jeanne
Portrait de cgelitti
Bonjour, cela fait 3 ans que je suis divorcée d'un ex-mari alcoolique.

J'ai souffert énormément et ai pris l'éducation et l'affection de mes 3 enfants, quasiment seule.

Le climat familial était destructeur, complètement.

J'ai quitté mon ex-mari après 24 ans de vie commune.

Mes grands enfants voient leur père le week-end (il les aide financièrement et est très permissif;

ils nient bcp. les problèmes liés à l'alcool de leur père et aux dangers de plu en plus fréquents encourus avec leur petit frère de 11 ans.

Je mets sans arrêt des choses en place, avec l'un ou l 'autre, en vain.

Je m'épuise et vois que mes enfants en ont marre de voir que la situation ne change pas. Ils me reportent la faute et ne me contactent que très rarement, évitent les invitations, coups de fil, ...

J'ai décidé d'entreprendre des démarches auprès de la SAJ, de prendre un avocat prodéo (plus qu'un 1/2 tps de salire!!) pour défendre mon dernier filston contre les dangers réels qu'il encoure. Son père a déjà déclassé 2 voitures en état d'ivresse et fais +/- 10 accrochages. Il circule avec mon fils en état d'ivresse ou le laisse seul à la maison quand il va boire chez son frère et chez le mien!!! Et il cuve le lendemain en laissant Laurent jouer tte al journée à la playstation.

Je ne supporte plus de voir le cadre nuisible dans lequel mon fils vit avec son père 1week-end/2. Cela me rend folle et tellement mal que je suis très stressé, incapable de me détentdre et peut-être rencontrer un homme sain. Je ne veux plus que mon fils accompagne son père dans ses beuveries.

Mes enfants ne se rendent pas compte de la situation alarmante. Mes parents non plus, qui me culpabilisent d'avoir quitté mon mari.

Je suis désespérée. Heureusement que j'ai des amis qui me soutiennent, mais j'en ai marre de les embêter.

J'ai besoin de bcp. de soutien et de réconfort, surtout de personnes qui s'en sont bien tirées.

Je vois que mon ex-mari fait tout, inconsciemment peut-être, pour être tjrs aussi présent.

Il a l'air de m'appeler au secours et moi, je ne sais plus le voir tellement cela me met hors de moi qu'il ait une attitude pareille avec notre enfatn et les 2 frands (qui ne sont pas bien du tout avec ça).

Je sais pourtant qu'il n'arrêtera jamais de boire. Il n'a aucune volonté et ne coupera jamais avec son frère ni le mien (qui est son employeur).

PUB
PUB