frankie
Portrait de cgelitti
J'ai fait un stage en tant qu'aide soignante dans un hopital et j'ai assisté aux ateliers encadrés par des infirmières et des aides soignantes. On propose diverses activités aux personnes qui sont malades mentales ou dépressives mais il ne faut pas faire omettre que ces malades auraient le même résultat escompté(promenades, poterie, cuisine etc...) en faisant partie d'associations diverses car cela leur permettrait aussi de faire des rencontres , de sortir de chez elles, de faire un sport ou une activité qui leur plait, d'aider les autres en faisant partie d'une association huminataire. Nous ne sommes pas là pour les écouter, les comprendre mais seulement les divertir, les empêcher de "ruminer" car ce n'est nullement l'objectif et les aides soignantes et les infirmiers n'ont pas les compétences requises pour cela , ils ne sont pas psychothérapeutes mais de simples soignants du corps et pas du psychisme.

Mais il ne faut pas faire l'impasse sur le coût de l'hopital de jour qui est facturé au même prix qu'une journée d'hospitalisation donc c'est un véritable gouffre pour l'assurance maladie. Certains patients vont tous les jours à l'hopital de jour même si d'autres ni vont qu'une demie journée par semaine.

De nombreuses personnes se rendent à l'hopital en TAXI et ce plusieurs fois par semaine aux frais de l'assurance maladie puisque ces personnes ont une prise en charge de 100 %. Et ne pas oublier les salaires perçus par les aides soignants et les infirmiers pour divertir les dépressifs.

PUB
PUB