Médicaments - Conduite avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Filtrer par mode d'administration :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

2722 Résultat(s)

PREDNISOLONE RANBAXY 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
oformes graves des angiomes du nourrisson
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës
oformes graves de dermatoses neutrophiliques
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
ocertaines hypercalcémies
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères
oanémies hémolytiques auto-immunes
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
ostade III et IV de la néphropathie lupique
osarcoïdose granulomateuse intrarénale
ovascularites avec atteinte rénale
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie
odème cérébral de cause tumorale
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère
oexophtalmies démateuses
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
·ORL
ocertaines otites séreuses
opolypose nasosinusienne
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
osarcoïdose évolutive
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
orhumatisme articulaire aigu
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte
RIMIFON 500 mg/5 ml, solution injectable
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la CMI). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
URISPAS, comprimé pelliculé
  
Impériosité urinaire chez la femme avec ou sans fuite, exclusivement en cas de vessie instable, à l'exclusion des incontinences d'effort.
RIMIFON 50 mg, comprimé
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Chimioprophylaxie:
oprimo-infection tuberculeuse asymptomatique caractérisée par le virage des réactions cutanées tuberculiniques,
opersonnes à risque de réactivation d'une tuberculose (enfant, sujet originaire d'un pays de forte endémie tuberculeuse, sujet traité par corticoïde ou immunosuppresseur, ou présentant un autre type d'immuno-dépression, personne vivant en situation de précarité)
ocontage avec un tuberculeux bacillifère ou infection tuberculeuse latente diagnostiquée par une forte réaction cutanée à la tuberculine,
oantécédent de tuberculose traitée à l'époque pré-chimiothérapeutique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la C.M.I.). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RIMIFON 150 mg, comprimé
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Chimioprophylaxie:
oprimo-infection tuberculeuse asymptomatique caractérisée par le virage des réactions cutanées tuberculiniques,
opersonnes à risque de réactivation d'une tuberculose (enfant, sujet originaire d'un pays de forte endémie tuberculeuse, sujet traité par corticoïde ou immunosuppresseur, ou présentant un autre type d'immuno-dépression, personne vivant en situation de précarité),
ocontage avec un tuberculeux bacillifère ou infection tuberculeuse latente diagnostiquée par une forte réaction cutanée à la tuberculine,
oantécédent de tuberculose traitée à l'époque pré-chimiothérapeutique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la C.M.I.). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
BRONCHOKOD ENFANTS 2 POUR CENT, sirop
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment aux cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des broncho-pneumopathies chroniques.
LACTULOSE SANDOZ 10 g, solution buvable en sachet-dose
  
·Traitement symptomatique de la constipation.
·Encéphalopathie hépatique.
HARPADOL ARKOGELULES, gélule
  
Médicament à base de plantes.
Traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures.
SALBUTAMOL MYLAN 5 mg/5 ml, solution pour perfusion
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue :
traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique).
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières.
SALBUMOL FORT 5 mg/5 ml, solution pour perfusion intraveineuse en ampoule
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue: traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique)
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières
HOMEOPTIC, collyre en récipient unidose
  
Médicament homéopathique traditionnellement utilisé chez ladulte et lenfant à partir dun an, en cas dirritation ou de gêne oculaire dorigines diverses (effort visuel soutenu, bain de mer ou de piscine, fatigue oculaire, atmosphère enfumée, etc).
CICADERMA, pommade
  Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans les plaies, les brûlures superficielles de faible étendue et les piqûres dinsectes.
BECLOJET 250 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  ·Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant*.*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes plurihebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.Dans l'asthme persistant léger de l'enfant, en l'absence de données définitives sur les conséquences sur la croissance et le métabolisme osseux de l'administration d'un corticoïde par voie inhalée, il est souhaitable de débuter un traitement continu de fond par une cromone avant de passer, en cas d'échec, à un traitement corticoïde inhalé.
MICROVAL, comprimé enrobé
  
Contraception orale.
INTETRIX, gélule
  
Amibiase intestinale de ladulte :
·en complément d'un amoebicide tissulaire
·ou isolément chez les porteurs asymptomatiques d'amibes intraluminales.
IOMERON 350 (350 mg d’Iode/mL), solution injectable
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Urographie intraveineuse, scanographie du corps, angiographie numérisée par voie intraveineuse, angiographie conventionnelle, angiographie numérisée par voie intra-artérielle, artériographie coronaire sélective conventionnelle, coronarographie interventionnelle, arthrographie, hystéro-salpingographie, fistulographie, galactographie, dacryocystographie, sialographie, cholangiographie rétrograde.
INOTYOL, pommade
  
Traitement d'appoint des dermites irritatives.
KARAYAL, granulés
  
Traitement symptomatique des colopathies non organiques.
KABIVEN, émulsion pour perfusion
  
Nutrition parentérale chez ladulte et lenfant âgé de plus de 2 ans, quand la nutrition orale ou entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée.
IPRATROPIUM AGUETTANT ENFANT 0,25 mg/1 ml, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose
  
Traitement symptomatique des asthmes aigus graves de l'enfant, en association avec un bêta2 mimétique d'action rapide.
Remarque: l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en milieu spécialisé. Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
IDEOS 500 mg/400 UI, comprimé à sucer ou à croquer
  
·Correction des carences combinées Vitamine D-Calcium chez les sujets âgés.
·Apport Vitamine D-Calcium associé aux traitements spécifiques de l'ostéoporose chez les patients carencés ou à haut risque de carence combinée Vitamine D-Calcium.
IOMERON 400 (400 mg d'Iode/mL), solution injectable
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Urographie intraveineuse, scanographie du corps, angiographie numérisée par voie intraveineuse, angiographie conventionnelle, angiocardiographie, artériographie coronaire sélective conventionnelle, coronarographie interventionnelle, fistulographie, galactographie, dacryocystographie, sialographie.
INDAPAMIDE MYLAN 2,5 mg, comprimé pelliculé
  
Hypertension artérielle.
IPRATROPIUM ARROW ADULTES 0,5 mg/2 ml, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose
  
Traitement symptomatique des asthmes aigus graves et des poussées aiguës des bronchopneumopathies chroniques obstructives de l'adulte en association avec un bêta 2 mimétique d'action rapide.
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en milieu spécialisé.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
IRRISEDERMYL, crème
  
Traitement dappoint des dermites irritatives.
KEAL 2 g, suspension buvable en sachet
  
·Traitement de l'ulcère duodénal évolutif.
·Traitement d'entretien des ulcères duodénaux chez les patients non infectés par Helicobacter pylori ou chez qui l'éradication n'a pas été possible.
JOSACINE 250 mg/5 ml, granulés pour suspension buvable
  
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles :
·angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
·sinusites aiguës. Compte-tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêta-lactamine est impossible.
·surinfections des bronchites aiguës.
·exacerbations des bronchites chroniques.
·pneumopathies communautaires chez des sujets :
osans facteurs de risque,
osans signes de gravité clinique,
oen l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.
En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.
·infections cutanées bénignes : impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermo-hypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.
·infections stomatologiques.
·infections génitales non gonococciques.
·chimioprophylaxie des rechutes du RAA en cas d'allergie aux bêta-lactamines.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
GLUCOTEP 150 MBq/mL, solution injectable
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Le fludésoxyglucose-(18F) est destiné à la tomographie par émission de positons (TEP) chez ladulte et la population pédiatrique.
Oncologie :
Chez les patients soumis à des examens de diagnostic en oncologiepermettant une approche fonctionnelle des pathologies, organes ou tissus dans lesquels une augmentation de la consommation de glucose est recherchée.
Les indications suivantes ont été plus particulièrement documentées (voir également rubrique 4.4) :
Diagnostic
·Caractérisation dun nodule pulmonaire isolé.
·Détection dun cancer primitif dorigine inconnue, révélé par exemple par une adénopathie cervicale, une métastase hépatique ou osseuse.
·Caractérisation dune masse pancréatique.
Stadification
·Tumeur des voies aérodigestives supérieures, y compris pour orienter les prélèvements biopsiques.
·Cancer primitif pulmonaire et détection des métastases pulmonaires.
·Cancer du sein loco régional.
·Cancer de lsophage.
·Cancer du pancréas.
·Cancer colorectal, en particulier restadification des récidives démontrées.
·Lymphome malin.
·Mélanome malin lorsque lindice de breslow > 1.5 mm ou quil existe des métastases ganglionnaires lors du bilan initial.
Suivi de la réponse thérapeutique
·Lymphome malin.
·Cancer des voies aérodigestives supérieures.
Détection des récidives suspectées
·Gliome malin de haut grade (III ou IV).
·Cancer des voies aérodigestives supérieures.
·Cancer non médullaire de la thyroïde chez un patient présentant une concentration sérique élevée de thyroglobuline et des résultats négatifs lors dune scintigraphie du corps entier à liode-131.
·Cancer primitif pulmonaire (voir également rubrique 4.4).
·Cancer du sein.
·Cancer du pancréas.
·Cancer colorectal.
·Cancer de lovaire.
·Lymphome malin.
·Mélanome malin.
Cardiologie :
Dans lindication cardiologique, la cible diagnostique est le tissu myocardique viable consommant du glucose mais hypoperfusé, ce qui doit être démontré auparavant grâce aux techniques dimagerie de la perfusion sanguine appropriées.
Evaluation de la viabilité myocardique chez des patients présentant une insuffisance ventriculaire gauche sévère et qui seraient candidats à une revascularisation, lorsque les modalités dimagerie conventionnelle ne sont pas probantes.
Neurologie :
Dans lindication neurologique, la cible diagnostique est lhypométabolisme du glucose en phase interictale.
Localisation des foyers épileptogènes lors de lévaluation pré-chirurgicale dune épilepsie temporale partielle.
Maladies infectieuses ou inflammatoires :
Dans les maladies infectieuses ou inflammatoires, la cible diagnostique est le tissu ou les structures comportant un nombre anormal de leucocytes activés.
Dans les maladies infectieuses ou inflammatoires, les indications suivantes sont suffisamment documentées :
·Localisation de foyers anormaux pour guider le diagnostic étiologique en cas de fièvre d'origine inconnue.
Diagnostic d'infection en cas de :
oInfection chronique suspectée de l'os et/ou des structures adjacentes: ostéomyélite, spondylite, discite ou ostéite, y compris en présence d'implants métalliques.
oPatient diabétique dont le pied présente une possible neuroarthropathie de Charcot, une ostéomyélite et/ou une infection des tissus mous.
oProthèse de hanche douloureuse.
oProthèse vasculaire.
oFièvre chez un patient atteint du SIDA.
oDétection des foyers infectieux métastatiques dans le cas de bactériémie ou d'endocardite (voir également rubrique 4.4).
·Détection de l'extension de l'inflammation en cas de:
oSarcoïdose.
oMaladie inflammatoire de l'intestin.
oVascularite impliquant les gros vaisseaux.
·Suivi du traitement :
oEchinococcose alvéolaire non résécable, pour la recherche de localisations actives du parasite au cours du traitement médical et après l'interruption du traitement.
HEPARGITOL, poudre orale en sachet bipoche
  
·Utilisé dans le traitement symptomatique des troubles dyspeptiques.
·Traitement d'appoint de la constipation.
GOMENOL, liquide pour inhalation par fumigation
  
Traitement d'appoint dans les états congestifs des voies aériennes supérieures et des bronches.
GOMENOLEO 2 POUR CENT, solution pour application locale en ampoule
  
