Médicaments - Conduite avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Filtrer par mode d'administration :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

2774 Résultat(s)

RIMIFON 500 mg/5 ml, solution injectable
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la CMI). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
ODDIBIL 250 mg, comprimé enrobé
  
Médicament à base de plantes.
Traditionnellement utilisé pour faciliter les fonctions d'élimination urinaire et digestive.
URISPAS, comprimé pelliculé
  
Impériosité urinaire chez la femme avec ou sans fuite, exclusivement en cas de vessie instable, à l'exclusion des incontinences d'effort.
RIMIFON 50 mg, comprimé
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Chimioprophylaxie:
oprimo-infection tuberculeuse asymptomatique caractérisée par le virage des réactions cutanées tuberculiniques,
opersonnes à risque de réactivation d'une tuberculose (enfant, sujet originaire d'un pays de forte endémie tuberculeuse, sujet traité par corticoïde ou immunosuppresseur, ou présentant un autre type d'immuno-dépression, personne vivant en situation de précarité)
ocontage avec un tuberculeux bacillifère ou infection tuberculeuse latente diagnostiquée par une forte réaction cutanée à la tuberculine,
oantécédent de tuberculose traitée à l'époque pré-chimiothérapeutique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la C.M.I.). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RIMIFON 150 mg, comprimé
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Chimioprophylaxie:
oprimo-infection tuberculeuse asymptomatique caractérisée par le virage des réactions cutanées tuberculiniques,
opersonnes à risque de réactivation d'une tuberculose (enfant, sujet originaire d'un pays de forte endémie tuberculeuse, sujet traité par corticoïde ou immunosuppresseur, ou présentant un autre type d'immuno-dépression, personne vivant en situation de précarité),
ocontage avec un tuberculeux bacillifère ou infection tuberculeuse latente diagnostiquée par une forte réaction cutanée à la tuberculine,
oantécédent de tuberculose traitée à l'époque pré-chimiothérapeutique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la C.M.I.). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
BRONCHOKOD ENFANTS 2 POUR CENT, sirop
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment aux cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des broncho-pneumopathies chroniques.
CARDIOCALM, comprimé enrobé
  
Médicament à base de plantes.
Traditionnellement utilisé dans les troubles de léréthisme cardiaque de ladulte (cur sain).
Traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique des états neurotoniques de ladulte, notamment en cas de troubles mineurs du sommeil.
LACTULOSE SANDOZ 10 g, solution buvable en sachet-dose
  
·Traitement symptomatique de la constipation.
·Encéphalopathie hépatique.
HARPADOL ARKOGELULES, gélule
  
Médicament à base de plantes.
Traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures.
ELUSANES BUSSEROLE, gélule
  
Médicament à base de plantes.
Traditionnellement utilisé pour favoriser l'élimination rénale d'eau.
Traditionnellement utilisé comme adjuvant des cures de diurèse dans les troubles urinaires bénins.
FENUGRENE, solution buvable
  
Traditionnellement utilisé pour faciliter la prise de poids.
FENUGRENE, comprimé enrobé
  
Traditionnellement utilisé pour faciliter la prise de poids.
DRILL ENROUEMENT 15 mg SANS SUCRE, pastille à sucer
  
Médicament de phytothérapie
·Traditionnellement utilisé par voie locale comme antalgique dans les affections de la cavité buccale et/ou du pharynx.
ELUSANES REINE DES PRES, gélule
  
Médicament à base de plantes.
Traditionnellement utilisé comme antalgique (céphalées, douleurs dentaires).
Traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures.
SALBUTAMOL MYLAN 5 mg/5 ml, solution pour perfusion
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue :
traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique).
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières.
SALBUMOL FORT 5 mg/5 ml, solution pour perfusion intraveineuse en ampoule
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue: traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique)
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières
AROMASOL, solution pour inhalation par fumigation
  
Traitement d'appoint dans les états congestifs des voies aériennes supérieures.
HOMEOPTIC, collyre en récipient unidose
  
Médicament homéopathique traditionnellement utilisé chez ladulte et lenfant à partir dun an, en cas dirritation ou de gêne oculaire dorigines diverses (effort visuel soutenu, bain de mer ou de piscine, fatigue oculaire, atmosphère enfumée, etc).
ELUSANES AUBEPINE, gélule
  
Médicament à base de plantes.
Traditionnellement utilisé dans les troubles de l'éréthisme cardiaque de l'adulte (cur sain).
Traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique des états neurotoniques des adultes et des enfants, notamment en cas de troubles mineurs du sommeil.
SPASMINE, comprimé enrobé
  Médicament à base de plantes traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique des états neurotoniques de l'adulte et de l'enfant, notamment en cas de nervosité et de troubles mineurs du sommeil.
CICADERMA, pommade
  Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans les plaies, les brûlures superficielles de faible étendue et les piqûres dinsectes.
BECLOJET 250 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  ·Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant*.*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes plurihebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.Dans l'asthme persistant léger de l'enfant, en l'absence de données définitives sur les conséquences sur la croissance et le métabolisme osseux de l'administration d'un corticoïde par voie inhalée, il est souhaitable de débuter un traitement continu de fond par une cromone avant de passer, en cas d'échec, à un traitement corticoïde inhalé.
SALBUMOL 0,5 mg/1 ml, solution injectable
  Traitement à court terme du travail prématuré sans complication Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières.
ARNICAGEL, gel
  
Traditionnellement utilisé pour le traitement symptomatique des ecchymoses.
MICROVAL, comprimé enrobé
  
Contraception orale.
KETUM 2,5 POUR CENT, gel
  
·Traitement symptomatique des tendinites superficielles.
·Traitement symptomatique en traumatologie bénigne: entorses, contusions.
·Traitement symptomatique des arthroses des petites articulations.
·Traitement symptomatique de la lombalgie aiguë.
·Traitement des veinites post-sclérothérapie, en cas de réaction inflammatoire intense.
IBUPROFENE URGO 5 %, gel
  
Traitement local de courte durée chez l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans des traumatismes bénins: entorses (foulures), contusions.
IBUFETUM 5 %, gel
  
Traitement symptomatique en traumatologie bénigne: entorses, contusions.
Traitement symptomatique des tendinites superficielles.
BETAMETHASONE EG 2 mg, comprimé dispersible sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
I-COLLAGENOSES - CONNECTIVITES
Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
II-DERMATOLOGIQUES
a-dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
b-formes graves des angiomes du nourrisson
c-certaines formes de lichen plan
d-certaines urticaires aiguës
e-formes graves de dermatoses neutrophiliques
III- DIGESTIVES
a-poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
b-hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
c-hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
IV-ENDOCRINIENNES
a-thyroïdite subaiguë De Quervain sévère
b-certaines hypercalcémies
V- HEMATOLOGIQUES
a-purpuras thrombopéniques immunologiques sévères
b-anémies hémolytiques auto-immunes
c-en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes
d-érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
VI-INFECTIEUSES
a-péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
b-pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
VII-NEOPLASIQUES
a-traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
b-poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
VIII-NEPHROLOGIQUES
a-syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
b-syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
c-stade III et IV de la néphropathie lupique
d-sarcoïdose granulomateuse intrarénale
e-vascularites avec atteinte rénale
f-glomérulonéphrites extra-capillaires primitives
IX-NEUROLOGIQUES
a-myasthénie
b-dème cérébral de cause tumorale
c-polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
d-spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
e-sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse
X-OPHTALMOLOGIQUES
a-uvéite antérieure et postérieure sévère
b-exophtalmies démateuses
c-certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
XI-ORL
a-certaines otites séreuses
b-polypose nasosinusienne
c-certaines sinusites aiguës ou chroniques
d-rhinites allergiques saisonnières en cure courte
e-laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant
XII-RESPIRATOIRES
a-asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses
b-exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave
c-bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
d-sarcoïdose évolutive
e-fibroses pulmonaires interstitielles diffuses
XIII-RHUMATOLOGIQUES
a-polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
b-pseudopolyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
c-rhumatisme articulaire aigu
d-névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
a-prophylaxie ou traitement du rejet de greffe
b-prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte
BECLOMETASONE TEVA 50 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant.*
*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes pluri‑hebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
Dans l'asthme persistant léger de l'enfant, en l'absence de données définitives sur les conséquences sur la croissance et le métabolisme osseux de l'administration d'un corticoïde par voie inhalée, il est souhaitable de débuter un traitement continu de fond par une cromone avant de passer, en cas d'échec, à un traitement corticoïde inhalé.
BETADINE ALCOOLIQUE 5 %, solution pour application cutanée en récipient unidose
  
·Antisepsie de la peau saine avant acte de petite chirurgie ou avant certains gestes invasifs tels que ponctions et injections. Il convient de respecter les recommandations thérapeutiques officielles en vigueur.
·Antisepsie chirurgicale : préparation du champ opératoire.
Remarque: Les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants. Ils réduisent temporairement le nombre des microorganismes.
BETATOP 50 mg, comprimé pelliculé sécable
  
·Hypertension artérielle. Ce dosage est particulièrement adapté chez l'insuffisant rénal, chez lequel la posologie doit être ajustée au degré de l'insuffisance rénale.
·Arythmies supraventriculaires:
otachycardies supraventriculaires paroxystiques (en traitement préventif ou curatif);
ofibrillation ou flutter auriculaires en cas de réponse insuffisante aux digitaliques à doses maximales et dans les cas où les digitaliques sont contre-indiqués ou présentent un rapport bénéfice/risque défavorable.
·Arythmies ventriculaires:
oextrasystoles ventriculaires (traitement préventif ou curatif) en cas d'extrasystoles résultant d'une augmentation de l'activité sympathique;
otachycardies ventriculaires et fibrillations ventriculaires (traitement préventif), en particulier lorsque l'anomalie ventriculaire résulte d'une activité sympathique importante.
BETAHISTINE BOUCHARA RECORDATI 8 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique du vertige itératif avec ou sans signe cochléaire.
BACILOR, poudre pour suspension buvable en sachet-dose
  
En complément de la réhydratation, traitement symptomatique dappoint de la diarrhée.
Limportance de la réhydratation par soluté de réhydratation orale ou par voie intraveineuse doit être adaptée en fonction de lintensité de la diarrhée, de lâge et des particularités du patient (maladies associées).
BI CITROL, granulé en sachet-dose
  
Traitement d'appoint des troubles dyspeptiques.
BETASELEN, gélule
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement d'appoint de l'asthénie fonctionnelle.
BETAHISTINE QUALIMED 24 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique du vertige itératif avec ou sans signe cochléaire.
BAUME DES PYRENEES, pommade
  
Médicament à base de plantes.
Traitement d'appoint des dermites irritatives.
BASEAL 5 mg/g, gel
  
Antisepsie des plaies superficielles et de faible étendue.
Remarque: les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants: ils réduisent temporairement le nombre des micro-organismes.
BEVITINE 100 mg/2 ml, solution injectable en ampoule
  
Traitement des carences en vitamine B1 lorsque la voie orale n'est pas possible.
BACTRIM FORTE, comprimé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et antiparasitaire du produit, des caractéristiques pharmacocinétiques du sulfaméthoxazole et du triméthoprime, du risque d'effets indésirables (hématologiques et cutanés en particulier) et doivent tenir compte, dans un pays donné, de l'évolution de la sensibilité des germes vis-à-vis du produit et des autres antibiotiques disponibles. Selon les indications et les germes en cause, il convient d'utiliser en première intention l'antibiotique présentant le meilleur rapport bénéfice / risque.
Elles sont limitées aux infections de l'adulte dues aux germes sensibles (voir rubriques 4.2, 4.3, 4.4, 4.8 et 5.1).
Tout particulièrement
·Traitement curatif :
oDes infections à Pneumocystis jirovecii;
oDes infections uro-génitales de l'homme, notamment les prostatites.
·Prévention des infections à Pneumocystis jirovecii, chez l'immunodéprimé, et notamment :
oChez les patients infectés par le VIH et à risque de pneumocystose. Dans ces cas, l'incidence de la toxoplasmose cérébrale semble également diminuée au cours d'études menées chez les patients qui reçoivent l'association triméthoprime-sulfaméthoxazole et le tolèrent pendant de longues périodes ;
oEn cas de greffe de mlle osseuse ou de transplantation d'organe.
D'autre part
En tenant compte du rapport bénéfice/risque par rapport à d'autres produits, de l'épidémiologie et des résistances bactériennes observées dans ces pathologies :
Traitement :
·Des infections urinaires hautes et basses de la femme ; notamment traitement monodose de la cystite aiguë non compliquée de la femme de moins de 65 ans ; (voir rubrique 4.4);
·Des otites et sinusites, mais uniquement après documentation bactériologique (voir rubrique 4.4);
·De certaines infections broncho-pulmonaires ;
·Des infections digestives, et de la fièvre typhoïde.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
BADIAGA COMPLEXE N°47, comprimé sublingual
  
Médicament homéopathique, réservé à ladulte, traditionnellement utilisé en cas de cellulite.
BACILOR, gélule
  
En complément de la réhydratation et/ou des mesures diététiques, traitement symptomatique dappoint de la diarrhée.
Limportance de la réhydratation par soluté de réhydratation orale ou par voie intraveineuse doit être adaptée en fonction de lintensité de la diarrhée, de lâge et des particularités du patient (maladies associées).
BETAHISTINE RPG 8 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique du vertige itératif avec ou sans signe cochléaire.
BICARBONATE DE SODIUM 1,4 POUR CENT (0,28 mg/20 ml) RENAUDIN, solution injectable en ampoule
  
Correction des acidoses métaboliques.
BACTRIM, solution injectable pour perfusion
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et antiparasitaire du produit, des caractéristiques pharmacocinétiques du sulfaméthoxazole et du triméthoprime, du risque d'effets indésirables (hématologiques et cutanés en particulier) et doivent tenir compte, dans un pays donné, de l'évolution de la sensibilité des germes vis-à-vis du produit et des autres antibiotiques disponibles. Selon les indications et les germes en cause, il convient d'utiliser en première intention l'antibiotique présentant le meilleur rapport bénéfice/risque.
Elles sont limitées aux infections de ladulte, de ladolescent, de lenfant et du nourrisson de plus de 6 semaines dues aux germes sensibles (voir rubriques 4.2, 4.3, 4.4, 4.8 et 5.1).
Tout particulièrement
·Traitement curatif :
oDes infections à Pneumocystis jirovecii ;
oDes infections uro-génitales de l'homme, notamment les prostatites.
D'autre part
En tenant compte du rapport bénéfice / risque par rapport à d'autres produits, de l'épidémiologie et des résistances bactériennes observées dans ces pathologies :
·Traitement :
oDes infections urinaires de l'enfant (voir rubrique 4.4) ;
oDes infections urinaires hautes et basses de la femme (voir rubrique 4.4) ;
oDes otites et sinusites, mais uniquement après documentation bactériologique (voir rubrique 4.4) ;
oDe certaines infections broncho-pulmonaires ;
oDes infections digestives, et de la fièvre typhoïde ;
oDes infections neuro-méningées à Listeria monocytogenes documentées, en alternative au traitement de référence.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens
BETAMETHASONE ZENTIVA 2 mg, comprimé dispersible sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
I-COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II-DERMATOLOGIQUES
a-dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
b-formes graves des angiomes du nourrisson
c-certaines formes de lichen plan
d-certaines urticaires aiguës
e-formes graves de dermatoses neutrophiliques
III- DIGESTIVES
a-poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
b-hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
c-hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
IV-ENDOCRINIENNES
a-thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
b-certaines hypercalcémies
V- HÉMATOLOGIQUES
a-purpuras thrombopéniques immunologiques sévères
b-anémies hémolytiques auto-immunes
c-en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes
d-érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
VI-INFECTIEUSES
a-péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
b-pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
VII-NÉOPLASIQUES
a-traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
b-poussée oedémateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
VIII-NEPHROLOGIQUES
a-syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
b-syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
c-stade III et IV de la néphropathie lupique
d-sarcoïdose granulomateuse intrarénale
e-vascularites avec atteinte rénale
f-glomérulonéphrites extra-capillaires primitives
IX-NEUROLOGIQUES
a-myasthénie
b-dème cérébral de cause tumorale
c-polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
d-spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
e-sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse
X-OPHTALMOLOGIQUES
a-uvéite antérieure et postérieure sévère
b-exophtalmies oedémateuses
c-certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
XI-ORL
a-certaines otites séreuses
b-polypose nasosinusienne
c-certaines sinusites aiguës ou chroniques
d-rhinites allergiques saisonnières en cure courte
e-laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant
XII-RESPIRATOIRES
a-asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses
b-exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave
c-bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
d-sarcoïdose évolutive
e-fibroses pulmonaires interstitielles diffuses
XIII-RHUMATOLOGIQUES
a-polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
b-pseudopolyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
c-rhumatisme articulaire aigu
d-névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
a-prophylaxie ou traitement du rejet de greffe
b-prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte
BECONASE 50 microgrammes, suspension pour pulvérisation nasale en flacon pulvérisateur
  
Rhinites allergiques perannuelles ou saisonnières.
Rhinites inflammatoires en particulier rhinites à éosinophiles.
BERIPLAST, poudres et solvants pour colle
  
Traitement adjuvant dans toutes les interventions chirurgicales où les procédures habituelles ne permettent pas :
·daméliorer lhémostase (y compris le traitement endoscopique dulcère gastro-duodénal hémorragique)
·de favoriser ladhérence/collage tissulaire ou le renforcement des sutures
BACTRIM ADULTES, comprimé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et antiparasitaire du produit, des caractéristiques pharmacocinétiques du sulfaméthoxazole et du triméthoprime, du risque d'effets indésirables (hématologiques et cutanés en particulier) et doivent tenir compte, dans un pays donné, de l'évolution de la sensibilité des germes vis-à-vis du produit et des autres antibiotiques disponibles. Selon les indications et les germes en cause, il convient d'utiliser en première intention l'antibiotique présentant le meilleur rapport bénéfice / risque.
Elles sont limitées aux infections de l'adulte et de ladolescent de plus de 12 ans dues aux germes sensibles (voir rubriques 4.2, 4.3, 4.4, 4.8 et 5.1).
Tout particulièrement
·Traitement curatif :
oDes infections à Pneumocystis jirovecii ;
oDes infections uro-génitales de l'homme, notamment les prostatites.
·Prévention des infections à Pneumocystis jirovecii, chez l'immunodéprimé, et notamment :
oChez les patients infectés par le VIH et à risque de pneumocystose. Dans ces cas, l'incidence de la toxoplasmose cérébrale semble également diminuée au cours d'études menées chez les patients qui reçoivent l'association triméthoprime-sulfaméthoxazole et le tolèrent pendant de longues périodes ;
oEn cas de greffe de moelle osseuse ou de transplantation d'organe.
D'autre part
En tenant compte du rapport bénéfice / risque par rapport à d'autres produits, de l'épidémiologie et des résistances bactériennes observées dans ces pathologies :
Traitement :
·Des infections urinaires hautes et basses de la femme ; notamment traitement monodose de la cystite aiguë non compliquée de la femme de moins de 65 ans ; (voir rubrique 4.4) ;
·Des otites et sinusites, mais uniquement après documentation bactériologique (voir rubrique 4.4);
·De certaines infections broncho-pulmonaires ;
·Des infections digestives, et de la fièvre typhoïde.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
AZITHROMYCINE ZENTIVA 250 mg, comprimé pelliculé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de l'azithromycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:
·angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
·surinfections des bronchites aiguës,
·exacerbations des bronchites chroniques,
·infections stomatologiques.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée desantibactériens.
BETADINE 350 mg, compresse imprégnée
  
·Antisepsie des plaies ou brûlures superficielles et peu étendues.
·Traitement d'appoint des affections de la peau et des muqueuses primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
·Antisepsie de la peau du champ opératoire.
Remarque: Les agents antiseptiques ne sont pas stérilisants. Ils réduisent temporairement le nombre des microorganismes.
BECLOSPRAY 250 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de lasthme persistant*.
* L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes pluri-hebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
BETADINE 10 POUR CENT, gel
  
·Antisepsie des plaies ou brûlures superficielles et peu étendues.
·Traitement d'appoint des affections de la peau et des muqueuses primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
Remarque : Les agents antiseptiques ne sont pas stérilisants. Ils réduisent temporairement le nombre des microorganismes.
BENEMIDE 500 mg, comprimé sécable
  
·Goutte tophacée ou non en l'absence d'hyperuraturie.
·Hyperuricémie symptomatique primitive ou secondaire sans insuffisance rénale.
·Adjuvant de la pénicillinothérapie.
AZANTAC 75 mg, comprimé effervescent
  
Adultes et enfants de plus de 15 kg
Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
BAUME AGATHOL, pommade
  
Traitement local dappoint des brûlures superficielles de faible étendue.
BETAMETHASONE ZENTIVA 0,05 %, solution buvable en gouttes
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
I-COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II-DERMATOLOGIQUES
a-dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
b-formes graves des angiomes du nourrisson ;
c-certaines formes de lichen plan ;
d-certaines urticaires aiguës ;
e-formes graves de dermatoses neutrophiliques.
III- DIGESTIVES
a-poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
b-hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
c-hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
IV-ENDOCRINIENNES
a-thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
b-certaines hypercalcémies.
V- HÉMATOLOGIQUES
a-purpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
b-anémies hémolytiques auto-immunes ;
c-en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
d-érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
VI-INFECTIEUSES
a-péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
b-pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
VII-NÉOPLASIQUES
a-traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
b-poussée oedémateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
VIII-NEPHROLOGIQUES
a-syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
b-syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
c-stade III et IV de la néphropathie lupique ;
d-sarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
e-vascularites avec atteinte rénale ;
f-glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
IX-NEUROLOGIQUES
a-myasthénie ;
b-dème cérébral de cause tumorale ;
c-polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
d-spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
e-sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
X-OPHTALMOLOGIQUES
a-uvéite antérieure et postérieure sévère ;
b-exophtalmies oedémateuses ;
c-certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
XI-ORL
a-certaines otites séreuses ;
b-polypose nasosinusienne ;
c-certaines sinusites aiguës ou chroniques ;
d-rhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
e-laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
XII-RESPIRATOIRES
a-asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
b-exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
c-bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
d-sarcoïdose évolutive ;
e-fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
XIII-RHUMATOLOGIQUES
a-polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
b-pseudopolyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
c-rhumatisme articulaire aigu ;
d-névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
a-prophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
b-prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
BETAMETHASONE EG 0,05 POUR CENT, solution buvable en gouttes
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
I-COLLAGENOSES - CONNECTIVITES
Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
II-DERMATOLOGIQUES
a-dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
b-formes graves des angiomes du nourrisson
c-certaines formes de lichen plan
d-certaines urticaires aiguës
e-formes graves de dermatoses neutrophiliques
III- DIGESTIVES
a-poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
b-hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
c-hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
IV-ENDOCRINIENNES
a-thyroïdite subaiguë De Quervain sévère
b-certaines hypercalcémies
V- HEMATOLOGIQUES
a-purpuras thrombopéniques immunologiques sévères
b-anémies hémolytiques auto-immunes
c-en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes
d-érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
VI-INFECTIEUSES
a-péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
b-pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
VII-NEOPLASIQUES
a-traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
b-poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
VIII-NEPHROLOGIQUES
a-syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
b-syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
c-stade III et IV de la néphropathie lupique
d-sarcoïdose granulomateuse intrarénale
e-vascularites avec atteinte rénale
f-glomérulonéphrites extra-capillaires primitives
IX-NEUROLOGIQUES
a-myasthénie
b-dème cérébral de cause tumorale
c-polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
d-spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
e-sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse
X-OPHTALMOLOGIQUES
a-uvéite antérieure et postérieure sévère
b-exophtalmies démateuses
c-certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
XI-ORL
a-certaines otites séreuses
b-polypose nasosinusienne
c-certaines sinusites aiguës ou chroniques
d-rhinites allergiques saisonnières en cure courte
e-laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant
XII-RESPIRATOIRES
a-asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses
b-exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave
c-bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
d-sarcoïdose évolutive
e-fibroses pulmonaires interstitielles diffuses
XIII-RHUMATOLOGIQUES
a-polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
b-pseudopolyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
c-rhumatisme articulaire aigu
d-névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
a-prophylaxie ou traitement du rejet de greffe
b-prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte
AZITHROMYCINE PHR LAB 250 mg, comprimé pelliculé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de l'azithromycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:
· angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
· surinfections des bronchites aiguës,
· exacerbations des bronchites chroniques,
· infections stomatologiques.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
B.A.L., solution injectable I.M.
  
·Intoxication aiguë par larsenic, le mercure et les sels dor.
·Intoxication saturnine sévère en association avec lEDTA calcicodisodique.
BETADINE SCRUB 4 %, solution pour application cutanée en récipient unidose
  
·Nettoyage et traitement d'appoint dans les affections de la peau et des muqueuses primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
·Lavage antiseptique des mains du personnel soignant et des mains du chirurgien
Remarque: Les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants. Ils réduisent temporairement le nombre des microorganismes.
BECLO-RHINO 50 microgrammes/dose, suspension pour pulvérisation nasale en flacon
  
·Rhinites allergiques perannuelles ou saisonnières.
·Rhinites inflammatoires à éosinophiles.
BECLOMETASONE TEVA 250 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant.*
*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes pluri‑hebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
Dans l'asthme persistant léger de l'enfant, en l'absence de données définitives sur les conséquences sur la croissance et le métabolisme osseux de l'administration d'un corticoïde par voie inhalée, il est souhaitable de débuter un traitement continu de fond par une cromone avant de passer, en cas d'échec, à un traitement corticoïde inhalé.
BETADINE DERMIQUE 10 POUR CENT, solution pour application locale
  
·Antisepsie des plaies ou brûlures superficielles et peu étendues.
·Traitement d'appoint des affections de la peau et des muqueuses primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
·Antisepsie de la peau du champ opératoire.
Remarque: Les agents antiseptiques ne sont pas stérilisants. Ils réduisent temporairement le nombre des microorganismes.
BECLOSPRAY 50 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de lasthme persistant*.
* L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes pluri-hebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
BETADINE 250 mg, ovule
  
Traitement local d'appoint des infections vaginales à germes sensibles.
BREVIBLOC 100 mg/10 ml, solution injectable en flacon
  
·Tachycardie supraventiculaire (hors cas de syndromes de pré-excitation).
BREVIBLOC est indiqué en période péri et post-opératoire chez des patients présentant une fibrillation ou un flutter auriculaire afin d'obtenir un contrôle rapide de la fréquence ventriculaire ; ou dans toute autre situation pour laquelle un contrôle à court terme de la fréquence ventriculaire par un produit de courte durée d'action est nécessaire.
Brévibloc est également indiqué en cas de tachycardie sinusale non compensatoire, si le médecin considère que l'accélération du rythme cardiaque doit être traitée.
·Tachycardie et d'hypertension artérielle en période péri-opératoire
BREVIBLOC est indiquée dans le traitement à court terme de la tachycardie et de lhypertension ayant lieu pendant linduction et lintubation trachéale, au cours de la chirurgie, au cours du réveil et de la période post-opératoire, lorsque le médecin considère quune telle intervention est indiquée.
Brévibloc n'est pas indiqué pour une utilisation chez les enfants âgés de moins de 18 ans (voir rubrique 4.2).
BENERVA 100 mg/1 ml, solution injectable (IM) en ampoule
  
Traitement des carences en vitamine B1 lorsque la voie orale n'est pas possible.
BRONCATHIOL ENFANTS, solution buvable
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment au cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des broncho-pneumopathies chroniques.
BRONCATHIOL ENFANTS, solution buvable est indiqué chez les enfants âgés de plus de 2 ans.
BETADINE 10 POUR CENT, solution pour gargarisme ou solution pour bain de bouche en récipient unidose
  
Traitement local d'appoint des infections de la cavité buccale et soins post-opératoires en stomatologie.
BEVITINE 250 mg, comprimé enrobé
  
·Traitement de la carence en vitamine B1: Béri-Béri.
·Encéphalopathie de Gayet Wernicke, en relais d'un traitement parentéral.
BRICANYL 5 mg/2 ml, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose
  
-Traitement symptomatique des asthmes aigus graves.
-Traitement des poussées aiguës des bronchopneumopathies chroniques obstructives de ladulte.
en association avec un traitement anti-inflammatoire continu comme les corticoïdes inhalés ou les antagonistes du récepteur aux leucotriènes.
Remarque : lasthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
BETAHISTINE ARROW 8 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique du vertige itératif avec ou sans signe cochléaire.
BASDENE 25 mg, comprimé
  
Hyperthyroïdies.
BETAMETHASONE ARROW 2 mg, comprimé dispersible sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
I- COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II- DERMATOLOGIQUES
a- dermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
b- formes graves des angiomes du nourrisson
c- certaines formes de lichen plan
d- certaines urticaires aiguës
e- formes graves de dermatoses neutrophiliques
III- DIGESTIVES
a- poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
b- hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
c- hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
IV- ENDOCRINIENNES
a- thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
b- certaines hypercalcémies
V- HEMATOLOGIQUES
a- purpuras thrombopéniques immunologiques sévères
b- anémies hémolytiques auto-immunes
c- en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement dhémopathies malignes lymphoïdes
d- érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
VI- INFECTIEUSES
a- péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
b- pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
VII- NEOPLASIQUES
a- traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
b- poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
VIII- NEPHROLOGIQUES
a- syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
b- syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
c- stade III et IV de la néphropathie lupique
d- sarcoïdose granulomateuse intrarénale
e- vascularites avec atteinte rénale
f- glomérulonéphrites extra-capillaires primitives
IX- NEUROLOGIQUES
a- myasthénie
b- dème cérébral de cause tumorale
c- polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
d- spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
e- sclérose en plaques en poussée, en relais dune corticothérapie intraveineuse
X- OPHTALMOLOGIQUES
a- uvéite antérieure et postérieure sévère
b- exophtalmies démateuses
c- certaines neuropathies optiques, en relais dune corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
XI- ORL
a- certaines otites séreuses
b- polypose nasosinusienne
c- certaines sinusites aiguës ou chroniques
d- rhinites allergiques saisonnières en cure courte
e- laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez lenfant
XII- RESPIRATOIRES
a- asthme persistant de préférence en cure courte en cas déchec du traitement par voie inhalée à fortes doses
b- exacerbations dasthme, en particulier asthme aigu grave
c- bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
d- sarcoïdose évolutive
e- fibroses pulmonaires interstitielles diffuses
XIII- RHUMATOLOGIQUES
a- polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
b- pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
c- rhumatisme articulaire aigu
d- névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
XIV- TRANSPLANTATION DORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
a- prophylaxie ou traitement du rejet de greffe
b- prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre lhôte
BETADINE DERMIQUE 10 %, solution pour application cutanée en récipient unidose
  
·Antisepsie des plaies ou brûlures superficielles et peu étendues.
·Traitement d'appoint des affections de la peau et des muqueuses primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
·Antisepsie de la peau du champ opératoire.
Remarque: Les agents antiseptiques ne sont pas stérilisants. Ils réduisent temporairement le nombre des microorganismes.
BETOPTIC 0,25 POUR CENT, suspension ophtalmique en récipient unidose
  
·glaucome chronique à angle ouvert,
·hypertonie intra-oculaire.
BETADINE 10 POUR CENT, solution vaginale
  
Traitement local d'appoint des infections vaginales à germes sensibles et préparation vulvo-vaginale avant acte médical invasif ou acte de chirurgie de la sphère urogénitale.
BECOTIDE 250 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant *.
* L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes plurihebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
1  2  3  4  5