Médicaments - LABORATOIRE CCD avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

4 Résultat(s)

ACIDE FOLIQUE CCD 5 mg, comprimé
  
Anémies macrocytaires par carence en acide folique.
Troubles chroniques de labsorption intestinale quelle que soit leur origine.
Carence dapport : malnutrition, éthylisme.
Grossesse : en cas de carence prouvée. Chez les femmes ayant déjà eu des enfants porteurs danomalies de la fermeture du tube neural (spina bifida), certains auteurs ont constaté quune supplémentation folique périconceptionnelle de 5 mg par jour dans le mois qui précède et les 3 mois qui suivent la conception diminuait la récurrence du risque malformatif pour les grossesses ultérieures.
Néanmoins, le diagnostic anté-natal à la recherche de ce type de malformation reste indispensable.
ACIDE FOLIQUE CCD 0,4 mg, comprimé
  
·Grossesse : prévention primaire des anomalies embryonnaires de fermeture du tube neural chez les femmes sans antécédent particulier et qui désirent concevoir.
·Carence en acide folique.
SPOTOF 500 mg, comprimé pelliculé
  
·Accidents hémorragiques dus à un état fibrinolytique primitif généralisé.
·Accidents hémorragiques au cours d'un traitement à effet fibrinolytique.
·Accidents hémorragiques entretenus par une fibrinolyse locale, comme c'est le cas dans :
oménorragies et métrorragies :
§par dysfonctionnement hormonal,
§secondaires à des lésions traumatiques ou infectieuses, ou dégénératives de l'utérus.
ohémorragies digestives,
ohématuries d'origine basse :
§des adénomes prostatiques,
§des néoplasies malignes prostatiques et vésicales,
§des lithiases,
§et plus généralement des affections urinaires hémorragiques, au décours des interventions chirurgicales prostatiques et des actes chirurgicaux intéressant le tractus urinaire.
ohémorragies opératoires oto-rhino-laryngologiques (adénoïdectomies et amygdalectomies).
SPOTOF 1 g/10 ml, solution buvable en ampoule
  
·Accidents hémorragiques dus à un état fibrinolytique primitif généralisé.
·Accidents hémorragiques au cours d'un traitement à effet fibrinolytique.
·Accidents hémorragiques entretenus par une fibrinolyse locale, comme c'est le cas dans :
oménorragies et métrorragies :
§par dysfonctionnement hormonal,
§secondaires à des lésions traumatiques ou infectieuses, ou dégénératives de l'utérus.
ohémorragies digestives,
ohématuries d'origine basse :
§des adénomes prostatiques,
§des néoplasies malignes prostatiques et vésicales,
§des lithiases,
§et plus généralement des affections urinaires hémorragiques, au décours des interventions chirurgicales prostatiques et des actes chirurgicaux intéressant le tractus urinaire.
ohémorragies opératoires oto-rhino-laryngologiques (adénoïdectomies et amygdalectomies).