·Traitement des rhinites croûteuses post traumatiques et soins post-opératoires de chirurgie endonasale.
·Lubrification des sondes urinaires et des instruments d'endoscopie.
GLUSCAN 600 MBq/mL, solution injectable
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Le fludésoxyglucose-(18F) est destiné à une utilisation en tomographie par émission de positons (TEP) chez les adultes et la population pédiatrique.
Oncologie
Pour les examens de diagnostic oncologique permettant une approche fonctionnelle des pathologies, dans lesquelles une augmentation de la consommation de glucose dans des organes ou tissus spécifiques est recherchée. Les indications suivantes sont suffisamment documentées (voir aussi rubrique 4.4):
Diagnostic
·Caractérisation d'un nodule pulmonaire isolé
·Détection d'un cancer d'origine inconnue, révélé par exemple par une adénopathie cervicale, des métastases hépatiques ou osseuses
·Caractérisation d'une masse pancréatique
Stadification
·Cancers de la tête et du cou, y compris pour orienter les prélèvements biopsiques
·Cancer primitif du poumon
·Cancer du sein localement avancé
·Cancer de l'sophage
·Carcinome du pancréas
·Cancer colorectal, en particulier restadification des récidives
·Lymphome malin
·Mélanome malin lorsque lindice de Breslow est supérieur à 1,5 mm ou quil existe des métastases ganglionnaires lors du diagnostic initial
Suivi de la réponse thérapeutique
·Lymphome malin
·Cancers de la tête et du cou
Détection des récidives suspectées
·Gliome malin de haut grade (III ou IV)
·Cancers de la tête et du cou
·Cancer de la thyroïde (non médullaire): patients présentant une concentration sérique élevée de thyroglobuline et des résultats négatifs lors dune scintigraphie du corps entier à l'iode
·Cancer primitif du poumon
·Cancer du sein
·Carcinome du pancréas
·Cancer colorectal
·Cancer de lovaire
·Lymphome malin
·Mélanome malin
Cardiologie
Dans l'indication cardiologique, la cible diagnostique est le tissu myocardique viable consommant du glucose mais hypoperfusé, ce qui doit être démontré auparavant grâce aux techniques d'imagerie de la perfusion sanguine appropriées.
·Évaluation de la viabilité myocardique chez des patients présentant une insuffisance ventriculaire gauche sévère et qui sont candidats à une revascularisation, lorsque les modalités d'imagerie conventionnelles ne sont pas probantes.
Neurologie
Dans l'indication neurologique, la cible diagnostique est l'hypométabolisme du glucose en phase interictale.
·Localisation des foyers épileptogènes lors de l'évaluation préchirurgicale d'une épilepsie partielle temporale.
Maladies infectieuses ou inflammatoires
Dans les maladies infectieuses ou inflammatoires, la cible diagnostique est le tissu ou les structures comportant un nombre anormal de leucocytes activés.
Dans les maladies infectieuses ou inflammatoires, les indications suivantes sont suffisamment documentées:
Localisation de foyers anormaux pour guider le diagnostic étiologique en cas de fièvre d'origine inconnue
Diagnostic dinfection en cas de
·Infection chronique suspectée de l'os et/ou des structures adjacentes: ostéomyélite, spondylite, discite ou ostéite, y compris en présence d'implants métalliques
·Patient diabétique dont le pied présente une possible neuroarthropathie de Charcot, une ostéomyélite et/ou une infection des tissus mous
·Prothèse de hanche douloureuse
·Prothèse vasculaire
·Fièvre chez un patient atteint du SIDA
·Détection des foyers infectieux métastatiques dans le cas de bactériémie ou dendocardite (voir aussi rubrique 4.4).
Détection de lextension de linflammation en cas de
·Sarcoïdose
·Maladie inflammatoire de lintestin
·Vascularite impliquant les gros vaisseaux
Suivi du traitement
Échinococcose alvéolaire non résécable, pour la recherche de localisations actives du parasite au cours du traitement médical et après l'interruption du traitement.
IBUFETUM 5 %, gel
  
Traitement symptomatique en traumatologie bénigne: entorses, contusions.
Traitement symptomatique des tendinites superficielles.
GLUCONATE DE CALCIUM 10 % B.BRAUN, solution pour perfusion
  
Traitement des hypocalcémies symptomatiques aiguës.
GOMENOLEO 5 POUR CENT, solution pour application locale en ampoule
  
·Traitement des rhinites croûteuses post traumatiques et soins post-opératoires de chirurgie endonasale.
·Lubrification des sondes urinaires et des instruments d'endoscopie.
HOMEOMUNYL, granules en récipient unidose
  
Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans la prévention de létat grippal.
IASOFLU 2,0 GBq/ml, solution injectable
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Le fluorure (18F) de sodium est destiné à la tomographie par émission de positons (TEP).
La TEP après injection de IASOflu est indiquée comme examen dimagerie fonctionnelle des pathologies où une altération de lactivité ostéoblastique est recherchée.
Les indications ont été plus particulièrement documentées dans les circonstances suivantes :
·Détection et localisation des métastases osseuses en cas de cancer chez ladulte,
·Aide au diagnostic étiologique de douleur dorsolombaire dorigine inconnue chez ladulte, quand les modalités conventionnelles dimagerie ne sont pas contributives,
·Chez lenfant : aide à la détection de lésions osseuses dans lhypothèse dune maltraitance.
HELMINTOX 250 mg, comprimé pelliculé sécable
  
HELMINTOX 250 mg, comprimé pelliculé sécable est indiqué chez les adultes et enfants de plus de 6 ans.
·Oxyurose,
·Ascaridiose,
·Ankylostomiase.
HEXAQUINE, comprimé enrobé
  
Traitement d'appoint de la crampe idiopathique nocturne de l'adulte après échec des mesures non pharmacologiques.
La décision de prescrire une spécialité contenant de la quinine doit être prise après bilan étiologique et basée sur la fréquence des crampes nocturnes, leur impact sur la qualité de vie ainsi que sur l'évaluation de l'ensemble des risques spécifiques à chaque patient (voir rubrique 4.3 et 4.4).
HEXAMIDINE MYLAN à 1 POUR MILLE, solution pour application locale
  
Traitement d'appoint des affections de la peau primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
Remarque :
Les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants. Ils réduisent temporairement le nombre de micro-organismes.
HEAFUSINE 6 POUR CENT, solution pour perfusion en poche
  
Les indications de cette solution d'hydroxyéthylamidon sont les suivantes:
· hémodilution normovolémique;
· traitement des défaillances circulatoires aiguës lors des états de choc: hypovolémique, hémorragique, toxi-infectieux, traumatique, ou au cours des brûlures étendues.
GLUCONATE DE CALCIUM PROAMP 10 %, solution injectable
  
Traitement des hypocalcémies symptomatiques aiguës.
HEXAMIDINE GILBERT 0,1 POUR CENT, solution pour application cutanée
  
Traitement d'appoint des affections de la peau primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
Remarque:
Les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants: ils réduisent temporairement le nombre des micro-organismes.
GLUCOSE AGUETTANT 20 POUR CENT, solution pour perfusion
  
· Apport calorique glucidique.
· Prévention des déshydratations intra et extra cellulaires.
· Réhydratation lorsqu'il existe une perte d'eau supérieure à la perte en chlorure de sodium et autres osmoles.
· Prophylaxie et. traitement de la cétose dans les dénutritions, les diarrhées ou les vomissements.
· Véhicule pour apport thérapeutique en période pré-opératoire, per-opératoire et post-opératoire immédiate.
HERPESEDERMYL 5 %, crème
  
Traitement de l'herpès labial.
HEPT A MYL 187,8 mg, comprimé
  
Proposé dans le traitement symptomatique de l'hypotension orthostatique, en particulier lors d'un traitement psychotrope.
HEPTAMINOL RICHARD 30,5 POUR CENT, solution buvable en gouttes
  
Proposé dans le traitement symptomatique de lhypotension orthostatique, en particulier lors dun traitement psychotrope.
GRANIONS DE CUIVRE 0,3 mg/2 ml, solution buvable
  
Utilisé comme modificateur du terrain en particulier au cours d'états infectieux et viraux, d'états grippaux, au cours d'affections rhumatismales inflammatoires et au cours de l'arthrose.
HUMOXAL, solution nasale
  
Traitement local d'appoint antibactérien, de courte durée, des états congestifs aigus au cours des rhinites, des sinusites et des rhinopharyngites de l'adulte et des adolescents de plus de 15 ans.
HEXOMEDINE 1 POUR MILLE, solution pour application locale
  
Traitement d'appoint des affections de la peau primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
Remarque :
Les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants. Ils réduisent temporairement le nombre de microorganismes.
HYDROCORTANCYL 2,5 POUR CENT, suspension injectable
  
Ce sont celles de la corticothérapie locale, lorsque l'affection justifie une forte concentration locale. Toute prescription d'injection locale doit faire la part du danger infectieux notamment du risque de favoriser une prolifération bactérienne.
Ce médicament est indiqué dans les affections :
·Rhumatologiques :
oinjections intra-articulaires : arthrites inflammatoires, arthrose en poussée,
oinjections péri-articulaires : tendinites, bursites,
oinjections des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren,
oinjections épidurales : radiculalgies (voir rubriques 4.3 et 4.4),
oinjections intradurales : radiculalgies en cas d'échec d'autres traitements (résistantes aux injections épidurales) ou à l'occasion d'analyses du liquide céphalorachidien (voir rubrique 4.4).
·Dermatologiques : cicatrices chéloïdes.
·Néoplasiques : injections intradurales dans les méningites leucémiques et tumorales.
·Ophtalmologiques : injections périoculaires dans certaines atteintes inflammatoires du segment antérieur avec participation de l'uvée intermédiaire.
·ORL : irrigations intrasinusiennes dans les sinusites subaiguës ou chroniques justifiant un drainage.
HYDROSOL POLYVITAMINE PHARMADEVELOPPEMENT, solution buvable en gouttes
  
Prévention ou correction de troubles en rapport avec un régime alimentaire carence ou déséquilibré.
GYNO PEVARYL LP 150 mg, ovule à libération prolongée
  
Traitement local des mycoses vulvo-vaginales surinfectées ou non par des bactéries Gram +.
IPRATROGEN 0,25 mg/ml ENFANTS, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose
  
Traitement symptomatique des asthmes aigus graves de l'enfant, en association avec un bêta 2 mimétique d'action rapide.
Remarque: l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en milieu spécialisé.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
IDEOLAXYL, comprimé pelliculé
  
Traitement de courte durée de la constipation occasionnelle de l'adulte.
JAMYLENE 50 mg, comprimé enrobé
  
Traitement symptomatique de la constipation.
KEAL 1 g, suspension buvable en sachet
  
·Ulcères gastriques et duodénaux évolutifs.
·Traitement d'entretien des ulcères duodénaux chez les patients non infectés par Helicobacter pylori ou chez qui l'éradication n'a pas été possible.
HUMEX RHUME DES FOINS A LA BECLOMETASONE 50 microgrammes/dose, suspension pour pulvérisation nasale en flacon
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte (à partir de 15 ans) dans le traitement du «rhume des foins» (rhinite allergique saisonnière) pendant la durée d'exposition au(x) pollen(s) responsable(s).
IBUPROFENE DU SAINT BERNARD 5 %, gel pour application locale
  
·Tendinites des membres supérieurs et inférieurs
·Traumatologie bénigne: entorses.
IMOSEPTYL 200 mg, gélule
  
Diarrhée aiguë présumée d'origine bactérienne en l'absence de suspicion de phénomènes invasifs (altération de l'état général, fièvre, signes toxi-infectieux...).
Le traitement ne dispense pas de mesures diététiques et d'une réhydratation si elle est nécessaire.
L'importance de la réhydratation par soluté de réhydratation orale ou par voie intraveineuse doit être adaptée en fonction de l'intensité de la diarrhée, de l'âge et des particularités du patient (maladies associées,...).
IBUTOP 5 POUR CENT, gel pour application cutanée
  
·Traumatologie bénigne, en particulier entorses.
ISORYTHM L.P. 125 mg, gélule à libération prolongée
  
·Traitement et prévention des récidives des troubles du rythme ventriculaires documentés, symptomatiques et invalidants, en l'absence confirmée d'altération de la fonction ventriculaire gauche et/ou de coronaropathie avérée. Il convient d'initier le traitement avec des posologies faibles et de pratiquer des contrôles ECG.
·Prévention des récidives des tachycardies supraventriculaires documentées lorsque la nécessité d'un traitement est établie et en l'absence d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
·Prévention des chocs cardiaques électriques chez certains patients porteurs de défibrillateurs implantables.
KERAFILM, solution pour application locale
  
Traitement local d'appoint des cors, durillons, il-de-perdrix et verrues.
JOUVENCE DE L'ABBE SOURY, comprimé pelliculé
  
Traditionnellement utilisé dans les manifestations subjectives de l'insuffisance veineuse telles que jambes lourdes.
JOUVENCE DE LABBE SOURY est indiqué chez les adultes.
IBUPROFENE URGO 5 %, gel
  
Traitement local de courte durée chez l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans des traumatismes bénins: entorses (foulures), contusions.
KARNODYL 5 mg/5 ml, solution injectable en ampoule
  
·Traitement durgence sous contrôle ECG de différentes formes de tachycardies sympathico-dépendantes : tachycardies sinusales et jonctionnelles, tachycardie de la fibrillation et du flutter auriculaire, certaines tachycardies dorigine ventriculaire.
·Traitement de certains troubles du rythme : supraventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystolie ventriculaire, tachycardies ventriculaires).
JOSACINE 500 mg, comprimé pelliculé
  
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles :
·angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
·sinusites aiguës. Compte-tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêta-lactamine est impossible.
·surinfections des bronchites aiguës.
·exacerbations des bronchites chroniques.
·pneumopathies communautaires chez des sujets :
osans facteurs de risque,
osans signes de gravité clinique,
oen l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.
En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.
·infections cutanées bénignes : impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermo-hypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.
·infections stomatologiques.
·infections génitales non gonococciques.
·chimioprophylaxie des rechutes du RAA en cas d'allergie aux bêta-lactamines.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
JOUVENCE DE L'ABBE SOURY, gel
  
Traditionnellement utilisé dans les manifestations subjectives de l'insuffisance veineuse telles que jambes lourdes.
JOUVENCE DE LABBE SOURY est indiqué chez les adultes.
ISOBAR, comprimé sécable
  
Hypertension artérielle.
IODURE DE POTASSIUM PHARMACIE CENTRALE DES ARMEES 65 mg, comprimé sécable
  
Prévention delaccumulation diode radioactif au niveau de la thyroïde en cas de possibilité de contamination par des radioéléments émis accidentellement par une installation nucléaire.
Ce médicament ne devra être pris que sur instruction formelle des autorités compétentes.
INOD'AIL, gélule gastro-résistante
  
Médicament de phytothérapie
Traditionnellement utilisé dans le traitement des troubles circulatoires mineurs.
ISUPREL 0,20 mg/1 ml, solution injectable en ampoule
  
Médicament durgence :
·du syndrome de Stokes-Adams par bloc auriculo-ventriculaire dans lattente de lappareillage temporaire ou définitif ;
·des bradycardies extrêmes par bloc sino-auriculaire syncopal dans lattente dun appareillage temporaire ou définitif ;
·de larrêt cardiaque lorsque lactivité cardiaque réapparaît ;
·du bas débit cardiaque, après chirurgie cardiaque ;
·des torsades de pointes, en cas dimpossibilité de stimulation à cadence ventriculaire rapide, associé au traitement étiologique de la torsade et de la restauration de la kaliémie.
IPRATROGEN 0,5 mg/2 ml ADULTES, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose
  
Traitement des asthmes aigus graves et des poussées aiguës des bronchopneumopathies chroniques obstructives de l'adulte en association avec un bêta 2 mimétique d'action rapide.
Remarque: l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en milieu spécialisé.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
ISOVOL 6 %, solution pour perfusion
  
Traitement de lhypovolémie due à des pertes sanguines aiguës lorsque lutilisation des cristalloïdes seuls est jugée insuffisante (voir rubrique 4.2, 4.3 et 4.4).
LACTULOSE SANDOZ 66,5 %, solution buvable en flacon
  
·Traitement symptomatique de la constipation.
·Encéphalopathie hépatique.
LECTIL 8 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique du vertige itératif avec ou sans signe cochléaire.
LACTULOSE EG 10 g, solution buvable en sachet-dose
  
· Traitement symptomatique de la constipation.
· Encéphalopathie hépatique.
KETOPROFENE ARROW 2,5 %, gel
  
Traitement symptomatique en traumatologie bénigne: entorses, contusions.
KETOCONAZOLE SANDOZ 2 %, gel en sachet-dose
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dermite séborrhéique de l'adulte et de l'adolescent (≥ 12 ans).
L THYROXINE SERB 150 microgrammes/ml, solution buvable en gouttes
  
·Toutes les hypothyroïdies dorigine haute ou basse, quelles soient complètes ou incomplètes.
·Toutes les circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où lon désire freiner la TSH.
1  2  3  4  5