Dysplasie cervicale

Publié par Blausen (Collectif) le Jeudi 19 Août 2010 : 16h57
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h20

Vidéo associée: 

Partager cette vidéo :

Publié le 19/08/2010
571 vues

L'utérus est l'organe central de l'appareil reproducteur féminin. Cette chambre musculaire creuse accueille et protège un fœtus en développement lors de la grossesse. L'entrée de l'utérus, appelée col, est un canal musculaire situé dans le vagin.

L'extérieur du col est continu avec le vagin et tapissé de cellules plates, ou squameuses, tandis que l'intérieur du col est tapissé de grandes cellules, ou cellules colonnaires. À la jonction de ces deux types de cellules, la jonction squamo-colonnaire, une croissance cellulaire anormale, ou dysplasie cervicale, peut apparaître.

Dans la dysplasie légère, ou NIC I, seules quelques cellules peuvent être anormales. Toutefois, lorsque la moitié environ de l'épaisseur de la muqueuse cervicale est touchée, la dysplasie est dite modérée ou NIC II. La dysplasie devient sévère, ou NIC III, lorsque la totalité de l'épaisseur du col est anormale. Cette affection s'appelle un carcinome in situ et, si elle n'est pas traitée, peut évoluer en cancer du col invasif.

Lors d'un frottis Papanicolaou, qui recherche la dysplasie cervicale, un petit échantillon de cellules est gratté à la surface du col. Si des cellules anormales sont détectées à l'analyse des cellules, une colposcopie sera réalisée.

Lors d'une colposcopie, on examine le col avec une loupe et on prélève de petits échantillons de tissu pour un examen pathologique ultérieur.

Il existe plusieurs méthodes pour traiter la dysplasie cervicale, en fonction de la gravité. Étant donné que la détection précoce est cruciale pour la prévention du cancer du col, toutes les femmes devraient effectuer un frottis Papanicolaou tous les ans, ou en fonction des recommandations de leur docteur selon l'âge et les antécédents médicaux de la femme.

PUB
PUB