sandrine
Portrait de cgelitti
bonsoir,

Je suis nouvelle sur ce forum, j'ai attéri ici après avoir essayé de trouvé un endroit ou dialoguer en vain !

je suis âgée de 33 ans, en juin 2009 après avoir eu de violentes douleurs pelviennes j'ai fais une écho abdominal, et le radiologue a fait une découverte fortuite d'une hyperplasie nodulaire focale à confirmer par un IRM.

Je suis allée ce matin faire l'IRM qui s'est très mal passée, j'étais très angoissée et j'ai commencé à stresser dès mon arrivée.

L'IRM a été fait par le même médecin radiologue en cabinet privé, très gentil donc j'y suis retournée.

Pour commencer je n'ai pas supporté le produit qui m'a été injecté GADOVIST un dérivé du gadolinium en sortant de l'IRM j'ai du rester quasiment 1 heure sous perfusion avec injection de corticoide et de primperan, mon corps était recouvert de plaque et avait gonflé au niveau des mains pieds et visage.

Ensuite j'ai vu le radiologue arriver et là j'ai vu que quelque chose n'allait pas, je me suis mise à pleurer de suite et du coups je n'ai toujours pas tou compris même s'il a fait son possible pour me rassurer.

Il m'a expliquer que le diagnostique d'HNF n'était selon lui pas le bon car il avait repéré une capsule, il pense que j'ai un adénome mais n'en n'ai pas certains non plus.

Il me dit que selon lui il y 99% de chance que cela soit bénin mais la première fois à l'écho il m'avait déjà dit que selon lui c'était une hnf à 99% donc désormais je ne le crois plus de trop !

Il m'a expliqué que si cela était un adénome il faudrait surement l'enlever car risque de dégénérescence en cancer par la suite !

Ou bien le laisser et le contrôler et puis il m'a dit qu'il y avait des risques d'hémoragies interne !!!! donc pour le laisser ?

Pour finir il m'a laissé partir sans le résultat et à même gardé l'écho de base en plus de l'IRM il travaille en plus du cabinet privé dans un grand hôpital de la région parisienne et va se faire confirmer le diagnostique demain par un confrère apparement très calé !

Il m'a dit qu'il me téléphonerai ensuite, donc je dois passer la nuit et ma journée de demain à attendre de savoir si j'ai une tumeur maligne, bégnine, si je dois me faire opérer ou pas !

Par ailleurs il m'a également dit que peut être il faudrait refaire un examen avec un produit de contraste qui n'ai utilisé que dans les hôpitaux ou bien faire une biopsie.

Je suis désepérée, je passe le plus claire de mon temps à pleurer, je ne dors pas la nuit ou très peu, je fais semblant d'aller bien au travail, devant les gens mais je n'en peux plus !!!!

Je passe mon temps à faire des examens, prises de sang, écho, radio, irm et je suis toujours entrain d'attendre............

j'ai lu sur le net que l'opération d'un adénome était lourde 6 heures d'opération, 5 jours d'hospitalisation et deux mois de convalescence, avec un risque important d'hémorragie pendant l'opération !

Je remercie ce qui m'auront lu jusque bout

PUB
PUB

Contenus sponsorisés