Médicaments - SANOFI AVENTIS avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

679 Résultat(s)

BRONCHOKOD ENFANTS 2 POUR CENT, sirop
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment aux cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des broncho-pneumopathies chroniques.
TERCIAN 50 mg/5 ml, solution injectable en ampoule
  Traitement de courte durée des états d'agitation et d'agressivité au cours des états psychotiques aigus et chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
RABEPRAZOLE ZENTIVA 20 mg, comprimé gastro-résistant
  
RABEPRAZOLE ZENTIVA comprimé gastro résistant est indiqué dans le traitement :
·De lulcère duodénal évolutif ;
·De lulcère gastrique évolutif bénin ;
·Du reflux gastro-sophagien (RGO) érosif ou ulcératif symptomatique ;
·De la prise en charge à long terme du reflux gastro-sophagien (traitement d'entretien du RGO) ;
·Symptomatique du reflux gastro-sophagien modéré à très sévère (RGO symptomatique) ;
·Du syndrome de Zollinger-Ellison.
·De l'éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale, en association à une antibiothérapie adaptée (voir rubrique 4.2).
RAMIPRIL / HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA 5 mg/12.5 mg, comprimé
  
Traitement de l'hypertension.
Cette association à dose fixe est indiquée chez les patients dont la pression artérielle n'est pas adéquatement contrôlée par le ramipril seul ou l'hydrochlorothiazide seul.
RALOXIFENE ZENTIVA 60 mg, comprimé pelliculé
  
RALOXIFENE ZENTIVA est indiqué dans le traitement et la prévention de lostéoporose chez les femmes ménopausées. Une réduction significative de lincidence des fractures vertébrales, mais non de la hanche, a été démontrée.
Lors de la décision du choix de RALOXIFENE ZENTIVA ou dautres thérapeutiques, incluant les estrogènes, pour une femme ménopausée, il conviendra de prendre en compte les symptômes de la ménopause, les effets sur lutérus et le sein, et les risques et bénéfices cardio-vasculaires (voir rubrique 5.1).
QUINIMAX 125 mg/1 ml, solution injectable
  
Traitement du paludisme :
·accès pernicieux,
·accès palustre en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines avec impossibilité d'utiliser la voie orale.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
PREDNISONE ZENTIVA 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
QUINIMAX 500 mg, comprimé sécable pelliculé
  
Traitement de l'accès palustre simple en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines.
Remarque : en cas de vomissements, d'accès graves ou pernicieux la voie parentérale est préconisée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
PROTAMINE CHOAY 1000 U.A.H./ml, solution injectable
  
Neutralisation instantanée de l'action anticoagulante de l'héparine.
PROFENID 100 mg, poudre pour solution injectable (I.V.) en flacon
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte (plus de 15 ans), au :
·traitement de la douleur post-opératoire,
·traitement des crises de coliques néphrétiques.
PRAVASTATINE ZENTIVA 10 mg, comprimé sécable
  
Hypercholestérolémie
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément d'un régime, quand la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice, perte de poids) est insuffisante.
Prévention primaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients présentant une hypercholestérolémie modérée ou sévère et exposés à un risque élevé de premier événement cardiovasculaire, en complément d'un régime (voir rubrique 5.1).
Prévention secondaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant un antécédent d'infarctus du myocarde ou d'angor instable et un taux de cholestérol normal ou élevé, en plus de la correction des autres facteurs de risque (voir rubrique 5.1).
Post-transplantation
Réduction des hyperlipidémies post-transplantation chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur à la suite d'une transplantation d'organe (voir rubriques 4.2, 4.5et 5.1).
QUINIMAX 125 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Traitement de l'accès palustre simple en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines.
Remarque : en cas de vomissements, d'accès graves ou pernicieux la voie parentérale est préconisée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
PYOSTACINE 250 mg, comprimé pelliculé
  
PYOSTACINE 250 mg comprimé pelliculé est indiqué chez ladulte et chez lenfant dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·Sinusites maxillaires aiguës (voir rubrique 4.4 « Infections ORL »),
·Exacerbations aiguës de bronchites chroniques,
·Pneumonies communautaires de gravité légère à modérée (voir rubrique 4.4),
·Infections de la peau et des tissus mous (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PREDNISONE ZENTIVA 1 mg, comprimé
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISOLONE ZENTIVA 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
RAMIPRIL ZENTIVA 2,5 mg, comprimé sécable
  
·Traitement de lhypertension.
·Prévention cardiovasculaire : réduction de la morbidité et la mortalité cardiovasculaires chez les patients présentant :
oune maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou daccident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou
oun diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
·Traitement de la néphropathie.
oNéphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence dune microalbuminurie.
oNéphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
oNéphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique 5.1).
·Traitement de linsuffisance cardiaque symptomatique.
·Prévention secondaire à la suite dun infarctus aigu du myocarde: réduction de la mortalité à la phase aiguë de linfarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques dinsuffisance cardiaque, en débutant > 48 heures après linfarctus.
REPAGLINIDE ZENTIVA 0,5 mg, comprimé
  
Le répaglinide est indiqué dans le traitement du diabète de type 2 de ladulte, lorsque l'hyperglycémie ne peut plus être contrôlée de façon satisfaisante par le régime alimentaire, l'exercice physique et la perte de poids. Le répaglinide est aussi indiqué en association avec la metformine chez les diabétiques adultes de type 2 qui ne sont pas équilibrés de façon satisfaisante par la metformine seule.
Le traitement doit être débuté conjointement à la poursuite du régime et de l'exercice physique afin de diminuer la glycémie en relation avec les repas.
REPAGLINIDE ZENTIVA 2 mg, comprimé
  
Le répaglinide est indiqué dans le traitement du diabète de type 2 de ladulte, lorsque l'hyperglycémie ne peut plus être contrôlée de façon satisfaisante par le régime alimentaire, l'exercice physique et la perte de poids. Le répaglinide est aussi indiqué en association avec la metformine chez les diabétiques adultes de type 2 qui ne sont pas équilibrés de façon satisfaisante par la metformine seule.
Le traitement doit être débuté conjointement à la poursuite du régime et de l'exercice physique afin de diminuer la glycémie en relation avec les repas.
OXOMEMAZINE ZENTIVA 0,33 mg/ml SANS SUCRE, solution buvable édulcorée à l'acésulfame potassique
  
Traitement symptomatique des toux non productives gênantes en particulier à prédominance nocturne.
OXOMEMAZINE ZENTIVA 0,33 mg/ml, sirop
  
Traitement symptomatique des toux non productives gênantes en particulier à prédominance nocturne.
ONDANSETRON ZENTIVA 8 mg, comprimé pelliculé
  
Prévention des nausées et vomissements aigus induits par la chimiothérapie cytotoxique moyennement émétisante chez l'adulte.
Prévention et traitement des nausées et vomissements retardés induits par la chimiothérapie cytotoxique moyennement à hautement émétisante chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans.
Prévention et traitement des nausées et vomissements induits par la radiothérapie hautement émétisante chez l'adulte.
OMEPRAZOLE ZENTIVA LAB 10 mg, gélule gastro-résistante
  
Les gélules dOMEPRAZOLE ZENTIVA LAB sont indiquées dans :
Adultes :
·Traitement des ulcères duodénaux.
·Prévention des récidives dulcères duodénaux.
·Traitement des ulcères gastriques.
·Prévention des récidives dulcères gastriques.
·En association à des antibiotiques appropriés, éradication de Helicobacter pylori (H. pylori) dans la maladie ulcéreuse gastroduodénale.
·Traitement des ulcères gastriques et duodénaux associés à la prise danti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).
·Prévention des ulcères gastriques et duodénaux associés à la prise danti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez les patients à risque.
·Traitement de lsophagite par reflux.
·Traitement dentretien des patients après cicatrisation dune sophagite par reflux.
·Traitement du reflux gastro-sophagien symptomatique.
·Traitement du syndrome de Zollinger-Ellison.
Utilisation pédiatrique :
Enfants à partir dun an et ≥ à 10 kg
·Traitement de lsophagite par reflux.
·Traitement symptomatique du pyrosis et des régurgitations acides en cas de reflux gastro-sophagien.
Enfants de plus de 4 ans et adolescents
·En association à des antibiotiques, traitement de lulcère duodénal consécutif à une infection par H. pylori.
OROKEN NOURRISSONS 40 mg/5 ml, poudre pour suspension buvable en flacon
  
Elles sont limitées, chez lenfant de plus de 6 mois, aux infections dues aux germes définis comme sensibles, lorsque ces infections permettent une antibiothérapie orale et notamment :
·Infections bronchiques et pulmonaires,
·Otites moyennes aigües, notamment récidivantes,
·Pyélonéphrites aiguës en relais dune antibiothérapie parentérale dau moins 4 jours,
·Infections urinaires basses chez lenfant de plus de 3 ans et en dehors des états infectieux sévères.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
ORELOX 100 mg, comprimé pelliculé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du cefpodoxime.
Elles sont limitées chez l'adulte au traitement des infections dues aux germes sensibles, et notamment :
·Angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique.
·Sinusites aiguës.
·Suppurations bronchiques aiguës des sujets à risque (notamment alcooliques, tabagiques, sujets de plus de 65 ans...).
·Exacerbations des broncho-pneumopathies chroniques obstructives, en particulier lors de poussées itératives ou chez les sujets à risque.
·Pneumopathies bactériennes en particulier chez les sujets à risque.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
OMEPRAZOLE ZENTIVA LAB 20 mg, gélule gastro-résistante
  
Les gélules dOMEPRAZOLE ZENTIVA LAB sont indiquées dans :
Adultes :
·Traitement des ulcères duodénaux.
·Prévention des récidives dulcères duodénaux.
·Traitement des ulcères gastriques.
·Prévention des récidives dulcères gastriques.
·En association à des antibiotiques appropriés, éradication de Helicobacter pylori (H. pylori) dans la maladie ulcéreuse gastroduodénale.
·Traitement des ulcères gastriques et duodénaux associés à la prise danti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).
·Prévention des ulcères gastriques et duodénaux associés à la prise danti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez les patients à risque.
·Traitement de lsophagite par reflux.
·Traitement dentretien des patients après cicatrisation dune sophagite par reflux.
·Traitement du reflux gastro-sophagien symptomatique.
·Traitement du syndrome de Zollinger-Ellison.
Utilisation pédiatrique :
Enfants à partir dun an et ≥ à 10 kg
·Traitement de lsophagite par reflux.
·Traitement symptomatique du pyrosis et des régurgitations acides en cas de reflux gastro-sophagien.
Enfants de plus de 4 ans et adolescents
·En association à des antibiotiques, traitement de lulcère duodénal consécutif à une infection par H. pylori.
NOZINAN 4 POUR CENT, solution buvable
  
Chez ladulte :
·États psychotiques aigus.
·États psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
·En association avec un antidépresseur, traitement de courte durée de certaines formes sévères d'épisode dépressif majeur. Cette association ne peut se faire que pendant la période initiale du traitement, soit pendant 4 à 6 semaines.
Chez lenfant de plus de 3 ans :
·Troubles graves du comportement de l'enfant avec agitation et agressivité.
OLANZAPINE ZENTIVA LAB 7,5 mg, comprimé enrobé
  
Adultes
L'olanzapine est indiquée dans le traitement de la schizophrénie.
Chez les patients ayant initialement répondu au traitement, l'olanzapine a démontré son efficacité à maintenir cette amélioration clinique au long cours.
L'olanzapine est indiquée dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères.
L'olanzapine est indiquée dans la prévention des récidives chez les patients présentant un trouble bipolaire, ayant déjà répondu au traitement par l'olanzapine lors d'un épisode maniaque (voir rubrique 5.1).
OROKEN ENFANTS 100 mg/5 ml, poudre pour suspension buvable en flacon
  
Elles sont limitées, chez lenfant de plus de 6 mois, aux infections dues aux germes définis comme sensibles, lorsque ces infections permettent une antibiothérapie orale et notamment :
·Infections bronchiques et pulmonaires,
·Otites moyennes aigües, notamment récidivantes,
·Pyélonéphrites aiguës en relais dune antibiothérapie parentérale dau moins 4 jours,
·Infections urinaires basses chez lenfant de plus de 3 ans et en dehors des états infectieux sévères.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
ONDANSETRON ZENTIVA 8 mg, comprimé orodispersible
  
Prévention des nausées et vomissements aigus induits par la chimiothérapie cytotoxique moyennement émétisante chez l'adulte.
Prévention et traitement des nausées et vomissements retardés induits par la chimiothérapie cytotoxique moyennement à hautement émétisante chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 mois.
Prévention et traitement des nausées et vomissements induits par la radiothérapie hautement émétisante chez l'adulte.
OROKEN 200 mg, comprimé pelliculé
  
Elles sont réservées à ladulte et sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles, lorsque ces infections permettent une antibiothérapie orale et notamment :
·Pyélonéphrites aiguës sans uropathie,
·Infections urinaires basses compliquées ou non à l'exception des prostatites,
·Surinfections bactériennes des bronchites aigües et exacerbations des bronchites chroniques,
·Pneumopathie dallure bactérienne,
·Sinusites et otites aigües,
·Urétrite gonococcique masculine
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
OXOMEMAZINE ZENTIVA LAB 0,33 mg/ml SANS SUCRE, solution buvable édulcorée à l'acésulfame potassique
  
Traitement symptomatique des toux non productives gênantes en particulier à prédominance nocturne.
PERINDOPRIL ZENTIVA 2 mg, comprimé
  
Hypertension
Traitement de l'hypertension artérielle.
Maladie coronaire stable
Réduction du risque d'événements cardiaques chez les patients ayant un antécédent d'infarctus du myocarde et/ou de revascularisation
Insuffisance cardiaque
Traitement de l'insuffisance cardiaque symptomatique
PLITICAN, comprimé
  
Utilisation uniquement chez ladulte.
Traitement symptomatique des nausées et vomissements (à l'exclusion des vomissements de la grossesse).
PANTOPRAZOLE ZENTIVA 20 mg, comprimé gastro-résistant
  
PANTOPRAZOLE ZENTIVA est indiqué chez les adultes et les adolescents âgés de 12 ans et plus pour :
·Le reflux gastro-sophagien symptomatique.
·Le traitement à long terme et la prévention des récidives dsophagite par reflux gastro‑sophagien.
PANTOPRAZOLE ZENTIVA est indiqué chez les adultes pour :
·La prévention des ulcères gastro-duodénaux induits par les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) non sélectifs chez des patients à risque ayant besoin dun traitement continu par AINS (voir rubrique 4.4).
PRAMIPEXOLE ZENTIVA 0,18 mg, comprimé sécable
  
PRAMIPEXOLE ZENTIVA est indiqué chez ladulte pour le traitement des symptômes et signes de la maladie de Parkinson idiopathique, en monothérapie (sans lévodopa) ou en association à la lévodopa, quand lorsquau cours de lévolution de la maladie, au stade avancé, leffet de la lévodopa sépuise ou devient inconstant et que des fluctuations de leffet thérapeutique apparaissent (fluctuations de type fin de dose ou effets "on-off").
PRAMIPEXOLE ZENTIVA est indiqué chez les adultes pour le traitement symptomatique du syndrome idiopathique des jambes sans repos modéré à sévère à des doses allant jusquà 0,54 mg de la forme base (0,75 mg de la forme sel) (voir rubrique 4.2.).
PERINDOPRIL ZENTIVA 8 mg, comprimé
  
Hypertension
Traitement de l'hypertension artérielle.
Maladie coronaire stable
Réduction du risque d'événements cardiaques chez les patients ayant un antécédent d'infarctus du myocarde et/ou de revascularisation
PIPRAM FORT 400 mg, comprimé enrobé
  
PIPRAM FORT 400 mg comprimé enrobé est indiqué dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.4 et 5.1). Une attention particulière doit être portée aux informations disponibles sur la résistance bactérienne à lacide pipémidique avant d'initier le traitement.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
Chez l'adulte :
·Cystites aiguës simples non compliquées,
·Cystites récidivantes.
PRAMIPEXOLE ZENTIVA 0,7 mg, comprimé sécable
  
PRAMIPEXOLE ZENTIVA est indiqué chez ladulte pour le traitement des symptômes et signes de la maladie de Parkinson idiopathique, en monothérapie (sans lévodopa) ou en association à la lévodopa, quand lorsquau cours de lévolution de la maladie, au stade avancé, leffet de la lévodopa sépuise ou devient inconstant et que des fluctuations de leffet thérapeutique apparaissent (fluctuations de type fin de dose ou effets "on-off").
PRAMIPEXOLE ZENTIVA est indiqué chez les adultes pour le traitement symptomatique du syndrome idiopathique des jambes sans repos modéré à sévère à des doses allant jusquà 0,54 mg de la forme base (0,75 mg de la forme sel) (voir rubrique 4.2.).
RAMIPRIL ZENTIVA 10 mg, comprimé sécable
  
·Traitement de lhypertension.
·Prévention cardiovasculaire : réduction de la morbidité et la mortalité cardiovasculaires chez les patients présentant :
oune maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou daccident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou
oun diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
·Traitement de la néphropathie.
oNéphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence dune microalbuminurie.
oNéphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
oNéphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique 5.1).
·Traitement de linsuffisance cardiaque symptomatique.
·Prévention secondaire à la suite dun infarctus aigu du myocarde: réduction de la mortalité à la phase aiguë de linfarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques dinsuffisance cardiaque, en débutant > 48 heures après linfarctus.
RAMIPRIL ZENTIVA 5 mg, comprimé sécable
  
·Traitement de lhypertension.
·Prévention cardiovasculaire : réduction de la morbidité et la mortalité cardiovasculaires chez les patients présentant :
oune maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou daccident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou
oun diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
·Traitement de la néphropathie.
oNéphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence dune microalbuminurie.
oNéphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
oNéphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique 5.1).
·Traitement de linsuffisance cardiaque symptomatique.
·Prévention secondaire à la suite dun infarctus aigu du myocarde: réduction de la mortalité à la phase aiguë de linfarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques dinsuffisance cardiaque, en débutant > 48 heures après linfarctus.
PRIMPERAN 10 mg, comprimé sécable
  
Population adulte
PRIMPERAN 10 mg comprimé sécable est indiqué chez ladulte dans :
·la prévention des nausées et vomissements retardés induits par les antimitotiques
·la prévention des nausées et vomissements induits par une radiothérapie
·le traitement symptomatique des nausées et vomissements, incluant les nausées et vomissements induits par une crise migraineuse. Dans les crises migraineuses, le métoclopramide peut être utilisé en association avec des analgésiques oraux pour améliorer leur absorption.
Population pédiatrique
Le Primperan par voie orale est indiqué chez lenfant âgé de 1 à 18 ans dans :
·la prévention, en deuxième intention, des nausées et vomissements retardés induits par les antimitotiques.
Ces comprimés ne sont pas adaptés à une utilisation chez lenfant pesant moins de 30 kg. Dautres formes pharmaceutiques (notamment la solution buvable) doivent être utilisées dans cette population.
PRISTAM 500 mg, comprimé pelliculé sécable
  
PRISTAM 500 mg comprimé pelliculé est indiqué chez ladulte et chez lenfant dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·Sinusites maxillaires aiguës (voir rubrique 4.4 « Infections ORL »),
·Exacerbations aiguës de bronchites chroniques,
·Pneumonies communautaires de gravité légère à modérée (voir rubrique 4.4),
·Infections de la peau et des tissus mous (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PROFENID L P 200 mg, gélule à libération prolongée
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au traitement symptomatique au long cours :
·des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante (ou syndromes apparentés, tels que syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique),
·de certaines arthroses douloureuses et invalidantes.
QUINIMAX 500 mg/4 ml, solution injectable
  
Traitement du paludisme :
·accès pernicieux,
·accès palustre en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines avec impossibilité d'utiliser la voie orale.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
PRIMPERAN 10 mg, suppositoire sécable
  
Population adulte
PRIMPERAN 10 mg, suppositoire sécable est indiqué chez ladulte dans :
·la prévention des nausées et vomissements retardés induits par les antimitotiques
·la prévention des nausées et vomissements induits par une radiothérapie.
PRAVASTATINE ZENTIVA 20 mg, comprimé sécable
  
Hypercholestérolémie
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément d'un régime, quand la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice, perte de poids) est insuffisante.
Prévention primaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients présentant une hypercholestérolémie modérée ou sévère et exposés à un risque élevé de premier événement cardiovasculaire, en complément d'un régime (voir rubrique 5.1).
Prévention secondaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant un antécédent d'infarctus du myocarde ou d'angor instable et un taux de cholestérol normal ou élevé, en plus de la correction des autres facteurs de risque (voir rubrique 5.1).
Post-transplantation
Réduction des hyperlipidémies post-transplantation chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur à la suite d'une transplantation d'organe (voir rubriques 4.2, 4.5et 5.1).
PREDNISONE ZENTIVA 5 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PROFENID LP 200 mg, comprimé enrobé à libération prolongée
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au traitement symptomatique au long cours :
·des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante (ou syndromes apparentés, tels que syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique),
·de certaines arthroses douloureuses et invalidantes.
RANITIDINE ZENTIVA 150 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
·Ulcère gastrique ou duodénal évolutif,
·sophagite par reflux gastro-sophagien,
·Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal,
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
·Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
·Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
PAROXETINE ZENTIVA 20 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Traitement de :
·Episode dépressif majeur,
·Troubles Obsessionnels Compulsifs,
·Trouble Panique avec ou sans agoraphobie,
·Trouble Anxiété Sociale / Phobie sociale,
·Trouble Anxiété Généralisée,
·Etat de stress post-traumatique.
PENTACARINAT 300 mg, poudre pour aérosol et pour usage parentéral
  
PENTACARINAT en aérosol :
Prévention des infections à Pneumocystis jirovecii (précédemment nommé Pneumocystis carinii) chez l'immunodéprimé, notamment chez les patients infectés par le VIH et à risque de pneumocystose, en cas d'intolérance ou de contre-indication au sulfaméthoxazole-triméthoprime.
D'éventuelles localisations extra-respiratoires de cette infection ne sont pas prévenues par les aérosols.
L'appareil de nébulisation de référence était le Respirgard II. Tout autre appareil ayant les mêmes caractéristiques (voir rubrique 4.2) peut être utilisé à condition que la granulométrie ait été validée avec une solution de pentamidine.
PENTACARINAT par voie parentérale IM ou IV :
·Traitement des pneumopathies à Pneumocystis jirovecii en cas d'intolérance ou de contre-indications au sulfaméthoxazole-triméthoprine.
·Leishmanioses viscérales et (ou) cutanées.
·Maladie du sommeil (traitement à la phase lymphaticosanguine)
POLYSILANE DELALANDE, comprimé à croquer ou à sucer
  
·Traitement symptomatique des gastralgies.
·Utilisé dans le météorisme intestinal.
ORELOX ENFANTS ET NOURRISSONS 40 mg/5 ml, granulés pour suspension buvable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du cefpodoxime.
Elles sont limitées chez l'enfant au traitement des infections dues aux germes sensibles au cefpodoxime et notamment :
·Otites moyennes aiguës.
·Angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique.
·Sinusites.
·Infections respiratoires basses.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PEFLACINE MONODOSE 400 mg, comprimé enrobé
  
PEFLACINE MONODOSE 400 mg, comprimé enrobé est indiqué dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.4 et 5.1). Une attention particulière doit être portée aux informations disponibles sur la résistance bactérienne à la péfloxacine avant d'initier le traitement.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
Chez l'adulte
Lorsquaucune autre fluoroquinolone en traitement monodose ne peut être utilisée, PEFLACINE MONODOSE 400 mg, comprimé enrobé est indiqué en traitement monodose:
·des cystites aiguës simples non compliquées de la femme adulte non ménopausée (voir rubrique 4.4),
·des urétrites gonococciques chez lhomme. La péfloxacine doit être administrée pour le traitement des urétrites gonococciques seulement si la présence dune souche de Neisseria gonorrhoeae résistante à la péfloxacine peut être exclue (voir rubrique 4.4).
PEFLACINE 400 mg, comprimé pelliculé sécable
  
PEFLACINE 400 mg comprimé pelliculé sécable est indiqué chez ladulte dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.4 et 5.1). Une attention particulière doit être portée aux informations disponibles sur la résistance bactérienne à la péfloxacine avant d'initier le traitement.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
Chez l'adulte
·prostatites aiguës et chroniques, y compris dans leurs formes sévères;
·en traitement de relais des infections ostéo-articulaires;
·infections sévères dues à des bacilles à Gram négatif et à des staphylocoques sensibles, dans leurs manifestations:
osepticémiques et endocardiques,
oméningées,
orespiratoires,
ooto-rhino-laryngologiques,
ourinaires,
ode lappareil génital,
oabdominales et hépato-bilaires,
oostéo-articulaires,
ocutanées.
Au cours du traitement d'infections à Pseudomonas aeruginosa et à Staphylococcus aureus, l'émergence de mutants résistants a été décrite et peut justifier l'association d'un autre antibiotique. Une surveillance microbiologique à la recherche d'une telle résistance doit être envisagée en particulier en cas de suspicion d'échec.
PEFLACINE 400 mg, solution injectable IV en perfusion
  
PEFLACINE 400 mg solution injectable IV en perfusion est indiqué chez ladulte dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.4 et 5.1). Une attention particulière doit être portée aux informations disponibles sur la résistance bactérienne à la péfloxacine avant d'initier le traitement.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
Chez l'adulte
Infections sévères dues à des bacilles Gram négatif et à des staphylocoques sensibles, dans leurs manifestations:
osepticémiques et endocardiques,
oméningées,
orespiratoires,
ooto-rhino-laryngologiques,
ourinaires,
ode lappareil génital,
oabdominales et hépato-bilaires,
oostéo-articulaires,
ocutanées.
Au cours du traitement d'infections à Pseudomonas aeruginosa et à Staphylococcus aureus, l'émergence de mutants résistants a été décrite et peut justifier l'association d'un autre antibiotique. Une surveillance microbiologique à la recherche d'une telle résistance doit être envisagée en particulier en cas de suspicion d'échec.
RAMIPRIL ZENTIVA 1,25 mg, comprimé
  
·Traitement de lhypertension.
·Prévention cardiovasculaire : réduction de la morbidité et la mortalité cardiovasculaires chez les patients présentant :
oune maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou daccident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou
oun diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
·Traitement de la néphropathie
oNéphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence dune microalbuminurie,
oNéphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1),
oNéphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique 5.1).
·Traitement de linsuffisance cardiaque symptomatique.
·Prévention secondaire à la suite dun infarctus aigu du myocarde : réduction de la mortalité à la phase aiguë de linfarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques dinsuffisance cardiaque, en débutant > 48 heures après linfarctus.
REPAGLINIDE ZENTIVA 1 mg, comprimé
  
Le répaglinide est indiqué dans le traitement du diabète de type 2 de ladulte, lorsque l'hyperglycémie ne peut plus être contrôlée de façon satisfaisante par le régime alimentaire, l'exercice physique et la perte de poids. Le répaglinide est aussi indiqué en association avec la metformine chez les diabétiques adultes de type 2 qui ne sont pas équilibrés de façon satisfaisante par la metformine seule.
Le traitement doit être débuté conjointement à la poursuite du régime et de l'exercice physique afin de diminuer la glycémie en relation avec les repas.
RANITIDINE ZENTIVA 300 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
·En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection),
·Ulcère gastrique ou duodénal évolutif,
·sophagite par reflux gastro-sophagien,
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
·Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
·Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RIFATER, comprimé enrobé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la rifampicine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées au traitement de toutes les formes de tuberculose, notamment la tuberculose pulmonaire.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RHINATHIOL PROMETHAZINE, sirop
  
Traitement symptomatique des toux non productives gênantes en particulier à prédominance nocturne.
Remarque : lassociation dun antitussif et dun expectorant nest pas justifiée.
RABEPRAZOLE ZENTIVA 10 mg, comprimé gastro-résistant
  
RABEPRAZOLE ZENTIVA, comprimé gastro résistant est indiqué dans le traitement :
·De lulcère duodénal évolutif ;
·De lulcère gastrique évolutif bénin ;
·Du reflux gastro-sophagien (RGO) érosif ou ulcératif symptomatique ;
·De la prise en charge à long terme du reflux gastro-sophagien (traitement d'entretien du RGO) ;
·Symptomatique du reflux gastro-sophagien modéré à très sévère (RGO symptomatique) ;
·Du syndrome de Zollinger-Ellison.
·De l'éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale, en association à une antibiothérapie adaptée (voir rubrique 4.2).
RISEDRONATE WINTHROP 35 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement de l'ostéoporose post-ménopausique pour réduire le risque de fractures vertébrales.
Traitement de l'ostéoporose post-ménopausique avérée, pour réduire le risque de fractures de hanche (voir rubrique 5.1).
Traitement de l'ostéoporose chez l'homme à haut risque de fracture (voir rubrique 5.1).
RIBAVIRINE ZENTIVA 200 mg, comprimé pelliculé
  
RIBAVIRINE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de l'hépatite chronique C et doit être utilisé uniquement en association avec l'interféron alfa-2a. RIBAVIRINE ZENTIVA ne doit pas être utilisé en monothérapie.
L'association de RIBAVIRINE ZENTIVA à l'interféron alfa-2a est indiquée chez des adultes ayant un ARN-VHC sérique positif, y compris chez les patients avec cirrhose compensée (voir rubrique 4.4).
RIBAVIRINE ZENTIVA en association à linterféron alfa-2a, est indiqué chez les patients naïfs et les patients ayant préalablement répondu à linterféron alfa, puis ensuite rechuté après larrêt du traitement.
Se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) de l'interféron alfa-2a pour connaître les informations relatives à ce produit..
MOLSIDOMINE ZENTIVA 4 mg, comprimé sécable
  
Angor sévère, rebelle aux posologies usuelles de la molsidomine.
Les comprimés de MOLSIDOMINE ZENTIVA ne sont pas adaptés au traitement de la crise d'angor.
MONO TILDIEM LP 200 mg, gélule à libération prolongée
  
Traitement préventif des crises d'angor stable.
Hypertension artérielle.
MODECATE 125 mg/5 ml, solution injectable I.M. en flacon
Traitement au long cours des états psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques: délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
MYCOPHENOLATE MOFETIL ZENTIVA 250 mg, gélule
  
MYCOPHENOLATE MOFETIL ZENTIVA est indiqué en association à la ciclosporine et aux corticoïdes pour la prévention des rejets aigus d'organe chez les patients ayant bénéficié d'une allogreffe rénale, cardiaque ou hépatique.
MITOSYL IRRITATIONS, pommade
  
Ce médicament est indiqué en cas d'irritation de la peau, notamment en cas d'érythème fessier (fesses rouges) du nourrisson.
NEULEPTIL 1 POUR CENT, solution buvable
  
Chez l'adulte :
·Etats psychotiques aigus.
·Etats psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
Chez l'enfant de plus de 3 ans :
·Troubles graves du comportement de l'enfant avec agitation et agressivité.
NIVAQUINE 100 mg, comprimé sécable
  
