Médicaments - MSD FRANCE avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Afficher la recherche avancée
Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

70 Résultat(s)

PROGLICEM 100 mg, gélule
  
Chez le nourrisson et l'enfant
·les hypoglycémies par hyperinsulinisme persistant, en particulier ceux débutant chez le nourrisson,
·les hypoglycémies sensibles à la leucine,
·certaines hypoglycémies survenant au cours des glycogénoses.
Chez l'adulte et l'enfant
Les hypoglycémies par hyperinsulinisme d'origine tumorale pancréatique ou extra-pancréatique bénigne ou maligne.
PANTESTONE 40 mg, capsule molle
  
Traitement substitutif des hypogonadismes masculins quand le déficit en testostérone a été confirmé cliniquement et biologiquement (voir rubrique 4.4).
RENITEC 20 mg, comprimé sécable
  
·Traitement de lhypertension artérielle.
·Traitement de linsuffisance cardiaque symptomatique.
·Prévention de linsuffisance cardiaque symptomatique chez des patients ayant une dysfonction ventriculaire gauche asymptomatique (fraction déjection ≤ 35 %) (voir rubrique 5.1).
TIENAM 500 mg/500 mg, poudre pour solution pour perfusion
  
TIENAM est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant âgé de 1 an et plus (voir rubriques 4.4 et 5.1) :
·infections intra-abdominales compliquées,
·pneumonies sévères, incluant les pneumonies acquises à l'hôpital et sous ventilation mécanique,
·infections intra-partum et post-partum,
·infections urinaires compliquées,
·infections compliquées de la peau et des tissus mous.
TIENAM peut être utilisé chez les patients neutropéniques présentant une fièvre dont l'origine bactérienne est suspectée.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée d'être associée à l'une des infections citées ci-dessus.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles relatives à lutilisation appropriée des agents antibactériens.
ASMANEX TWISTHALER 200 microgrammes/dose, poudre pour inhalation
  
ASMANEX TWISTHALER est indiqué chez les adultes et les adolescents âgés de 12 ans et plus dans le traitement continu de l'asthme persistant.
ASMANEX TWISTHALER 400 microgrammes/dose, poudre pour inhalation
  
ASMANEX TWISTHALER est indiqué chez les adultes et les adolescents âgés de 12 ans et plus dans le traitement continu de l'asthme persistant.
TIMOPTOL L.P. 0,25 %, collyre en solution
  
·Hypertonie intra-oculaire.
·Glaucome chronique à angle ouvert.
PROPECIA 1 mg, comprimé pelliculé
  
PROPECIA est indiqué chez les hommes âgés de 18 à 41 ans pour des stades peu évolués de l'alopécie androgénétique. PROPECIA stabilise le processus de l'alopécie androgénétique. L'efficacité sur le recul des golfes bitemporaux et sur un stade avancé de la chute des cheveux n'a pas été établie.
RENITEC 5 mg, comprimé sécable
  
·Traitement de lhypertension artérielle.
·Traitement de linsuffisance cardiaque symptomatique.
·Prévention de linsuffisance cardiaque symptomatique chez des patients ayant une dysfonction ventriculaire gauche asymptomatique (fraction déjection ≤ 35 %)
(voir rubrique 5.1).
CELESTAMINE, comprimé
  
·Traitement symptomatique de la rhinite allergique saisonnière ou perannuelle après échec dun antihistaminique seul ou associé à une corticothérapie locale.
·Traitement symptomatique de courte durée (maximum 10 jours) de lurticaire aigu.
CELESTENE 0,05 POUR CENT, solution buvable en gouttes
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
I- COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II- DERMATOLOGIQUES
a- dermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
b- formes graves des angiomes du nourrisson
c- certaines formes de lichen plan
d- certaines urticaires aiguës
e- formes graves de dermatoses neutrophiliques
III- DIGESTIVES
a- poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
b- hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
c- hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
IV- ENDOCRINIENNES
a- thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
b- certaines hypercalcémies
V- HEMATOLOGIQUES
a- purpuras thrombopéniques immunologiques sévères
b- anémies hémolytiques auto-immunes
c- en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement dhémopathies malignes lymphoïdes
d- érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
VI- INFECTIEUSES
a- péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
b- pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
VII- NEOPLASIQUES
a- traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
b- poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
VIII- NEPHROLOGIQUES
a- syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
b- syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
c- stade III et IV de la néphropathie lupique
d- sarcoïdose granulomateuse intrarénale
e- vascularites avec atteinte rénale
f- glomérulonéphrites extra-capillaires primitives
IX- NEUROLOGIQUES
a- myasthénie
b- dème cérébral de cause tumorale
c- polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
d- spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
e- sclérose en plaques en poussée, en relais dune corticothérapie intraveineuse
X- OPHTALMOLOGIQUES
a- uvéite antérieure et postérieure sévère
b- exophtalmies démateuses
c- certaines neuropathies optiques, en relais dune corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
XI- ORL
a- certaines otites séreuses
b- polypose nasosinusienne
c- certaines sinusites aiguës ou chroniques
d- rhinites allergiques saisonnières en cure courte
e- laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez lenfant
XII- RESPIRATOIRES
a- asthme persistant de préférence en cure courte en cas déchec du traitement par voie inhalée à fortes doses
b- exacerbations dasthme, en particulier asthme aigu grave
c- bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
d- sarcoïdose évolutive
e- fibroses pulmonaires interstitielles diffuses
XIII- RHUMATOLOGIQUES
a- polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
b- pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
c- rhumatisme articulaire aigu
d- névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
XIV- TRANSPLANTATION DORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
a- prophylaxie ou traitement du rejet de greffe
b- prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre lhôte.
CELESTENE CHRONODOSE 5,70 mg/ml, suspension injectable
  
USAGE SYSTEMIQUE
·Rhinite allergique saisonnière après échec des autres thérapeutiques (antihistaminique par voie générale, corticoïde intra-nasal ou corticoïde per os en cure courte).
·Prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines : induction de la maturation ftale.
USAGE LOCAL
Ce sont celles de la corticothérapie locale, lorsque laffection justifie une forte concentration locale. Toute prescription dinjection locale doit faire la part du danger infectieux notamment du risque de favoriser une prolifération bactérienne.
Ce produit est indiqué dans les affections :
·dermatologiques : cicatrices chéloïdes
·ORL : irrigations intra-sinusiennes dans les sinusites subaiguës ou chroniques justifiant un drainage.
·rhumatologiques :
oinjections intra-articulaires : arthrites inflammatoires, arthrose en poussée
oinjections péri-articulaires : tendinites, bursites
oinjections des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren.
CELESTENE 4 mg/1 ml, solution injectable
  
USAGE SYSTEMIQUE
Les indications sont :
·celles de la corticothérapie générale per os, lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas dimpossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience).
·les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide :
oallergiques :
§dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques,
§choc anaphylactique en complément de ladrénaline.
oinfectieuses :
§fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma
§laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez lenfant.
oneurologiques :
§dème cérébral des tumeurs, de lhématome sous-dural et dème cérébral lié à un abcès à toxoplasme.
oORL :
§dyspnée laryngée
·prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines : induction de la maturation ftale.
USAGE LOCAL
Ce sont celles de la corticothérapie locale, lorsque laffection justifie une forte concentration locale. Toute prescription dinjection locale doit faire la part du danger infectieux notamment du risque de favoriser une prolifération bactérienne.
Ce médicament est indiqué dans les affections :
·dermatologiques : cicatrices chéloïdes
·OPH : injections péri-oculaires dans certaines atteintes inflammatoires du segment antérieur avec participation de luvée intermédiaire.
·ORL : irrigations intra-sinusiennes dans les sinusites subaiguës ou chroniques justifiant un drainage.
·rhumatologiques :
oinjections intra-articulaires : arthrites inflammatoires, arthrose en poussée
oinjections péri-articulaires : tendinites, bursites
oinjections des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren
PROGLICEM 25 mg, gélule
  
Chez le nourrisson et l'enfant
·les hypoglycémies par hyperinsulinisme persistant, en particulier ceux débutant chez le nourrisson,
·les hypoglycémies sensibles à la leucine,
·certaines hypoglycémies survenant au cours des glycogénoses.
Chez l'adulte et l'enfant
Les hypoglycémies par hyperinsulinisme d'origine tumorale pancréatique ou extra-pancréatique bénigne ou maligne.
CERAZETTE 0,075 mg, comprimé pelliculé
  
Contraception orale.
CELESTENE 2 mg, comprimé dispersible sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
I- COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II- DERMATOLOGIQUES
a- dermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
b- formes graves des angiomes du nourrisson
c- certaines formes de lichen plan
d- certaines urticaires aiguës
e- formes graves de dermatoses neutrophiliques
III- DIGESTIVES
a- poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
b- hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
c- hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
IV- ENDOCRINIENNES
a- thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
b- certaines hypercalcémies
V- HEMATOLOGIQUES
a- purpuras thrombopéniques immunologiques sévères
b- anémies hémolytiques auto-immunes
c- en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement dhémopathies malignes lymphoïdes
d- érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
VI- INFECTIEUSES
a- péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
b- pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
VII- NEOPLASIQUES
a- traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
b- poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
VIII- NEPHROLOGIQUES
a- syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
b- syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
c- stade III et IV de la néphropathie lupique
d- sarcoïdose granulomateuse intrarénale
e- vascularites avec atteinte rénale
f- glomérulonéphrites extra-capillaires primitives
IX- NEUROLOGIQUES
a- myasthénie
b- dème cérébral de cause tumorale
c- polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
d- spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
e- sclérose en plaques en poussée, en relais dune corticothérapie intraveineuse
X- OPHTALMOLOGIQUES
a- uvéite antérieure et postérieure sévère
b- exophtalmies démateuses
c- certaines neuropathies optiques, en relais dune corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
XI- ORL
a- certaines otites séreuses
b- polypose nasosinusienne
c- certaines sinusites aiguës ou chroniques
d- rhinites allergiques saisonnières en cure courte
e- laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez lenfant
XII- RESPIRATOIRES
a- asthme persistant de préférence en cure courte en cas déchec du traitement par voie inhalée à fortes doses
b- exacerbations dasthme, en particulier asthme aigu grave
c- bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
d- sarcoïdose évolutive
e- fibroses pulmonaires interstitielles diffuses
XIII- RHUMATOLOGIQUES
a- polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
b- pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
c- rhumatisme articulaire aigu
d- névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
XIV- TRANSPLANTATION DORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
a- prophylaxie ou traitement du rejet de greffe
b- prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre lhôte
ZOCOR 40 mg, comprimé pelliculé
  
Hypercholestérolémies
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément du régime, lorsque la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice physique, perte de poids) s'avère insuffisante.
Traitement des hypercholestérolémies familiales homozygotes (HFHo) en complément du régime et des autres traitements hypolipidémiants (par exemple aphérèse des LDL) ou si de tels traitements sont inappropriés.
Prévention cardiovasculaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant une pathologie cardiovasculaire avérée d'origine athéroscléreuse ou un diabète, avec cholestérol normal ou élevé en complément de l'effet de la correction des autres facteurs de risque et des autres traitements cardioprotecteurs (voir rubrique 5.1).
VARNOLINE, comprimé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire VARNOLINE doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à VARNOLINE en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
SINEMET 100 mg/10 mg, comprimé
  
Maladie de Parkinson et syndromes parkinsoniens dorigine neurodégénérative.
SINGULAIR 5 mg, comprimé à croquer
  
SINGULAIR est indiqué en traitement additif chez les patients présentant un asthme persistant léger à modéré insuffisamment contrôlé par corticothérapie inhalée et chez qui les bêta-2-mimétiques à action immédiate et de courte durée administrés « à la demande » napportent pas un contrôle clinique suffisant de lasthme.
SINGULAIR peut également être une alternative aux corticoïdes inhalés à faibles doses chez les patients présentant un asthme persistant léger sans antécédent récent de crises dasthme sévères ayant justifié une corticothérapie orale, et dont lincapacité à adhérer à un traitement par corticoïdes inhalés est démontrée (voir rubrique 4.2).
SINGULAIR est également indiqué en traitement préventif de lasthme induit par leffort.
STROMECTOL 3 mg, comprimé
  
·Traitement de la strongyloïdose (anguillulose) gastro-intestinale.
·Traitement de la microfilarémie diagnostiquée ou suspectée chez les sujets atteints de filariose lymphatique due à Wuchereria bancrofti.
·Traitement de la gale sarcoptique humaine. Le traitement est justifié lorsque le diagnostic de gale est établi par la clinique et/ou par lexamen parasitologique. La pratique du traitement dit « dépreuve » devant un prurit nest pas justifiée.
ZOCOR 20 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Hypercholestérolémies
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément du régime, lorsque la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice physique, perte de poids) s'avère insuffisante.
Traitement des hypercholestérolémies familiales homozygotes (HFHo) en complément du régime et des autres traitements hypolipidémiants (par exemple aphérèse des LDL) ou si de tels traitements sont inappropriés.
Prévention cardiovasculaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant une pathologie cardiovasculaire avérée d'origine athéroscléreuse ou un diabète, avec cholestérol normal ou élevé en complément de l'effet de la correction des autres facteurs de risque et des autres traitements cardioprotecteurs (voir rubrique 5.1).
VARNOLINE CONTINU, comprimé pelliculé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire VARNOLINE CONTINU doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à VARNOLINE CONTINU en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
COZAAR 2,5 mg/ml, poudre et solvant pour suspension buvable
  
·Traitement de l'hypertension artérielle essentielle chez les adultes et les enfants et adolescents âgés de 6 à 18 ans.
·Traitement de latteinte rénale chez les patients adultes diabétiques de type 2, hypertendus, avec protéinurie ≥ 0,5 g/jour, dans le cadre d'un traitement antihypertenseur.
·Traitement de linsuffisance cardiaque chronique chez les patients adultes, lorsque le traitement par inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) est inadapté en raison d'une intolérance en particulier, la toux ou dune contre-indication. Le losartan ne doit pas être utilisé en traitement de relais chez les patients atteints dinsuffisance cardiaque, stabilisés par un IEC. Les patients doivent avoir une fraction d'éjection ventriculaire gauche ≤ 40 % et doivent être cliniquement stabilisés et sous un traitement régulier pour l'insuffisance cardiaque chronique.
·Réduction du risque d'accident vasculaire cérébral chez les patients adultes hypertendus présentant une hypertrophie ventriculaire gauche à l'électrocardiogramme (voir rubrique 5.1 : Etude LIFE, particularités ethniques).
COZAAR 50 mg, comprimé pelliculé sécable
  
·Traitement de l'hypertension artérielle essentielle chez les adultes et les enfants et adolescents âgés de 6 à 18 ans.
·Traitement de latteinte rénale chez les patients adultes diabétiques de type 2, hypertendus, avec protéinurie ≥ 0,5 g/jour, dans le cadre d'un traitement antihypertenseur (voir rubriques 4.3, 4.4, 4.5 et 5.1).
·Traitement de linsuffisance cardiaque chronique chez les patients adultes, lorsque le traitement par inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC) est inadapté en raison d'une intolérance (en particulier, la toux) ou dune contre-indication. Le losartan ne doit pas être utilisé en traitement de relais chez les patients atteints dinsuffisance cardiaque, stabilisés par un IEC.
Les patients doivent avoir une fraction d'éjection ventriculaire gauche ≤ 40 % et doivent être cliniquement stabilisés et sous un traitement régulier pour l'insuffisance cardiaque chronique.
·Réduction du risque d'accident vasculaire cérébral chez les patients adultes hypertendus présentant une hypertrophie ventriculaire gauche à l'électrocardiogramme (voir rubrique 5.1 : Etude LIFE, particularités ethniques).
CHIBRO-PROSCAR 5 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement des symptômes modérés à sévères de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP).
·Réduction du risque de rétention aiguë d'urine (RAU) et de chirurgie chez les patients ayant des symptômes modérés à sévères de l'HBP.
Pour les informations sur les effets du traitement et les populations étudiées au cours des essais cliniques, voir rubrique 5.1
COSOPT 20 mg/ml + 5 mg/ml, collyre en solution
  
COSOPT est indiqué dans le traitement de la pression intra-oculaire élevée (PIO) chez les patients présentant un glaucome à angle ouvert ou un glaucome pseudo-exfoliatif, lorsqu'une monothérapie par bêta-bloquant administrée par voie oculaire est insuffisante.
CO RENITEC, comprimé sécable
  
Traitement de l'hypertension artérielle en cas d'échec thérapeutique d'une monothérapie par un inhibiteur de l'enzyme de conversion.
COZAAR 100 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement de l'hypertension artérielle essentielle chez les adultes et les enfants et adolescents âgés de 6 à 18 ans.
·Traitement de latteinte rénale chez les patients adultes diabétiques de type 2, hypertendus, avec protéinurie ≥ 0,5 g/jour, dans le cadre d'un traitement antihypertenseur (voir rubriques 4,3, 4,4, 4,5 et 5,1).
·Traitement de linsuffisance cardiaque chronique chez les patients adultes, lorsque le traitement par inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC) est inadapté en raison d'une intolérance (en particulier, la toux) ou dune contre-indication. Le losartan ne doit pas être utilisé en traitement de relais chez les patients atteints dinsuffisance cardiaque, stabilisés par un IEC.
Les patients doivent avoir une fraction d'éjection ventriculaire gauche ≤ 40 % et doivent être cliniquement stabilisés et sous un traitement régulier pour l'insuffisance cardiaque chronique.
·Réduction du risque d'accident vasculaire cérébral chez les patients adultes hypertendus présentant une hypertrophie ventriculaire gauche à l'électrocardiogramme (voir rubrique 5.1 : Etude LIFE, particularités ethniques).
DIPROSALIC, lotion
  
·Dermatoses corticosensibles à composante kératosique ou squameuse.
·Indications privilégiées où la corticothérapie locale est tenue pour le meilleur traitement :
olichénification.
·Indications où la corticothérapie est lun des traitements habituels :
opsoriasis,
olichen,
odermite séborrhéique à lexception du visage.
·DIPROSALIC est présenté sous deux formes :
ola forme pommade,
ola forme lotion plus particulièrement adaptée au traitement des affections du cuir chevelu, des régions pileuses et des plis.
EZETROL 10 mg, comprimé
  
Hypercholestérolémie primaire
EZETROL en association avec une statine (inhibiteur de l'HMG-CoA réductase) est indiqué comme traitement adjuvant au régime chez les patients ayant une hypercholestérolémie primaire (familiale hétérozygote et non familiale) et qui ne sont pas contrôlés de façon appropriée par une statine seule.
EZETROL en monothérapie est indiqué comme traitement adjuvant au régime chez les patients ayant une hypercholestérolémie primaire (familiale hétérozygote et non familiale) pour lesquels un traitement par statine est inapproprié ou est mal toléré.
Prévention des événements cardiovasculaires
EZETROL est indiqué pour réduire le risque dévénements cardiovasculaires (voir rubrique 5.1) chez les patients présentant une maladie coronaire avec un antécédent de syndrome coronarien aigu (SCA), en complément dun traitement en cours par statine ou avec linitiation concomitante dune statine.
Hypercholestérolémie familiale homozygote (HFHo)
EZETROL en association avec une statine est indiqué comme traitement adjuvant au régime chez les patients ayant une HFHo. Ces patients peuvent recevoir également des traitements adjuvants (exemple : aphérèse des LDL).
Sitostérolémie homozygote (phytostérolémie)
EZETROL est indiqué comme traitement adjuvant au régime, chez les patients ayant une sitostérolémie familiale homozygote.
SINGULAIR 10 mg, comprimé pelliculé
  
SINGULAIR est indiqué en traitement additif chez les patients présentant un asthme persistant léger à modéré insuffisamment contrôlé par corticothérapie inhalée et chez qui les bêta-2-mimétiques à action immédiate et de courte durée administrés «à la demande» napportent pas un contrôle clinique suffisant de lasthme. Pour ces mêmes patients, chez qui SINGULAIR est indiqué pour lasthme, SINGULAIR peut en même temps apporter un soulagement symptomatique de la rhinite allergique saisonnière.
SINGULAIR est également indiqué en traitement préventif de lasthme induit par leffort.
SINGULAIR 4 mg, comprimé à croquer
  
SINGULAIR est indiqué en traitement additif chez les patients âgés de 2 à 5 ans présentant un asthme persistant léger à modéré insuffisamment contrôlé par corticothérapie inhalée et chez qui les bêta-2-mimétiques à action immédiate et de courte durée administrés « à la demande » napportent pas un contrôle clinique suffisant de lasthme.
SINGULAIR peut également être une alternative aux corticoïdes inhalés à faibles doses chez les patients âgés de 2 à 5 ans présentant un asthme persistant léger sans antécédent récent de crises dasthme sévères ayant justifié une corticothérapie orale, et dont lincapacité à adhérer à un traitement par corticoïdes inhalés est démontrée (voir rubrique 4.2).
SINGULAIR est également indiqué en traitement préventif de lasthme induit par leffort chez les enfants âgés de 2 ans et plus.
TALOXA 600 mg, comprimé
  
Le felbamate n'est pas indiqué comme traitement antiépileptique de première intention. Le felbamate peut être prescrit dans l'indication suivante après une évaluation soigneuse du rapport risque/bénéfice prenant en compte le risque de toxicité hématologique, en particulier d'aplasie médullaire, et d'hépatotoxicité sévère. Le risque potentiel lié à l'utilisation du felbamate doit être mis en balance avec les risques associés à l'absence de traitement médical approprié.
Syndrome de Lennox-Gastaut : en complément du traitement antérieur, traitement du syndrome de Lennox-Gastaut chez les patients à partir de 4 ans, non contrôlé par les autres médicaments antiépileptiques appropriés disponibles.
Une évaluation rigoureuse de l'efficacité du felbamate doit être effectuée après 2 à 3 mois de traitement. Seuls les patients pour lesquels une amélioration clinique majeure de leur syndrome épileptique (i.e. réduction marquée de la fréquence des crises ou de leur sévérité) aura été constatée dans ce laps de temps devront continuer le traitement par le felbamate (voir rubrique 4.4).
Les patients doivent être informés, avant l'instauration du traitement, du risque potentiel lié à l'utilisation du felbamate (voir rubrique 4.4).
Les patients doivent être avertis que l'utilisation du felbamate a été associée à la survenue d'aplasie médullaire et d'insuffisance hépatique, toutes deux potentiellement mortelles (voir rubrique 4.4).
TIMOPTOL L.P. 0,50 %, collyre en solution
  
·Hypertonie intra-oculaire.
·Glaucome chronique à angle ouvert.
SINGULAIR 4 mg, granulés
  
SINGULAIR est indiqué en traitement additif chez les patients âgés de 6 mois à 5 ans présentant un asthme persistant léger à modéré insuffisamment contrôlé par corticothérapie inhalée et chez qui les bêta-2-mimétiques à action immédiate et de courte durée administrés « à la demande » napportent pas un contrôle clinique suffisant de lasthme.
SINGULAIR peut également être une alternative aux corticoïdes inhalés à faibles doses chez les patients âgés de 2 à 5 ans présentant un asthme persistant léger sans antécédent récent de crises dasthme sévères ayant justifié une corticothérapie orale, et dont lincapacité à adhérer à un traitement par corticoïdes inhalés est démontrée (voir rubrique 4.2).
SINGULAIR est également indiqué en traitement préventif de lasthme induit par leffort chez les enfants âgés de 2 ans et plus.
SINEMET 250 mg/25 mg, comprimé
  
Maladie de Parkinson et syndromes parkinsoniens d'origine neurodégénérative.
TALOXA 600 mg/5 ml suspension buvable
  
Le felbamate n'est pas indiqué comme traitement antiépileptique de première intention. Le felbamate peut être prescrit dans l'indication suivante après une évaluation soigneuse du rapport risque/bénéfice prenant en compte le risque de toxicité hématologique, en particulier d'aplasie médullaire, et d'hépatotoxicité sévère. Le risque potentiel lié à l'utilisation du felbamate doit être mis en balance avec les risques associés à l'absence de traitement médical approprié.
Syndrome de Lennox-Gastaut : en complément du traitement antérieur, traitement du syndrome de Lennox-Gastaut chez les patients à partir de 4 ans, non contrôlé par les autres médicaments antiépileptiques appropriés disponibles.
Une évaluation rigoureuse de l'efficacité du felbamate doit être effectuée après 2 à 3 mois de traitement. Seuls les patients pour lesquels une amélioration clinique majeure de leur syndrome épileptique (i.e. réduction marquée de la fréquence des crises ou de leur sévérité) aura été constatée dans ce laps de temps devront continuer le traitement par le felbamate (voir rubrique 4.4).
Les patients doivent être informés, avant l'instauration du traitement, du risque potentiel lié à l'utilisation du felbamate (voir rubrique 4.4).
Les patients doivent être avertis que l'utilisation du felbamate a été associée à la survenue d'aplasie médullaire et d'insuffisance hépatique, toutes deux potentiellement mortelles (voir rubrique 4.4).
FOSAMAX 70 mg, comprimé
  
FOSAMAX est indiqué chez ladulte dans le traitement de lostéoporose post-ménopausique. Il réduit le risque de fractures vertébrales et de la hanche.
FORTZAAR 100 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé
  
FORTZAAR est indiqué dans le traitement de lhypertension artérielle essentielle chez les patients dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par le losartan ou lhydrochlorothiazide en monothérapie.
HYZAAR 50 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé
  
HYZAAR est indiqué dans le traitement de lhypertension artérielle essentielle chez les patients dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par le losartan ou lhydrochlorothiazide en monothérapie.
DIPROSONE 0,05 POUR CENT, lotion
  
1. Indications privilégiées où la corticothérapie locale est tenue pour le meilleur traitement :
·eczéma de contact
·dermatite atopique
·lichénification
2. Indications où la corticothérapie locale est l'un des traitements habituels :
·dermite de stase
·psoriasis (à l'exclusion des plaques très étendues)
·lichen
·prurigo non parasitaire
·dyshidrose
·lichen scléro-atrophique génital
·granulome annulaire
·lupus érythémateux discoïde
·dermite séborrhéique à l'exception du visage
·traitement symptomatique du prurit du mycosis fongoïde
3. Indications de circonstance pour une durée brève :
·piqûres d'insectes et prurigo parasitaire après traitement étiologique.
La forme lotion est plus particulièrement destinée aux lésions des plis et des zones pilaires.
Remarque : Chaque dermatose doit être traitée par un corticoïde de niveau le mieux approprié en sachant qu'en fonction des résultats, on peut être conduit à lui substituer un produit d'une activité plus forte ou moins forte sur tout ou partie des lésions.
DIPROSTENE, suspension injectable en seringue pré-remplie
  
USAGE SYSTEMIQUE
Rhinite allergique saisonnière après échec des autres thérapeutiques (antihistaminique par voie générale, corticoïde intra-nasal, ou corticoïde per os en cure courte).
USAGE LOCAL
Ce sont celles de la corticothérapie locale, lorsque laffection justifie une forte concentration locale. Toute prescription dinjection locale doit faire la part du danger infectieux notamment du risque de favoriser une prolifération bactérienne.
Ce produit est indiqué dans les affections :
·dermatologiques : cicatrices chéloïdes
·ORL : irrigations intra-sinusiennes dans les sinusites subaiguës ou chroniques justifiant un drainage.
·rhumatologiques :
oinjections intra-articulaires : arthrites inflammatoires, arthrose en poussée
oinjections péri-articulaires : tendinites, bursites
oinjections des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren
DIPROSONE 0,05 POUR CENT, pommade
  
1. Indications privilégiées où la corticothérapie locale est tenue pour le meilleur traitement :
·eczéma de contact
·dermatite atopique
·lichénification.
2. Indications où la corticothérapie locale est l'un des traitements habituels :
·dermite de stase
·psoriasis (à l'exclusion des plaques très étendues)
·lichen
·prurigo non parasitaire
·dyshidrose
·lichen scléro-atrophique génital
·granulome annulaire
·lupus érythémateux discoïde
·dermite séborrhéique à l'exception du visage
·traitement symptomatique du prurit du mycosis fongoïde.
3. Indications de circonstance pour une durée brève :
·piqûres d'insectes et prurigo parasitaire après traitement étiologique.
La forme pommade est plus particulièrement destinée aux lésions sèches ou squameuses.
Remarque : Chaque dermatose doit être traitée par un corticoïde de niveau le mieux approprié en sachant qu'en fonction des résultats, on peut être conduit à lui substituer un produit d'une activité plus forte ou moins forte sur tout ou partie des lésions.
ESMERON 10 mg/ml, solution injectable
  
Le bromure de rocuronium est indiqué chez l'adulte et lenfant (du nouveau-né à l'adolescent ) comme adjuvant de lanesthésie générale, pour faciliter lintubation trachéale au cours de linduction de routine et assurer la relaxation musculaire au cours de l'acte chirurgical. Chez l'adulte, le bromure de rocuronium est aussi indiqué pour faciliter l'intubation trachéale au cours de linduction à séquence rapide et comme adjuvant en unité de soin intensif pour faciliter l'intubation et la ventilation mécanique.
DIPROSONE 0,05 POUR CENT, crème
  
1. Indications privilégiées où la corticothérapie locale est tenue pour le meilleur traitement :
eczéma de contact
dermatite atopique
lichénification
2. Indications où la corticothérapie locale est l'un des traitements habituels :
dermite de stase
psoriasis (à l'exclusion des plaques très étendues)
lichen
prurigo non parasitaire
dyshidrose
lichen scléro-atrophique génital
granulome annulaire
lupus érythémateux discoïde
dermite séborrhéique à l'exception du visage
traitement symptomatique du prurit du mycosis fongoïde
3. Indications de circonstance pour une durée brève :
piqûres d'insectes et prurigo parasitaire après traitement étiologique.
La forme crème est plus particulièrement destinée aux lésions aiguës, suintantes.
Remarque : chaque dermatose doit être traitée par un corticoïde de niveau le mieux approprié en sachant qu'en fonction des résultats, on peut être conduit à lui substituer un produit d'une activité plus forte ou moins forte sur tout ou partie des lésions.
GONADOTROPHINE CHORIONIQUE ENDO 1500 U.l./1 ml, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez la femme:
En association avec les FSH ou H.M.G.:
·traitement de la stérilité par anovulation ou dysovulation,
·déclenchement de l'ovulation dans le cadre des procréations médicalement assistées quelques heures avant la ponction.
Chez l'homme:
·traitement de la stérilité par insuffisance de la spermatogenèse en cas d'hypogonadisme hypogonadotrope, en association avec les FSH ou H.M.G,
·cryptorchidie en l'absence d'obstacle anatomique,
·test à l'hCG pour l'exploration de la fonction Leydigienne du testicule.
GONADOTROPHINE CHORIONIQUE ENDO 5000 U.I./1 ml, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez la femme:
En association avec les FSH ou H.M.G.:
·traitement de la stérilité par anovulation ou dysovulation,
·déclenchement de l'ovulation dans le cadre des procréations médicalement assistées quelques heures avant la ponction.
Chez l'homme:
·traitement de la stérilité par insuffisance de la spermatogénèse en cas d'hypogonadisme hypogonadotrope, en association avec les FSH ou H.M.G,
·cryptorchidie en l'absence d'obstacle anatomique,
·test à l'hCG pour l'exploration de la fonction Leydigienne du testicule.
LOSARTAN ZENTIVA 100 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement de l'hypertension artérielle essentielle chez les adultes et les enfants et adolescents âgés de 6 à 18 ans.
·Traitement de latteinte rénale chez les patients adultes diabétiques de type 2, hypertendus, avec protéinurie ≥ 0,5 g/jour, dans le cadre d'un traitement antihypertenseur (voir rubriques 4,3, 4,4, 4,5 et 5,1).
·Traitement de linsuffisance cardiaque chronique chez les patients adultes, lorsque le traitement par inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC) est inadapté en raison d'une intolérance (en particulier, la toux) ou dune contre-indication. Le losartan ne doit pas être utilisé en traitement de relais chez les patients atteints dinsuffisance cardiaque, stabilisés par un IEC.
Les patients doivent avoir une fraction d'éjection ventriculaire gauche ≤ 40 % et doivent être cliniquement stabilisés et sous un traitement régulier pour l'insuffisance cardiaque chronique.
·Réduction du risque d'accident vasculaire cérébral chez les patients adultes hypertendus présentant une hypertrophie ventriculaire gauche à l'électrocardiogramme (voir rubrique 5.1 : Etude LIFE, particularités ethniques).
FOSAMAX 10 mg, comprimé
  
Traitement de l'ostéoporose post-ménopausique. FOSAMAX réduit le risque de fractures vertébrales et de la hanche (voir rubrique 5.1).
Traitement de l'ostéoporose masculine (voir rubrique 5.1).
FORTZAAR 100 mg/25 mg, comprimé pelliculé
  
FORTZAAR est indiqué dans le traitement de lhypertension artérielle essentielle chez les patients dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par le losartan ou lhydrochlorothiazide en monothérapie.
LOSARTAN ZENTIVA 50 mg, comprimé pelliculé sécable
  
·Traitement de l'hypertension artérielle essentielle chez les adultes et les enfants et adolescents âgés de 6 à 18 ans.
·Traitement de latteinte rénale chez les patients adultes diabétiques de type 2, hypertendus, avec protéinurie ≥ 0,5 g/jour, dans le cadre d'un traitement antihypertenseur (voir rubriques 4.3, 4.4, 4.5 et 5.1).
·Traitement de linsuffisance cardiaque chronique chez les patients adultes, lorsque le traitement par inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC) est inadapté en raison d'une intolérance (en particulier, la toux) ou dune contre-indication. Le losartan ne doit pas être utilisé en traitement de relais chez les patients atteints dinsuffisance cardiaque, stabilisés par un IEC.
Les patients doivent avoir une fraction d'éjection ventriculaire gauche ≤ 40 % et doivent être cliniquement stabilisés et sous un traitement régulier pour l'insuffisance cardiaque chronique.
·Réduction du risque d'accident vasculaire cérébral chez les patients adultes hypertendus présentant une hypertrophie ventriculaire gauche à l'électrocardiogramme (voir rubrique 5.1 : Etude LIFE, particularités ethniques).
LOSARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA 50 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé
  
LOSARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de lhypertension artérielle essentielle chez les patients dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par le losartan ou lhydrochlorothiazide en monothérapie.
LIVIAL 2,5 mg, comprimé
  
Traitement hormonal substitutif (THS) des symptômes de déficit en estrogènes chez les femmes ménopausées depuis plus de 1 an.
Lexpérience du traitement chez les femmes âgées de plus de 65 ans est limitée.
Pour toutes les femmes, la décision de prescrire de la tibolone doit être basée sur lévaluation complète des risques individuels de la patiente et, particulièrement chez celles de plus de 60 ans, des risques daccident vasculaire cérébral (voir rubriques 4.4 et 4.8).
LOSARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA 100 mg/25 mg, comprimé pelliculé
  
LOSARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de lhypertension artérielle essentielle chez les patients dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par le losartan ou lhydrochlorothiazide en monothérapie.
LOSARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA 100 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé
  
LOSARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de lhypertension artérielle essentielle chez les patients dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par le losartan ou lhydrochlorothiazide en monothérapie.
MERCILON, comprimé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire MERCILON doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à MERCILON en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
MAXALT 10 mg, comprimé
  
Traitement de la phase céphalalgique des crises de migraine de l'adulte avec ou sans aura.
MONTELUKAST ZENTIVA LAB 5 mg, comprimé à croquer
  
MONTELUKAST ZENTIVA LAB est indiqué en traitement additif chez les patients présentant un asthme persistant léger à modéré insuffisamment contrôlé par corticothérapie inhalée et chez qui les bêta-2-mimétiques à action immédiate et de courte durée administrés « à la demande » napportent pas un contrôle clinique suffisant de lasthme.
MONTELUKAST ZENTIVA LAB peut également être une alternative aux corticoïdes inhalés à faibles doses chez les patients présentant un asthme persistant léger sans antécédent récent de crises dasthme sévères ayant justifié une corticothérapie orale, et dont lincapacité à adhérer à un traitement par corticoïdes inhalés est démontrée (voir rubrique 4.2).
MONTELUKAST ZENTIVA LAB est également indiqué en traitement préventif de lasthme induit par leffort.
NASONEX 50 microgrammes/dose, suspension pour pulvérisation nasale
  
NASONEX pulvérisation nasale est indiqué chez les adultes et les enfants à partir de 3 ans en traitement symptomatique de la rhinite allergique saisonnière ou de la rhinite perannuelle.
NASONEX pulvérisation nasale est indiqué dans le traitement de la polypose nasale chez les adultes à partir de 18 ans.
MAXALT 5 mg, comprimé
  
Traitement de la phase céphalalgique des crises de migraine de l'adulte avec ou sans aura.
MODURETIC, comprimé sécable
  
·dèmes d'origine cardiaque.
·Hypertension artérielle en cas d'échec thérapeutique d'une monothérapie par 12,5 mg d'hydrochlorothiazide.
·Ascite et dèmes des cirrhotiques.
MONTELUKAST ZENTIVA LAB 4 mg, granulés
  
MONTELUKAST ZENTIVA LAB est indiqué en traitement additif chez les patients âgés de 6 mois à 5 ans présentant un asthme persistant léger à modéré insuffisamment contrôlé par corticothérapie inhalée et chez qui les bêta-2-mimétiques à action immédiate et de courte durée administrés « à la demande » napportent pas un contrôle clinique suffisant de lasthme.
MONTELUKAST ZENTIVA LAB peut également être une alternative aux corticoïdes inhalés à faibles doses chez les patients âgés de 2 à 5 ans présentant un asthme persistant léger sans antécédent récent de crises dasthme sévères ayant justifié une corticothérapie orale, et dont lincapacité à adhérer à un traitement par corticoïdes inhalés est démontrée (voir rubrique 4.2).
MONTELUKAST ZENTIVA LAB est également indiqué en traitement préventif de lasthme induit par leffort chez les enfants âgés de 2 ans et plus.
MONTELUKAST ZENTIVA LAB 10 mg, comprimé pelliculé
  
MONTELUKAST ZENTIVA LAB est indiqué en traitement additif chez les patients présentant un asthme persistant léger à modéré insuffisamment contrôlé par corticothérapie inhalée et chez qui les bêta-2-mimétiques à action immédiate et de courte durée administrés «à la demande» napportent pas un contrôle clinique suffisant de lasthme. Pour ces mêmes patients, chez qui MONTELUKAST ZENTIVA LAB est indiqué pour lasthme, MONTELUKAST ZENTIVA LAB peut en même temps apporter un soulagement symptomatique de la rhinite allergique saisonnière.
MONTELUKAST ZENTIVA LAB est également indiqué en traitement préventif de lasthme induit par leffort.
MAXALTLYO 10 mg, lyophilisat oral
  
Traitement de la phase céphalalgique des crises de migraine de l'adulte avec ou sans aura.
MAXALTLYO 5 mg, lyophilisat oral
  
Traitement de la phase céphalalgique des crises de migraine de l'adulte avec ou sans aura.
NEXPLANON 68 mg, implant pour usage sous-cutané
  
Contraception.
La sécurité et lefficacité ont été établies chez les femmes entre 18 et 40 ans.
NORSET 15 mg, comprimé pelliculé
  
NORSET est indiqué chez les adultes dans le traitement des épisodes dépressifs majeurs.
NUVARING 15 microgrammes/120 microgrammes/24 heures, système de diffusion vaginal
  
Contraception.
NUVARING est destiné aux femmes en âge de procréer. La sécurité et l'efficacité ont été établies chez des femmes âgées de 18 à 40 ans.
La décision de prescrire NUVARING doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à NUVARING en comparaison aux autres contraceptifs hormonaux combinés (CHC) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
NORCURON 10 mg, poudre pour solution injectable
  
NORCURON est indiqué comme adjuvant de lanesthésie générale, pour faciliter lintubation trachéale et assurer la relaxation musculaire au cours de lacte chirurgical chez ladulte, le nouveau-né, le nourrisson, lenfant et ladolescent.