Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

465 Résultat(s)

THIOTEPA GENOPHARM 15 mg, lyophilisat pour usage parentéral
  
·Cancer de lovaire.
·Cancer du sein.
·Cancer de la vessie (en instillation vésicale).
TETRAVAC-ACELLULAIRE, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin diphtérique, tétanique, coquelucheux (acellulaire, multicomposé) et poliomyélitique (inactivé), adsorbé
  
Ce vaccin est indiqué dans la prévention conjointe de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche et de la poliomyélite :
·en primovaccination chez les nourrissons à partir de lâge de 2 mois,
·en rappel à l'âge de 11 mois,
·en rappel à l'âge de 6 ans,
·en rappel entre 11 et 13 ans pour les enfants n'ayant pas reçu à l'âge de 6 ans de vaccin comportant la valence coquelucheuse à concentration normale (Ca).
TICOVAC 0,5 ml ADULTES, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'encéphalite à tiques (virus entier inactivé)
  
TICOVAC 0,5 ml ADULTES est indiqué pour l'immunisation active (prophylactique) contre l'encéphalite à tiques des sujets âgés de 16 ans et plus.
TICOVAC 0,5 ml ADULTES doit être administré selon les recommandations officielles définissant les besoins et le calendrier de vaccination contre l'encéphalite à tiques.
VACCIN RABIQUE INACTIVE MERIEUX, poudre et solvant pour suspension injectable. Vaccin rabique préparé sur cellules diploïdes humaines
  
VACCIN RABIQUE INACTIVE MERIEUX est indiqué dans la prévention de la rage chez lenfant et ladulte. Il peut être utilisé avant et après exposition au virus de la rage, en primovaccination ou en rappel.
Prévention de la rage avant exposition (vaccination de pré-exposition)
La vaccination de pré-exposition doit être proposée aux sujets ayant un risque élevé de contamination par le virus de la rage.
Toute personne à risque continu, tel que le personnel de laboratoire de diagnostic, de recherche et de production qui travaille sur le virus rabique, doit être vaccinée. Limmunité doit être entretenue par des rappels et suivie par des contrôles sérologiques (voir rubrique 4.2).
Les catégories suivantes doivent être vaccinées compte tenu de la fréquence de l'exposition au risque :
· Les vétérinaires et leurs assistants, les animaliers.
· Les personnes en contact avec des espèces susceptibles davoir la rage, telles que les gardes-chasse, les chasseurs, les travailleurs forestiers et les spéléologues, les taxidermistes, le personnel des abattoirs.
· Les adultes et les enfants résidants ou séjournant dans les zones denzootie.
Dans les zones de faible endémie, les vétérinaires et leurs assistants (y compris les étudiants), les animaliers, les gardes-chasse doivent recevoir une primovaccination.
Prévention de la rage après exposition (vaccination de post-exposition)
La vaccination doit être immédiatement commencée au moindre risque de contamination rabique. Elle doit impérativement être effectuée dans un centre antirabique sous surveillance médicale.
Le traitement de post-exposition comprend le traitement local non spécifique de la blessure, la vaccination et limmunisation passive par les immunoglobulines rabiques. Ce traitement sera adapté à la nature du contact ou de la blessure, à létat de lanimal et au statut vaccinal du patient (voir rubrique 4.2.). Dans tous les cas, le traitement local de la blessure doit être réalisé.
TYAVAX, suspension et solution pour suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite A (inactivé, adsorbé) et typhoïdique polyosidique
  
TYAVAX est indiqué pour limmunisation active conjointe contre la fièvre typhoïde et linfection provoquée par le virus de lhépatite A chez les sujets âgés de 16 ans et plus.
TYAVAX doit être administré conformément aux recommandations officielles.
CALSYN 100 UI/1 ml, solution injectable
  
·Prévention de la perte osseuse aiguë liée à une immobilisation soudaine, notamment chez les patients avec des fractures ostéoporotiques récentes.
·Traitement de la maladie de Paget, uniquement chez des patients pour lesquels les traitements alternatifs ont été inefficaces ou ne peuvent être utilisés, par exemple des patients ayant une insuffisance rénale sévère.
·Traitement de lhypercalcémie d'origine maligne.
CADENS 100 U.I./1 ml, solution injectable
  
La calcitonine est indiquée dans:
·Prévention de la perte osseuse aiguë liée à une immobilisation soudaine, notamment chez les patients avec des fractures ostéoporotiques récentes.
·Maladie de Paget.
·Hypercalcémie d'origine maligne.
CEFTAZIDIME ARROW ENFANTS ET NOURRISSONS 250 mg, poudre pour solution injectable (IM, IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME TEVA 750 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfuroxime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées:
· aux infections dues aux germes sensibles à la céfuroxime, à l'exclusion des méningites,
· à la prophylaxie des infections post-opératoires en:
o chirurgie cardiaque,
o chirurgie thoracique et vasculaire,
o chirurgie urologique (résection transuréthrale de prostate, ponction et biopsie prostatiques, résection endoscopique de tumeur de vessie, traitements endoscopiques de la lithiase urinaire),
o chirurgie orthopédique.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFEPIME GERDA 1 g, poudre pour solution injectable (IM/IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfépime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles comprennent les infections dues aux germes sensibles au céfépime :
·Chez l'adulte et lenfant > 40 kg :
Traitement de patients souffrant de bactériémies en association ou potentiellement associées à lune des infections listées ci-dessous :
oinfections respiratoires basses communautaires et pneumonies sévères,
oinfections urinaires compliquées et non compliquées,
oépisodes fébriles chez les patients neutropéniques.
oEn traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile: Céfépime en monothérapie est indiqué en traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile. Chez les patients présentant un risque élevé dinfections sévères (par exemple : patients avec des antécédents de greffe récente de moelle osseuse, présentant une hypotension, avec une hémopathie maligne sous-jacente, ou avec une neutropénie sévère ou prolongée), une monothérapie antimicrobienne peut ne pas être appropriée. Les données démontrant une efficacité du céfépime en monothérapie sont insuffisantes chez ces patients. (Cf. 5.1. Propriétés pharmacodynamiques).
oinfections biliaires.
·Chez le nourrisson de plus de deux mois et l'enfant < 40 kg :
oépisodes fébriles au cours des neutropénies lorsque la durée prévisible de neutropénie est courte. Les données cliniques disponibles chez le nourrisson et l'enfant ne permettent pas de recommander l'utilisation du céfépime en monothérapie.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME PANPHARMA ENFANTS ET NOURRISSONS 500 mg, poudre pour solution injectable
  
CEFTAZIDIME PANPHARMA est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonienosocomiale
·Infectionsbroncho-pulmonairesdanslamucoviscidose
·Méningitebactérienne
·Otitemoyennesuppuréechronique
·Otiteexternemaligne
·Infectionsurinairescompliquées
·Infectionscompliquéesdelapeauetdestissusmous
·Infectionsintra-abdominalescompliquées
·Infectionsosseusesetarticulaires
·PéritoniteassociéeàladialysepéritonéalechezlespatientssousDPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La céftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La céftazidime peut être utilisée en prophylaxie périopératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la céftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La céftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ACTAVIS 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de :
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées :
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (vieillard, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire ...), notamment :
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants :
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFOTAXIME WINTHROP 2 g, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées:
· Aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· A la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV) est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·méningite bactérienne,
·pneumonie communautaire,
·pneumonie nosocomiale,
·otite moyenne aiguë,
·infections intra-abdominales,
·infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse),
·infections des os et des articulations,
·infections compliquées de la peau et des tissus mous,
·gonorrhée,
·syphilis,
·endocardite bactérienne.
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV) peut être utilisé :
·dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte;
·dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours ;
·en prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire ;
·pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée ;
·dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV) doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Ceftazidime Mylan est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonie nosocomiale
·Infections broncho-pulmonaires dans la mucoviscidose
·Méningite bactérienne
·Otite moyenne suppurée chronique
·Otite externe maligne
·Infections urinaires compliquées
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Infections intra-abdominales compliquées
·Infections osseuses et articulaires
·Péritonite associée à la dialyse péritonéale chez les patients sous DPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La ceftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La ceftazidime peut être utilisée en prophylaxie périopératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la ceftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La ceftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE G GAM 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de :
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées :
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire ...), notamment :
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants :
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE EG 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE EG est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne.
·Pneumonie communautaire.
·Pneumonie nosocomiale.
·Otite moyenne aiguë.
·Infections intra-abdominales.
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse).
·Infections des os et des articulations.
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous.
·Gonorrhée.
·Syphilis.
·Endocardite bactérienne.
CEFTRIAXONE EG peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE EG doit être co-administré avec dautres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME MYLAN 750 mg, poudre pour solution injectable (IV) et suspension injectable (IM)
  
La céfuroxime est indiquée dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et chez lenfant, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance) (voir rubriques 4.4 et 5.1).
·Pneumonie communautaire acquise.
·Exacerbations aiguës de bronchite chronique.
·Infections compliquées des voies urinaires, y compris pyélonéphrite.
·Infections des tissus mous : cellulite, érysipèle et infections des plaies.
·Infections intra-abdominales (voir rubrique 4.4).
·Prévention des infections en chirurgie gastro-intestinale (y compris sophagienne), orthopédique, cardiovasculaire et gynécologique (y compris césarienne).
Dans le traitement et la prévention d'infections avec présence très probable d'organismes anaérobies, la céfuroxime doit être administrée en association à dautres agents antibactériens appropriés.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME ARROW 1 g, poudre pour solution injectable (IM,IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME PANMEDICA ENFANTS ET NOURRISSONS 250 mg, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la céftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE MYLAN 500 mg, poudre pour solution injectable
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Ce médicament peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
Ce médicament doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CELESTENE CHRONODOSE 5,70 mg/ml, suspension injectable
  
USAGE SYSTEMIQUE
·Rhinite allergique saisonnière après échec des autres thérapeutiques (antihistaminique par voie générale, corticoïde intra-nasal ou corticoïde per os en cure courte).
·Prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines : induction de la maturation ftale.
USAGE LOCAL
Ce sont celles de la corticothérapie locale, lorsque laffection justifie une forte concentration locale. Toute prescription dinjection locale doit faire la part du danger infectieux notamment du risque de favoriser une prolifération bactérienne.
Ce produit est indiqué dans les affections :
·dermatologiques : cicatrices chéloïdes
·ORL : irrigations intra-sinusiennes dans les sinusites subaiguës ou chroniques justifiant un drainage.
·rhumatologiques :
oinjections intra-articulaires : arthrites inflammatoires, arthrose en poussée
oinjections péri-articulaires : tendinites, bursites
oinjections des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren.
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV) est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV) peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie préopératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV) doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
CEFTRIAXONE GERDA 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (I.V, S.C)
  
CEFTRIAXONE GERDA est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE GERDA peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine.bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE GERDA doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME PANMEDICA ENFANTS ET NOURRISSONS 500 mg, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la céftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ZENTIVA 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
CEFTRIAXONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE ZENTIVA peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ZENTIVA doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFAMANDOLE PANPHARMA 750 mg, poudre pour usage parentéral
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfamandole. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées au traitement des infections dues aux germes sensibles au céfamandole, à l'exclusion des méningites.
Prophylaxie des infections post-opératoires en:
·chirurgie cardiaque,
·chirurgie thoracique et vasculaire,
·chirurgie urologique (résection trans-uréthrale de prostate, ponction et biopsie prostatiques, résection endoscopique de tumeur de vessie, traitements endoscopiques de la lithiase urinaire),
·chirurgie orthopédique.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CELESTENE 4 mg/1 ml, solution injectable
  
USAGE SYSTEMIQUE
Les indications sont :
·celles de la corticothérapie générale per os, lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas dimpossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience).
·les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide :
oallergiques :
§dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques,
§choc anaphylactique en complément de ladrénaline.
oinfectieuses :
§fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma
§laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez lenfant.
oneurologiques :
§dème cérébral des tumeurs, de lhématome sous-dural et dème cérébral lié à un abcès à toxoplasme.
oORL :
§dyspnée laryngée
·prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines : induction de la maturation ftale.
USAGE LOCAL
Ce sont celles de la corticothérapie locale, lorsque laffection justifie une forte concentration locale. Toute prescription dinjection locale doit faire la part du danger infectieux notamment du risque de favoriser une prolifération bactérienne.
Ce médicament est indiqué dans les affections :
·dermatologiques : cicatrices chéloïdes
·OPH : injections péri-oculaires dans certaines atteintes inflammatoires du segment antérieur avec participation de luvée intermédiaire.
·ORL : irrigations intra-sinusiennes dans les sinusites subaiguës ou chroniques justifiant un drainage.
·rhumatologiques :
oinjections intra-articulaires : arthrites inflammatoires, arthrose en poussée
oinjections péri-articulaires : tendinites, bursites
oinjections des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren
CEFOTAXIME MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées :
·aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes,
·à la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE TEVA 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire:
a) en cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée. ou b) exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être due au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE MYLAN 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Ce médicament peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
Ce médicament doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME PANMEDICA 1 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la céftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
ATROPINE SULFATE AGUETTANT 0,5 mg/5 mL, solution injectable en seringue préremplie
  
Le sulfate datropine Aguettant 0,1 mg/mL, solution pour injection en seringue pré-remplie, est indiqué chez les adultes et la population pédiatrique à partir de la naissance avec un poids corporel supérieur à 3 kg (voir rubrique 4.2).
·Médicament pré-anesthésique pour prévenir les réactions vagales associées à lintubation trachéale et à la manipulation chirurgicale.
·Limitation des effets muscariniques de la néostigmine utilisée après la chirurgie pour la neutralisation des curares non dépolarisants.
·Traitement de la bradycardie compromettant lhémodynamique et/ou du bloc auriculo-ventriculaire dû à un tonus vagal excessif en cas durgence.
·Réanimation cardio-pulmonaire : traitement de la bradycardie symptomatique et du bloc auriculo-ventriculaire.
·Antidote suite à un surdosage ou une intoxication par les inhibiteurs de lacétylcholinestérase, p. ex. anticholinestérasiques, organophosphorés, carbamates et champignons muscariniques.
ATROPINE (SULFATE) LAVOISIER 1 mg/ml, solution injectable
  
·Pré-anesthésie: protection des manifestations vagales (bradycardie à l'induction).
·Bloc auriculo-ventriculaire ou atrio-ventriculaire.
·Dans l'infarctus: prévention et traitement des blocs auriculo-ventriculaires et des bradycardies sinusales.
·Traitement symptomatique des manifestations douloureuses aiguës liées aux troubles fonctionnels du tube digestif et des voies biliaires.
·Traitement symptomatique des manifestations spasmodiques et douloureuses des voies urinaires.
·Antidote spécifique dans les intoxications aiguës par les anticholinestérasiques (insecticides organo-phosphorés et carbamates) ou par les médicaments parasympathomimétiques ou cholinomimétiques.
ATROPINE SULFATE AGUETTANT 1 mg/5 mL, solution injectable en seringue préremplie
  
Le sulfate datropine Aguettant 0,2 mg/mL, solution injectable en seringue préremplie, est indiqué chez ladulte uniquement.
·Médicament pré anesthésique pour prévenir les réactions vagales associées à lintubation trachéale et à la manipulation chirurgicale
·Limitation des effets muscariniques de la néostigmine utilisée après la chirurgie pour la neutralisation des curares non dépolarisants
·Traitement de la bradycardie compromettant lhémodynamique et/ou du bloc auriculo ventriculaire dû à un tonus vagal excessif en cas durgence
·Réanimation cardio-pulmonaire: traitement de la bradycardie symptomatique et du bloc auriculo-ventriculaire
·Antidote suite à un surdosage ou une intoxication par les inhibiteurs de lacétylcholinestérase, p. ex. anticholinestérasiques, organophosphorés, carbamates et champignons muscariniques
AXEPIM 0,5 g, poudre pour usage parentéral
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfépime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles comprennent les infections dues aux germes sensibles au céfépime :
·Chez l'adulte et lenfant > 40 kg :
Traitement de patients souffrant de bactériémies en association ou potentiellement associées à lune des infections listées ci-dessous :
oinfections respiratoires basses communautaires et pneumonies sévères,
oinfections urinaires compliquées et non compliquées,
oépisodes fébriles chez les patients neutropéniques.
En traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile : Céfépime en monothérapie est indiqué en traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile. Chez les patients présentant un risque élevé dinfections sévères (par exemple : patients avec des antécédents de greffe récente de moelle osseuse, présentant une hypotension, avec une hémopathie maligne sous-jacente, ou avec une neutropénie sévère ou prolongée), une monothérapie antimicrobienne peut ne pas être appropriée. Les données démontrant une efficacité du céfépime en monothérapie sont insuffisantes chez ces patients. (Cf. 5.1. Propriétés pharmacodynamiques),
oinfections biliaires.
·Chez le nourrisson de plus de deux mois et l'enfant < 40 kg :
oépisodes fébriles au cours des neutropénies lorsque la durée prévisible de neutropénie est courte. Les données cliniques disponibles chez le nourrisson et l'enfant ne permettent pas de recommander l'utilisation du céfépime en monothérapie.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
ANDROTARDYL 250 mg/1 ml, solution injectable intramusculaire
  
Traitement substitutif des hypogonadismes masculins, quand le déficit en testostérone a été confirmé cliniquement et biologiquement.
AXEPIM 1 g, poudre pour usage parentéral
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfépime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles comprennent les infections dues aux germes sensibles au céfépime :
·Chez l'adulte et lenfant > 40 kg :
Traitement de patients souffrant de bactériémies en association ou potentiellement associées à lune des infections listées ci-dessous :
oinfections respiratoires basses communautaires et pneumonies sévères,
oinfections urinaires compliquées et non compliquées,
oépisodes fébriles chez les patients neutropéniques.
En traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile: Céfépime en monothérapie est indiqué en traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile. Chez les patients présentant un risque élevé dinfections sévères (par exemple : patients avec des antécédents de greffe récente de moelle osseuse, présentant une hypotension, avec une hémopathie maligne sous-jacente, ou avec une neutropénie sévère ou prolongée), une monothérapie antimicrobienne peut ne pas être appropriée. Les données démontrant une efficacité du céfépime en monothérapie sont insuffisantes chez ces patients. (Cf. 5.1. Propriétés pharmacodynamiques).
oinfections biliaires.
·Chez le nourrisson de plus de deux mois et l'enfant < 40 kg :
oépisodes fébriles au cours des neutropénies lorsque la durée prévisible de neutropénie est courte. Les données cliniques disponibles chez le nourrisson et l'enfant ne permettent pas de recommander l'utilisation du céfépime en monothérapie.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE AGUETTANT 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (vieillard, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE SANDOZ 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire ...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire: a) en cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée.
ou b) exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être due au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ZENTIVA 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
CEFTRIAXONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE ZENTIVA peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ZENTIVA doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFEPIME MYLAN 2 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfépime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles comprennent les infections dues aux germes sensibles au céfépime :
·Chez l'adulte et lenfant > 40 kg :
oTraitement de patients souffrant de bactériémies en association ou potentiellement associées à lune des infections listées ci-dessous : infections respiratoires basses communautaires et pneumonies sévères,
oinfections urinaires compliquées et non compliquées,
oépisodes fébriles chez les patients neutropéniques,
En traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile : Céfépime en monothérapie est indiqué en traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile. Chez les patients présentant un risque élevé dinfections sévères (par exemple : patients avec des antécédents de greffe récente de moelle osseuse, présentant une hypotension, avec une hémopathie maligne sous-jacente, ou avec une neutropénie sévère ou prolongée), une monothérapie antimicrobienne peut ne pas être appropriée. Les données démontrant une efficacité du céfépime en monothérapie sont insuffisantes chez ces patients. (voir rubrique 5.1. Propriétés pharmacodynamiques).
oinfections biliaires.
·Chez le nourrisson de plus de deux mois et l'enfant ≤ 40 kg :
oépisodes fébriles au cours des neutropénies lorsque la durée prévisible de neutropénie est courte. Les données cliniques disponibles chez le nourrisson et l'enfant ne permettent pas de recommander l'utilisation du céfépime en monothérapie.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME ACTAVIS 1 g, poudre pour solution injectable (IM,IV)
  
La ceftazidime est indiquée dans pour le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonie nosocomiale,
·Infections broncho-pulmonaires dans la mucoviscidose,
·Méningite bactérienne,
·Otite moyenne suppurée chronique,
·Otite externe maligne,
·Infections urinaires compliquées,
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous,
·Infections intra-abdominales compliquées,
·Infections osseuses et articulaires,
·Péritonite associée à la dialyse péritonéale chez les patients sous DPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La ceftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La ceftazidime peut être utilisée en prophylaxie périopératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la ceftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La ceftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME ARROW 0,5 g, poudre pour solution injectable (IM,IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ZENTIVA 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE ZENTIVA peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ZENTIVA doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ZYDUS 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE ZYDUS est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne.
·Pneumonie communautaire.
·Pneumonie nosocomiale.
·Otite moyenne aiguë.
·Infections intra-abdominales.
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse).
·Infections des os et des articulations.
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous.
·Gonorrhée.
·Syphilis.
·Endocardite bactérienne.
CEFTRIAXONE ZYDUS peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours,
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ZYDUS doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFAZOLINE PANPHARMA 1 g/3 ml, poudre et solution pour usage parentéral (IM)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céfazoline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
·Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis ci-dessus comme sensibles, notamment dans leurs manifestations :
obronchopulmonaires,
oORL et stomatologiques,
osepticémiques,
oendocarditiques,
ogénitales et urinaires,
ocutanées,
oséreuses,
oosseuses et articulaires.
En raison de la faible diffusion de la céfazoline dans le liquide céphalo-rachidien, cet antibiotique n'est pas indiqué dans le traitement des méningites même à germes sensibles.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME PANPHARMA ENFANTS ET NOURRISSONS 250 mg, poudre pour solution injectable
  
CEFTAZIDIME PANPHARMA est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonienosocomiale
·Infectionsbroncho-pulmonairesdanslamucoviscidose
·Méningitebactérienne
·Otitemoyennesuppuréechronique
·Otiteexternemaligne
·Infectionsurinairescompliquées
·Infectionscompliquéesdelapeauetdestissusmous
·Infectionsintra-abdominalescompliquées
·Infectionsosseusesetarticulaires
·PéritoniteassociéeàladialysepéritonéalechezlespatientssousDPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La céftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La céftazidime peut être utilisée en prophylaxie périopératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la céftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La céftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFALOTINE PANPHARMA 1 g, poudre et solvant pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céfalotine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis ci-dessous comme sensibles notamment dans leurs manifestations:
·broncho-pulmonaires,
·O.R.L. et stomatologiques,
·septicémiques,
·endocardiques,
·génitales et urinaires,
·cutanées,
·séreuses,
·osseuses et articulaires.
En raison de la faible diffusion des céphalosporines dans le liquide céphalorachidien, la céfalotine n'est pas indiquée dans le traitement des méningites même à germes sensibles.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME TEVA 1 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE CRISTERS 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE CRISTERS est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE CRISTERS peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE CRISTERS doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CATAPRESSAN 0,15 mg/ml, solution injectable
  
Hypertension accompagnée d'une atteinte viscérale menaçant le pronostic vital à très court terme (urgence hypertensive) notamment lors de :
·HTA maligne (avec rétinopathie hypertensive stade III),
·encéphalopathie hypertensive,
·dissection aortique,
·décompensation ventriculaire gauche avec dème pulmonaire,
·certaines pré-éclampsies graves mettant en jeu le pronostic vital maternel, l'utilisation de la clonidine est réservée à la seconde intention dans cette indication.
CEFTRIAXONE KABI 1 g, poudre pour solution injectable (IV)
  
En pratique hospitalière
·Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
·Maladie de Lyme disséminée lors de:
ola phase précoce avec méningite (stade secondaire),
ola phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
·Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
·à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
·aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (vieillard, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
opour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
opour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
·aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
opyélonéphrites aiguës,
oinfections urinaires basses associées à un syndrome septique,
opoussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
·à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFEPIME PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable (IM/IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfépime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles comprennent les infections dues aux germes sensibles au céfépime :
·Chez l'adulte :
oinfections respiratoires basses communautaires et pneumonies sévères,
oinfections urinaires compliquées et non compliquées,
oépisodes fébriles chez les patients neutropéniques,
oinfections biliaires,
ole traitement des patients présentant une bactériémie associée, ou est suspectée d'être associé, à l'une des infections énumérées ci-dessus.
·Chez le nourrisson de plus de deux mois et l'enfant :
oépisodes fébriles au cours des neutropénies lorsque la durée prévisible de neutropénie est courte.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME MYLAN ENFANTS ET NOURRISSONS 250 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Ceftazidime Mylan est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonie nosocomiale
·Infections broncho-pulmonaires dans la mucoviscidose
·Méningite bactérienne
·Otite moyenne suppurée chronique
·Otite externe maligne
·Infections urinaires compliquées
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Infections intra-abdominales compliquées
·Infections osseuses et articulaires
·Péritonite associée à la dialyse péritonéale chez les patients sous DPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La ceftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La ceftazidime peut être utilisée en prophylaxie périopératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la ceftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La ceftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ACTAVIS 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire:
a) en cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée. ou b) exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être due au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Ce médicament peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
Ce médicament doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE QUALIMED 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· A la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· Aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· A certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire: a) En cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée. Ou b) Exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être due au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· A l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME KABI 1500 mg, poudre pour solution pour perfusion
  
CEFUROXIME KABI 1500 mg, poudre pour solution pour perfusion est indiqué dans le traitement par voie parentérale des infections suivantes provoquées par des germes sensibles au céfuroxime:
Infections respiratoires basses telles qu'exacerbations aiguës de bronchite chronique et pneumonies bactériennes;
Infections urinaires hautes à germes sensibles documentés.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE TEVA 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de :
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées :
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire ...), notamment :
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants :
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
· Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE SANDOZ 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
En pratique hospitalière
·Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
·Maladie de Lyme disséminée lors de :
ola phase précoce avec méningite (stade secondaire),
ola phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
·Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées :
·à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
·aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (vieillard, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment :
opour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
opour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
·aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants :
opyélonéphrites aiguës,
oinfections urinaires basses associées à un syndrome septique,
opoussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
·à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE QUALIMED 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire: a) en cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée. ou b) exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être dûe au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME SANDOZ 1 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE WINTHROP 250 mg, poudre pour solution injectable
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
· la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
· la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
· pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif)
· pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
· pyélonéphrites aiguës,
· infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
· poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME KABI 500 mg, poudre pour solution injectable (IV/IM)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE BIOGARAN 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE BIOGARAN est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez l'adulte et l'enfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne.
·Pneumonie communautaire.
·Pneumonie nosocomiale.
·Otite moyenne aiguë.
·Infections intra-abdominales.
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse).
·Infections des os et des articulations.
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous.
·Gonorrhée.
·Syphilis.
·Endocardite bactérienne.
CEFTRIAXONE BIOGARAN peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez l'adulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez l'adulte et l'enfant, y compris chez le nouveau-né à partir de l'âge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont l'origine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée d'être associée à l'une des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE BIOGARAN doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion d'infections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME AGUETTANT 1 g, poudre pour solution injectable (IM, IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME KABI 750 mg, poudre pour solution injectable
  
CEFUROXIME KABI 750 mg, poudre pour solution injectable est indiqué dans le traitement par voie parentérale des infections suivantes provoquées par des germes sensibles au céfuroxime:
·Infections respiratoires basses telles qu'exacerbations aiguës de bronchite chronique et pneumonies bactériennes;
·Infections urinaires hautes à germes sensibles documentés.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME PANPHARMA 750 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Céfuroxime est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et chez lenfant, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance) (voir rubriques 4.4 et 5.1).
·Pneumonie communautaire acquise.
·Exacerbations aiguës de bronchite chronique.
·Infections compliquées des voies urinaires, y compris pyélonéphrite.
·Infections des tissus mous : cellulite, érysipèle et infections des plaies.
·Infections intra-abdominales (voir rubrique 4.4).
·Prévention des infections en chirurgie gastro-intestinale (y compris oesophagienne), orthopédique, cardiovasculaire et gynécologique (y compris césarienne).
Dans le traitement et la prévention d'infections avec présence très probable d'organismes anaérobies, la céfuroxime doit être administrée en association à dautres agents antibactériens appropriés.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFOTAXIME MYLAN 2 g, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées :
·aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes ;
·à la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFAMANDOLE FLAVELAB 750 mg, poudre pour solution injectable (IM - IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfamandole. Elles tiennent compte à la fois, des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées:
·au traitement des infections dues aux germes sensibles au céfamandole à l'exclusion des méningites.
Prophylaxie des infections post-opératoires en:
·chirurgie cardiaque,
·chirurgie thoracique et vasculaire,
·chirurgie urologique (résection transurethrale de prostate, ponction et biopsie prostatiques, résection endoscopique de tumeur de vessie, traitements endoscopiques de la lithiase urinaire),
·chirurgie orthopédique.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFALOTINE PANPHARMA 4 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céfalotine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis ci-dessous comme sensibles notamment dans leurs manifestations:
·broncho-pulmonaires,
·O.R.L. et stomatologiques,
·septicémiques,
·endocardiques,
·génitales et urinaires,
·cutanées,
·séreuses,
·osseuses et articulaires.
En raison de la faible diffusion des céphalosporines dans le liquide céphalo-rachidien, la céfalotine n'est pas indiquée dans le traitement des méningites même à germes sensibles.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE RATIOPHARM 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
CEFTRIAXONE TEVA SANTE est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne ;
·Pneumonie communautaire ;
·Pneumonie nosocomiale ;
·Otite moyenne aiguë ;
·Infections intra-abdominales ;
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse) ;
·Infections des os et des articulations ;
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous ;
·Gonorrhée ;
·Syphilis ;
·Endocardite bactérienne.
CEFTRIAXONE TEVA SANTE peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte ;
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours ;
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire ;
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée ;
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE TEVA SANTE doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours
·En prophylaxie préopératoire des infections du site opératoire
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus
CEFTRIAXONE ARROW 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ZENTIVA 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM,SC)
  
CEFTRIAXONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE ZENTIVA peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ZENTIVA doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFEPIME MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfépime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles comprennent les infections dues aux germes sensibles au céfépime :
·Chez l'adulte et lenfant > 40 kg :
oTraitement de patients souffrant de bactériémies en association ou potentiellement associées à lune des infections listées ci-dessous :
oinfections respiratoires basses communautaires et pneumonies sévères,
oinfections urinaires compliquées et non compliquées,
oépisodes fébriles chez les patients neutropéniques,
En traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile : Céfépime en monothérapie est indiqué en traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile. Chez les patients présentant un risque élevé dinfections sévères (par exemple : patients avec des antécédents de greffe récente de moelle osseuse, présentant une hypotension, avec une hémopathie maligne sous-jacente, ou avec une neutropénie sévère ou prolongée), une monothérapie antimicrobienne peut ne pas être appropriée. Les données démontrant une efficacité du céfépime en monothérapie sont insuffisantes chez ces patients. (voir rubrique 5.1. Propriétés pharmacodynamiques).
oinfections biliaires.
·Chez le nourrisson de plus de deux mois et l'enfant ≤ 40 kg
oépisodes fébriles au cours des neutropénies lorsque la durée prévisible de neutropénie est courte. Les données cliniques disponibles chez le nourrisson et l'enfant ne permettent pas de recommander l'utilisation du céfépime en monothérapie.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·méningite bactérienne,
·pneumonie communautaire,
·pneumonie nosocomiale,
·otite moyenne aiguë,
·infections intra-abdominales,
·infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse),
·infections des os et des articulations,
·infections compliquées de la peau et des tissus mous,
·gonorrhée,
·syphilis,
·endocardite bactérienne.
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) peut être utilisé:
·dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte ;
·dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours ;
·en prophylaxie préopératoire des infections du site opératoire ;
·pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée ;
·dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFOTAXIME WINTHROP 500 mg, poudre pour solution injectable (IV-IM)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées:
· aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· à la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE WINTHROP 1 g, poudre pour solution injectable
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient. Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CELESTENE 8 mg/2 ml, solution injectable
  
Les indications sont:
· celles de la corticothérapie générale per os, lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas d'impossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience).
· les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide:
o allergiques:
§ dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques,
§ choc anaphylactique en complément de l'adrénaline.
o infectieuses:
§ fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma,
§ laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
o neurologiques:
§ dème cérébral des tumeurs, de l'hématome sous-dural et dème cérébral lié à un abcès à toxoplasme.
o ORL:
§ dyspnée laryngée.
· prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines: induction de la maturation ftale.
1  2  3  4  5  6