pépé
Portrait de cgelitti
J'aimerais apporter mon témoignage sur la dyslexie car je l'ai moi-même été et j'espère que cela permettra de rassurer les parents.

Avant toutes choses, il me semble important de dire que j'ai eu un retard de langage. Pendant longtemps ce que je disais était imcompréhensible pour les gens. Je n'arrivais pas à bien prononcer les mots et c'était tout simplement dû au fait que je n'arrivais pas à bien entendre ou plutôt à bien percevoir les sons. En fait pour vous expliquer ce que peut entendre un dyslexique (c'étais mon cas), c'est comme si on vous disait de reproduire le son d'un claquement de doigts en spécifiant qu'il faut articuler. Cela vous est impossible. Et bien c'est pour ça qu'un enfant dyslexique parle mal parce que le son qu'il entend est confus. Pour lui, c'est comme si toutes les syllabes du mot étaient méllangées, comme si le mot ne formait q'un son global sans être détaché de syllabes. J'espère que mon explication était claire.

Je continue mon histoire...

Lorsque j'étais à la maternelle aucun instit à déceler ce trouble. Il a fallu attendre la fin du CP pour voir que j'avais un problème. L'instit a conseillé mes parents de me faire consulter. Il m'ont emmenée voir un psychologue. Celui-ci m'a fait un test de QI et il s'avère que j'étais tout fait normale. Elle a voulu en quelque sorte m'étudier et connaître ce que j'avais car elle pensait que j'avais un problème d'ordre psychologique, que le trouble de mon langage était dû à un traumatisme. Bref, elle n'arrivait pas à savoir le pourquoi donc elle voulait m'envoyer voir un psychiatre mais mes parents ont toute de suite refusé, heureusement! Peu de temps après, sous le conseil d'une personne, j'ai consulté une orthophoniste pendant environ 4 ans (de fin CP à fin CM2). Depuis, je peux vous dire que ma dyslexie ne s'est jamais fait ressentir et j'ai eu une scolarité tout à fait normale. De plus, je fais des études supérieures que j'adore!

Tout ça pour dire aux parents de ne pas s'inquiéter que leur enfant soit dyslexique. Il pourra autant qu'un autre réusir sa vie, son cursus scolaire à condition qu'il soit pris à temps. Je tiens à préciser tout de même que j'avais une forte dyslexie.

Voilà, j'espère que mon témoignage n'a pas été trop long

et qu'il vous aura servi.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés