coupcoup51
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Mon fils agé de 11 ans était ami avec un gamin de son age. Ce garçonnet qui par ailleurs rencontre des soucis d'intégration en raison d'un probleme de tremblements aux mains (enfant stressé et angoissé qui bénéficie d'un accompagnement en classe) s'est accroché à mon fils, sans lequel il n'avait pas d'ami. Mon fils l'aimait bien mais souhaitait aussi s'ouvrir à d'autres amitiés sans etre tjrs collé à lui. Un besoin d'espace et de liberté que le gamin ne lui accordait pas, en le suivant partout et tout le temps. Mon fils l'a un peu bousculé pour qu'il comprenne, mais gentiment et sans intention de lui faire mal. Ces faits ont été rapportés par l'enfant à sa mère qui a prévenu l'établissement. La sanction a été un choc: une 1/2 journée d'exclusion en raison du caractere dangereux. Bref, mon fils a présenté ses excuses à son copain, et lui, on lui a expliqué (en gros) que Lenny n'était pas sa femme. Bref, l'établissement a fait son travail et tout était ok.

Le souci, c'est que la mère du gamin a chopé mon fils à la sortie de l'école avec une autre femme (sa copine). Toutes deux étaient accompagnées des bébés dont elles ont la charge (elles sont assistantes maternelles agrées) et ont crié sur mon fils dans la rue et devant des élèves. Pour mettre une bonne couche, la mère du gosse que mon fils a bousculé à menacé mon fils de lui arracher les yeux et l'a traité de sale petit con.

Je tiens à préciser que mon fils est un gosse sans histoire et qui reçoit les félicitations du conseil de classe à la remise des bulletins. Il n'est pas violent pour un sou, mais a été tres maladroit pour de sortir de cette situation qu'il vivait comme un harcèlement.

Je n'accepte pas qu'un adulte (enfin 2 adultes!! ) se permette de crier sur mon gosse et sur la voix public, encore moins le menacer ou l'injurier. J'ai prévenu l'école et envoyé un texto à cette maman pour lui faire part de mon sentiment à l'égard de sa violence envers mon fils, mais elle fait la morte. L'école me dit qu'elle n'a pas nié les faits et a avoué s'etre un peu emporté. J'aurais aimé qu'elle présente des excuses à mon fils. Car mon fils, apres cette intervention musclée, était choqué et en pleur. Il aurait tres bien pu traverser sans regarder la route et se faire renversé par une voiture tant il etait perturbé. Le matin, mon fils veut partir un 1/4 d'heure plus tot de la maison pour ne pas tomber sur elle.. Il ne sait pas trop comment se positionner. A la fois il culpabilise et se sent victime.

Comment puis je procéder pour que cette mère prenne ses responsabilités, avec au moins autant de courage que mon fils a l'égard du sien?

Quel recours ai je?

PUB
PUB

Contenus sponsorisés