DOGMATIL 50 mg, gélule

Liste I

Dénomination du médicament

DOGMATIL 50 mg, gélule

Sulpiride

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que DOGMATIL 50 mg, gélule et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre DOGMATIL 50 mg, gélule ?

3. Comment prendre DOGMATIL 50 mg, gélule ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver DOGMATIL 50 mg, gélule ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE DOGMATIL 50 mg, gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  

Classe pharmacothérapeutique ANTIPSYCHOTIQUE NEUROLEPTIQUE BENZAMIDE - code ATC : N05AL01

DOGMATIL appartient à une famille de médicaments appelés antipsychotiques neuroleptiques. Il appartient à la famille des benzamides.

Ce médicament est utilisé :

·Chez l’adulte : pour traiter certaines formes d’anxiété.

·Chez l’adulte et l’enfant de plus de 6 ans : pour traiter certains troubles graves du comportement.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE DOGMATIL 50 mg, gélule ?  

Si votre médecin vous a informé d’une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

Ne prenez jamais DOGMATIL 50 mg, gélule :

·si vous êtes allergique au sulpiride ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6,

·si vous souffrez d’un phéochromocytome (croissance excessive des glandes surrénales situées au niveau des reins et libérant des substances qui provoquent une pression artérielle élevée),

·si vous avez une tumeur dépendante de la prolactine (hormone provoquant la sécrétion de lait), par exemple un cancer du sein ou des troubles d’origine hypophysaire,

·si vous prenez un autre médicament, assurez-vous que l’association avec DOGMATIL n’est pas contre-indiquée (Voir la rubrique «Autres médicaments et DOGMATIL 50 mg, gélule »),

·si vous avez une maladie du sang (la porphyrie aiguë) caractérisée par une accumulation de pigments dans l’organisme,

·chez l’enfant de moins de 6 ans car il peut avaler de travers la gélule et s’étouffer avec.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre DOGMATIL 50 mg, gélule.

·Votre médecin pourra pratiquer un électrocardiogramme avant de vous donner ce traitement. En effet ce médicament peut provoquer des troubles du rythme cardiaque (voir rubrique « 4. Quels sont les effets indésirables éventuels »).

·Utilisez ce médicament avec précaution dans les cas suivants :

oChez les personnes âgées, notamment si elles sont atteintes de démence ou d’hypertension artérielle (pression artérielle élevée).

oSi vous souffrez d’hypertension artérielle en raison du risque de crise d’hypertension, parlez-en à votre médecin. Un suivi est nécessaire.

oSi vous présentez des facteurs de risque d’accident vasculaire cérébral (appelé également « attaque cérébrale » et se produisant lorsque la circulation du sang est brusquement interrompue dans une partie du cerveau).

oSi vous ou quelqu’un de votre famille avez des antécédents de formation de caillots sanguins, car la prise d’antipsychotiques peut provoquer la formation de caillots sanguins.

oSi vous êtes atteint ou avez été atteint de glaucome (augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil), d’iléus (arrêt du transit intestinal), de sténose digestive congénitale (rétrécissement du tube digestif présent à la naissance), de rétention urinaire (incapacité à vider la vessie) ou d’hyperplasie de la prostate (augmentation de la taille de la prostate).

oSi vous ou un membre de votre famille avez des antécédents de cancer du sein, en raison de la survenue possible d’hyperprolactinémie (quantité excessive de prolactine dans le sang).

Votre médecin doit vous surveiller étroitement pendant le traitement.

·Prévenez votre médecin :

oSi vous avez une maladie des reins (insuffisance rénale), dans ce cas la dose peut être réduite par votre médecin.

oSi vous avez une maladie du cœur.

oSi vous souffrez d’épilepsie, de convulsions ou de la maladie de Parkinson.

oSi vous souffrez de diabète ou si vous présentez des facteurs de risque de diabète.

·Pendant le traitement :

oLe traitement par ce type de médicaments (antipsychotiques) peut provoquer une affection à risque grave qui consiste en une combinaison de fièvre, de rigidité musculaire, de troubles de la conscience et de symptômes végétatifs, tels que la transpiration, une modification de la tension artérielle ou du rythme cardiaque, une pâleur ou une respiration plus rapide (appelée « syndrome malin des neuroleptiques »). Si vous présentez ces symptômes, arrêtez immédiatement votre traitement et consultez d’urgence votre médecin.

oEn cas de survenue d’une infection ou d’une fièvre inexpliquée, votre médecin pourra être amené à vous faire pratiquer immédiatement un bilan sanguin. En effet, ce médicament peut provoquer une perturbation des éléments sanguins (diminution du nombre de globules blancs) mise en évidence sur les résultats d’une prise de sang (voir rubrique 4. « Quels sont les effets indésirables éventuels ? »).

oEn cas de constipation persistante, de ballonnement important et de douleurs abdominales, consultez rapidement un médecin.

Ce médicament contient un sucre (le lactose) qui se décompose en galactose et en glucose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

Enfants

Si votre enfant prend ce médicament, un suivi médical régulier est indispensable.

Autres médicaments et DOGMATIL 50 mg, gélule

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

Vous ne devez jamais prendre ce médicament en association avec la cabergoline, le quinagolide (médicaments utilisés dans les troubles de la lactation), le citalopram, l’escitalopram (médicaments pour traiter l’anxiété ou la dépression), la dompéridone, l’hydroxyzine et la pipéraquine (voir rubrique « Ne prenez jamais DOGMATIL 50 mg, gélule »).

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si vous avez le moindre doute.

Vous devez éviter de prendre ce médicament avec :

·certains médicaments utilisés dans le traitement de la maladie de Parkinson (amantadine, apomorphine, bromocriptine, entacapone, lisuride, pergolide, piribédil, pramipexole, rasagiline, ropinirole, rotigotine, sélégiline),

·la lévodopa,

·certains médicaments pouvant entraîner des troubles graves du rythme cardiaque (torsades de pointe) tels que :

odes médicaments utilisés pour traiter un rythme cardiaque irrégulier (les antiarythmiques de classe Ia tels que quinidine, hydroquinidine, disopyramide et les antiarythmiques de classe III tels que amiodarone, dronédarone, sotalol, dofétilide et ibutilide),

ocertains médicaments contre les troubles psychiatriques (amisulpride, chlorpromazine, cyamémazine, dropéridol, flupenthixol, fluphénazine, halopéridol, lévomépromazine, pimozide, pipampérone, pipotiazine, sultopride, tiapride, zuclopenthixol)

ocertains antiparasitaires (chloroquine, halofantrine, luméfantrine, pentamidine),

oun médicament utilisé pour traiter les maladies articulaires d’origine inflammatoire : hydroxychloroquine,

oun médicament utilisé pour lutter contre la dépendance à certaines drogues (la méthadone),

oet d’autres médicaments tels que : arsénieux, diphémanil, dolasétron IV, dompéridone, érythromycine IV, lévofloxacine, méquitazine, mizolastine, prucalopride, vincamine IV, moxifloxacine, spiramycine IV, torémifène, vandétanib,

·le lithium,

·des médicaments contenant de l’alcool.

DOGMATIL 50 mg, gélule avec des aliments, boissons et de l’alcool

Comme tous les antipsychotiques de cette famille, vous devez éviter la prise de boissons alcoolisées pendant votre traitement.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin avant de prendre ce médicament.

Grossesse

DOGMATIL n’est pas recommandé pendant la grossesse et chez les femmes en âge de procréer n'utilisant pas de contraception efficace.

Si vous utilisez DOGMATIL pendant les trois derniers mois de votre grossesse, votre bébé pourra souffrir d’agitation, de tension musculaire accrue, de tremblements involontaires du corps, de somnolence, de détresse respiratoire ou de difficultés à s’alimenter/téter.

Contactez rapidement votre médecin, si votre bébé souffre d’un de ces symptômes.

Allaitement

Vous ne devez pas allaiter pendant le traitement par DOGMATIL. Demandez à votre médecin quelle est la meilleure façon de nourrir votre bébé si vous prenez DOGMATIL.Conduite de véhicules et utilisation de machines

Ce médicament peut provoquer une somnolence. Vous devez être vigilant si vous conduisez ou si vous utilisez une machine.

DOGMATIL 50 mg, gélule contient du lactose

3. COMMENT PRENDRE DOGMATIL 50 mg, gélule ?  

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.

Respectez toujours la dose prescrite par votre médecin.

La dose est variable et doit être adaptée à chaque cas.

N’arrêtez pas de vous-même le traitement.

Mode d'administration

Voie orale.

Avalez la(les) gélule(s) avec un peu d’eau.

Durée de traitement

Se conformer à l’ordonnance de votre médecin.

Si vous avez pris plus de DOGMATIL 50 mg, gélule que vous n’auriez dû

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Votre vie peut être mise en danger, principalement si vous avez également pris d’autres substances agissant sur certains troubles du comportement.

Vous ou votre entourage devez impérativement appeler un médecin ou les urgences médicales car des troubles cardiaques graves peuvent survenir.

Si vous oubliez de prendre DOGMATIL 50 mg, gélule

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre. Prenez la dose suivante à l’heure habituelle.

Si vous avez oublié plusieurs doses, demandez l’avis de votre médecin.

Si vous arrêtez de prendre DOGMATIL 50 mg, gélule

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

La survenue d’une rigidité des muscles et de troubles de la conscience s’accompagnant d’une fièvre inexpliquée, de sueurs, d’une pâleur, d’une modification de la tension artérielle et du rythme cardiaque (symptômes correspondant au syndrome malin des neuroleptiques dont l’issue est potentiellement fatale) au cours du traitement nécessite l’arrêt immédiat du traitement et une consultation médicale d’urgence.

Effets sur le sang et le système lymphatique

Peu fréquemment : leucopénie (diminution du nombre de globules blancs).

