Médicaments - AZATHIOPRINE avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

6 Résultat(s)

AZATHIOPRINE EG 50 mg, comprimé pelliculé
  
·transplantation d'organes: prévention du rejet du greffon en association avec des corticostéroïdes ou d'autres agents immunodépresseurs ;
·maladies dysimmunitaires:
otraitement du lupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde sévère, hépatite autoimmune, (à l'exclusion des maladies virales), purpura thrombopénique idiopathique, anémie hémolytique auto-immune, dermatomyosite, polymyosite, vascularites systémiques (à l'exception des maladies virales), pemphigus. AZATHIOPRINE EG est indiqué dans les formes sévères de ces maladies, chez les patients intolérants aux corticoïdes ou corticodépendants ou dont la réponse thérapeutique est insuffisante en dépit de fortes doses de corticoïdes ;
otraitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) modérées à sévères chez les patients chez qui une corticothérapie est nécessaire.
AZATHIOPRINE MYLAN 50 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Lazathioprine est indiqué, en association avec d'autres médicaments immunosuppresseurs, dans la prophylaxie du rejet aigu de greffe allogénique de rein, foie, cur, poumon, pancréas.
Lazathioprine est habituellement indiqué dans les régimes immunosuppresseurs comme complément aux agents immunosuppresseurs de base.
Lazathioprine est indiqué dans les formes sévères des maladies suivantes, chez les patients intolérants aux stéroïdes ou stéroïdes-dépendants ou dont la réponse thérapeutique est insuffisante malgré un traitement utilisant de fortes doses de stéroïdes :
·Polyarthrite rhumatoïde sévère ne pouvant pas être contrôlée par des traitements moins toxiques ;
·Maladie intestinale inflammatoire chronique sévère ou modérément sévère (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique) ;
·Lupus érythémateux aigu disséminé ;
·Dermatomyosite ;
·Hépatite auto-immune ;
·Polyartérite noueuse ;
·Anémie hémolytique auto-immune réfractaire au traitement due à des anticorps chauds ;
·Purpura thrombopénique idiopathique chronique réfractaire.
AZATHIOPRINE TEVA 50 mg, comprimé pelliculé
  
·Transplantation dorganes : prévention du rejet du greffon en association avec des corticostéroïdes ou dautres agents immunodépresseurs.
·Maladies dysimmunitaires :
oTraitement dulupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde sévère, hépatite autoimmune, (à lexclusion des maladies virales), purpura thrombopénique idiopathique, anémie hémolytique auto-immune, dermatomyosite, polymyosite, vascularites systémiques (à lexception des maladies virales), pemphigus. AZATHIOPRINE TEVA est indiqué dans les formes sévères de ces maladies, chez les patients intolérants aux corticoïdes ou corticodépendants ou dont la réponse thérapeutique est insuffisante en dépit de fortes doses de corticoïdes.
oTraitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) modérées à sévères chez les patients chez qui une corticothérapie est nécessaire.
IMUREL 50 mg, comprimé pelliculé
  
·Transplantation dorganes : prévention du rejet du greffon en association avec des corticostéroïdes ou dautres agents immunodépresseurs.
·Maladies dysimmunitaires :
oTraitement dulupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde sévère, hépatite autoimmune, (à lexclusion des maladies virales), purpura thrombopénique idiopathique, anémie hémolytique auto-immune, dermatomyosite, polymyosite, vascularites systémiques (à lexception des maladies virales), pemphigus. IMUREL est indiqué dans les formes sévères de ces maladies, chez les patients intolérants aux corticoïdes ou corticodépendants ou dont la réponse thérapeutique est insuffisante en dépit de fortes doses de corticoïdes.
oTraitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) modérées à sévères chez les patients chez qui une corticothérapie est nécessaire.
IMUREL 50 mg, poudre pour solution injectable (IV)
  
·Transplantation dorganes : prévention du rejet du greffon en association avec des corticostéroïdes ou dautres agents immunodépresseurs.
·Maladies dysimmunitaires :
oTraitement dulupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde sévère, hépatite autoimmune, (à lexclusion des maladies virales), purpura thrombopénique idiopathique, anémie hémolytique auto-immune, dermatomyosite, polymyosite, vascularites systémiques (à lexception des maladies virales), pemphigus. IMUREL est indiqué dans les formes sévères de ces maladies, chez les patients intolérants aux corticoïdes ou corticodépendants ou dont la réponse thérapeutique est insuffisante en dépit de fortes doses de corticoïdes lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser la voie orale.
oTraitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) modérées à sévères chez les patients chez qui une corticothérapie est nécessaire lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser la voie orale.
IMUREL 25 mg, comprimé pelliculé
  
·Transplantation dorganes : prévention du rejet du greffon en association avec des corticostéroïdes ou dautres agents immunodépresseurs.
·Maladies dysimmunitaires :
oTraitement dulupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde sévère, hépatite autoimmune, (à lexclusion des maladies virales), purpura thrombopénique idiopathique, anémie hémolytique auto-immune, dermatomyosite, polymyosite, vascularites systémiques (à lexception des maladies virales), pemphigus. IMUREL est indiqué dans les formes sévères de ces maladies, chez les patients intolérants aux corticoïdes ou corticodépendants ou dont la réponse thérapeutique est insuffisante en dépit de fortes doses de corticoïdes.
oTraitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) modérées à sévères chez les patients chez qui une corticothérapie est nécessaire.