Médicaments - Conduite avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Filtrer par mode d'administration :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

2756 Résultat(s)

RANITIDINE BIOGARAN 300 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
·En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection).
·Ulcère gastrique ou duodénal évolutif.
·sophagite par reflux gastro-sophagien.
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
·Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux.
·Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE TEVA 150 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif
sophagite par reflux gastro-sophagien
Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal
Syndrome de Zollinger-Ellison
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE MYLAN 75 mg, comprimé effervescent
  
RANITIDINE MYLAN 75 mg, comprimé effervescent est indiqué chez les adultes et chez les enfants de plus de 15 kg.
Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE EG 300 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
·En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection).
·Ulcère gastrique ou duodénal évolutif.
·sophagite par reflux gastro-sophagien.
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
·Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
·Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RECTOPANBILINE ADULTES, suppositoire
  
·Traitement symptomatique de la constipation basse notamment par dyschésie rectale.
·Préparation aux examens endoscopiques du rectum.
RANITIDINE TEVA 75 mg, comprimé effervescent
  
Adultes et enfants de plus de 15 kg
Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE SANDOZ 150 mg, comprimé pelliculé
  
Adultes
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif
sophagite par reflux gastro-sophagien
Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal
Syndrome de Zollinger-Ellison
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RETACNYL 0,05 POUR CENT, crème
  
·Acné de sévérité moyenne, particulièrement indiqué dans l'acné rétentionnelle.
·Troubles de la kératinisation résistant aux émollients.
RESCUEFLOW, solution pour perfusion
  
Traitement initial de l'hypovolémie avec hypotension en rapport avec un état de choc traumatique.
RANITIDINE TEVA 300 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection).
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif;
sophagite par reflux gastro-sophagien;
Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE RATIOPHARM 300 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection).
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif;
sophagite par reflux gastro-sophagien;
Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE TEVA 150 mg, comprimé pelliculé
  
Adultes
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif
sophagite par reflux gastro-sophagien
Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal
Syndrome de Zollinger-Ellison
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RENNIE DEFLATINE SANS SUCRE, comprimé à croquer édulcoré au sorbitol
  
Traitement symptomatique des brûlures épigastriques associées au météorisme.
RANITIDINE SANDOZ 300 mg, comprimé pelliculé
  
Adultes
En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection).
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif;
sophagite par reflux gastro-sophagien;
Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE QUALIMED 300 mg, comprimé effervescent
  
· En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection),
· Ulcère gastrique ou duodénal évolutif,
· sophagite par reflux gastro-sophagien,
· Syndrome de Zollinger-Ellison.
RAMET DALIBOUR, solution pour application locale
  
·Nettoyage des affections de la peau primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
·Toilette gynécologique externe en milieu acide.
·Remarque : Les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants ; ils réduisent temporairement le nombre de microorganismes.
RANITIDINE SANDOZ 150 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif
sophagite par reflux gastro-sophagien
Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal
Syndrome de Zollinger-Ellison
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RETACNYL 0,025 POUR CENT, crème
  
Acné de sévérité moyenne, particulièrement indiqué dans l'acné rétentionnelle.
RESTRICAL ESTRAGON, solution buvable
  
Traitement symptomatique de la constipation.
PREDNISOLONE ARROW 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
I COLLAGENOSES CONNECTIVITES
a poussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularité, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II DERMATOLOGIQUES
a - dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
b - formes graves des angiomes du nourrisson ;
c - certaines formes de lichen plan ;
d - certaines urticaires aiguës ;
e - formes graves de dermatoses neutrophiliques.
III DIGESTIVES
a - poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
b - hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
c - hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
IV ENDOCRINIENNES
a - thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
b - certaines hypercalcémies.
V HEMATOLOGIQUES
a - purpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
b - anémies hémolytiques auto-immunes ;
c - en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement dhémopathies malignes lymphoides ;
d -érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
VI INFECTIEUSES
a - péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
b - pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
VII NEOPLASIQUES
a - traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
b - poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
VIII - NEPHROLOGIQUES
a - syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
b - syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
c - stade III et IV de la néphropathie lupique ;
d - sarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
e - vascularites avec atteinte rénale ;
f - glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
IX - NEUROLOGIQUES
a - myasthénie ;
b - dème cérébral de cause tumorale ;
c - polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
d - spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
e - sclérose en plaques en poussée, en relais dune corticothérapie intraveineuse.
X - OPHTALMOLOGIQUES
a - uvéite antérieure et postérieure sévère ;
b - exophtalmies démateuses ;
c - certaines neuropathies optiques, en relais dune corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
XI - ORL
a - certaines otites séreuses ;
b - polypose nasosinusienne ;
c - certaines sinusites aiguës ou chroniques ;
d - rhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
e - laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez lenfant.
XII - RESPIRATOIRES
a - asthme persistant de préférence en cure courte en cas déchec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
b - exacerbations dasthme, en particulier asthme aigu grave ;
c - bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
d - sarcoïdose évolutive ;
e - fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
XIII - RHUMATOLOGIQUES
a - polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
b - pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
c - rhumatisme articulaire aigu ;
d - névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
XIV - TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
a - prophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
b - prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre lhôte.
PYRALVEX, solution buccale et gingivale
  
Traitement local des lésions inflammatoires limitées à la muqueuse buccale et traitement local des aphtes.
PREDNISOLONE TEVA 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West)/syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudopolyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PROPRANOLOL RATIOPHARM 40 mg, comprimé sécable
  
·Hypertension artérielle ;
·Prophylaxie des crises d'angor d'effort ;
·Traitement au long cours après infarctus du myocarde ;
·Traitement de certains troubles du rythme : supraventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystoles ventriculaires, tachycardies ventriculaires) ;
·Manifestations cardio-vasculaires des hyperthyroïdies et intolérance aux traitements substitutifs des hypothyroïdies ;
·Signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive ;
·Traitement de fond de la migraine et des algies de la face ;
·Tremblements, en particulier essentiels ;
·Manifestations fonctionnelles cardiaques à type de tachycardie et de palpitations au cours des situations émotionnelles transitoires ;
·Prévention des hémorragies digestives par rupture des varices sophagiennes (prévention primaire) et de leur récidive (prévention secondaire) chez les patients atteints de cirrhose : la prévention d'une première rupture de varice sophagienne est limitée aux patients ayant une hypertension portale, chez lesquels l'examen endoscopique révèle des varices sophagiennes de tailles intermédiaires ou volumineuses (stade II ou III).
PREDNISONE ZENTIVA 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PROGRAF 5 mg/1 ml, solution à diluer pour perfusion
  
Prévention du rejet du greffon chez les transplantés hépatiques, rénaux ou cardiaques.
Traitement du rejet de lallogreffe résistant à un traitement par dautres médicaments immunosuppresseurs.
PROPYLEX 50 mg, comprimé
  
Hyperthyroïdies.
PROSTINE E2 10 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
  
· Induction de l'avortement thérapeutique pendant le premier ou le second trimestre de la grossesse.
· Evacuation de l'utérus en cas d'avortement incomplet.
· Alternative dans la terminaison d'une interruption thérapeutique de grossesse, lorsque des injections intra-amniotiques de chlorure de sodium n'ont pas donné de résultats.
· Traitement non chirurgical de l'évacuation d'une môle hydatiforme.
PROSTINE E2 1 mg/3 g, gel vaginal
  
Induction du travail à terme ou à proximité du terme, quand les conditions cervicales sont favorables ou peu favorables à une induction standard du travail.
Dans cette indication, l'utilisation de la dinoprostone pour maturer le col avant l'induction standard, améliore le déroulement du déclenchement et du travail obstétrical.
PREDYL 10 %, solution pour bain de bouche
  
