chez des patients souffrant d’une tumeur maligne hématologique. Le syndrome de lyse tumorale peut être révélé par votre médecin sur la base de changements dans les tests sanguins tels qu'une augmentation des taux d'acide urique, de potassium ou de phosphore et une diminution du taux de calcium, et peut entraîner des symptômes tels que crampes musculaires, faiblesse musculaire, confusion, perte de vision ou troubles visuels, essoufflement, convulsions, rythme cardiaque irrégulier ou insuffisance rénale (diminution de la quantité d’urine ou assombrissement de l'urine). Si vous présentez de tels symptômes, vous devez en informer immédiatement votre médecin (Voir rubrique 2 «Avertissements et précautions»).

·Rythme cardiaque lent.

Les effets indésirables suivants peuvent survenir en cas d’infiltration intradurale (dans la région de la colonne vertébrale) :

·très rarement : méningite et syndrome post ponction lombaire se caractérisant par des maux de tête, des vertiges surtout en position debout,

·exceptionnellement : formation de caillot dans une veine du cerveau (thrombophlébite).

Les effets indésirables suivants peuvent survenir en cas d’infiltration épidurale (dans la région de la colonne vertébrale) :

·Aggravation passagère des douleurs ayant motivé l’injection.

·Maux de tête, infection ou inflammation des méninges (méningites), formation de caillot dans une veine du cerveau (thrombophlébite).

·En cas d’infiltration au niveau cervical : très rares cas d’accident vasculaire cérébral ou d’accident vasculaire de la moelle épinière avec paralysie (tétraplégie), pouvant mettre votre vie en danger.

·Lors de l’administration au niveau lombaire : très rares cas d’accident vasculaire de la moelle épinière avec paralysie (paraplégie).

·Hématomes ou infections de la colonne vertébrale (abcès, épidurites), avec risque de compression de la moelle épinière ou d’un nerf.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou, votre pharmacien ou votre infirmière. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable ?  

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable après la date de péremption mentionnée sur la boîte. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

À conserver à une température inférieure à 30°C et à l’abri de la lumière.

Après ouverture : le produit doit être utilisé immédiatement.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  

Ce que contient HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable  

·La substance active est

Acétate de prednisolone .................................................................................................... 2,5 g

Pour 100 ml de suspension injectable.

Un flacon de 1 ml contient 25 mg d’acétate de prednisolone.

Un flacon de 5 ml contient 125 mg d’acétate de prednisolone.

·Les autres composants sont :

Alcool benzylique, carmellose sodique, chlorure de sodium, polysorbate 80, eau pour préparations injectables.

Qu’est-ce que HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable et contenu de l’emballage extérieur  

Ce médicament se présente sous forme de suspension injectable. Un flacon peut contenir 1 ml ou 5 ml de suspension injectable.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché  

SANOFI AVENTIS FRANCE

82 AVENUE RASPAIL

94250 GENTILLY

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché  

SANOFI AVENTIS FRANCE

82 AVENUE RASPAIL

94250 GENTILLY

Fabricant  

S.C.ZENTIVAS.A

BLVD THEODOR PALLADY NR 50

SECTOR 3, 032266 BUCHAREST

ROUMANIE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Ordonnance: 

Date autorisation de la Fiche Info: 

Lundi 09 Mars 1998 : 15h00

Date de mise à jour de la Notice: 

Lundi 11 Janvier 2021 : 15h00

Date de mise à jour du Résumé des caractéristiques: 

Lundi 11 Janvier 2021 : 15h00

Autres médicaments avec cette molécule

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :