Médicaments - Intraveineuse avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Filtrer par mode d'administration :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

1477 Résultat(s)

ENTYVIO 300 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
NOVOEIGHT 250 UI, poudre et solvant pour solution injectable
NOVOEIGHT 3000 UI, poudre et solvant pour solution injectable
YERVOY 5 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
NOVOEIGHT 2000 UI, poudre et solvant pour solution injectable
NOVOEIGHT 500 UI, poudre et solvant pour solution injectable
NOVOEIGHT 1000 UI, poudre et solvant pour solution injectable
NOVOEIGHT 1500 UI, poudre et solvant pour solution injectable
PIXUVRI 29 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
KADCYLA 160 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
KADCYLA 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
REPLAGAL 1 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
RIMIFON 500 mg/5 ml, solution injectable
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la CMI). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
TYGACIL 50 mg, poudre pour solution pour perfusion
ZALTRAP 25 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
YONDELIS 0,25 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
XOFIGO 1000 kBq/mL, solution injectable
ZINFORO 600 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
YONDELIS 1 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
VECTIBIX 20 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
PERJETA 420 mg, solution à diluer pour perfusion
NULOJIX 250 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
TYSABRI 300 mg, solution à diluer pour perfusion
ATRIANCE 5 mg/ml, solution pour perfusion
ALDURAZYME 100 U/ml, solution à diluer pour perfusion
ADCETRIS 50 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
BENLYSTA 400 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
BENLYSTA 120 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
CINRYZE 500 unités, poudre et solvant pour solution injectable
AMIKACINE B. BRAUN 5 mg/ml, solution pour perfusion
  
Traitement des infections sévères dues à des bactéries sensibles à l'amikacine (voir rubrique 5.1), lorsque des antibiotiques moins toxiques ne sont pas efficaces. Dans ces conditions, AMIKACINE B. BRAUN 5 mg/ml, solution pour perfusion pourra être utilisée en cas de:
·Infections respiratoires basses nosocomiales, y compris les pneumonies sévères.
·Infections intra-abdominales, y compris les péritonites,
·Infections urinaires compliquées et récurrentes.
·Infections de la peau et des tissus mous, y compris les infections liées aux brûlures.
·Traitement initial empirique d'un sepsis et de bactériémie documentée.
·Endocardite bactérienne.
·Infections intra-abdominales postopératoires.
AMIKACINE B. BRAUN 5 mg/ml, solution pour perfusion peut également être utilisée dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée, ou soupçonnée d'être associée, à l'une des infections précitées.
AMIKACINE B. BRAUN 5 mg/ml, solution pour perfusion est généralement utilisée en association avec d'autres antibiotiques appropriés afin de couvrir le spectre bactérien rencontré dans l'infection concernée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
AMIKACINE B. BRAUN 2,5 mg/ml, solution pour perfusion
  
Traitement des infections sévères dues à des bactéries sensibles à l'amikacine (voir rubrique 5.1), lorsque des antibiotiques moins toxiques ne sont pas efficaces. Dans ces conditions, AMIKACINE B. BRAUN 2,5 mg/ml, solution pour perfusion pourra être utilisée en cas de:
·Infections respiratoires basses nosocomiales, y compris les pneumonies sévères.
·Infections intra-abdominales, y compris les péritonites,
·Infections urinaires compliquées et récurrentes.
·Infections de la peau et des tissus mous, y compris les infections liées aux brûlures.
Traitement initial empirique d'un sepsis et de bactériémie documentée.
Endocardite bactérienne.
Infections intra-abdominales postopératoires.
AMIKACINE B. BRAUN 2,5 mg/ml, solution pour perfusion peut également être utilisée dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée, ou soupçonnée d'être associée, à l'une des infections précitées.
AMIKACINE B. BRAUN 2,5 mg/ml, solution pour perfusion est généralement utilisée en association avec d'autres antibiotiques appropriés afin de couvrir le spectre bactérien rencontré dans l'infection concernée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
AMIKACINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution pour perfusion
  
Traitement des infections sévères dues à des bactéries sensibles à l'amikacine (voir rubrique 5.1), lorsque des antibiotiques moins toxiques ne sont pas efficaces. Dans ces conditions, AMIKACINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution pour perfusion pourra être utilisée en cas de:
·Infections respiratoires basses nosocomiales, y compris les pneumonies sévères.
·Infections intra-abdominales, y compris les péritonites,
·Infections urinaires compliquées et récurrentes.
·Infections de la peau et des tissus mous, y compris les infections liées aux brûlures.
·Traitement initial empirique d'un sepsis et de bactériémie documentée.
·Endocardite bactérienne.
·Infections intra-abdominales postopératoires.
AMIKACINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution pour perfusion peut également être utilisée dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée, ou soupçonnée d'être associée, à l'une des infections précitées.
AMIKACINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution pour perfusion est généralement utilisée en association avec d'autres antibiotiques appropriés afin de couvrir le spectre bactérien rencontré dans l'infection concernée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
JEVTANA 60 mg, solution à diluer et solvant pour solution pour perfusion
NAGLAZYME 1 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
EVOLTRA 1 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
HALAVEN 0,44 mg/ml, solution injectable
ELAPRASE 2 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
METRONIDAZOLE LAVOISIER 0,5 POUR CENT (500 mg/100 ml), solution injectable pour perfusion
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et antiparasitaire du métronidazole et de ses caractéristiques pharmacocinétiques. Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles.
·traitement curatif des infections médicochirurgicales à germes anaérobies sensibles,
·prophylaxie des infections post-opératoires à germes anaérobies sensibles lors d'intervention chirurgicale digestive ou proctologique, en association à un antibiotique actif sur les germes aérobies.
·amibiases sévères de localisation intestinale ou hépatique.
Le métronidazole injectable doit être réservé aux malades pour lesquels la voie orale est inutilisable.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
SALBUTAMOL MYLAN 5 mg/5 ml, solution pour perfusion
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue :
traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique).
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières.
SALBUMOL FORT 5 mg/5 ml, solution pour perfusion intraveineuse en ampoule
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue: traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique)
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières
PROHANCE 2793 mg/10 ml, solution injectable
  Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.PROHANCE est indiqué chez ladulte et lenfant de tout âge pour le :·Rehaussement du contraste en Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) des territoires crâniens, rachidiens et médulaires.PROHANCE peut également être utilisé pour lImagerie par Résonance Magnétique des pathologies du corps entier.Il permet la visualisation de structures anatomiques ou des lésions anormales et aide à la différenciation entre les tissus sains et pathologiques.PROHANCE ne doit être utilisé que lorsque le diagnostic est nécessaire et que ce diagnostic ne peut pas être obtenu par imagerie par résonance magnétique (IRM) sans rehaussement de contraste.
SALBUMOL 0,5 mg/1 ml, solution injectable
  Traitement à court terme du travail prématuré sans complication Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières.
KARDEGIC 500 mg/5 ml, poudre pour solution injectable
  
Syndromes coronariens aigus (angor instable, infarctus sans onde Q) et à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde, notamment lorsque la voie orale ne peut être utilisée.
IMIPENEM CILASTATINE PANPHARMA 250 mg/250 mg, poudre pour perfusion
  
IMIPENEM CILASTATINE PANPHARMA est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant de 1 an et plus (voir rubriques 4.4 et 5.1) :
·infections intra-abdominales compliquées,
·pneumonies sévères, incluant les pneumonies acquises à l'hôpital et sous ventilation mécanique,
·infections intra-partum et post-partum,
·infections urinaires compliquées,
·infections compliquées de la peau et des tissus mous.
IMIPENEM CILASTATINE PANPHARMA peut être utilisé chez les patients neutropéniques présentant une fièvre dont lorigine bactérienne est suspectée.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à l'une des infections citées ci-dessus.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles relatives à lutilisation appropriée des agents antibactériens.
VINCRISTINE HOSPIRA 2 mg/2 ml, solution injectable
  
Monochimiothérapie
·Leucémies aiguës lymphoblastiques (en association avec des corticoïdes),
·Purpura thrombopénique idiopathique résistant aux traitements usuels. La vincristine ne doit jamais être utilisée comme traitement de première intention et en l'absence de réponse après 3 à 6 semaines, il est inutile de poursuivre le traitement.
Polychimiothérapies
·Leucémies aiguës lymphoblastiques,
·Maladie de Hodgkin,
·Lymphomes non Hodgkinien,
·Cancer du poumon,
·Cancer du sein,
·Cancer du col utérin,
·Myélome,
·Rhabdomyosarcomes,
·Neuroblastomes,
·Nephroblastomes,
·Tumeurs embryonnaires de l'enfant,
·Sarcomes d'Ewing,
·Ostéosarcomes.
ASPEGIC INJECTABLE 500 mg/5 ml, poudre et solution pour usage parentéral
  
·Traitement de courte durée des douleurs intenses.
·Traitement des rhumatismes inflammatoires.
·Traitement symptomatique de la fièvre lorsque l'administration par voie orale n'est pas possible.
ASPEGIC INJECTABLE 1 g, poudre et solution pour préparation injectable
  
·Traitement de courte durée des douleurs intenses.
·Traitement des rhumatismes inflammatoires.
·Traitement symptomatique de la fièvre lorsque l'administration par voie orale n'est pas possible.
FLAGYL 0,5 POUR CENT, solution injectable pour perfusion en poche
  
Elles procèdent de l'activité antiparasitaire et antibactérienne du métronidazole et de ses caractéristiques pharmacocinétiques. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits anti-infectieux actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:
·amibiases sévères de localisation intestinale ou hépatique,
·traitement curatif des infections médico-chirurgicales à germes anaérobies sensibles,
·prophylaxie des infections post-opératoires à germes anaérobies sensibles lors d'intervention chirurgicale digestive ou proctologique, en association à un antibiotique actif sur les germes aérobies.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
FARMORUBICINE 50 mg, poudre pour solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à :
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers bronchiques à petites cellules,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
FLUMAZENIL KABI 0,1 mg/ml, solution injectable
  
Le flumazénil est indiqué,
En milieu hospitalier:
En anesthésiologie, pour neutraliser les effets sédatifs exercés par les benzodiazépines sur le système nerveux central chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 mois:
·réversion d'un effet sédatif lors d'une anesthésie générale induite et maintenue par des benzodiazépines,
·réversion d'une sédation vigile induite par les benzodiazépines lors de brèves interventions à but diagnostique ou thérapeutique.
En soins intensifs, pour neutraliser les effets sédatifs exercés par les benzodiazépines sur le système nerveux central et prise en charge d'un coma d'étiologie inconnue, chez l'adulte et chez l'enfant (y compris le nouveau-né) si la sémiologie est compatible avec l'hypothèse d'un coma par benzodiazépines ou apparentés:
·diagnostic et/ou traitement d'un surdosage - intentionnel ou accidentel - en benzodiazépines.
·diagnostic étiologique d'un coma inexpliqué afin de distinguer ce qui revient à une benzodiazépine d'une autre cause (pharmacologique ou neurologique).
·annulation spécifique des effets exercés sur le système nerveux central par des doses excessives de benzodiazépines (rétablissement de la ventilation spontanée afin d'éviter une intubation ou d'interrompre l'assistance ventilatoire).
En situation d'urgence ou en transport médicalisé, chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans:
·réversion d'une sédation vigile induite par les benzodiazépines en cas de survenue d'une dépression respiratoire, apnée.
FARMORUBICINE 10 mg, poudre pour solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à :
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers bronchiques à petites cellules,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
FER ACTAVIS 100 mg/5 ml, solution injectable
  
FER ARROW est indiqué dans le traitement de lanémie par carence martiale dans les cas suivants :
·en traitement de l'anémie chez l'insuffisant rénal chronique hémodialysé, en prédialyse ou en dialyse péritonéale, lorsqu'un traitement par fer oral s'est révélé insuffisant ou mal toléré ;
·en situation pré-opératoire : chez les patients inclus dans un programme de don de sang autologue en association avec l'érythropoïétine, à condition qu'ils aient une anémie modérée (Hb entre 9 et 11 g/100 ml), et que leur ferritinémie initiale soit inférieure à 150 µg/l ;
·en traitement des anémies aiguës en post-opératoire immédiat chez les patients ne pouvant pas recevoir d'alimentation orale ;
·en traitement des anémies hyposidérémiques par carence martiale (Hb < 10,5 g/100 ml) liées aux maladies inflammatoires chroniques sévères de l'intestin lorsque le traitement par voie orale n'est pas adapté.
FER ARROW ne doit être administré que si lindication est confirmée par des examens appropriés.
FLUCONAZOLE SANDOZ 2 mg/ml, solution injectable
  
·Cryptococcoses neuro-méningées:
oTraitement d'attaque: son efficacité a été démontrée, principalement chez les patients atteints de SIDA. Au cours des autres types d'immunodépression (transplantation d'organes, hémopathies), chez les patients immunocompétents et au cours des formes graves, la place du fluconazole par rapport à l'amphotéricine B n'est pas bien connue. Cette dernière parait stériliser le LCR plus rapidement.
oLe fluconazole est également indiqué dans le traitement d'entretien des cryptococcoses chez les patients atteints de SIDA. Il doit alors être prescrit indéfiniment.
oL'efficacité du fluconazole dans d'autres localisations cryptococciques pulmonaires ou cutanées est moins bien établie.
·Candidoses systémiques incluant les candidoses disséminées et profondes (candidémies, péritonites), candidoses sophagiennes et candidoses urinaires. Candida albicans représente la majorité des espèces isolées dans les études cliniques. L'efficacité n'est pas établie dans les infections dues à d'autres espèces de Candida, notamment à Candida glabrata et à Candida kruseï (espèce habituellement résistante).
·Prévention des infections à Candida sensibles chez l'adulte exposé à une neutropénie sévère et prolongée lors du traitement d'induction et de consolidation des leucémies aiguës et subissant une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques.
FLUCONAZOLE PANPHARMA 2 mg/ml, solution pour perfusion
  
FLUCONAZOLE PANPHARMA est indiqué dans les infections fongiques suivantes (voir rubrique 5.1).
FLUCONAZOLE PANPHARMAestindiquéchezl'adultedansletraitementde:
·La méningite à cryptocoques (voir rubrique 4.4).
·La coccidioïdomycose (voir rubrique 4.4).
·Les candidoses invasives.
·Les candidoses des muqueuses, y compris les candidoses oropharyngées, sophagiennes, la candidurie et les candidoses cutanéo-muqueuses chroniques.
·Les candidoses buccales atrophiques chroniques (douleurs résultant du port d'une prothèse dentaire) lorsque l'hygiène dentaire ou un traitement local sont insuffisants.
FLUCONAZOLE PANPHARMA est indiqué chez ladulte dans la prophylaxie de :
·Récidivedelaméningiteàcryptocoqueschezlespatientsprésentantunrisqueélevéderechute.
·RécidivedelacandidoseoropharyngéeouoesophagiennechezlespatientsinfectésparleVIHetquiprésententunrisqueélevéderechute.
·Prophylaxie des infections à Candida chez les patients avec une neutropénie prolongée (comme les patients atteints de tumeurs hématologiques malignes traités par chimiothérapie ou les patients recevant une transplantation de cellules souches hématopoïétiques (voir rubrique 5.1)).
FLUCONAZOLE PANPHARMA est indiqué chez les nouveau-nés à terme, les nourrissons, les enfants et les adolescents, âgés de 0 à 17 ans :
FLUCONAZOLE PANPHARMAestutilisépourletraitementdescandidosesdesmuqueuses(oropharyngées,sophagiennes),descandidosesinvasives,desméningitesàcryptocoquesetpourlaprophylaxiedesinfectionsà Candidachezlespatientsimmunodéprimés.FLUCONAZOLE PANPHARMApeutêtreutilisécommetraitementd'entretienpourprévenirlesrécidivesdelaméningiteàcryptocoqueschezlesenfantsprésentantunrisqueélevéderechute(voirrubrique4.4).
Letraitementpeutêtreinstauréavantdeconnaîtrelesrésultatsdesculturesetdesautresexamensbiologiques;cependant,unefoiscesrésultatsdisponibles,letraitementanti-infectieuxdoitêtreajustéenconséquence.
Ilconvientdetenircomptedesrecommandationsofficiellesconcernantlutilisationappropriéedesantifongiques.
FLUCONAZOLE TEVA 2 mg/ml, solution pour perfusion
  
Chez l'adulte
·Cryptococcoses neuro-méningées:
oTraitement d'attaque: son efficacité a été démontrée, principalement chez les patients atteints de SIDA. Au cours des autres types d'immunodépression (transplantation d'organes, hémopathies), chez les patients immunocompétents et au cours des formes graves, la place du fluconazole par rapport à l'amphotéricine B n'est pas bien connue. Cette dernière parait stériliser le LCR plus rapidement.
oLe fluconazole est également indiqué dans le traitement d'entretien des cryptococcoses chez les patients atteints de SIDA. Il doit alors être prescrit indéfiniment.
oL'efficacité du fluconazole dans d'autres localisations cryptococciques pulmonaires ou cutanées est moins bien établie.
·Candidoses systémiques incluant les candidoses disséminées et profondes (candidémies, péritonites), candidoses sophagiennes et candidoses urinaires. Candida albicans représente la majorité des espèces isolées dans les études cliniques. L'efficacité n'est pas établie dans les infections dues à d'autres espèces de Candida, notamment à Candida glabrata et à Candida kruseï (espèce habituellement résistante).
·Prévention des infections à Candida sensibles chez l'adulte exposé à une neutropénie sévère et prolongée lors du traitement d'induction et de consolidation des leucémies aiguës et subissant une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques.
Chez le nourrisson et l'enfant
·Traitement des candidoses oropharyngées chez l'enfant immunodéprimé
·Traitement des candidoses systémiques, incluant les candidoses disséminées et profondes (candidémies, péritonites), candidoses sophagiennes et candidoses urinaires
·Traitement des cryptococcoses neuro-méningées; le traitement d'entretien au cours du SIDA doit être poursuivi indéfiniment.
FARMORUBICINE 20 mg/10 ml, solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à :
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers bronchiques à petites cellules,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
FERRISAT 50 mg/ml, solution injectable ou pour perfusion
  
·Réservé aux adultes.
Ferrisat est indiqué dans le traitement de la carence martiale dans les situations suivantes :
·Intolérance démontrée aux préparations orales de fer ou en cas d'inefficacité démontrée du traitement martial oral
·Nécessité clinique de reconstituer rapidement les réserves en fer.
Le diagnostic de la carence martiale doit être fondé sur des examens biologiques appropriés (par exemple: ferritinémie, fer plasmatique, saturation de la transferrine, pourcentage d'érythrocytes hypochromes)
FLUCONAZOLE KABI 2 mg/ml, solution pour perfusion
  
FLUCONAZOLE KABI est indiqué dans les infections fongiques suivantes (voir rubrique 5.1).
FLUCONAZOLE KABI est indiqué chez les adultes dans le traitement de :
·La méningite à cryptocoques (voir rubrique 4.4) ;
·La coccidioïdomycose (voir rubrique 4.4) ;
·Les candidoses invasives ;
·Les candidoses des muqueuses, y compris les candidoses oropharyngées, sophagiennes, la candidurie et les candidoses cutanéo-muqueuses chroniques ;
·Les candidoses buccales atrophiques chroniques (douleurs résultant du port dune prothèse dentaire) lorsque lhygiène dentaire ou un traitement local sont insuffisants.
FLUCONAZOLE KABI est indiqué chez les adultes dans la prophylaxie de :
·Récidive de la méningite à cryptocoques chez les patients présentant un risque élevé de rechute ;
·Récidive de la candidose oropharyngée ou sophagienne chez les patients infectés par le VIH et qui présentent un risque élevé de rechute ;
·Prophylaxie des infections à Candida chez les patients avec une neutropénie prolongée (comme les patients atteints de tumeurs hématologiques malignes traités par chimiothérapie ou les patients recevant une transplantation de cellules souches hématopoïétiques (voir rubrique 5.1)).
FLUCONAZOLE KABI est indiqué chez les nouveau-nés à terme, les nourrissons, les enfants et les adolescents, âgés de 0 à 17 ans :
FLUCONAZOLE KABI est utilisé pour le traitement des candidoses des muqueuses (oropharyngées, sophagiennes), des candidoses invasives, des méningites à cryptocoques et pour la prophylaxie des infections à Candida chez les patients immunodéprimés. FLUCONAZOLE KABI peut être utilisé comme traitement dentretien pour prévenir les récidives de la méningite à cryptocoques chez les enfants présentant un risque élevé de rechute (voir rubrique 4.4).
Le traitement peut être instauré avant de connaitre les résultats des cultures et des autres examens biologiques ; cependant, une fois ces résultats disponibles, le traitement anti-infectieux doit être ajusté en conséquence.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antifongiques.
FENTANYL PANPHARMA 0,1 mg/2 ml, solution injectable (IV et péridurale)
  
Le fentanyl est un analgésique central réservé à l'anesthésie de courte, moyenne ou longue durée.
Il est utilisé dans les protocoles:
·de neuroleptanalgésie, d'anesthésie générale balancée, d'anesthésie analgésique à doses élevées.
Le fentanyl peut également être utilisé:
·en analgésie post-opératoire exclusivement chez les patients soumis à une surveillance médicale intensive (unité de soins intensifs, salle de réveil).
par voie péridurale, soit de façon isolée, soit en association aux anesthésiques locaux.
FLUDARABINE EBEWE 25 mg/ml, solution à diluer injectable ou pour perfusion
  
Traitement de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) à cellules B chez les patients ayant des réserves médullaires suffisantes.
Le traitement en première ligne avec la fludarabine doit uniquement être initié chez les patients en stade avancé de la maladie, Raï stade III/IV (Binet stade C) ou Raï stade I/II (Binet stade A/B) lorsque le patient présente des symptômes associés à la maladie ou une maladie en progression.
FLUCIS 250 MBq/mL, solution injectable
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Le fludésoxyglucose (18F) est destiné à la tomographie par émission de positons (TEP).
Oncologie
En oncologie, FLUCIS 250 MBq/mL est indiqué comme examen d'imagerie diagnostic permettant une approche fonctionnelle des pathologies, organes ou tissus dans lesquels une augmentation de la consommation de glucose est recherchée. Les indications suivantes ont été plus particulièrement documentées (voir également rubrique 4.4):
Diagnostic:
·Caractérisation d'un nodule pulmonaire isolé
·Recherche d'un cancer d'origine inconnue, révélé par exemple par une adénopathie cervicale ou par des métastases hépatiques ou osseuses
·Caractérisation d'une masse pancréatique
Stadification:
·Cancers des voies aérodigestives supérieures, y compris pour orienter les prélèvements biopsiques
·Cancer primitif du poumon
·Cancer du sein localement avancé
·Cancer de l'sophage
·Cancer du pancréas
·Cancer colorectal, plus particulièrement pour la stadification des récidives
·Lymphome malin
·Mélanome, Breslow >1,5 mm ou présence de métastases ganglionnaires lors du diagnostic initial
Suivi de la réponse thérapeutique:
·Lymphome malin
·Cancers des voies aérodigestives supérieures
Détection en cas de suspicion de récidive:
·Gliome de grade de malignité élevé (III ou IV)
·Cancers des voies aérodigestives supérieures
·Cancer de la thyroïde (non médullaire): patients présentant une élévation du taux de thyroglobuline sérique et dont la scintigraphie du corps entier à l'iode radioactif est normale
·Cancer primitif du poumon (voir également rubrique 4.4)
·Cancer du sein
·Cancer du pancréas
·Cancer colorectal
·Cancer de l'ovaire
·Lymphome malin
·Mélanome
Cardiologie
En cardiologie, évaluation de la viabilité du tissu myocardique concerné en mettant en évidence la consommation de glucose, lorsque la scintigraphie de perfusion myocardique révèle une zone hypoperfusée.
·Evaluation de la viabilité myocardique chez les patients ayant une altération sévère de la fonction ventriculaire gauche et chez lesquels une revascularisation est envisagée, lorsque les modalités d'imagerie conventionnelles ne permettent pas d'obtenir les informations requises.
Neurologie
En neurologie, mise en évidence de l'hypométabolisme du glucose entre les crises épileptiques.
·Localisation des foyers épileptogènes dans l'évaluation préopératoire de l'épilepsie temporale partielle.
FENTANYL RENAUDIN 0,05 mg/ml, solution injectable en ampoule (IV et péridurale)
  
Le fentanyl est un analgésique central réservé à l'anesthésie de courte, moyenne ou longue durée.
Il est utilisé dans les protocoles de neuroleptanalgésie, d'anesthésie générale balancée, d'anesthésie analgésique à doses élevées.
Le fentanyl peut également être utilisé :
·en analgésie post-opératoire exclusivement chez les patients soumis à une surveillance médicale intensive (unité de soins intensifs, salle de réveil),
·par voie péridurale, soit de façon isolée, soit en association aux anesthésiques locaux.
FEIBA 500 U/20 ml, poudre et solvant pour solution injectable
  
Ce médicament est indiqué :
·dans le traitement des hémorragies et en situation chirurgicale dans le déficit constitutionnel en facteur VIII (hémophilie A), chez les patients « forts répondeurs » ayant développé un inhibiteur dirigé contre le facteur VIII ;
·en cas d'échec par le facteur VIIa, dans le traitement des hémorragies et en situation chirurgicale dans le déficit constitutionnel en facteur IX (hémophilie B), chez les patients « forts répondeurs » ayant développé un inhibiteur dirigé contre le facteur IX ;
·en fonction de lévaluation médicale, en prophylaxie pour prévenir ou réduire la fréquence des hémorragies chez les patients présentant des épisodes hémorragiques très fréquents et hémophiles A « forts répondeurs » ayant développé un inhibiteur dirigé contre le facteur VIII ou hémophiles B « forts répondeurs » ayant développé un inhibiteur dirigé contre le facteur IX, après échec par le facteur VIIa.
·dans le traitement des hémorragies et en situation chirurgicale chez les patients avec hémophilie acquise par auto-anticorps anti-facteur VIII.
FER PANPHARMA 100 mg/5 ml, solution à diluer pour perfusion
  
Cette solution injectable de fer pour voie I.V. est indiquée :
·en traitement de l'anémie chez l'insuffisant rénal chronique hémodialysé, en prédialyse ou en dialyse péritonéale, lorsqu'un traitement par fer oral s'est révélé insuffisant ou mal toléré;
·en situation pré-opératoire: chez les patients inclus dans un programme de don de sang autologue en association avec l'érythropoïétine, à condition qu'ils aient une anémie modérée (Hb entre 9 et 11 g/100 ml), et que leur ferritinémie initiale soit inférieure à 150 µg/l ;
·en traitement des anémies aiguës en post-opératoire immédiat chez les patients ne pouvant pas recevoir d'alimentation orale.
·en traitement des anémies hyposidérémiques par carence martiale (Hb < 10,5 g/100 ml) liées aux maladies inflammatoires chroniques sévères de l'intestin lorsque le traitement par voie orale n'est pas adapté.
FLUOROURACILE TEVA 250 mg/5 ml, solution à diluer pour perfusion
  
·Adénocarcinomes digestifs évolués.
·Cancers colorectaux après résection en situation adjuvante.
·Adénocarcinomes mammaires après traitement locorégional ou lors des rechutes.
·Adénocarcinomes ovariens.
·Carcinomes épidermoïdes des voies aérodigestives supérieures et sophagiennes.
FLUDESOXYGLUCOSE -IBA, solution injectable
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Le fludésoxyglucose (18F) est destiné à la tomographie par émission de positons (TEP) chez ladulte et en pédiatrie.
Oncologie
Chez les patients soumis à des examens de diagnostic en oncologie permettant une approche fonctionnelle des pathologies, organes ou tissus dans lesquels une augmentation de la consommation de glucose est recherchée. Les indications suivantes ont été plus particulièrement documentées (voir également rubrique 4.4) :
Diagnostic
·Caractérisation de nodules pulmonaires isolés.
·Recherche dun cancer dorigine inconnue, révélé par exemple par une adénopathie cervicale ou par des métastases hépatiques ou osseuses.
·Caractérisation dune masse pancréatique.
Stadification
·Cancers des voies aérodigestives supérieures, y compris pour orienter les prélèvements biopsiques.
·Cancer primitif du poumon.
·Cancer du sein localement avancé.
·Cancer de lsophage.
·Cancer du pancréas.
·Cancer colorectal, en particulier restadification des récidives.
·Lymphome malin.
·Mélanome, Breslow >1,5 mm ou présence de métastases ganglionnaires lors du diagnostic initial.
Suivi de la réponse thérapeutique
·Lymphome malin.
·Cancer des voies aérodigestives supérieures.
Détection des récidives suspectées
·Gliome de grade de malignité élevé (III ou IV).
·Cancer des voies aérodigestives supérieures.
·Cancer de la thyroïde (non médullaire) : patients présentant une élévation du taux de thyroglobuline sérique et dont la scintigraphie du corps entier à liode radioactif est normale.
·Cancer primitif du poumon.
·Cancer du sein.
·Cancer du pancréas.
·Cancer colorectal.
·Cancer de lovaire.
·Lymphome malin.
·Mélanome.
Cardiologie
Dans lindication cardiologique, la cible diagnostique est le tissu myocardique viable consommant du glucose mais hypoperfusé, tel que démontré auparavant grâce aux techniques dimagerie de la perfusion myocardique appropriées.
Évaluation de la viabilité myocardique chez des patients présentant une insuffisance ventriculaire gauche sévère et qui seraient candidats à une revascularisation, lorsque les modalités dimagerie conventionnelles ne sont pas probantes.
Neurologie
Dans lindication neurologique, la cible diagnostique est lhypométabolisme du glucose en phase interictale.
Localisation des foyers épileptogènes lors de lévaluation pré-chirurgicale dune épilepsie temporale partielle.
Maladies infectieuses ou inflammatoires
Dans lindication en pathologie infectieuse ou inflammatoire, la cible diagnostique est le tissu ou la structure comportant un nombre anormalement élevé de leucocytes activés.
Pour les maladies infectieuses ou inflammatoires, les indications suivantes sont suffisamment documentées :
·Localisation dun foyer anormal pour guider le diagnostic étiologique en cas de fièvre dorigine inconnue
·Diagnostic dinfection en cas de :
oInfection chronique suspectée de los et/ou des structures adjacentes: ostéomyélite, spondylite, discite ou ostéite, même en présence dimplants métalliques.
oPatient diabétique dont le pied présente une possible neuroarthropathie de Charcot, une ostéomyélite et/ou une infection des tissus mous.
oProthèse de hanche douloureuse.
oProthèse vasculaire.
oFièvre chez les patients atteints du SIDA.
oDétection de foyers métastatiques septiques en cas de bactériémie ou dendocardite (voir également rubrique 4.4).
·Détection de lextension de linflammation en cas de :
oSarcoïdose.
oMaladies inflammatoires intestinales.
oVascularite impliquant les gros vaisseaux.
·Suivi de la réponse thérapeutique
Echinococcose alvéolaire non résécable à la recherche de localisation active du parasite, au cours du traitement médical et après linterruption du traitement.
FLUCONAZOLE AGUETTANT 2 mg/ml, solution pour perfusion
  
Chez l'adulte
· Cryptococcoses neuro-méningées:
o Traitement d'attaque: son efficacité a été démontrée, principalement chez les patients atteints de SIDA. Au cours des autres types d'immunodépression (transplantation d'organes, hémopathies), chez les patients immunocompétents et au cours des formes graves, la place du fluconazole par rapport à l'amphotéricine B n'est pas bien connue. Cette dernière parait stériliser le LCR plus rapidement.
o Le fluconazole est également indiqué dans le traitement d'entretien des cryptococcoses chez les patients atteints de SIDA. Il doit alors être prescrit indéfiniment.
o L'efficacité du fluconazole dans d'autres localisations cryptococciques pulmonaires ou cutanées est moins bien établie.
· Candidoses systémiques incluant les candidoses disséminées et profondes (candidémies, péritonites), candidoses sophagiennes et candidoses urinaires. Candida albicans représente la majorité des espèces isolées dans les études cliniques. L'efficacité n'est pas établie dans les infections dues à d'autres espèces de Candida, notamment à Candida glabrata et à Candida kruseï (espèce habituellement résistante).
· Prévention des infections à Candida sensibles chez l'adulte exposé à une neutropénie sévère et prolongée lors du traitement d'induction et de consolidation des leucémies aiguës et subissant une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques.
Chez le nourrisson et l'enfant
· Candidoses oropharyngées chez l'enfant immunodéprimé
· Candidoses systémiques, incluant les candidoses disséminées et profondes (candidémies, péritonites), candidoses sophagiennes et candidoses urinaires
· Cryptococcoses neuro-méningées; le traitement d'entretien au cours du SIDA doit être poursuivi indéfiniment.
FLUMAZENIL TEVA 0,1 mg/ml, solution injectable
  
Flumazenil Teva est indiqué pour neutraliser complètement ou partiellement les effets sédatifs centraux des benzodiazépines. Il peut par conséquent être utilisé lors danesthésies et en soins intensifs dans les situations suivantes :
Anesthésies
·Réversion des effets hypnotiques et sédatifs dune anesthésie générale induite et/ou maintenue par des benzodiazépines chez des patients hospitalisés.
·Réversion dune sédation par benzodiazépines lors dinterventions à but diagnostique et thérapeutique chez des patients en ambulatoire ou hospitalisés.
·Pour la réversion de la sédation induite par les benzodiazépines chez lenfant à partir de 1 an.
En soins intensifs
·Pour neutraliser les effets centraux des benzodiazépines, afin de rétablir une respiration spontanée.
·Pour le diagnostic et le traitement des intoxications ou surdosage avec principalement ou uniquement des benzodiazépines.
FLUOROURACILE PFIZER 50 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
  
·Adénocarcinomes digestifs évolués.
·Cancers colorectaux après résection en situation adjuvante.
·Adénocarcinomes mammaires après traitement locorégional ou lors des rechutes.
·Adénocarcinomes ovariens.
·Carcinomes épidermoïdes des voies aérodigestives supérieures et sophagiennes.
FLUDARABINE TEVA 25 mg/ml, solution à diluer pour injectable ou perfusion
  
Traitement de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) à cellules B chez les patients ayant des réserves médullaires suffisantes.
Le traitement en première ligne par la fludarabine doit uniquement être initié chez les patients en stade avancé de la maladie, Raï stade III/IV (Binet stade C) ou Raï stade I/II (Binet stade A/B) lorsque le patient présente des symptômes associés à la maladie ou une maladie en progression.
FLUDARABINE ACTAVIS 25 mg/ml, poudre pour solution injectable ou perfusion
  
Traitement de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) à cellules B chez les patients ayant des réserves médullaires suffisantes.
Le traitement en première ligne par la fludarabine doit uniquement être initié chez les patients en stade avancé de la maladie, Raï stade III/IV (Binet stade C) ou Raï stade I/II (Binet stade A/B) lorsque le patient présente des symptômes associés à la maladie ou une maladie en progression.
FLUMAZENIL WINTHROP 0,1 mg/ml, solution injectable
  
Le flumazénil est indiqué,
En milieu hospitalier:
En anesthésiologie, pour neutraliser les effets sédatifs exercés par les benzodiazépines sur le système nerveux central chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 mois:
· réversion d'un effet sédatif lors d'une anesthésie générale induite et maintenue par des benzodiazépines,
· réversion d'une sédation vigile induite par les benzodiazépines lors de brèves interventions à but diagnostique ou thérapeutique.
En soins intensifs, pour neutraliser les effets sédatifs exercés par les benzodiazépines sur le système nerveux central et prise en charge d'un coma d'étiologie inconnue, chez l'adulte et chez l'enfant (y compris le nouveau-né) si la sémiologie est compatible avec l'hypothèse d'un coma par benzodiazépines ou apparentés:
· diagnostic et/ou traitement d'un surdosage - intentionnel ou accidentel - en benzodiazépines.
· diagnostic étiologique d'un coma inexpliqué afin de distinguer ce qui revient à une benzodiazépine d'une autre cause (pharmacologique ou neurologique).
· annulation spécifique des effets exercés sur le système nerveux central par des doses excessives de benzodiazépines (rétablissement de la ventilation spontanée afin d'éviter une intubation ou d'interrompre l'assistance ventilatoire).
En situation d'urgence ou en transport médicalisé, chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans:
· réversion d'une sédation vigile induite par les benzodiazépines en cas de survenue d'une dépression respiratoire, apnée.
FLUMAZENIL MYLAN 0,1 mg/ml, solution injectable
  
Le flumazénil est indiqué,
En milieu hospitalier :
En anesthésiologie, pour neutraliser les effets sédatifs exercés par les benzodiazépines sur le système nerveux central chez l'adulte et l'enfant de plus de 1 an :
·réversion d'un effet sédatif lors d'une anesthésie générale induite et maintenue par des benzodiazépines,
·réversion d'une sédation vigile induite par les benzodiazépines lors de brèves interventions à but diagnostique ou thérapeutique.
En soins intensifs, pour neutraliser les effets sédatifs exercés par les benzodiazépines sur le système nerveux central et prise en charge d'un coma d'étiologie inconnue, chez l'adulte et chez lenfant (y compris le nouveau-né) si la sémiologie est compatible avec l'hypothèse d'un coma par benzodiazépines ou apparentés :
·diagnostic et/ou traitement d'un surdosage - intentionnel ou accidentel - en benzodiazépines.
·diagnostic étiologique d'un coma inexpliqué afin de distinguer ce qui revient à une benzodiazépine d'une autre cause (pharmacologique ou neurologique).
·annulation spécifique des effets exercés sur le système nerveux central par des doses excessives de benzodiazépines (rétablissement de la ventilation spontanée afin d'éviter une intubation ou d'interrompre l'assistance ventilatoire).
En situation d'urgence ou en transport médicalisé, chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans :
réversion d'une sédation vigile induite par les benzodiazépines en cas de survenue d'une dépression respiratoire, apnée.
FLUCONAZOLE TEVA 2 mg/ml, solution pour perfusion en poche
  
Adultes
Indiqué dans le traitement des mycoses provoquées par Candida, Cryptococci et autres levures sensibles, en particulier:
·candidose systémique (incluant les infections profondes disséminées et les péritonites);
·candidose sévère des muqueuses (dont candidose oropharyngée, candidose sophagienne et candidose broncho-pulmonaire non invasive), lorsqu'un traitement oral n'est pas possible;
·prophylaxie contre les infections profondes par Candida (en particulier Candida albicans) chez les patients atteints de neutropénie consécutive à une transplantation de moelle osseuse;
·cryptococcose méningée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des agents antimycotiques. Avant d'initier un traitement, des analyses microbiologiques devront être effectuées, et la pertinence de la thérapie devra ensuite être confirmée (voir rubriques 4.2 et 5.1).
Chez certains patients atteints d'une cryptococcose méningée aiguë, la réponse mycologique au cours du traitement par fluconazole peut être plus lente que celle obtenue avec d'autres traitements (voir rubrique 4.4).
Enfants et adolescents
Indiqué dans le traitement des mycoses provoquées par Candida, et autres levures sensibles, en particulier:
·candidose systémique (incluant les infections profondes disséminées et les péritonites);
·candidose sévère des muqueuses (incluant candidose oropharyngée, candidose sophagienne et candidose broncho-pulmonaire non invasive), lorsqu'un traitement oral n'est pas possible.
Le fluconazole ne doit pas être utilisé dans la teigne tondante microscopique.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des agents antimycotiques.
Avant d'initier un traitement, des analyses microbiologiques devront être effectuées, et la pertinence de la thérapie devra ensuite être confirmée (voir rubriques 4.2 et 5.1).
FLECAINE 10 mg/ml, solution injectable
  
·Traitement des tachycardies ventriculaires, lorsque la nécessité d'un traitement est établie et en l'absence d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
·Traitement des tachycardies supraventriculaires documentées lorsque la nécessité d'un traitement est établie et en l'absence d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
FARMORUBICINE 50 mg/25 ml, solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à :
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers bronchiques à petites cellules,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
FLUDARA 50 mg, poudre pour solution injectable ou perfusion
  
Traitement de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) à cellules B chez les patients adultes ayant des réserves médullaires suffisantes.
Le traitement en première ligne avec Fludara 50 mg doit uniquement être initié chez les patients adultes en stade avancé de la maladie, Raï stade Ill/IV (Binet stade C) ou Raï stade I/II (Binet stade A/B) lorsque le patient présente des symptômes associés à la maladie ou une maladie en progression.
DEXAMETHASONE MYLAN 20 mg/5 ml, solution injectable en ampoule
  
USAGE SYSTEMIQUE
Les indications sont :
·celles de la corticothérapie générale per os, lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas d'impossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience) ;
·les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide :
allergiques:
·oedème de Quincke sévère en complément des anti-histaminiques,
·choc anaphylactique en complément de ladrénaline.
infectieuses:
·fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma,
·laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
neurologiques:
·oedème cérébral (tumeurs, abcès à toxoplasme...)
ORL:
·dyspnée laryngée.
USAGE LOCAL
Ce sont celles de la corticothérapie locale, lorsque l'affection justifie une forte concentration locale. Toute prescription d'injection locale doit faire la part du danger infectieux notamment du risque de favoriser une prolifération bactérienne.
Ce produit est indiqué dans les affections :
dermatologiques :
·cicatrices chéloïdes,
rhumatologiques :
·injections péri-articulaires : tendinites, bursites,
·injections des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren.
DILANTIN 250 mg/5 ml, solution injectable
  
1) en neurologie
Traitement de l'état de mal épileptique de l'adulte et de l'enfant, en monothérapie ou en association.
Prévention des crises d'épilepsie de la phase aiguë après intervention neurochirurgicale ou chez des traumatisés crâniens graves quand l'administration orale de la phénytoïne est impossible.
2) en cardiologie
Troubles du rythme ventriculaire lors d'une intoxication digitalique en cas de besoin : échec ou intolérance aux traitements de référence.
CYTARABINE EG 20 mg/ml, solution injectable
  
·leucémies aiguës myéloblastiques de l'adulte et de l'enfant ;
·leucémies aiguës lymphoblastiques et localisation méningée de la maladie ;
·transformation aiguë des leucémies myéloïdes chroniques et des myélodysplasies.
1  2  3  4  5