Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

465 Résultat(s)

CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·méningite bactérienne,
·pneumonie communautaire,
·pneumonie nosocomiale,
·otite moyenne aiguë,
·infections intra-abdominales,
·infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse),
·infections des os et des articulations,
·infections compliquées de la peau et des tissus mous,
·gonorrhée,
·syphilis,
·endocardite bactérienne.
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) peut être utilisé:
·dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte ;
·dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours ;
·en prophylaxie préopératoire des infections du site opératoire ;
·pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée ;
·dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFOTAXIME WINTHROP 500 mg, poudre pour solution injectable (IV-IM)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées:
· aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· à la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE WINTHROP 1 g, poudre pour solution injectable
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient. Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CELESTENE 8 mg/2 ml, solution injectable
  
Les indications sont:
· celles de la corticothérapie générale per os, lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas d'impossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience).
· les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide:
o allergiques:
§ dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques,
§ choc anaphylactique en complément de l'adrénaline.
o infectieuses:
§ fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma,
§ laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
o neurologiques:
§ dème cérébral des tumeurs, de l'hématome sous-dural et dème cérébral lié à un abcès à toxoplasme.
o ORL:
§ dyspnée laryngée.
· prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines: induction de la maturation ftale.
CEFTRIAXONE TEVA 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire:
a) en cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée. ou b) exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être due au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFOTAXIME PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime.
Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées :
·aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
·à la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFAZOLINE MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céfazoline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
·Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis ci-dessus comme sensibles, notamment dans leurs manifestations :
obronchopulmonaires,
oORL et stomatologiques,
osepticémiques,
oendocarditiques,
ogénitales et urinaires,
ocutanées,
oséreuses,
oosseuses et articulaires.
En raison de la faible diffusion de la céfazoline dans le liquide céphalo-rachidien, cet antibiotique n'est pas indiqué dans le traitement des méningites même à germes sensibles.
·Prophylaxie des infections post-opératoires en
oneurochirurgie (crâniotomie, dérivation du LCR),
ochirurgie cardiaque,
ochirurgie thoracique non cardiaque,
ochirurgie vasculaire,
ochirurgie gastro-duodénale,
ochirurgie biliaire,
océsarienne,
ohystérectomie par voie abdominale et vaginale,
ochirurgie de la tête et du cou avec ouverture du tractus oropharyngé,
ochirurgie orthopédique avec pose de matériel.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME ACTAVIS 0,5 g, poudre pour solution injectable (IM, IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME KABI 1 g, poudre pour solution injectable (IM/IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE PANPHARMA 2 g, poudre pour solution pour perfusion
  
Céftriaxone est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Céftriaxone peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine.bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
·Céftriaxone doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la céftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME PANPHARMA 250 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Céfuroxime est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et chez lenfant, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance) (voir rubriques 4.4 et 5.1).
·Pneumonie communautaire acquise.
·Exacerbations aiguës de bronchite chronique.
·Infections compliquées des voies urinaires, y compris pyélonéphrite.
·Infections des tissus mous : cellulite, érysipèle et infections des plaies.
·Infections intra-abdominales (voir rubrique 4.4).
·Prévention des infections en chirurgie gastro-intestinale (y compris oesophagienne), orthopédique, cardiovasculaire et gynécologique (y compris césarienne).
Dans le traitement et la prévention d'infections avec présence très probable d'organismes anaérobies, la céfuroxime doit être administrée en association à dautres agents antibactériens appropriés.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE MYLAN 250 mg, poudre pour solution injectable
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Ce médicament peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
Ce médicament doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME MYLAN ENFANTS ET NOURRISSONS 500 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Ceftazidime Mylan est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonie nosocomiale
·Infections broncho-pulmonaires dans la mucoviscidose
·Méningite bactérienne
·Otite moyenne suppurée chronique
·Otite externe maligne
·Infections urinaires compliquées
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Infections intra-abdominales compliquées
·Infections osseuses et articulaires
·Péritonite associée à la dialyse péritonéale chez les patients sous DPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La ceftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La ceftazidime peut être utilisée en prophylaxie périopératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la ceftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La ceftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE RPG 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE SUN est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne.
·Pneumonie communautaire.
·Pneumonie nosocomiale.
·Otite moyenne aiguë.
·Infections intra-abdominales.
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse).
·Infections des os et des articulations.
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous.
·Gonorrhée.
·Syphilis.
·Endocardite bactérienne.
CEFTRIAXONE SUN peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE SUN doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PHLOROGLUCINOL/TRIMETHYLPHLOROGLUCINOL ARROW 40 mg/0,04 mg par 4 ml, solution injectable
  
·Traitement symptomatique des douleurs aiguës liées aux troubles fonctionnels du tube digestif et des voies biliaires.
·Traitement des manifestations spasmodiques et douloureuses aiguës des voies urinaires : coliques néphrétiques.
·Traitement symptomatique des manifestations douloureuses aiguës en gynécologie.
PIPORTIL L4 25 mg/ml, solution injectable en ampoule (I.M.)
  
Traitement au long cours des états psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques: délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
PIPERACILLINE PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable (I.M., I.V.)
  
Elles procèdent de lactivité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la pipéracilline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans léventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections graves dues aux germes définis comme sensibles notamment dans leurs manifestations septicémiques et endocarditiques, respiratoires, rénales et uro-génitales, gynécologiques, digestives et biliaires, méningées, osseuses.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
QUINIMAX 250 mg/2 ml, solution injectable
  
Traitement du paludisme :
·accès pernicieux,
·accès palustre en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines avec impossibilité d'utiliser la voie orale.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
QUINIMAX 125 mg/1 ml, solution injectable
  
Traitement du paludisme :
·accès pernicieux,
·accès palustre en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines avec impossibilité d'utiliser la voie orale.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
PENTAVAC, poudre et suspension pour suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux (acellulaire, multicomposé), poliomyélitique (inactivé) et conjugué de l'haemophilus type b, adsorbé
  
Ce vaccin est indiqué dans la prévention conjointe de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche, de la poliomyélite et des infections invasives à Haemophilus influenzae type b (méningites, septicémies, cellulites, arthrites, épiglottites, ) :
·en primovaccination chez les nourrissons à partir de l'âge de 2 mois,
·en rappel, à l'âge de 11 mois.
Ce vaccin ne protège pas contre les infections dues aux autres types dHaemophilus influenzae, ni contre les méningites dues à dautres micro-organismes.
PNEUMOVAX en flacon. Vaccin pneumococcique polyosidique
  
Pneumovax est indiqué pour l'immunisation active contre les infections dues aux sérotypes pneumococciques contenus dans le vaccin. Le vaccin est recommandé chez les sujets âgés de 2 ans et plus présentant un risque accru de morbidité et de mortalité dû aux infections à pneumocoques. Les personnes à risque devant être vaccinées sont déterminées en fonction des recommandations officielles.
Ce vaccin n'est pas efficace dans la prévention de l'otite moyenne aiguë, de la sinusite et des autres infections courantes des voies aériennes supérieures.
PETHIDINE RENAUDIN 50 mg/ml, solution injectable en ampoule
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
PHENERGAN 2,5 POUR CENT, solution injectable
  
Traitement symptomatique de l'urticaire aiguë.
FORTUM 500 mg ENFANTS ET NOURRISSONS, poudre pour solution injectable (IM, IV)
  
Fortum est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonie nosocomiale
·Infections broncho-pulmonaires dans la mucoviscidose
·Méningite bactérienne
·Otite moyenne suppurée chronique
·Otite externe maligne
·Infections urinaires compliquées
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Infections intra-abdominales compliquées
·Infections osseuses et articulaires
·Péritonite associée à la dialyse péritonéale chez les patients sous DPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La ceftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La ceftazidime peut être utilisée en prophylaxie péri opératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la ceftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La ceftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
FARLUTAL 500 mg/2,5 ml, suspension injectable (I.M.) à libération prolongée
  
Ce médicament est indiqué dans les situations suivantes:
· traitement des cancers du sein métastatiques hormono-dépendants de la femme ménopausée,
· traitement des cancers de l'endomètre après chirurgie.
FOLINATE DE CALCIUM ZENTIVA 50 mg, lyophilisat pour usage parentéral
  
·Correction des anémies mégaloblastiques iatrogéniques dues aux inhibiteurs de la dihydrofolate réductase : pyriméthamine, triméthoprime et éventuellement salazopyrine.
·Prévention des accidents toxiques provoqués par le méthotrexate dans le traitement des leucémies et des tumeurs malignes.
·Prévention et traitement des carences en folates au cours des grandes malabsorptions et des alimentations parentérales totales et prolongées.
FORTUM 1 g, poudre pour solution injectable (IM, IV)
  
Fortum est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonie nosocomiale
·Infections broncho-pulmonaires dans la mucoviscidose
·Méningite bactérienne
·Otite moyenne suppurée chronique
·Otite externe maligne
·Infections urinaires compliquées
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Infections intra-abdominales compliquées
·Infections osseuses et articulaires
·Péritonite associée à la dialyse péritonéale chez les patients sous DPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La ceftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La ceftazidime peut être utilisée en prophylaxie péri opératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la ceftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La ceftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
GAMMANORM 165 mg/ml, solution injectable
  
Indications pour ladministration sous-cutanée (IgSC)
Traitement de substitution chez les adultes, les enfants et les adolescents (de 0 à 18 ans) comme :
·déficit immunitaire primitif avec production défaillante danticorps (voir rubrique 4.4)
·hypogammaglobulinémie et infections bactériennes récurrentes chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC) chez qui la prophylaxie antibiotique a échoué ou est contre-indiquée,
·hypogammaglobulinémie et infections bactériennes récurrentes chez des patients atteints de myélome multiple (MM)
·hypogammaglobulinémie chez des patients en pré et post transplantation de cellules souches hématopoïétiques allogéniques (GCSH).
FUROSEMIDE RENAUDIN 20 mg/2 ml, solution injectable (IM-IV)
  
·Hypertension accompagnée d'une atteinte viscérale menaçant le pronostic vital à très court terme (urgence hypertensive) notamment lors de :
oencéphalopathie hypertensive,
odécompensation ventriculaire gauche avec dème pulmonaire.
·Urgences cardiologiques : dème aigu du poumon, asystolie.
·Rétention sodée sévère d'origine cardiaque, rénale, cirrhotique.
·Radiologie du bas appareil urinaire et test de lavage « wash out » au furosémide.
·Peut être utilisé en réanimation pédiatrique.
NALBUPHINE SERB 20 mg/2 ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
NALBUPHINE AGUETTANT 20 mg/2 ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
LEVOFOLINATE DE CALCIUM ZENTIVA 10 mg/ml, solution injectable (IM/IV)
  
Le lévofolinate de calcium est indiqué :
·En association avec le 5‑fluorouracile en thérapie cytotoxique
·Pour diminuer la toxicité et contrecarrer laction des antagonistes de lacide folique tels que le méthotréxate dans le cas dune utilisation en thérapie cytotoxique et en cas de surdosage chez ladulte et lenfant. En thérapie cytotoxique, cette procédure est communément appelée « sauvetage folinique ».
LOXAPAC 50 mg/2 ml, solution injectable en ampoule (IM)
  
LOXAPAC est indiqué chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans dans le traitement des :
·Etat d'agitation, d'agressivité et anxiété associée à des troubles psychotiques ou à certains troubles de la personnalité.
PIROXICAM PFIZER 20 mg/1 ml, solution injectable en ampoule (IM)
  
Le piroxicam est indiqué dans le traitementsymptomatique de courte durée de la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante. En raison de son profil de tolérance (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4), le piroxicam ne doit pas être utilisé en traitement de première intention lorsquun traitement par AINS est indiqué.
La décision de prescrire une spécialité contenant du piroxicam doit être basée sur lévaluation de lensemble des risques spécifiques à chaque patient (voir rubriques 4.3 et 4.4).
PIPORTIL L4 100 mg/4 ml, solution injectable IM en ampoule
  
Traitement au long cours des états psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques: délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
PLITICAN, solution injectable
  
Utilisation uniquement chez ladulte.
Traitement préventif et curatif des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie antimitotique.
PRIMPERAN 10 mg/2 ml, solution injectable en ampoule
  
Population adulte
PRIMPERAN 10 mg/2 ml, solution injectable en ampoule est indiqué chez ladulte dans :
·la prévention des nausées et vomissements post-opératoires
·le traitement symptomatique des nausées et vomissements, incluant les nausées et vomissements induits par une crise migraineuse
·la prévention des nausées et vomissements induits par une radiothérapie.
Population pédiatrique
PRIMPERAN 10 mg/2 ml, solution injectable en ampoule est indiqué chez lenfant âgé de 1 à 18 ans dans :
·la prévention, en deuxième intention, des nausées et vomissements retardés induits par les antimitotiques
·le traitement, en deuxième intention, des nausées et vomissements post-opératoires avérés.
PROGESTERONE RETARD PHARLON 500 mg/2 ml, solution injectable IM en ampoule
  
Indications gynécologiques lorsque la voie parentérale est indispensable
·Troubles liés à une insuffisance en progestérone (dysménorrhées, irrégularités menstruelles, syndrome prémenstruel, mastodynies....).
·Stérilité par insuffisance lutéale.
·Cycle artificiel en association avec un oestrogène.
Indications obstétricales
·Menace d'avortement ou prévention davortement à répétition par insuffisance lutéale prouvée.
·Menace d'accouchement prématuré en rapport avec une hypermotilité utérine.
PIROXICAM TEVA 20 mg/1 ml, solution injectable (IM)
  
Le piroxicam est indiqué dans le traitementsymptomatique de larthrose, la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante. En raison de son profil de tolérance (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4), le piroxicam ne doit pas être utilisé en traitement de première intention lorsquun traitement par AINS est indiqué.
La décision de prescrire une spécialité contenant du piroxicam doit être basée sur lévaluation de lensemble des risques spécifiques à chaque patient (voir rubriques 4.3 et 4.4).
PRIORIX, poudre et solvant pour solution injectable en seringue préremplie. Vaccin rougeoleux, des oreillons et rubéoleux (vivant)
  
PRIORIX est indiqué pour limmunisation active contre la rougeole, les oreillons et la rubéole chez les enfants âgés de 9 mois et plus, les adolescents et les adultes.
Pour lutilisation chez les enfants âgés de 9 à 12 mois, voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1.
PROFENID 100 mg/2 ml, solution injectable (I.M.)
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte (plus de 15 ans), au :
·Traitement symptomatique de courte durée des :
orhumatismes inflammatoires en poussée,
olombalgies aiguës,
oradiculalgies.
·Traitement des algies d'origine néoplasique.
·Traitement des crises de coliques néphrétiques.
REPEVAX, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux (acellulaire, multicomposé) et poliomyélitique (inactivé), (adsorbé, à teneur réduite en antigène (s))
  
REPEVAX est indiqué pour :
-l'immunisation active contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite chez les sujets à partir de lâge de 3 ans en rappel après primovaccination.
-la protection passive du nourrisson contre la coqueluche suite à la vaccination de la femme enceinte (voir rubriques 4.2, 4.4, 4.6 et 5.1).
REPEVAX doit être utilisé selon les recommandations officielles.
L'utilisation de REPEVAX doit être définie sur la base des recommandations officielles.
POLARAMINE 5 mg/1 ml, solution injectable
  
Traitement symptomatique de lurticaire aiguë.
PROSTIGMINE 0,5 mg/1 ml, solution injectable
  
·Myasthénie,
·Test à la prostigmine pour le diagnostic de la myasthénie,
·Décurarisation post-opératoire (après curarisation par curares non dépolarisant).
PNEUMO 23, solution injectable en seringue pré-remplie. vaccin pneumococcique polyosidique
  
Ce vaccin est indiqué pour l'immunisation active contre les infections dues aux sérotypes pneumococciques contenus dans le vaccin. Le vaccin est recommandé chez les sujets âgés de 2 ans et plus présentant un risque accru de morbidité et de mortalité dû aux infections à pneumocoques. Les personnes à risque devant être vaccinées sont déterminées en fonction des recommandations officielles.
L'innocuité et l'efficacité du vaccin n'ont pas été établies chez l'enfant de moins de 2 ans chez qui la réponse en anticorps peut être faible.
Ce vaccin n'est pas efficace dans la prévention de l'otite moyenne aiguë, de la sinusite et des autres infections courantes des voies aériennes supérieures.
PIPERACILLINE PANPHARMA 4 g, poudre pour solution injectable (I.M., I.V.)
  
Elles procèdent de lactivité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la pipéracilline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans léventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections graves dues aux germes définis comme sensibles notamment dans leurs manifestations septicémiques et endocarditiques, respiratoires, rénales et uro-génitales, gynécologiques, digestives et biliaires, méningées, osseuses.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
QUINIMAX 500 mg/4 ml, solution injectable
  
Traitement du paludisme :
·accès pernicieux,
·accès palustre en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines avec impossibilité d'utiliser la voie orale.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
QUITAXON 25 mg/2 ml, solution injectable
  
· Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).
PRIMPERAN 100 mg, solution injectable
  
RESERVE A L'ADULTE
Prévention et traitement des nausées et vomissements induits par les antimitotiques.
PRODILANTIN 75 mg/ml, solution à diluer pour perfusion/solution injectable
  
Prodilantin est indiqué chez ladulte et lenfant âgé de 5 ans et plus:
·pour le contrôle de l'état de mal épileptique de type tonico-clonique (grand mal) (voir rubrique 4.2).
·pour la prévention et le traitement des crises convulsives survenant après une intervention neurochirurgicale et/ou un traumatisme crânien.
·comme substitution à la phénytoïne orale lorsque ladministration orale est impossible et/ou contre-indiquée.
REVAXIS, suspension injectable en seringue préremplie. vaccin diphtérique, tétanique et poliomyélitique (inactivé), (adsorbé)
  
Ce vaccin combiné est indiqué chez l'adulte, en rappel dune vaccination antérieure, pour la prévention conjointe de la diphtérie, du tétanos et de la poliomyélite.
Il convient de se référer aux recommandations officielles du calendrier vaccinal.
A titre exceptionnel, pour les rappels de l'enfant et de l'adolescent à lâge de 6 ans et de 11-13 ans, ce vaccin peut être utilisé en cas de contre-indication à la vaccination coquelucheuse.
LEVOFOLINATE DE CALCIUM ZENTIVA 25 mg/2,5 ml, solution injectable (IM/IV)
  
Le lévofolinate de calcium est indiqué :
·En association avec le 5‑fluorouracile en thérapie cytotoxique
·Pour diminuer la toxicité et contrecarrer laction des antagonistes de lacide folique tels que le méthotréxate dans le cas dune utilisation en thérapie cytotoxique et en cas de surdosage chez ladulte et lenfant. En thérapie cytotoxique, cette procédure est communément appelée « sauvetage folinique »
·en prévention et traitement des carences en folates au cours des grandes malabsorptions et des alimentations parentérales totales et prolongées.
MIDAZOLAM MYLAN 5 mg/ml, solution injectable (IM-IV) ou rectale
  
MIDAZOLAM MYLAN est un hypnotique et un sédatif à action rapide dont les indications sont :
Chez l'adulte
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
oPrémédication avant l'induction de l'anesthésie,
oInduction de l'anesthésie,
oAgent sédatif en association avec d'autres agents anesthésiques/analgésiques.
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS.
Chez l'enfant
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
oPrémédication avant l'induction de l'anesthésie.
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS.
MENOPUR 75 UI, poudre et solvant pour solution injectable
  
Menopur est indiqué dans le traitement de linfertilité dans les situations cliniques suivantes :
Chez la femme:
·Anovulation, y compris le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), chez les femmes qui n'ont pas répondu au traitement par le citrate de clomifène.
·Stimulation du développement folliculaire chez les femmes présentant un hypogonadisme hypogonadotrope ;
·Stimulation ovarienne contrôlée pour induire le développement de follicules multiples dans le cadre des programmes dAssistance Médicale à la Procréation (AMP) ;
Chez l'homme:
En association avec l'hCG, traitement de la stérilité par déficience de la spermatogenèse, en particulier en cas d'hypogonadisme hypogonadotrope.
METHOTREXATE MYLAN 25 mg/ml, solution injecable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaires et ovariens: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes de bronches à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
METHYLPREDNISOLONE MYLAN 20 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Les indications sont :
·celles de la corticothérapie générale per os, lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas dimpossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience)
·les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide :
oallergiques :
§dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques,
§choc anaphylactique en complément de ladrénaline.
oinfectieuses :
§fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma,
§laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez lenfant.
oneurologiques :
§dème cérébral (tumeurs, abcès à toxoplasme)
oORL :
§dyspnée laryngée.
NICOTINAMIDE RENAUDIN 500 mg/5 mL, solution injectable
  
Traitement et prévention de la carence en Vitamine PP chez l'adulte lorsque la voie orale n'est pas praticable ou est inadaptée.
Cette spécialité est également indiquée lors de la supplémentation vitaminique chez les patients sous alimentation parentérale.
NEBCINE 100 mg, solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la tobramycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées :
·aux infections à Bacilles Gram négatif définis ci-dessus comme sensibles, notamment dans leurs manifestations rénales et urologiques.
·l'association de la tobramycine avec un autre antibiotique pourra être justifiée dans certaines infections à germes sensibles en se basant sur les données bactériologiques, en particulier dans leurs manifestations :
orénales, urologiques et génitales,
osepticémiques et endocarditiques,
oméningées (en y adjoignant un traitement local),
orespiratoires,
ocutanées (staphylococcie cutanée maligne de la face),
oarticulaires.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
NALOXONE AGUETTANT 0,4 mg/ml, solution injectable
  
·Traitement des dépressions respiratoires secondaires aux morphinomimétiques en fin d'intervention chirurgicale à but thérapeutique ou diagnostique.
·Diagnostic différentiel des comas toxiques.
·Traitement des intoxications secondaires à des morphinomimétiques.
·Confirmation de la non-dépendance aux opiacés chez le toxicomane sevré depuis suffisamment longtemps (voir rubrique 4.4) comme préalable éventuel à la mise en route d'un traitement par un antagoniste morphinique de longue durée d'action (voir naltrexone).
NETROMICINE 50 mg/2 ml PEDIATRIQUE, solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractères pharmacocinétiques de la nétilmicine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées:
· aux infections à bacilles à Gram négatif définis comme sensibles, notamment dans leurs manifestations rénales et urologiques.
· l'association de la nétilmicine avec un autre antibiotique pourra être justifiée dans certaines infections à germes sensibles en se basant sur les données bactériologiques, en particulier dans leurs manifestations:
o rénales, urologiques et génitales,
o septicémiques et endocarditiques,
o méningées (en y adjoignant un traitement local),
o respiratoires,
o cutanées (staphylococcie cutanée maligne de la face),
o articulaires.
· à la prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
MIDAZOLAM PANPHARMA 5 mg/ml, solution injectable
  
MIDAZOLAM PANPHARMA est un hypnotique et un sédatif à action rapide dont les indications sont:
Chez l'adulte
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
o Prémédication avant l'induction de l'anesthésie.
o Induction de l'anesthésie.
o Agent sédatif en association avec d'autres agents anesthésiques/analgésiques.
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS.
Chez l'enfant
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
oPrémédication avant l'induction de l'anesthésie.
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS.
METOJECT 10 mg/0,2 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement :
·de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère chez ladulte,
·des formes polyarticulaires de larthrite juvénile idiopathique active sévère, en cas de réponse inadéquate aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
·des formes sévères et invalidantes de psoriasis récalcitrant, en cas de réponse inadéquate à dautres types de traitements tels que la photothérapie, la puvathérapie ou les rétinoïdes, et des formes sévères du rhumatisme psoriasique chez ladulte.
METHOTREXATE MYLAN 2,5 mg/ml, solution injectable
  
ONCOLOGIE
oChoriocarcinomes placentaires.
oAdénocarcinomes mammaires et ovariens : traitement adjuvant ou après rechute.
oCarcinomes de bronches à petites cellules.
oCarcinomes des voies aérodigestives supérieures.
oCarcinomes vésicaux.
oPrévention et traitement des localisations méningées tumorales.
oLeucémies aiguës lymphoblastiques : traitement dentretien.
A haute dose essentiellement :
oLeucémies aiguës lymphoblastiques de lenfant (traitement de consolidation et prophylaxie de latteinte du système nerveux central).
oLymphomes malins non hodgkiniens.
oOstéosarcomes.
RHUMATOLOGIE
oFormes sévères, actives de polyarthrite rhumatoïde de l'adulte,
oFormes polyarticulaires sévères et actives de l'arthrite idiopathique juvénile, lorsque la réponse au traitement par AINS est jugée insatisfaisante.
oRhumatisme psoriasique de l'adulte en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
DERMATOLOGIE
oTraitement du psoriasis vulgaire sévère et généralisé de l'adulte (particulièrement en plaques), en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement:
· de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère de l'adulte,
· des formes polyarticulaires actives et sévères de l'arthrite idiopathique juvénile en cas de réponse inadéquate aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
· du psoriasis vulgaire sévère et généralisé de l'adulte (particulièrement en plaques), en cas de non réponse aux traitements conventionnels et du rhumatisme psoriasique de l'adulte en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
METHOTREXATE BELLON 50 mg/2 ml, solution injectable
  
Choriocarcinomes placentaires.
Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute.
Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
Carcinomes vésicaux.
Carcinomes bronchiques à petites cellules.
Prévention et traitement des localisations méningées tumorales.
Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement:
Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
Lymphomes malins non hodgkiniens.
Ostéosarcomes.
NEBIDO 1000 mg/4 ml, solution injectable
  
Traitement substitutif des hypogonadismes masculins, quand le déficit en testostérone a été confirmé cliniquement et biologiquement (voir rubrique 4.4).
MODECATE 125 mg/5 ml, solution injectable I.M. en flacon
Traitement au long cours des états psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques: délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
METOJECT 20 mg/0,4 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement :
·de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère chez ladulte,
·des formes polyarticulaires de larthrite juvénile idiopathique active sévère, en cas de réponse inadéquate aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
·des formes sévères et invalidantes de psoriasis récalcitrant, en cas de réponse inadéquate à dautres types de traitements tels que la photothérapie, la puvathérapie ou les rétinoïdes, et des formes sévères du rhumatisme psoriasique chez ladulte.
METOJECT 25 mg/0,5 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement :
·de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère chez ladulte,
·des formes polyarticulaires de larthrite juvénile idiopathique active sévère, en cas de réponse inadéquate aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
·des formes sévères et invalidantes de psoriasis récalcitrant, en cas de réponse inadéquate à dautres types de traitements tels que la photothérapie, la puvathérapie ou les rétinoïdes, et des formes sévères du rhumatisme psoriasique chez ladulte.
MIDAZOLAM PANPHARMA 1 mg/ml, solution injectable
  
MIDAZOLAM PANPHARMA est un hypnotique et un sédatif à action rapide dont les indications sont:
Chez l'adulte
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
o Prémédication avant l'induction de l'anesthésie.
o Induction de l'anesthésie.
o Agent sédatif en association avec d'autres agents anesthésiques/analgésiques.
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS.
Chez l'enfant
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
oPrémédication avant l'induction de l'anesthésie.
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS
MIDAZOLAM AGUETTANT 1 mg/ml, solution injectable
  
MIDAZOLAM AGUETTANT est un hypnotique et un sédatif à action rapide dont les indications sont :
Chez ladulte
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
·Prémédication avant linduction de lanesthésie,
·Induction de lanesthésie,
·Agent sédatif en association avec dautres agents anesthésiques/analgésiques.
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS.
Chez lenfant
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
oPrémédication avant linduction de lanesthésie,
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS.
MIDAZOLAM ACCORD 1 mg/ml, solution injectable
  
MIDAZOLAM ACCORD est un hypnotique et un sédatif à action rapide dont les indications sont:
Chez l'adulte
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
oPrémédication avant l'induction de l'anesthésie,
oInduction de l'anesthésie,
oAgent sédatif en association avec d'autres agents anesthésiques/analgésiques.
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS.
Chez l'enfant
·SEDATION VIGILE, avant et pendant les procédures à visée diagnostique ou thérapeutique, avec ou sans anesthésie locale.
·ANESTHESIE
oPrémédication avant l'induction de l'anesthésie.
·SEDATION EN UNITE DE SOINS INTENSIFS.
MINIRIN 4 microgrammes/ml, solution injectable
  
·Traitement du diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible.
·Etude du pouvoir de concentration du rein.
·Traitement correcteur et préventif des accidents hémorragiques observés dans les affections suivantes :
ohémophilie A modérée et atténuée (taux de facteur VIII supérieur à 5 %) ;
omaladie de Willebrand en dehors des formes sévères ou de type IIB ;
oallongement inexpliqué du temps de saignement en particulier au cours de l'insuffisance rénale chronique ;
ocomplications des traitements anti-agrégants plaquettaires.
MEPIVACAINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution injectable
  
Anesthésie loco-régionale:
·anesthésie par infiltration
·anesthésie de la conduction nerveuse:
oblocs périphériques, plexiques, sympathiques, paravertébraux,
oanesthésie péridurale : lombaire ou thoracique, anesthésie caudale.
En raison de leur faible concentration, les solutions de chlorhydrate de mépivacaïne à 10 mg/ml (1 pour cent) ne sont pas indiquées pour la chirurgie dentaire.
METHOTREXATE BELLON 25 mg, solution injectable
  
Oncologie
· Choriocarcinomes placentaires,
· Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute,
· Carcinomes des voies aérodigestives supérieures,
· Carcinomes vésicaux,
· Carcinomes bronchiques à petites cellules,
· Prévention et traitement des localisations méningées tumorales,
· Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement:
· Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central),
· Lymphomes malins non hodgkiniens,
· Ostéosarcomes.
Rhumatologie
· Formes sévères, actives de polyarthrite rhumatoïde de l'adulte,
· Formes polyarticulaires de l'arthropathie idiopathique juvénile sévère et active, lorsque la réponse au traitement par AINS est jugée insatisfaisante.
Dermatologie
· Psoriasis vulgaire sévère et généralisé particulièrement le psoriasis en plaques et le rhumatisme psoriasique de l'adulte, ne répondant pas aux traitements conventionnels.
MYAMBUTOL 1000 mg/10 ml, solution injectable (I.M.-I.V.) en ampoule
  
MYAMBUTOL 1000 mg/ 10 ml, solution injectable (I.M.-I.V.) en ampoule est indiqué
Lorsque la voie orale est impossible :
·tuberculose pleuro-pulmonaire récente ou invétérée, rechute de tuberculose,
·tuberculose extra-pulmonaire: méningée, génito-urinaire, ostéo-articulaire, ganglionnaire, etc...
·affections à mycobactéries atypiques.
MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule
  
Traitement dappoint des contractures musculaires douloureuses en pathologie rachidienne aiguë chez les adultes et les adolescents à partir de 16 ans.
MIACALCIC 50 U.I./1 ml, solution injectable ou pour perfusion
  
La calcitonine est indiquée dans :
·Prévention de la perte osseuse aiguë liée à une immobilisation soudaine, notamment chez les patients avec des fractures ostéoporotiques récentes.
·Traitement de la maladie de Paget, uniquement chez des patients pour lesquels les traitements alternatifs ont été inefficaces ou ne peuvent être utilisés, par exemple patients ayant une insuffisance rénale sévère.
·Traitement de lhypercalcémie d'origine maligne.
METHOTREXATE MYLAN 100 mg/ml, solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaires et ovariens: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes de voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes de bronches à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
MENJUGATEKIT10 microgrammes, poudre et solvant pour suspension injectable. Vaccin méningococcique du groupe C conjugué
  
Immunisation active des nourrissons à partir de l'âge de 2 mois, des enfants, des adolescents et des adultes pour la prévention des maladies invasives dues à Neisseria meningitidis du sérogroupe C.
L'utilisation de MENJUGATEKIT doit suivre les recommandations officielles.
1  2  3  4  5  6