Traitement local d'appoint des infections de la cavité buccale et soins post-opératoires en stomatologie.
PREDNISOLONE MYLAN 20 mg, comprimé effervescent sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
oformes graves des angiomes du nourrisson
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës
oformes graves de dermatoses neutrophiliques
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
ocertaines hypercalcémies
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères
oanémies hémolytiques auto-immunes
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
ostade III et IV de la néphropathie lupique
osarcoïdose granulomateuse intrarénale
ovascularites avec atteinte rénale
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie
odème cérébral de cause tumorale
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère
oexophtalmies démateuses
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
·ORL
ocertaines otites séreuses
opolypose nasosinusienne
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
osarcoïdose évolutive
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
orhumatisme articulaire aigu
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE TEVA 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
I -COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
·Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II -DERMATOLOGIQUES
·Dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse.
·Formes graves des angiomes du nourrisson.
·Certaines formes de lichen plan.
·Certaines urticaires aiguës.
·Formes graves de dermatoses neutrophiliques.
III - DIGESTIVES
·Poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn.
·Hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
·Hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
IV - ENDOCRINIENNES
·Thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère.
·Certaines hypercalcémies.
V -HEMATOLOGIQUES
·Purpuras thrombopéniques immunologiques sévères.
·Anémies hémolytiques auto-immunes.
·En association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes.
·Erythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
VI - INFECTIEUSES
·Péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital.
·Pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
VII - NEOPLASIQUES
·Traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques.
·Poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
VIII - NEPHROLOGIQUES
·Syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes.
·Syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives.
·Stade III et IV de la néphropathie lupique.
·Sarcoïdose granulomateuse intrarénale.
·Vascularites avec atteinte rénale.
·Glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
IX - NEUROLOGIQUES
·Myasthénie.
·dème cérébral de cause tumorale.
·Polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire.
·Spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut.
·Sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
X - OPHTALMOLOGIQUES
·Uvéite antérieure et postérieure sévère.
·Exophtalmies démateuses.
·Certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
XI -ORL
·Certaines otites séreuses.
·Polypose nasosinusienne.
·Certaines sinusites aiguës ou chroniques.
·Rhinites allergiques saisonnières en cure courte.
·Laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
XII - RESPIRATOIRES
·Asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses.
·Exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave.
·Bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif.
·Sarcoïdose évolutive.
·Fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
XIII - RHUMATOLOGIQUES
·Polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites.
·Pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton.
·Rhumatisme articulaire aigu.
·Névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
·Prophylaxie ou traitement du rejet de greffe.
·Prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE ARROW 20 mg, comprimé sécable
  
Affections ou maladies
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
oformes graves des angiomes du nourrisson ;
ocertaines formes de lichen plan ;
ocertaines urticaires aiguës ;
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
oanémies hémolytiques auto-immunes ;
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
ostade III et IV de la néphropathie lupique ;
osarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
ovascularites avec atteinte rénale ;
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie ;
odème cérébral de cause tumorale ;
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère ;
oexophtalmies démateuses ;
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses ;
opolypose nasosinusienne ;
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques ;
orhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant, de préférence en cure courte, en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
osarcoïdose évolutive ;
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
orhumatisme articulaire aigu ;
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PROPRANOLOL RATIOPHARM L P 80 mg, gélule à libération prolongée
  
·Hypertension artérielle.
·Prophylaxie des crises d'angor d'effort.
·Traitement au long cours après infarctus du myocarde.
·Réduction ou prévention des troubles du rythme sympathico-dépendants : tachycardies sinusales ou jonctionnelles, tachycardies des fibrillations et flutters auriculaires, certaines tachycardies d'origine ventriculaire.
·Manifestations cardio-vasculaires des hyperthyroïdies et intolérance aux traitements substitutifs des hypothyroïdies.
·Signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive.
PRAXILENE 100 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique de la claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs (au stade 2).
QVAR AUTOHALER 100 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant*.
*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes plurihebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
Remarque : cette spécialité est particulièrement adaptée aux sujets chez qui il a été mis en évidence une mauvaise synchronisation main/poumon nécessaire pour une utilisation correcte des aérosols-doseurs classiques sans chambre d'inhalation.
PYRIDOSTIGMINE PHARMACIE CENTRALE DES ARMEES 30 mg, comprimé
  
PYRIDOSTIGMINE PHARMACIE CENTRALE DES ARMEES 30 mg, comprimé est indiqué pour le pré-traitement des intoxications aux neurotoxiques organophosphorés tels que le Soman.
PREDNISOLONE RANBAXY 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
oformes graves des angiomes du nourrisson
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës
oformes graves de dermatoses neutrophiliques
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
ocertaines hypercalcémies
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères
oanémies hémolytiques auto-immunes
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
ostade III et IV de la néphropathie lupique
osarcoïdose granulomateuse intrarénale
ovascularites avec atteinte rénale
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie
odème cérébral de cause tumorale
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère
oexophtalmies démateuses
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
·ORL
ocertaines otites séreuses
opolypose nasosinusienne
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
osarcoïdose évolutive
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
orhumatisme articulaire aigu
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte
PREDNISONE ARROW 5 mg, comprimé sécable
  
Affections ou maladies
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
oformes graves des angiomes du nourrisson ;
ocertaines formes de lichen plan ;
ocertaines urticaires aiguës ;
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
oanémies hémolytiques auto-immunes ;
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
ostade III et IV de la néphropathie lupique ;
osarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
ovascularites avec atteinte rénale ;
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie ;
odème cérébral de cause tumorale ;
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère ;
oexophtalmies démateuses ;
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses ;
opolypose nasosinusienne ;
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques ;
orhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant, de préférence en cure courte, en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
osarcoïdose évolutive ;
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
orhumatisme articulaire aigu ;
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE EG 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
I -COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
·poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II -DERMATOLOGIQUES
·dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
·formes graves des angiomes du nourrisson ;
·certaines formes de lichen plan ;
·certaines urticaires aiguës ;
·formes graves de dermatoses neutrophiliques.
III - DIGESTIVES
·poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
·hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
·hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
IV - ENDOCRINIENNES
·thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
·certaines hypercalcémies.
V -HEMATOLOGIQUES
·purpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
·anémies hémolytiques auto-immunes ;
·en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
·érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
VI - INFECTIEUSES
·péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
·pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
VII - NEOPLASIQUES
·traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
·poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
VIII - NEPHROLOGIQUES
·syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
·syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
·stade III et IV de la néphropathie lupique ;
·sarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
·vascularites avec atteinte rénale ;
·glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
IX - NEUROLOGIQUES
·myasthénie ;
·dème cérébral de cause tumorale ;
·polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
·spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
·sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
X - OPHTALMOLOGIQUES
·uvéite antérieure et postérieure sévère ;
·exophtalmies démateuses ;
·certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
XI -ORL
·certaines otites séreuses ;
·polypose nasosinusienne ;
·certaines sinusites aiguës ou chroniques ;
·rhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
·laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
XII - RESPIRATOIRES
·asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
·exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
·bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
·sarcoïdose évolutive ;
·fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
XIII - RHUMATOLOGIQUES
·polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
·pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
·rhumatisme articulaire aigu ;
·névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
·prophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
·prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISOLONE CRISTERS 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
oformes graves des angiomes du nourrisson
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës
oformes graves de dermatoses neutrophiliques
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
ocertaines hypercalcémies
·HÉMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères
oanémies hémolytiques auto-immunes
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement dhémopathies malignes lymphoïdes
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
·NÉOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
ostade III et IV de la néphropathie lupique
osarcoïdose granulomateuse intrarénale
ovascularites avec atteinte rénale
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie
odème cérébral de cause tumorale
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
osclérose en plaques en poussée, en relais dune corticothérapie intraveineuse
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère
oexophtalmies démateuses
ocertaines neuropathies optiques, en relais dune corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
·ORL
ocertaines otites séreuses
opolypose nasosinusienne
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez lenfant
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas déchec du traitement par voie inhalée à fortes doses
oexacerbations dasthme, en particulier asthme aigu grave
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
osarcoïdose évolutive
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
orhumatisme articulaire aigu
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre lhôte
PYOSTACINE 250 mg, comprimé pelliculé
  
PYOSTACINE 250 mg comprimé pelliculé est indiqué chez ladulte et chez lenfant dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·Sinusites maxillaires aiguës (voir rubrique 4.4 « Infections ORL »),
·Exacerbations aiguës de bronchites chroniques,
·Pneumonies communautaires de gravité légère à modérée (voir rubrique 4.4),
·Infections de la peau et des tissus mous (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PULPERYL, solution pour usage dentaire
  
·Pulpites.
·Desmodontites d'origine canalaire.
PREDNISOLONE CRISTERS 20 mg, comprimé effervescent sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE ZENTIVA 1 mg, comprimé
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PROSTINE E2 2 mg/3 g, gel vaginal
  
Induction du travail à terme ou à proximité du terme, quand les conditions cervicales sont favorables ou peu favorables à une induction standard du travail.
Dans cette indication, l'utilisation de la dinoprostone pour maturer le col avant l'induction standard, améliore le déroulement du déclenchement et du travail obstétrical.
PRAXILENE 200 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement symptomatique de la claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs (au stade 2).
PREDNISOLONE TEVA 5 mg, comprimé effervescent
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West)/syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PRUNIER D'AFRIQUE MYLAN 50 mg, capsule molle
  
Traitement des troubles mictionnels modérés liés à l'hypertrophie bénigne de la prostate.
PREDNISOLONE ZENTIVA 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PRISMASOL 4 mmol/l POTASSIUM, solution pour hémofiltration et hémodialyse
  
Prismasol 4 mmol/l Potassium est utilisée dans le traitement de linsuffisance rénale comme solution de substitution pour lhémofiltration et lhémodiafiltration et comme solution de dialyse pour lhémodialyse continue et l'hémodiafiltration continue.
La solution Prismasol 4 mmol/l Potassium peut aussi être utilisée dans le cas dempoisonnement par des substances dialysables ou filtrables.
La solution Prismasol 4 mmol/l Potassium est particulièrement indiquée pour les patients normokaliémiques.
RANITIDINE SANDOZ 300 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection).
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif;
sophagite par reflux gastro-sophagien;
Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RHEOFLUX 3500 mg, poudre pour solution buvable en sachet
  
·Traitement des symptômes en rapport avec linsuffisance veinolymphatique (jambes lourdes, douleurs, impatiences du primo-décubitus).
·Traitement des signes fonctionnels liés à la crise hémorroïdaire.
RENNIE, comprimé
  
Ce médicament est indiqué chez ladulte (à partir de 15 ans) dans les brûlures destomac et les remontées acides.
RANITIDINE BIOGARAN 150 mg, comprimé pelliculé
  
Adultes
·Ulcère gastrique ou duodénal évolutif
·sophagite par reflux gastro-sophagien
·Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal
·Syndrome de Zollinger-Ellison
Enfants (3 à 18 ans)
·Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
·Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
PRIODERM 0,5 POUR CENT, solution pour application cutanée en flacon pressurisé
  
Traitement des pédiculoses du cuir chevelu (poux de tête).
PRAXINOR, comprimé pelliculé
  
Proposé dans les hypotensions orthostatiques.
RADIOSELECTAN URINAIRE ET VASCULAIRE 76 POUR CENT (370 mg d'iode/ml), solution injectable
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Produit de contraste destiné à être utilisé pour:
· Explorations radiologiques: urographie intraveineuse, angiographies diverses, tomodensitométrie avec injection.
RANITIDINE TEVA 300 mg, comprimé pelliculé
  
Adultes
En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection).
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif;
sophagite par reflux gastro-sophagien;
Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE BIOGARAN 150 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
·Ulcère gastrique ou duodénal évolutif.
·Oesophagite par reflux gastro-oesophagien.
·Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal.
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
·Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux.
·Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE RANBAXY 150 mg, comprimé pelliculé
  
· Ulcère duodénal et ulcère gastrique évolutifs.
· sophagite par reflux gastro-sophagien.
· Syndrome de Zollinger-Ellison.
· Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal.
PERIKABIVEN, émulsion pour perfusion
  
Nutrition parentérale chez ladulte et lenfant âgé de plus de 2 ans, quand la nutrition orale ou entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée.
PERFALGAN 10 mg/ml, solution pour perfusion
  
PERFALGAN est indiqué dans le traitement de courte durée des douleurs dintensité modérée, en particulier en période post-opératoire et dans le traitement de courte durée de la fièvre, lorsque la voie intraveineuse est cliniquement justifiée par lurgence de traiter la douleur ou lhyperthermie et/ou lorsque dautres voies dadministration ne sont pas possibles.
PENTOXIFYLLINE QUALIMED LP 400 mg, comprimé pelliculé à libération prolongée
  
· Traitement symptomatique de la claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs (au stade 2). NB: Cette indication repose sur des essais cliniques en double aveugle par rapport à un placebo qui montrent une augmentation du périmètre de marche d'au moins 50% chez 50 à 60% des malades traités contre 20 à 40% des malades suivant uniquement des règles hygiènodiététiques.
· Traitement d'appoint à visée symptomatique du déficit pathologique cognitif et neuro-sensoriel chronique du sujet âgé (à l'exclusion de la maladie d'Alzheimer et des autres démences)
PHLOROGLUCINOL SANDOZ CONSEIL 80 mg, comprimé orodispersible
  
·Traitement symptomatique des douleurs liées aux troubles fonctionnels du tube digestif et des voies biliaires.
·Traitement des manifestations spasmodiques et douloureuses aiguës des voies urinaires: coliques néphrétiques.
·Traitement symptomatique des manifestations spasmodiques douloureuses en gynécologie.
·Traitement adjuvant des contractions au cours de la grossesse en association au repos.
POVIDONE IODEE MYLAN 10 pour cent, solution pour application cutanée
  
