Les différentes causes de la prise de poids
© Istock

Une cause de prise de poids : l'arrêt du sport

Plus on pratique un sport, plus on dépense d'énergie, c'est évident. Les besoins énergétiques étant importants, on mange en conséquence pour les satisfaire. Ce qui est tout à fait normal. On prend l'habitude d'une alimentation copieuse et riche où la discipline ne règne pas puisque l'on ne grossit pas. Très souvent, lorsque la pratique du sport s'arrête brutalement, pour une raison ou une autre, blessure ou changement de rythme de vie, on garde la même alimentation, tout simplement parce qu'on en a l'habitude. La dépense énergétique étant diminuée mais l'apport calorique demeurant le même, la prise de poids est inévitable. Mais si l'on pense alors à moins manger, si l'on s'astreint à diminuer son quota de calories, on ne grossit pas.

PUB
PUB

Sérotonine et grignotages

La sérotonine est un neuromédiateur qui agit entre autres sur l'appétit, la satiété, l'humeur, le sommeil et le stress. Elle est sécrétée dans le cerveau à partir d'un précurseur qui est un acide aminé, le tryptophane. Celui-ci doit être en concentration importante dans les neurones et il ne peut l'être que si l'alimentation est riche en glucides. On peut manquer de sérotonine pour différentes raisons :

  • Les repas n'apportent pas assez de glucides, quand on se prive systématiquement de pain (souvent pour ne pas grossir !)
  • Lorsqu'on est victime du stress car il en mobilise beaucoup. L'envie instinctive d'un produit sucré vient souvent d'un impérieux besoin en sérotonine de l'organisme : on grignote et on se sent mieux ensuite, comme apaisé.
  • Ou quand le système de régulation de la sérotonine ne fonctionne pas bien. C'est le cas chez les "carbohydrates cravers", les affamés de sucre qui ont des pulsions incontrôlables vers les produits sucrés. Pour eux, ceux-ci sont comme une drogue qui les apaise.

Quelle qu'en soit l'origine, manque de glucides, vie très stressante ou trouble du comportement alimentaire, ces pulsions sucrées pour fabriquer de la sérotonine déséquilibrent forcément l'alimentation, soit en apportant trop de glucides simples, soit en apportant trop de lipides en même temps que les glucides (la majorité des produits de grignotage sont sucrés et gras), soit en apportant globalement trop de calories. Ce qui fait prendre du poids.

Publié le 06 Août 2009 | Mis à jour le 27 Février 2012
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne