Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

318 Résultat(s)

OCTREOTIDE KABI 100 microgrammes/1 mL, solution injectable
  
Contrôle des symptômes et diminution des taux circulants d'hormone de croissance (GH) et dIGF-1 chez les patients acromégales mal contrôlés après chirurgie ou radiothérapie. OCTREOTIDE KABI est également indiqué chez les patients acromégales dont l'état de santé ne permet pas une intervention ou qui la refusent, et pendant la période transitoire précédant la complète efficacité de la radiothérapie
Soulagement des symptômes associés aux tumeurs gastro-entéro-pancréatiques fonctionnelles (tumeurs GEP), par exemple les tumeurs carcinoïdes avec signe(s) clinique(s) d'un syndrome carcinoïde (voir rubrique 5.1).
OCTREOTIDE KABI n'est pas un médicament anticancéreux et nest pas un traitement curatif pour ces patients.
Prévention des complications de la chirurgie pancréatique.
Traitement en urgence, et prévention de la récidive de lhémorragie des varices gastro-sophagiennes chez les patients cirrhotiques. OCTREOTIDE KABI doit être utilisé en association avec une thérapie spécifique telle que la sclérothérapie endoscopique.
Traitement des adénomes thyréotropes :
lorsque la sécrétion nest pas normalisée après chirurgie et/ou radiothérapie ;
chez les patients ne relevant pas dun traitement chirurgical ;
chez les patients irradiés, en attente de lefficacité de la radiothérapie.
OCTREOTIDE HOSPIRA 100 microgrammes/1 ml, solution injectable
  
Contrôle des symptômes et diminution des taux circulants d'hormone de croissance (GH) et dIGF-1 chez les patients acromégales mal contrôlés après chirurgie ou radiothérapie. OCTREOTIDE HOSPIRA est également indiqué chez les patients acromégales dont l'état de santé ne permet pas une intervention ou qui la refusent, et pendant la période transitoire précédant la complète efficacité de la radiothérapie.
Soulagement des symptômes associés aux tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques fonctionnelles, par exemple les tumeurs carcinoïdes avec signe(s) clinique(s) d'un syndrome carcinoïde (voir rubrique 5.1).
OCTREOTIDE HOSPIRA n'est pas un médicament anticancéreux et nest pas un traitement curatif pour ces patients.
Prévention des complications de la chirurgie pancréatique.
Traitement en urgence, et prévention de la récidive de lhémorragie des varices gastro-sophagiennes chez les patients cirrhotiques. OCTREOTIDE HOSPIRA doit être utilisé en association avec une thérapie spécifique telle que la sclérothérapie endoscopique.
Traitement des adénomes thyréotropes :
·lorsque la sécrétion nest pas normalisée après chirurgie et/ou radiothérapie ;
·chez les patients ne relevant pas dun traitement chirurgical ;
·chez les patients irradiés, en attente de lefficacité de la radiothérapie.
NALBUPHINE MYLAN 20 mg/2 ml, solution injectable
  
Douleurs intenses, en particulier :
·Chez l'adulte:
odouleurs post-opératoires,
odouleurs néoplasiques,
odouleurs obstétricales (voir rubrique 4.6),
odouleurs de l'infarctus du myocarde.
·Chez l'enfant de plus de 18 mois :
odouleurs post-opératoires,
odouleurs néoplasiques.
NANOCOLL, poudre pour solution injectable. Trousse pour la préparation de NANOCOLLOIDES (nm) D'ALBUMINE HUMAINE TECHNETIES
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Après marquage avec une solution de pertechnétate (99mTc) de sodium, la solution est indiquée chez ladulte, le nouveau-né et lenfant de 1 à 18 ans pour :
·Lymphoscintigraphie, pour démontrer l'intégrité du système lymphatique, ou faire la différence entre une obstruction veineuse et une obstruction lymphatique
·Détection du ganglion sentinelle par lymphoscintigraphie et détection peropératoire en vue dune biopsie radio-guidée dans des tumeurs malignes telles que le mélanome, le cancer du sein, de la prostate, du pénis, de la tête et du cou, les cancers pelviens chez la femme (col de lutérus et vulve).
NEXPLANON 68 mg, implant pour usage sous-cutané
  
Contraception.
La sécurité et lefficacité ont été établies chez les femmes entre 18 et 40 ans.
NALBUPHINE AGUETTANT 20 mg/2 ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
PAPAVERINE RENAUDIN 40 mg/ml, solution injectable
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à celles d'un spasmolytique musculotrope.
OXYNORM 10 mg/ml, solution injectable
  
OXYNORM est indiqué dans le traitement des douleurs sévères qui ne peuvent être correctement traitées que par des analgésiques opioïdes forts ; en particulier dans les douleurs dorigine cancéreuse.
POLARAMINE 5 mg/1 ml, solution injectable
  
Traitement symptomatique de lurticaire aiguë.
DYSPORT 300 UNITES SPEYWOOD, poudre pour solution injectable
  
Adultes
·Blépharospasme,
·Spasme hémifacial,
·Torticolis spasmodique,
·Traitement symptomatique local de la spasticité (hyperactivité musculaire) des membres supérieurs et/ou inférieurs.
Enfants à partir de 2 ans
·Traitement symptomatique local de la spasticité des membres supérieurs et/ou inférieurs.
Ce traitement médicamenteux doit être inclus dans une prise en charge globale multidisciplinaire (associant neurologue, pédiatre, médecin de médecine physique et de réadaptation, chirurgien orthopédiste).
NB : DYSPORT 300 UNITES SPEYWOOD DOIT ETRE ADMINISTRE PAR DES MEDECINS AYANT DEJA UNE BONNE EXPERIENCE DE LUTILISATION DE LA TOXINE DANS CES INDICATIONS.
ELIGARD 22,5 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
ELIGARD 22,5 mg est indiqué pour le traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant à un stade avancé et en association avec la radiothérapie dans le traitement du cancer de la prostate localisé à haut risque et localement avancé hormono-dépendant.
ELIGARD 45 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
ELIGARD 45 mg est indiqué pour le traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant à un stade avancé et en association avec la radiothérapie dans le traitement du cancer de la prostate localisé à haut risque et localement avancé hormono-dépendant.
GRANOCYTE 34 Millions UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable/perfusion en seringue préremplie
  
GRANOCYTE est indiqué chez les adultes, les adolescents et les enfants de plus de 2 ans dans :
1) La réduction de la durée des neutropénies chez les patients (avec néoplasie non myéloïde) recevant une thérapie myélosuppressive suivie de greffe de moelle osseuse et présentant un risque accru de neutropénies sévères et prolongées.
2) La réduction de la durée des neutropénies sévères et des complications associées chez les patients au cours des chimiothérapies établies, connues pour être associées à une incidence significative de neutropénies fébriles.
3) La mobilisation des cellules souches hématopoïétiques dans le sang périphérique (PBPCs : Peripheral Blood Progenitor Cells), chez les patients et chez les donneurs sains.
HYDRAPERF, solution pour perfusion
  
·Réhydratation lorsqu'il existe une perte d'eau supérieure à la perte en chlorure de sodium et autres osmoles.
·Prévention des déshydratations intra et extra cellulaires.
·Véhicule pour apport thérapeutique lors de compensations de diurèse abondante sans surcharge glucidique.
IMIGRANE 6 mg/0,5 ml, solution injectable pour voie sous-cutanée en seringue pré-remplie
  
Traitement de la crise de migraine sévère lorsque les autres traitements de la crise de migraine nont pas été efficaces au cours des crises précédentes.
Traitement de la crise dalgie vasculaire de la face.
INNOHEP 14 000 U.I. anti Xa/0,7 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
Traitement des thromboses veineuses et de la maladie thromboembolique incluant les thromboses veineuses profondes et les embolies pulmonaires chez les adultes.
Pour certains patients atteints dune embolie pulmonaire (par exemple ceux présentant une instabilité hémodynamique sévère) un traitement alternatif, comme la chirurgie ou la thrombolyse, peut être indiqué.
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse et prévention de ses récidives chez les patients adultes atteints dun cancer actif.
INFLUVAC, suspension injectable en seringue préremplie, vaccin grippal inactivé à antigènes de surface
  
Prévention de la grippe, en particulier chez les sujets qui présentent un risque élevé de complications associées.
INFLUVAC est indiqué chez ladulte et lenfant à partir de 6 mois.
Lutilisation dINFLUVAC doit être fondée sur des recommandations officielles.
IMOVAX POLIO, suspension injectable en seringue préremplie vaccin poliomyélitique (inactivé)
  
Ce vaccin est indiqué pour la prévention de la poliomyélite chez le nourrisson, l'enfant et l'adulte, tant en primo-vaccination qu'en rappel.
IMOVAX POLIO doit être utilisé selon les recommandations officielles applicables.
INNOHEP 10 000 U.I. anti Xa/0,5 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
Traitement des thromboses veineuses et de la maladie thromboembolique incluant les thromboses veineuses profondes et les embolies pulmonaires chez les adultes.
Pour certains patients atteints dune embolie pulmonaire (par exemple ceux présentant une instabilité hémodynamique sévère) un traitement alternatif, comme la chirurgie ou la thrombolyse, peut être indiqué.
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse et prévention de ses récidives chez les patients adultes atteints dun cancer actif.
ILARIS 150 mg, poudre et solvant pour solution injectable
CYTARABINE SANDOZ 100 mg/ml, solution injectable
  
·Leucémies aiguës myéloblastiques de l'adulte et de l'enfant.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques et localisation méningée de la maladie.
·Transformation aiguë des leucémies myéloïdes chroniques et des myélodysplasies.
ENANTONE L.P. 11,25 mg, microsphères et solution pour usage parentéral (SC ou IM) à libération prolongée
  
·Cancer de la prostate:
oTraitement du cancer de la prostate localement avancé ou métastatique.
oTraitement concomitant et adjuvant à la radiothérapie externe dans le cancer de la prostate localement avancé (stade T3-T4 de la classification TNM ou stade C de la classification AUA)
·Traitement de l'endométriose à localisation génitale et extragénitale (du stade I au stade IV). L'expérience clinique relative au traitement de l'endométriose est limitée aux femmes âgées de 18 ans et plus.
Durée du traitement : voir rubrique 4.2.
·Traitement de la puberté précoce centrale (avant 9 ans chez la fille, avant 10 ans chez le garçon).
EPREX 2000 UI/ml, solution injectable en seringue préremplie
  
EPREX est indiqué dans le traitement de lanémie symptomatique associée à une insuffisance rénale chronique (IRC) :
·chez les adultes et les enfants âgés de 1 à 18 ans hémodialysés et chez les patients adultes en dialyse péritonéale,
·chez les adultes insuffisants rénaux non encore dialysés pour le traitement de l'anémie sévère d'origine rénale accompagnée de symptômes cliniques chez les patients.
EPREX est indiqué chez les adultes traités par chimiothérapie pour des tumeurs solides, un lymphome malin ou un myélome multiple, et à risque de transfusion en raison de leur état général (par exemple, état cardiovasculaire, anémie pré‑existante au début de la chimiothérapie) pour le traitement de l'anémie et la réduction des besoins transfusionnels.
EPREX est indiqué chez les adultes participant à un programme de transfusions autologues différées pour augmenter les dons de sang autologue. Le traitement doit être uniquement administré aux patients présentant une anémie modérée (concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL , sans carence martiale) sil nexiste pas ou peu de méthodes dépargne du sang lorsquune intervention chirurgicale majeure programmée nécessite de grandes quantités de sang (4 unités de sang ou plus chez les femmes et 5 unités de sang ou plus chez les hommes).
EPREX est indiqué chez les adultes, sans carence martiale, devant avoir une intervention chirurgicale orthopédique majeure programmée, ayant un risque présumé important de complications transfusionnelles pour réduire l'exposition aux transfusions de sang homologue. L'utilisation devra être réservée aux patients ayant une anémie modérée (par exemple, concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL) qui n'ont pas accès à un programme de transfusions autologues différées et chez lesquels on sattend à des pertes de sang modérées (900 à 1800 mL).
EPREX est indiqué pour le traitement de lanémie symptomatique (concentration dhémoglobine ≤ 10 g/dL) chez les adultes atteints de syndromes myélodysplasiques (SMD) primitifs de risque faible ou intermédiaire 1, présentant un taux sérique dérythropoïétine faible (< 200 mU/mL).
ENGERIX B 10 microgrammes/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)
  
ENGERIX B 10 microgrammes/0,5 ml est indiqué pour l'immunisation active contre l'infection provoquée par le virus de l'hépatite B (VHB) causée par tous les sous-types connus chez les sujets non immunisés. Les populations devant être immunisées sont déterminées sur la base des recommandations officielles.
La survenue dune hépatite D devrait être prévenue du fait de limmunisation par ENGERIX B, lhépatite D (provoquée par le virus delta) napparaissant pas en labsence dinfection par le virus de lhépatite B.
EPREX 40 000 UI/ml, solution injectable en seringue préremplie
  
EPREX est indiqué dans le traitement de lanémie symptomatique associée à une insuffisance rénale chronique (IRC) :
·chez les adultes et les enfants âgés de 1 à 18 ans hémodialysés et chez les patients adultes en dialyse péritonéale,
·chez les adultes insuffisants rénaux non encore dialysés pour le traitement de l'anémie sévère d'origine rénale accompagnée de symptômes cliniques chez les patients.
EPREX est indiqué chez les adultes traités par chimiothérapie pour des tumeurs solides, un lymphome malin ou un myélome multiple, et à risque de transfusion en raison de leur état général (par exemple, état cardiovasculaire, anémie pré‑existante au début de la chimiothérapie) pour le traitement de l'anémie et la réduction des besoins transfusionnels.
EPREX est indiqué chez les adultes participant à un programme de transfusions autologues différées pour augmenter les dons de sang autologue. Le traitement doit être uniquement administré aux patients présentant une anémie modérée (concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL , sans carence martiale) sil nexiste pas ou peu de méthodes dépargne du sang lorsquune intervention chirurgicale majeure programmée nécessite de grandes quantités de sang (4 unités de sang ou plus chez les femmes et 5 unités de sang ou plus chez les hommes).
EPREX est indiqué chez les adultes, sans carence martiale, devant avoir une intervention chirurgicale orthopédique majeure programmée, ayant un risque présumé important de complications transfusionnelles pour réduire l'exposition aux transfusions de sang homologue. L'utilisation devra être réservée aux patients ayant une anémie modérée (par exemple, concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL) qui n'ont pas accès à un programme de transfusions autologues différées et chez lesquels on sattend à des pertes de sang modérées (900 à 1800 mL).
EPREX est indiqué pour le traitement de lanémie symptomatique (concentration dhémoglobine ≤ 10 g/dL) chez les adultes atteints de syndromes myélodysplasiques (SMD) primitifs de risque faible ou intermédiaire 1, présentant un taux sérique dérythropoïétine faible (< 200 mU/mL).
ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)
  
ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml est indiqué pour l'immunisation active contre l'infection provoquée par le virus de l'hépatite B (VHB) causée par tous les sous-types connus chez les sujets non immunisés de 16 ans et plus. Les populations devant être immunisées sont déterminées sur la base des recommandations officielles.
La survenue dune hépatite D devrait être prévenue du fait de limmunisation par ENGERIX B, lhépatite D (provoquée par le virus delta) napparaissant pas en labsence dinfection par le virus de lhépatite B.
ENANTONE L.P. 3,75 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (S.C. ou I.M.) à libération prolongée
  
·Cancer de la prostate :
oTraitement du cancer de la prostate localement avancé ou métastatique.
oTraitement concomitant et adjuvant à la radiothérapie externe dans le cancer de la prostate localement avancé (stade T3-T4 de la classification TNM ou stade C de la classification AUA)
·Traitement de la puberté précoce centrale (avant 9 ans chez la fille, avant 10 ans chez le garçon).
·Traitement de l'endométriose à localisation génitale et extragénitale (du stade I au stade IV). L'expérience clinique relative au traitement de l'endométriose est limitée aux femmes âgées de 18 ans et plus.
Durée du traitement : voir rubrique 4.2.
·Traitement du cancer du sein métastatique hormono-dépendant de la femme pré-ménopausée quand une suppression de la fonction ovarienne est nécessaire.
·Traitement préopératoire des fibromes utérins :
oassociés à une anémie (avec un taux d'hémoglobine inférieur ou égal à 8 g/dl),
odans le cas où une réduction de la taille du fibrome est nécessaire pour faciliter ou modifier la technique opératoire : chirurgie endoscopique, chirurgie transvaginale.
La durée du traitement est limitée à 3 mois.
ENCEPUR 1,5 microgrammes/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'encéphalite à tiques (inactivé, adsorbé)
  
ENCEPUR est indiqué pour l'immunisation active (prophylactique) contre l'encéphalite à tiques chez les adultes et les enfants à partir de 12 ans.
ENCEPUR doit être administré selon les recommandations officielles définissant les besoins et le calendrier de vaccination contre lencéphalite à tiques.
DIHYDROERGOTAMINE AMDIPHARM 1 mg/ml, solution injectable en ampoule
  
Traitement de la crise migraineuse.
OCTREOTIDE HOSPIRA 50 microgrammes/1 ml, solution injectable
  
Contrôle des symptômes et diminution des taux circulants d'hormone de croissance (GH) et dIGF-1 chez les patients acromégales mal contrôlés après chirurgie ou radiothérapie. OCTREOTIDE HOSPIRA est également indiqué chez les patients acromégales dont l'état de santé ne permet pas une intervention ou qui la refusent, et pendant la période transitoire précédant la complète efficacité de la radiothérapie.
Soulagement des symptômes associés aux tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques fonctionnelles, par exemple les tumeurs carcinoïdes avec signe(s) clinique(s) d'un syndrome carcinoïde (voir rubrique 5.1).
OCTREOTIDE HOSPIRA n'est pas un médicament anticancéreux et nest pas un traitement curatif pour ces patients.
Prévention des complications de la chirurgie pancréatique.
Traitement en urgence, et prévention de la récidive de lhémorragie des varices gastro-sophagiennes chez les patients cirrhotiques. OCTREOTIDE HOSPIRA doit être utilisé en association avec une thérapie spécifique telle que la sclérothérapie endoscopique.
Traitement des adénomes thyréotropes :
·lorsque la sécrétion nest pas normalisée après chirurgie et/ou radiothérapie ;
·chez les patients ne relevant pas dun traitement chirurgical ;
·chez les patients irradiés, en attente de lefficacité de la radiothérapie.
OCTREOTIDE ACTAVIS 200 microgrammes/ml, solution injectable (flacon multidose)
  
Traitement des symptômes cliniques au cours des tumeurs endocrines digestives suivantes :
·tumeurs carcinoïdes,
·vipomes,
·glucagonomes (voir rubrique 4.4).
Traitement de lacromégalie :
·lorsque la sécrétion dhormone de croissance nest pas normalisée après chirurgie, et/ou radiothérapie,
·en cas de macroadénomes expansifs ou invasifs, non opérables.
Traitement des adénomes thyréotropes primitifs :
·lorsque la sécrétion nest pas normalisée après chirurgie et/ou radiothérapie,
·chez les patients ne relevant pas dun traitement chirurgical ou radiothérapique,
·chez les patients irradiés, en attente de lefficacité de la radiothérapie.
Traitement des adénomes non fonctionnels :
·traitement symptomatique des troubles visuels liés à une compression des voies optiques : avant la chirurgie, avant ou après la radiothérapie ou lorsquaucun geste thérapeutique nest possible ou efficace.
Traitement des adénomes corticotropes au cours du syndrome de NELSON et des adénomes gonadotropes fonctionnels :
·après échec des autres thérapeutiques,
·en attente de lefficacité de la radiothérapie.
Prévention des fistules pancréatiques après chirurgie dexérèse.
OCTREOTIDE HOSPIRA 500 microgrammes/1 ml, solution injectable
  
Contrôle des symptômes et diminution des taux circulants d'hormone de croissance (GH) et dIGF-1 chez les patients acromégales mal contrôlés après chirurgie ou radiothérapie. OCTREOTIDE HOSPIRA est également indiqué chez les patients acromégales dont l'état de santé ne permet pas une intervention ou qui la refusent, et pendant la période transitoire précédant la complète efficacité de la radiothérapie.
Soulagement des symptômes associés aux tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques fonctionnelles, par exemple les tumeurs carcinoïdes avec signe(s) clinique(s) d'un syndrome carcinoïde (voir rubrique 5.1).
OCTREOTIDE HOSPIRA n'est pas un médicament anticancéreux et nest pas un traitement curatif pour ces patients.
Prévention des complications de la chirurgie pancréatique.
Traitement en urgence, et prévention de la récidive de lhémorragie des varices gastro-sophagiennes chez les patients cirrhotiques. OCTREOTIDE HOSPIRA doit être utilisé en association avec une thérapie spécifique telle que la sclérothérapie endoscopique.
Traitement des adénomes thyréotropes :
·lorsque la sécrétion nest pas normalisée après chirurgie et/ou radiothérapie ;
·chez les patients ne relevant pas dun traitement chirurgical ;
·chez les patients irradiés, en attente de lefficacité de la radiothérapie.
NORDITROPINE NORDIFLEX 15 mg/1,5 ml, solution injectable en stylo prérempli
  
Enfants :
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance chez les filles présentant une dysgénésie gonadique (Syndrome de Turner).
Retard de croissance chez les enfants prépubères dû à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour lâge gestationnel (PTAG) avec un poids et/ou une taille de naissance inférieure à -2 DS, nayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à lâge de 4 ans ou plus.
Retard de croissance lié au syndrome de Noonan.
Adultes :
Déficit somatotrope acquis dans lenfance :
Une fois leur croissance achevée, la capacité sécrétoire en hormone de croissance devra être réévaluée chez les patients ayant un déficit somatotrope acquis dans lenfance. Aucun test nest requis chez les patients ayant plus de trois déficits hormonaux hypophysaires, chez les patients ayant un déficit somatotrope sévère dû à une cause génétique définie, dû à des anomalies structurales hypothalamo-hypophysaires, dû à des tumeurs du système nerveux central ou dû à une irradiation intra-crânienne à forte dose, ou chez les patients ayant un déficit somatotrope secondaire à une pathologie ou une atteinte hypothalamo-hypophysaire, si le dosage dIGF-1 (Insulin-like Growth Factor 1) est < -2 DS au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance.
Chez tous les autres patients, un dosage dIGF-1 et un test dynamique de stimulation à lhormone de croissance sont exigés.
Déficit somatotrope acquis à lâge adulte :
Déficit somatotrope important dans le cadre dune pathologie hypothalamo-hypophysaire connue, dune irradiation intra-crânienne ou dune lésion cérébrale traumatique. Le déficit somatotrope devra être associé à un autre axe déficitaire, autre que la prolactine. Le déficit somatotrope devra être mis en évidence lors dune épreuve dynamique après instauration dune substitution hormonale adéquate de tout autre déficit hormonal.
Chez ladulte, lhypoglycémie insulinique est lépreuve dynamique de choix. Lorsque lhypoglycémie insulinique est contre-indiquée, des tests dynamiques alternatifs doivent être utilisés. La combinaison arginine-GHRH est recommandée. Le test à larginine ou au glucagon peut aussi être envisagé ; cependant, la valeur diagnostique de ces tests est moins bien établie que celle du test de lhypoglycémie insulinique.
NALPAIN 20 mg/2 ml, solution injectable
  
NALPAIN 20 mg/2 ml solution injectable est indiquée dans le traitement de courte durée des douleurs modérées à sévères. Elle peut être également utilisée pour l'analgésie pré et post-opératoire.
OCTREOTIDE ACTAVIS 50 microgrammes/1 ml, solution injectable
  
Contrôle des symptômes et diminution des taux circulants d'hormone de croissance (GH) et dIGF-1 chez les patients acromégales mal contrôlés après chirurgie ou radiothérapie. OCTREOTIDE ARROW est également indiqué chez les patients acromégales dont l'état de santé ne permet pas une intervention ou qui la refusent, ou pendant la période transitoire précédant la complète efficacité de la radiothérapie.
Soulagement des symptômes associés aux tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques fonctionnelles, par exemple les tumeurs carcinoïdes avec signe(s) clinique(s) d'un syndrome carcinoïde (voir rubrique 5.1).
OCTREOTIDE ARROW n'est pas un médicament anticancéreux et nest pas un traitement curatif pour ces patients.
Prévention des complications de la chirurgie pancréatique.
Traitement en urgence des hémorragies, et prévention de la récidive de lhémorragie des varices gastro-sophagiennes chez les patients cirrhotiques. OCTREOTIDE ARROW doit être utilisé en association avec une thérapie spécifique telle que la sclérothérapie endoscopique.
Traitement des adénomes thyréotropes :
·lorsque la sécrétion nest pas normalisée après chirurgie et/ou radiothérapie ;
·chez les patients ne relevant pas dun traitement chirurgical ;
·chez les patients irradiés, en attente de lefficacité de la radiothérapie.
OCTREOTIDE KABI 50 microgrammes/1 mL, solution injectable
  
· Tumeurs gastro-entéro-pancréatiques (tumeurs GEP)
Réduction des symptômes associés aux tumeurs gastro-entéro-pancréatiques (tumeurs GEP), comprenant :
o Les tumeurs carcinoïdes avec caractéristiques de syndrome carcinoïde,
o Les VIPomes,
o Les glucagonomes.
L'octréotide n'est pas un médicament anticancéreux et est donc dépourvu d'efficacité chez ces patients.
· Acromégalie
Traitement symptomatique et diminution des taux plasmatiques de GH (hormone de croissance) et des taux d'IGF-1 (facteur insulinomimétique) chez des patients atteints d'acromégalie qui ne répondent que partiellement à la chirurgie ou la radiothérapie.
Loctréotide peut aussi être administré chez des patients atteints dacromégalie qui ne peuvent pas supporter une opération ou qui ne souhaitent pas être opérés, ou au stade initial dun traitement par radiothérapie jusquà ce que ce traitement soit efficace.
· Prévention des complications après chirurgie pancréatique.
OCTREOTIDE ACTAVIS 100 microgrammes/1 ml, solution injectable
  
Contrôle des symptômes et diminution des taux circulants d'hormone de croissance (GH) et dIGF-1 chez les patients acromégales mal contrôlés après chirurgie ou radiothérapie. OCTREOTIDE ARROW est également indiqué chez les patients acromégales dont l'état de santé ne permet pas une intervention ou qui la refusent, ou pendant la période transitoire précédant la complète efficacité de la radiothérapie.
Soulagement des symptômes associés aux tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques fonctionnelles, par exemple les tumeurs carcinoïdes avec signe(s) clinique(s) d'un syndrome carcinoïde (voir rubrique 5.1).
OCTREOTIDE ARROW n'est pas un médicament anticancéreux et nest pas un traitement curatif pour ces patients.
Prévention des complications de la chirurgie pancréatique.
Traitement en urgence des hémorragies, et prévention de la récidive de lhémorragie des varices gastro-sophagiennes chez les patients cirrhotiques. OCTREOTIDE ARROW doit être utilisé en association avec une thérapie spécifique telle que la sclérothérapie endoscopique.
Traitement des adénomes thyréotropes :
·lorsque la sécrétion nest pas normalisée après chirurgie et/ou radiothérapie ;
·chez les patients ne relevant pas dun traitement chirurgical ;
·chez les patients irradiés, en attente de lefficacité de la radiothérapie.
METHOTREXATE BIODIM 25 mg/1mL, solution injectable
  
ONCOLOGIE
·Choriocarcinome placentaire.
·Adénocarcinomes mammaires et ovariens: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes de bronches à petites cellules.
·Carcinomes de voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Prévention et traitement des localisations méningées tumorales.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques : traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement :
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
RHUMATOLOGIE
·Formes sévères, actives de polyarthrite rhumatoïde de l'adulte,
·Formes polyarticulaires sévères et actives de l'arthrite idiopathique juvénile, lorsque la réponse au traitement par AINS est jugée insatisfaisante.
·Rhumatisme psoriasique de l'adulte en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
DERMATOLOGIE
·Traitement du psoriasis vulgaire sévère et généralisé de l'adulte (particulièrement en plaques), en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) AGUETTANT 40 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible, devant être traitées par une administration continue de morphine à l'aide de dispositifs médicaux.
MORPHINE (SULFATE) LAVOISIER 1 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
NEUPOGEN 30 MU/0,5 ml (0,6 mg/ml), solution injectable en seringue préremplie
  
NEUPOGEN est indiqué dans la réduction de la durée des neutropénies et de lincidence des neutropénies fébriles chez les patients traités par une chimiothérapie cytotoxique pour une pathologie maligne (à lexception des leucémies myéloïdes chroniques et des syndromes myélodysplasiques), et dans la réduction de la durée des neutropénies chez les patients recevant une thérapie myélosuppressive suivie de greffe de moelle et présentant un risque accru de neutropénie sévère prolongée.
Linnocuité et lefficacité de NEUPOGEN sont similaires chez ladulte et chez lenfant recevant une chimiothérapie cytotoxique.
NEUPOGEN est indiqué dans la mobilisation de cellules souches progénitrices (CSP) dans le sang circulant.
L'administration à long terme de NEUPOGEN est indiquée chez les patients, enfants ou adultes, atteints de neutropénies sévères congénitale, cyclique ou idiopathique avec un taux de polynucléaires neutrophiles ≤ 0,5 x 109/L et des antécédents d'infections sévères ou récurrentes, afin daugmenter le taux de neutrophiles et de réduire l'incidence et la durée des épisodes infectieux.
NEUPOGEN est indiqué dans le traitement des neutropénies persistantes (taux de polynucléaires neutrophiles inférieur ou égal à 1,0 x 109/L) chez les patients infectés par le VIH à un stade avancé, afin de réduire le risque dinfections bactériennes quand les autres options destinées à corriger la neutropénie sont inadéquates.
METHOTREXATE TEVA 2,5 POUR CENT (50 mg/2 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien : traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Prévention et traitement des localisations méningées tumorales.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques : traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
METOJECT 7,5 mg/0,15 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement :
·de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère chez ladulte,
·des formes polyarticulaires de larthrite juvénile idiopathique active sévère, en cas de réponse inadéquate aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
·des formes sévères et invalidantes de psoriasis récalcitrant, en cas de réponse inadéquate à dautres types de traitements tels que la photothérapie, la puvathérapie ou les rétinoïdes, et des formes sévères du rhumatisme psoriasique chez ladulte.
METOJECT 20 mg/0,4 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement :
·de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère chez ladulte,
·des formes polyarticulaires de larthrite juvénile idiopathique active sévère, en cas de réponse inadéquate aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
·des formes sévères et invalidantes de psoriasis récalcitrant, en cas de réponse inadéquate à dautres types de traitements tels que la photothérapie, la puvathérapie ou les rétinoïdes, et des formes sévères du rhumatisme psoriasique chez ladulte.
METOJECT 25 mg/0,5 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement :
·de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère chez ladulte,
·des formes polyarticulaires de larthrite juvénile idiopathique active sévère, en cas de réponse inadéquate aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
·des formes sévères et invalidantes de psoriasis récalcitrant, en cas de réponse inadéquate à dautres types de traitements tels que la photothérapie, la puvathérapie ou les rétinoïdes, et des formes sévères du rhumatisme psoriasique chez ladulte.
MORPHINE (SULFATE) RENAUDIN 15 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
MORPHINE (SULFATE) LAVOISIER 50 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible, devant être traitées par une administration continue de morphine à l'aide de dispositifs médicaux programmables.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) COOPER 10 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
NANOCIS, trousse pour la préparation de la solution injectable de sulfure de rhénium colloïdal et de technétium (99mTc) (nanocolloïde)
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Après radiomarquage avec une solution injectable de pertechnétate (99mTc) de sodium, la solution de sulfure de rhénium colloïdal marqué au technétium (99mTc), obtenue peut être utilisée en :
Lymphographie pour la visualisation du système lymphatique régional :
·Imagerie préopératoire et détection peropératoire des ganglions sentinelles des tumeurs suivantes : cancer du sein, mélanome, cancers de la vulve, du pénis, de la prostate, cancer épidermoïde de la tête et du cou.
·Imagerie du flux lymphatique régional avant radiothérapie individualisée.
·Imagerie du flux lymphatique pour le diagnostic de lymphdème des extrémités.
Exploration digestive (scintigraphie gastro-sophagienne).
NALOXONE AGUETTANT 0,4 mg/ml, solution injectable
  
·Traitement des dépressions respiratoires secondaires aux morphinomimétiques en fin d'intervention chirurgicale à but thérapeutique ou diagnostique.
·Diagnostic différentiel des comas toxiques.
·Traitement des intoxications secondaires à des morphinomimétiques.
·Confirmation de la non-dépendance aux opiacés chez le toxicomane sevré depuis suffisamment longtemps (voir rubrique 4.4) comme préalable éventuel à la mise en route d'un traitement par un antagoniste morphinique de longue durée d'action (voir naltrexone).
NEOSTIGMINE RENAUDIN 5 mg/5 ml, solution injectable
  
·Myasthénie.
·Test à la néostigmine pour le diagnostic de la myasthénie.
·Décurarisation post-opératoire (après curarisation par curares non dépolarisant).
NEUPOGEN 48 MU/0,5 ml (0,96 mg/ml), solution injectable en seringue préremplie
  
NEUPOGEN est indiqué dans la réduction de la durée des neutropénies et de lincidence des neutropénies fébriles chez les patients traités par une chimiothérapie cytotoxique pour une pathologie maligne (à lexception des leucémies myéloïdes chroniques et des syndromes myélodysplasiques), et dans la réduction de la durée des neutropénies chez les patients recevant une thérapie myélosuppressive suivie de greffe de moelle et présentant un risque accru de neutropénie sévère prolongée.
Linnocuité et lefficacité de NEUPOGEN sont similaires chez ladulte et chez lenfant recevant une chimiothérapie cytotoxique.
NEUPOGEN est indiqué dans la mobilisation de cellules souches progénitrices (CSP) dans le sang circulant.
L'administration à long terme de NEUPOGEN est indiquée chez les patients, enfants ou adultes, atteints de neutropénies sévères congénitales, cycliques ou idiopathiques avec un taux de polynucléaires neutrophiles ≤ 0,5 x 109/L et des antécédents d'infections sévères ou récurrentes, afin daugmenter le taux de neutrophiles et de réduire l'incidence et la durée des épisodes infectieux.
NEUPOGEN est indiqué dans le traitement des neutropénies persistantes (taux de polynucléaires neutrophiles inférieur ou égal à 1,0 x 109/L) chez les patients infectés par le VIH à un stade avancé, afin de réduire le risque dinfections bactériennes quand les autres options destinées à corriger la neutropénie sont inadéquates.
NEUPOGEN 30 MU (0,3 mg/ ml), solution injectable
  
NEUPOGEN est indiqué dans la réduction de la durée des neutropénies et de lincidence des neutropénies fébriles chez les patients traités par une chimiothérapie cytotoxique pour une pathologie maligne (à lexception des leucémies myéloïdes chroniques et des syndromes myélodysplasiques), et dans la réduction de la durée des neutropénies chez les patients recevant une thérapie myélosuppressive suivie de greffe de moelle et présentant un risque accru de neutropénie sévère prolongée.
Linnocuité et lefficacité de NEUPOGEN sont similaires chez ladulte et chez lenfant recevant une chimiothérapie cytotoxique.
NEUPOGEN est indiqué dans la mobilisation de cellules souches progénitrices (CSP) dans le sang circulant.
L'administration à long terme de NEUPOGEN est indiquée chez les patients, enfants ou adultes, atteints de neutropénies sévères congénitales, cycliques ou idiopathiques avec un taux de polynucléaires neutrophiles ≤ 0,5 x 109/L et dantécédents d'infections sévères ou récurrentes, afin daugmenter le taux de neutrophiles et de réduire l'incidence et la durée des épisodes infectieux.
NEUPOGEN est indiqué dans le traitement des neutropénies persistantes (taux de polynucléaires neutrophiles inférieur ou égal à 1,0 x 109/L) chez les patients infectés par le VIH à un stade avancé, afin de réduire le risque dinfections bactériennes quand les autres options destinées à corriger la neutropénie sont inadéquates.
NARCAN 0,4 mg/1 ml, solution injectable en ampoule
  
·Traitement des dépressions respiratoires secondaires aux morphinomimétiques en fin d'intervention chirurgicale à but thérapeutique ou diagnostique.
·Diagnostic différentiel des comas toxiques.
·Traitement des intoxications secondaires à des morphinomimétiques.
·Confirmation de la non-dépendance aux opiacés chez le toxicomane sevré, depuis suffisamment longtemps (voir rubrique 4.4) comme préalable éventuel à la mise en route d'un traitement par un antagoniste morphinique de longue durée d'action (cf. naltrexone).
NALBUPHINE SERB 20 mg/2 ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
MENCEVAX, poudre et solvant pour solution injectable. Vaccin méningococcique polyosidique des groupes A, C, Y et W135
  
Immunisation active des adultes, adolescents et enfants de 2 ans et plus contre la maladie méningococcique invasive due aux méningocoques des groupes A, C, W135 et Y.
MENCEVAX doit être utilisé selon les recommandations officielles.
MINIRIN 4 microgrammes/ml, solution injectable
  
·Traitement du diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible.
·Etude du pouvoir de concentration du rein.
·Traitement correcteur et préventif des accidents hémorragiques observés dans les affections suivantes :
ohémophilie A modérée et atténuée (taux de facteur VIII supérieur à 5 %) ;
omaladie de Willebrand en dehors des formes sévères ou de type IIB ;
oallongement inexpliqué du temps de saignement en particulier au cours de l'insuffisance rénale chronique ;
ocomplications des traitements anti-agrégants plaquettaires.
METHOTREXATE TEVA 2,5 POUR CENT (500 mg/20 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
MIACALCIC 50 U.I./1 ml, solution injectable ou pour perfusion
  
La calcitonine est indiquée dans :
·Prévention de la perte osseuse aiguë liée à une immobilisation soudaine, notamment chez les patients avec des fractures ostéoporotiques récentes.
·Traitement de la maladie de Paget, uniquement chez des patients pour lesquels les traitements alternatifs ont été inefficaces ou ne peuvent être utilisés, par exemple patients ayant une insuffisance rénale sévère.
·Traitement de lhypercalcémie d'origine maligne.
MEPIVACAINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution injectable
  
Anesthésie loco-régionale:
·anesthésie par infiltration
·anesthésie de la conduction nerveuse:
oblocs périphériques, plexiques, sympathiques, paravertébraux,
oanesthésie péridurale : lombaire ou thoracique, anesthésie caudale.
En raison de leur faible concentration, les solutions de chlorhydrate de mépivacaïne à 10 mg/ml (1 pour cent) ne sont pas indiquées pour la chirurgie dentaire.
METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement:
· de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère de l'adulte,
· des formes polyarticulaires actives et sévères de l'arthrite idiopathique juvénile en cas de réponse inadéquate aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
· du psoriasis vulgaire sévère et généralisé de l'adulte (particulièrement en plaques), en cas de non réponse aux traitements conventionnels et du rhumatisme psoriasique de l'adulte en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
METHOTREXATE BELLON 25 mg, solution injectable
  
Oncologie
· Choriocarcinomes placentaires,
· Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute,
· Carcinomes des voies aérodigestives supérieures,
· Carcinomes vésicaux,
· Carcinomes bronchiques à petites cellules,
· Prévention et traitement des localisations méningées tumorales,
· Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement:
· Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central),
· Lymphomes malins non hodgkiniens,
· Ostéosarcomes.
Rhumatologie
· Formes sévères, actives de polyarthrite rhumatoïde de l'adulte,
· Formes polyarticulaires de l'arthropathie idiopathique juvénile sévère et active, lorsque la réponse au traitement par AINS est jugée insatisfaisante.
Dermatologie
· Psoriasis vulgaire sévère et généralisé particulièrement le psoriasis en plaques et le rhumatisme psoriasique de l'adulte, ne répondant pas aux traitements conventionnels.
MENOPUR 600 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable
  
Menopur est indiqué dans le traitement de linfertilité dans les situations cliniques suivantes :
·Chez la femme:
· Anovulation, y compris le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), chez les femmes qui n'ont pas répondu au traitement par le citrate de clomifène.
· Stimulation du développement folliculaire chez les femmes présentant un hypogonadisme hypogonadotrope ;
· Stimulation ovarienne contrôlée pour induire le développement de follicules multiples dans le cadre des programmes dAssistance Médicale à la Procréation (AMP) ;
·Chez l'homme:
En association avec l'hCG, traitement de la stérilité par déficience de la spermatogenèse, en particulier en cas d'hypogonadisme hypogonadotrope.
MENOPUR 75 UI, poudre et solvant pour solution injectable
  
Menopur est indiqué dans le traitement de linfertilité dans les situations cliniques suivantes :
Chez la femme:
·Anovulation, y compris le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), chez les femmes qui n'ont pas répondu au traitement par le citrate de clomifène.
·Stimulation du développement folliculaire chez les femmes présentant un hypogonadisme hypogonadotrope ;
·Stimulation ovarienne contrôlée pour induire le développement de follicules multiples dans le cadre des programmes dAssistance Médicale à la Procréation (AMP) ;
Chez l'homme:
En association avec l'hCG, traitement de la stérilité par déficience de la spermatogenèse, en particulier en cas d'hypogonadisme hypogonadotrope.
METHOTREXATE MYLAN 2,5 mg/ml, solution injectable
  
ONCOLOGIE
oChoriocarcinomes placentaires.
oAdénocarcinomes mammaires et ovariens : traitement adjuvant ou après rechute.
oCarcinomes de bronches à petites cellules.
oCarcinomes des voies aérodigestives supérieures.
oCarcinomes vésicaux.
oPrévention et traitement des localisations méningées tumorales.
oLeucémies aiguës lymphoblastiques : traitement dentretien.
A haute dose essentiellement :
oLeucémies aiguës lymphoblastiques de lenfant (traitement de consolidation et prophylaxie de latteinte du système nerveux central).
oLymphomes malins non hodgkiniens.
oOstéosarcomes.
RHUMATOLOGIE
oFormes sévères, actives de polyarthrite rhumatoïde de l'adulte,
oFormes polyarticulaires sévères et actives de l'arthrite idiopathique juvénile, lorsque la réponse au traitement par AINS est jugée insatisfaisante.
oRhumatisme psoriasique de l'adulte en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
DERMATOLOGIE
oTraitement du psoriasis vulgaire sévère et généralisé de l'adulte (particulièrement en plaques), en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
METHOTREXATE BELLON 50 mg/2 ml, solution injectable
  
Choriocarcinomes placentaires.
Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute.
Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
Carcinomes vésicaux.
Carcinomes bronchiques à petites cellules.
Prévention et traitement des localisations méningées tumorales.
Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement:
Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
Lymphomes malins non hodgkiniens.
Ostéosarcomes.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) RENAUDIN 40 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible, devant être traitées par une administration continue de morphine à l'aide de dispositifs médicaux programmables.
METHOTREXATE MYLAN 25 mg/ml, solution injecable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaires et ovariens: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes de bronches à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
METHOTREXATE BIODIM 5mg/2mL, solution injectable
  
Oncologie
·Choriocarcinome placentaire.
·Adénocarcinomes mammaires et ovariens: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes de bronches à petites cellules.
·Carcinomes de voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Prévention et traitement des localisations méningées tumorales.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques : traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement :
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
RHUMATOLOGIE
·Formes sévères, actives de polyarthrite rhumatoïde de l'adulte,
·Formes polyarticulaires sévères et actives de l'arthrite idiopathique juvénile, lorsque la réponse au traitement par AINS est jugée insatisfaisante.
·Rhumatisme psoriasique de l'adulte en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
DermaTOLOGIE
·Traitement du psoriasis vulgaire sévère et généralisé de l'adulte (particulièrement en plaques), en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
METHOTREXATE TEVA 10 POUR CENT (5 g/50 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien : traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques : traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement :
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
METHOTREXATE MYLAN 100 mg/ml, solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaires et ovariens: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes de voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes de bronches à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
METHOTREXATE MYLAN 50 mg/2 ml, solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaires et ovariens: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes de voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes de bronches à petites cellules.
·Prévention et traitement des localisations méningées tumorales.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
METOJECT 10 mg/0,2 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement :
·de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère chez ladulte,
·des formes polyarticulaires de larthrite juvénile idiopathique active sévère, en cas de réponse inadéquate aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
·des formes sévères et invalidantes de psoriasis récalcitrant, en cas de réponse inadéquate à dautres types de traitements tels que la photothérapie, la puvathérapie ou les rétinoïdes, et des formes sévères du rhumatisme psoriasique chez ladulte.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) RENAUDIN 1 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) RENAUDIN 10 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
METOJECT 15 mg/0,3 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement :
·de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère chez ladulte,
·des formes polyarticulaires de larthrite juvénile idiopathique active sévère, en cas de réponse inadéquate aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
·des formes sévères et invalidantes de psoriasis récalcitrant, en cas de réponse inadéquate à dautres types de traitements tels que la photothérapie, la puvathérapie ou les rétinoïdes, et des formes sévères du rhumatisme psoriasique chez ladulte.
METHOTREXATE TEVA 10 POUR CENT (1 g/10 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement :
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) LAVOISIER 20 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) AGUETTANT 20 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) LAVOISIER 10 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
1  2  3  4