Antisepsie des plaies ou brûlures superficielles et peu étendues.
Traitement d'appoint des affections de la peau et des muqueuses primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
Antisepsie de la peau du champ opératoire.
Remarque : les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants : ils réduisent temporairement le nombre des micro-organismes
PHOCYTAN 0,66 mmol/ml, solution à diluer pour perfusion
  
Correction de l'hypophosphorémie modérée à sévère lorsque le recours à la voie orale est impossible.
Apport de phosphore au cours de la nutrition parentérale.
PENTOXIFYLLINE MYLAN LP 400 mg, comprimé pelliculé à libération prolongée
  
Traitement symptomatique de la claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs (au stade 2).
NB : cette indication repose sur des essais cliniques en double aveugle par rapport à un placebo qui montrent une augmentation du périmètre de marche d'au moins 50% chez 50 à 60% des malades traités contre 20 à 40% des malades suivant uniquement des règles hygiéno-diététiques.
Traitement d'appoint à visée symptomatique du déficit pathologique cognitif et neurosensoriel chronique du sujet âgé (à l'exclusion de la maladie d'Alzheimer et des autres démences).
PLASMAVOLUME 6 %, solution pour perfusion
  
Traitement de lhypovolémie due à des pertes sanguines aiguës lorsque lutilisation des cristalloïdes seuls est jugée insuffisante (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4).
PEVARYL 1 POUR CENT, émulsion fluide pour application locale
  
Candidoses
Les candidoses cutanées rencontrées en clinique humaine sont habituellement dues à Candida albicans. Cependant, la mise en évidence d'un Candida sur la peau ne peut constituer en soi une indication.
·Mycoses des muqueuses et des semi-muqueuses : vulvite, balanite, anite, candidose du siège.
·Mycoses des peaux fragiles : enfants, visage.
Le traitement antifongique dun foyer digestif et/ou vaginal éventuel simpose dans les candidoses des plis inguinaux et inter-fessiers pour éviter les récidives.
Dermatophyties
·Traitement des mycoses des poils : folliculites, kérions, sycosis.
PARACETAMOL RANBAXY 1 g, comprimé
  
Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
OXYGENE MEDICINAL LIQUIDE SOL FRANCE, gaz pour inhalation pour évaporateur fixe
  
·Correction des hypoxies d'étiologies diverses nécessitant une oxygénothérapie normobare ou hyperbare.
·Alimentation des respirateurs en anesthésie-réanimation.
·Vecteur des médicaments pour inhalation administrés par nébuliseur.
OXYGENE MEDICINAL MESSER FRANCE 200 bar, gaz pour inhalation, en bouteille
  
·Correction des hypoxies d'étiologies diverses nécessitant une oxygénothérapie normobare ou hyperbare.
·Alimentation des respirateurs en anesthésie-réanimation.
·Vecteur des médicaments pour inhalation administrés par nébuliseur.
·Traitement des crises d'algie vasculaire de la face
PARACETAMOL EG 1 g, comprimé
  
Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PARACETAMOL 1 g, comprimé est indiqué chez les adultes et lesenfants de plus de 50kg ( à partir denviron 15 ans.)
PARACETAMOL EG 500 mg, comprimé effervescent
  
Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PARACETAMOL ARROW CONSEIL 500 mg, comprimé effervescent sécable
  
Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PARACETAMOL SANDOZ 500 mg, comprimé effervescent
  
Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PARACETAMOL ZYDUS 1 g, comprimé
  
Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PARACETAMOL ARROW 300 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose
  
Traitement symptomatique des douleurs dintensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
Cette présentation est réservée à lenfant de 16 à 48 kg (soit environ de 4 à 15 ans).
PANTOPRAZOLE ZYDUS 40 mg, comprimé gastro-résistant
  
· En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale.
· Ulcère duodénal évolutif.
· Ulcère gastrique évolutif.
· sophagite par reflux gastro-sophagien.
· Traitement au long cours du syndrome de Zollinger-Ellison.
PALUDRINE 100 mg, comprimé sécable
  
Traitement prophylactique du paludisme le plus souvent en association à la chloroquine, notamment en zone de chimiorésistance:
·Pays du groupe II.
·Pays du groupe III, en cas de contre -indication ou de mauvaise tolérance aux autres anti-paludiques recommandés (méfloquine, doxycycline).
Le classement des pays tropicaux au sein de ces groupes est mis à jour régulièrement.
Se renseigner auprès des services de conseils aux voyageurs.
1  2  3  4  5