Médicaments - Epirubicine avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

7 Résultat(s)

EPIRUBICINE HOSPIRA 2 mg/ml, solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées aux:
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers microcellulaires du poumon,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
EPIRUBICINE MEDAC 2 mg/ml, solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à :
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers microcellulaires du poumon,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
EPIRUBICINE ACTAVIS 2 mg/ml, solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées aux :
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers bronchiques à petites cellules,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
EPIRUBICINE ACCORD 2 mg/ml, solution injectable pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à :
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers bronchiques à petites cellules,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
EPIRUBICINE TEVA CLASSICS 2 mg/ml, solution injectable et pour perfusion
  
L'épirubicine est utilisée dans le traitement de certaines néoplasies, parmi lesquelles :
·carcinome du sein,
·carcinome de l'estomac.
En administration intravésicale, l'épirubicine s'est révélée bénéfique dans le traitement :
·du carcinome papillaire transitionnel de la vessie,
·du carcinome in situ,
·et pour la prophylaxie intravésicale de la récurrence de carcinome superficiel de la vessie après résection transurétrale.
Pour une utilisation intravésicale le rapport du bénéfice-risque positif peut être établi uniquement chez les patients pour lesquels le BCG vivant atténué est contre-indiqué ou inadapté.
Le chlorhydrate d'épirubicine 2 mg/ml peut être utilisé dans des schémas de polychimiothérapie.
EPIRUBICINE MYLAN 2 mg/ml, solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées aux:
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers bronchique à petites cellules,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'oesophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
EPIRUBICINE EG 2 mg/ml, solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées aux:
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers microcellulaires du poumon,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.