En parasitologie:
Traitement curatif et préventif du paludisme.
Il est nécessaire, lors de la prescription d'antipaludiques, de prendre en compte les recommandations des autorités sanitaires nationales et internationales concernant l'évolution des chimio-résistances.
En rhumatologie:
Traitement symptomatique d'action lente de la polyarthrite rhumatoïde.
En dermatologie:
Lupus érythémateux discoïde.
Lupus érythémateux subaigu.
Traitement d'appoint ou prévention des rechutes des lupus systémiques.
Prévention des lucites.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée de chloroquine dans ces indications.
NAUTAMINE, comprimé sécable
  
Prévention et traitement du mal des transports.
NICORANDIL ZENTIVA 20 mg, comprimé
  
NICORANDIL ZENTIVA est indiqué dans le traitement symptomatique des patients adultes atteints dangor stable insuffisamment contrôlés ou présentant une contre-indication ou une intolérance aux traitements anti-angineux de première intention (tels que bêtabloquants et/ou antagonistes calciques).
MEMANTINE ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Traitement des patients atteints dune forme modérée à sévère de la maladie dAlzheimer.
MIGPRIV, poudre pour solution buvable en sachet
  
RESERVE A LADULTE.
Ce médicament est indiqué chez ladulte dans le traitement symptomatique de la crise de migraine et des troubles digestifs associés (nausées, vomissements).
MIGPRIV ne doit pas être utilisé en prophylaxie.
METHOTREXATE BELLON 2,5 mg, comprimé
  
·Leucémies aiguës lymphoblastiques : traitement d'entretien.
·Polyarthrite rhumatoïde active.
·Formes polyarticulaires de l'arthropathie idiopathique juvénile sévère et active, lorsque la réponse au traitement par AINS est jugée insatisfaisante.
·Psoriasis de l'adulte :
oRhumatisme psoriasique,
oPsoriasis en grandes plaques, étendu et résistant aux thérapeutiques classiques (puvathérapie, rétinoïdes),
oErythrodermie psoriasique,
oPsoriasis pustuleux généralisé.
METFORMINE ZENTIVA 500 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement du diabète de type 2, en particulier en cas de surcharge pondérale, lorsque le régime alimentaire et l'exercice physique ne sont pas suffisants pour rétablir léquilibre glycémique.
·Chez ladulte, la metformine peut être utilisée en monothérapie ou en association avec d'autres antidiabétiques oraux ou avec l'insuline.
·Chez lenfant de plus de 10 ans et ladolescent : la metformine peut être utilisée en monothérapie ou en association avec l'insuline.
Une réduction des complications liées au diabète a été observée chez des patients adultes diabétiques de type 2 en surcharge pondérale traités par la metformine en première intention, après échec du régime alimentaire (voir rubrique 5.1).
MICROPAKINE L.P. 750 mg, granulés à libération prolongée en sachet-dose
  
Chez l'adulte :
soit en monothérapie, soit en association à un autre traitement antiépileptique :
·traitement des épilepsies généralisées : crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques et syndrome de Lennox-Gastaut.
·traitement des épilepsies partielles : crises partielles avec ou sans généralisation secondaire.
Chez l'enfant :
Soit en monothérapie, soit en association à un autre traitement antiépileptique :
·traitement des épilepsies généralisées : crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques et syndrome de Lennox-Gastaut.
·traitement des épilepsies partielles : crises partielles avec ou sans généralisation secondaire.
Chez l'enfant :
·prévention de la récidive de crises après une ou plusieurs convulsions fébriles, présentant les critères de convulsions fébriles compliquées, en absence d'efficacité d'une prophylaxie intermittente par benzodiazépines.
MICROPAKINE L.P. 500 mg, granulés à libération prolongée en sachet-dose
  
Chez l'adulte :
soit en monothérapie, soit en association à un autre traitement antiépileptique :
·traitement des épilepsies généralisées : crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques et syndrome de Lennox-Gastaut.
·traitement des épilepsies partielles : crises partielles avec ou sans généralisation secondaire.
Chez l'enfant :
Soit en monothérapie, soit en association à un autre traitement antiépileptique :
·traitement des épilepsies généralisées : crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques et syndrome de Lennox-Gastaut.
·traitement des épilepsies partielles : crises partielles avec ou sans généralisation secondaire.
Chez l'enfant :
·prévention de la récidive de crises après une ou plusieurs convulsions fébriles, présentant les critères de convulsions fébriles compliquées, en absence d'efficacité d'une prophylaxie intermittente par benzodiazépines.
MIANSERINE ZENTIVA 60 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).
1  2  3  4  5