Fréquence indéterminée : neutropénie et agranulocytose (quantité basse de certains globules blancs dans le sang) (voir rubrique 2, « Avertissements et précautions »).

Effets sur le système immunitaire

Fréquence indéterminée : réactions allergiques graves telles que plaques rouges sur la peau qui démangent (urticaire), malaise brutal avec baisse importante de la pression artérielle et difficulté à respirer pouvant mettre votre vie en danger (choc anaphylactique).

Effets hormonaux

Fréquemment : quantité excessive de prolactine dans le sang, hormone provoquant la lactation (hyperprolactinémie).

Effets sur le métabolisme :

Fréquence indéterminée : diminution du taux de sodium dans le sang (hyponatrémie et syndrome de sécrétion inappropriée de l’hormone antidiurétique (SIADH)).

Effets psychiatriques

·Fréquemment : troubles du sommeil (insomnie).

·Fréquence indéterminée : confusion.

Effets sur le système nerveux

·Fréquemment : somnolence, rigidité musculaire, tremblements, diminution et ralentissement des mouvements.

·Peu fréquemment : contractions musculaires involontaires en particulier des mâchoires, torticolis spasmodiques.

·Rarement : mouvements involontaires des yeux (crises oculogyres).

·Fréquence indéterminée : diminution des mouvements, apparition de mouvements rythmiques et involontaires principalement de la langue et du visage, contractions involontaires d’un ou plusieurs muscles (convulsions).

Effets sur le cœur

Troubles du rythme cardiaque pouvant entraîner le décès (voir rubrique 2, « Avertissements et précautions »).

Effets sur les vaisseaux

Peu fréquemment : sensation de vertiges lors du passage de la position allongée ou assise à la position debout.

Fréquence indéterminée :

·gonflement, douleur et rougeur au niveau des jambes. En effet, des caillots sanguins veineux, (particulièrement au niveau des jambes) peuvent se déplacer via les vaisseaux sanguins jusqu’aux poumons et provoquer une douleur dans la poitrine et une difficulté à respirer,

·augmentation de la pression artérielle (voir rubrique 2, « Avertissements et précautions »).

Effets sur le système respiratoire

Fréquence indéterminée : affection des poumons (pneumonie d’inhalation) pouvant se manifester par une inflammation, des difficultés pour respirer, une infection, une toux (principalement en association avec d’autres médicaments dépresseurs du système nerveux central).

Effets sur l’estomac et les intestins

Fréquemment : constipation.

Peu fréquemment : quantité excessive de salive.

Effets sur le foie et la rate

Fréquemment : augmentation des enzymes du foie.

Fréquence indéterminée : lésions du foie.

Effets sur la peau

Fréquemment : éruption de boutons ou de taches rouges sur la peau.

Effets sur le squelette et le tissu conjonctif :

Fréquence indéterminée : destruction de tissus musculaire (rhabdomyolyse) entraînant une atteinte rénale.

Effets sur le nouveau-né

Fréquence indéterminée : syndrome de sevrage néonatal (voir rubrique 2, « Grossesse »).

Effets sur les organes de reproduction et la poitrine

Fréquemment : écoulement anormal de lait en dehors des périodes normales d’allaitement.

Peu fréquemment : arrêt des règles, trouble de l’érection (impuissance), absence de plaisir sexuel chez la femme (frigidité).

Fréquence indéterminée : développement des seins chez l’homme.

Effets généraux et anomalies au site d’administration

Fréquemment : prise de poids

Fréquence indéterminée : fièvre.

Investigations

Fréquence indéterminée : augmentation du taux de la créatine phosphokinase dans le sang (indicateur de lésions musculaires).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER DOGMATIL 50 mg, gélule ?  

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’emballage. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois

A conserver à une température ne dépassant pas 30°C.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  

Ce que contient DOGMATIL 50 mg, gélule  

·La substance active est :

Sulpiride base............................................................................................................. 50,00 mg

·Les autres composants sont : lactose monohydraté, méthylcellulose (E461), talc, stéarate de magnésium.

Composition de l'enveloppe de la gélule : gélatine, dioxyde de titane (E171).

Qu’est-ce que DOGMATIL 50 mg, gélule et contenu de l’emballage extérieur  

Ce médicament se présente sous forme de gélules.

Boîte de 20, 30, 50 100 ou 300.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché  

SANOFI-AVENTIS FRANCE

82 AVENUE RASPAIL

94250 GENTILLY

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché  

SANOFI-AVENTIS FRANCE

82 AVENUE RASPAIL

94250 GENTILLY

Fabricant  

DELPHARM DIJON

6 BOULEVARD DE L’EUROPE

21800 QUETIGNY

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Ordonnance: 

Générique: 

Date autorisation de la Fiche Info: 

Mercredi 01 Juillet 1987 : 15h00

Date de mise à jour de la Notice: 

Vendredi 27 Décembre 2019 : 15h00

Date de mise à jour du Résumé des caractéristiques: 

Vendredi 27 Décembre 2019 : 15h00
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :