Médicaments - SANOFI AVENTIS avec E-santé

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Afficher la recherche avancée

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

678 Résultat(s)

BRONCHOKOD ENFANTS 2 POUR CENT, sirop
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment aux cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des broncho-pneumopathies chroniques.
TERCIAN 50 mg/5 ml, solution injectable en ampoule
  Traitement de courte durée des états d'agitation et d'agressivité au cours des états psychotiques aigus et chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
LACTULOSE ZENTIVA 10 g, solution buvable en sachet-dose
  
·Traitement symptomatique de la constipation.
·Encéphalopathie hépatique.
LASILIX FAIBLE 20 mg, comprimé
  
·dèmes d'origine cardiaque ou rénale.
·dèmes d'origine hépatique, le plus souvent en association avec un diurétique épargneur de potassium.
·Hypertension artérielle chez le patient insuffisant rénal chronique, en cas de contre-indication aux diurétiques thiazidiques (notamment lorsque la clairance de la créatinine est inférieure à 30 ml/min).
LEPTICUR 10 mg, comprimé
  
Syndromes parkinsoniens induits par les neuroleptiques.
KRENOSIN 6 mg/2 ml, solution injectable
  
Adultes :
Conversion rapide en rythme sinusal des tachycardies jonctionnelles, y compris celles associées à une voie accessoire (syndrome de Wolff-Parkinson-White).
Aide au diagnostic des tachycardies à complexes larges ou fins. Bien que l'adénosine ne soit pas efficace dans le traitement du flutter auriculaire, de la fibrillation auriculaire et des tachycardies ventriculaires, le ralentissement de la conduction au niveau auriculo-ventriculaire peut faciliter l'analyse de l'activité auriculaire.
Population pédiatrique :
Conversion rapide en rythme sinusal normal des tachycardies paroxystiques supraventriculaires chez les enfants âgés de 0 à 18 ans.
LEVOCETIRIZINE ZENTIVA 5 mg, comprimé pelliculé
  
LEVOCETIRIZINE ZENTIVA 5 mg, comprimé pelliculé est indiqué dans le traitement symptomatique de la rhinite allergique (incluant la rhinite allergique persistante) et de l'urticaire chez ladulte, ladolescent et lenfant de 6 ans et plus.
LARGACTIL 25 mg/5 ml, solution injectable en ampoule
  
Traitement de courte durée des états d'agitation et d'agressivité au cours des états psychotiques aigus et chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
Préparation à l'anesthésie, anesthésie potentialisée.
LEPTICUR 10 mg/2 ml, solution injectable
  
Correction initiale d'urgence des manifestations aiguës de type extrapyramidal induites par les neuroleptiques.
LARGACTIL 4 POUR CENT, solution buvable en gouttes
  
Chez ladulte
Etats psychotiques aigus.
Etats psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
Chez lenfant de plus de 3 ans
Troubles graves du comportement de l'enfant avec agitation et agressivité.
LERCANIDIPINE ZENTIVA 20 mg, comprimé pelliculé
  
Hypertension artérielle essentielle.
LARGACTIL 100 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Chez ladulte
Etats psychotiques aigus.
Etats psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
Chez lenfant de plus de 6 ans
Troubles graves du comportement de lenfant avec agitation et agressivité.
LANSOPRAZOLE ZENTIVA 30 mg, gélule gastro-résistante
  
·Traitement de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique.
·Traitement de l'sophagite par reflux.
·Prévention de l'sophagite par reflux.
·Eradication de Helicobacter pylori (H. pylori) par administration concomitante d'une antibiothérapie appropriée pour le traitement des ulcères associés à H. pylori.
·Traitement de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique bénin, induits par les AINS chez des patients nécessitant un traitement continu par AINS.
·Prévention de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique induits par les AINS chez des patients à risque (voir rubrique 4.2) nécessitant un traitement continu par AINS.
·Reflux gastro-sophagien symptomatique.
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
KETOPROFENE ZENTIVA LP 100 mg, comprimé sécable à libération prolongée
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au :
·Traitement symptomatique au long cours :
odes rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante (ou syndromes apparentés, tels que syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique),
ode certaines arthroses douloureuses et invalidantes.
·Traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës :
odes rhumatismes abarticulaires tels que périarthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites,
odes arthrites microcristallines,
odes arthroses,
odes lombalgies,
odes radiculalgies,
odes affections aiguës post-traumatiques bénignes de l'appareil locomoteur.
LATANOPROST/TIMOLOL ZENTIVA 50 microgrammes/5 mg par ml, collyre en solution
  
Réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez les patients atteints de glaucome à angle ouvert et d'hypertonie intraoculaire et qui présentent une réponse insuffisante aux bêta-bloquants ou aux analogues de prostaglandines administrés localement.
KETOCONAZOLE ZENTIVA 2 %, gel en récipient-unidose
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement du pytiriasis versicolor de l'adulte et de l'adolescent (≥12 ans).
LANGORAN L.P. 20 mg, gélule à libération prolongée
  
·Traitement préventif de la crise d'angor.
·Traitement de l'insuffisance cardiaque gauche ou globale, en association aux autres thérapeutiques usuelles.
LANSOPRAZOLE ZENTIVA 15 mg, gélule gastro-résistante
  
·Traitement de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique.
·Traitement de l'sophagite par reflux.
·Prévention de l'sophagite par reflux.
·Eradication de Helicobacter pylori (H. pylori) par administration concomitante d'une antibiothérapie appropriée pour le traitement des ulcères associés à H. pylori.
·Traitement de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique bénin, induits par les AINS chez des patients nécessitant un traitement continu par AINS.
·Prévention de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique induits par les AINS chez des patients à risque (voir rubrique 4.2) nécessitant un traitement continu par AINS.
·Reflux gastro-sophagien symptomatique.
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
LASILIX 20 mg/2 ml, solution injectable en ampoule
  
·Hypertension accompagnée d'une atteinte viscérale menaçant le pronostic vital à très court terme (urgence hypertensive) notamment lors de :
oencéphalopathie hypertensive,
odécompensation ventriculaire gauche avec dème pulmonaire.
·Urgences cardiologiques : dème aigu du poumon, asystolie.
·Rétention sodée sévère d'origine cardiaque, rénale, cirrhotique.
·Radiologie du bas appareil urinaire et test de lavage « wash out » au Lasilix.
·Peut être utilisé en réanimation pédiatrique.
KAYEXALATE, poudre pour suspension orale et rectale
  
Hyperkaliémie.
LASILIX 10 mg/ml, solution buvable
  
·dèmes d'origine cardiaque ou rénale.
·dèmes d'origine hépatique, le plus souvent en association avec un diurétique épargneur de potassium.
·Hypertension artérielle.
LANZOR 30 mg, gélule gastro-résistante
  
·Traitement de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique.
·Traitement de l'sophagite par reflux.
·Prévention de l'sophagite par reflux.
·Eradication de Helicobacter pylori (H. pylori) par administration concomitante d'une antibiothérapie appropriée pour le traitement des ulcères associés à H. pylori.
·Traitement de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique bénin, induits par les AINS chez des patients nécessitant un traitement continu par AINS.
·Prévention de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique induits par les AINS chez des patients à risque (voir rubrique 4.2) nécessitant un traitement continu par AINS.
·Reflux gastro-sophagien symptomatique.
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
LARGACTIL 25 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Chez ladulte
Etats psychotiques aigus.
Etats psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
Chez lenfant de plus de 6 ans
Troubles graves du comportement de lenfant avec agitation et agressivité.
LASILIX RETARD 60 mg, gélule
  
·dèmes d'origine cardiaque ou rénale.
·dèmes d'origine hépatique, le plus souvent en association avec un diurétique épargneur de potassium.
·Hypertension artérielle.
LANZOR 15 mg, gélule gastro-résistante
  
·Traitement de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique.
·Traitement de l'sophagite par reflux.
·Prévention de l'sophagite par reflux.
·Eradication de Helicobacter pylori (H. pylori) par administration concomitante d'une antibiothérapie appropriée pour le traitement des ulcères associés à H. pylori.
·Traitement de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique bénin, induits par les AINS chez des patients nécessitant un traitement continu par AINS.
·Prévention de l'ulcère duodénal et de l'ulcère gastrique induits par les AINS chez des patients à risque (voir rubrique 4.2) nécessitant un traitement continu par AINS.
·Reflux gastro-sophagien symptomatique.
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
LOVENOX 6000 UI anti-Xa/0,6 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
LOVENOX est indiqué chez ladulte dans :
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie à risque modéré et élevé, en particulier en chirurgie orthopédique ou générale, dont la chirurgie oncologique.
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients atteints dune affection médicale aiguë (telle quinsuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté.
·Le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de lembolie pulmonaire (EP), à lexclusion de lEP susceptible de relever dun traitement thrombolytique ou chirurgical.
·La prévention de la formation dun thrombus dans le circuit de circulation extracorporelle au cours de lhémodialyse.
·Le syndrome coronaire aigu :
oTraitement de langor instable et de linfarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI), administré en association avec lacide acétylsalicylique par voie orale.
otraitement de linfarctus du myocarde aigu avec élévation du segment ST (STEMI), incluant les patients éligibles à un traitement médical ou à une intervention coronaire percutanée (ICP) secondaire.
LIPANOR 100 mg, gélule
  
LIPANOR est indiqué en complément dun régime alimentaire adapté et dautres mesures non pharmacologiques (tels que exercice, perte de poids) dans les cas suivants :
·Traitement dune hypertriglycéridémie sévère associée ou non à un faible taux de HDL-cholestérol.
·Hyperlipidémie mixte lorsquune statine est contre-indiquée ou non tolérée.
LOVENOX 2000 UI anti-Xa/0,2 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
LOVENOX est indiqué chez ladulte dans :
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie à risque modéré et élevé, en particulier en chirurgie orthopédique ou générale, dont la chirurgie oncologique.
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients atteints dune affection médicale aiguë (telle quinsuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté.
·Le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de lembolie pulmonaire (EP), à lexclusion de lEP susceptible de relever dun traitement thrombolytique ou chirurgical.
·La prévention de la formation dun thrombus dans le circuit de circulation extracorporelle au cours de lhémodialyse.
·Le syndrome coronaire aigu :
oTraitement de langor instable et de linfarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI), administré en association avec lacide acétylsalicylique par voie orale.
otraitement de linfarctus du myocarde aigu avec élévation du segment ST (STEMI), incluant les patients éligibles à un traitement médical ou à une intervention coronaire percutanée (ICP) secondaire.
MAALOX MAUX D'ESTOMAC, comprimé à croquer
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac et remontées acides.
MAALOX MAUX D'ESTOMAC SANS SUCRE FRUITS ROUGES, comprimé à croquer édulcoré à la saccharine sodique, au sorbitol et au maltitol
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac et remontées acides.
LORATADINE ZENTIVA 10 mg, comprimé
  
LORATADINE ZENTIVA est indiqué dans le traitement symptomatique de la rhinite allergique et de l'urticaire chronique idiopathique.
MAALOX MAUX D'ESTOMAC, suspension buvable en sachet-dose
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac et remontées acides.
LEVONORGESTREL/ETHINYLESTRADIOL ZENTIVA 100 microgrammes/20 microgrammes, comprimé enrobé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire LEVONORGESTREL/ETHINYLESTRADIOL ZENTIVA 100 microgrammes/20 microgrammes doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à LEVONORGESTREL/ETHINYLESTRADIOL ZENTIVA 100 microgrammes/20 microgrammes en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
MAGNE B6 48 mg/5 mg, comprimé enrobé
  
Carences magnésiennes avérées, isolées ou associées.
LOVENOX 8000 UI anti-Xa/0,8 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
LOVENOX est indiqué chez ladulte dans :
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie à risque modéré et élevé, en particulier en chirurgie orthopédique ou générale, dont la chirurgie oncologique.
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients atteints dune affection médicale aiguë (telle quinsuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté.
·Le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de lembolie pulmonaire (EP), à lexclusion de lEP susceptible de relever dun traitement thrombolytique ou chirurgical.
·La prévention de la formation dun thrombus dans le circuit de circulation extracorporelle au cours de lhémodialyse.
·Le syndrome coronaire aigu :
oTraitement de langor instable et de linfarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI), administré en association avec lacide acétylsalicylique par voie orale.
otraitement de linfarctus du myocarde aigu avec élévation du segment ST (STEMI), incluant les patients éligibles à un traitement médical ou à une intervention coronaire percutanée (ICP) secondaire.
LANGORAN L.P. 40 mg, gélule à libération prolongée
  
·Traitement préventif de la crise d'angor.
·Traitement de l'insuffisance cardiaque gauche ou globale, en association aux autres thérapeutiques usuelles.
LUTERAN 10 mg, comprimé
  
·Troubles gynécologiques liés à une insuffisance en progestérone et notamment ceux observés en période préménopausique (irrégularités menstruelles, syndrome prémenstruel, mastodynie...).
·Hémorragies fonctionnelles et ménorragies des fibromes.
·Endométriose.
·Cycle artificiel en association avec un estrogène.
·Dysménorrhée.
LISINOPRIL ZENTIVA 20 mg, comprimé sécable
  
Hypertension artérielle
Traitement de l'hypertension artérielle.
Insuffisance cardiaque
Traitement de l'insuffisance cardiaque symptomatique.
Infarctus du myocarde en phase aiguë
Traitement à court terme (6 semaines), chez les patients en situation hémodynamique stable, de l'infarctus du myocarde en phase aiguë, dès les 24 premières heures.
Complications rénales du diabète
Traitement de l'atteinte rénale chez l'hypertendu diabétique de type II présentant une néphropathie débutante (voir rubrique 5.1).
LUBENTYL A LA MAGNESIE, gelée orale en pot
  
Traitement symptomatique de la constipation.
LIDOCAINE/PRILOCAINE ZENTIVA 5 %, pansement adhésif cutané
  
Ce médicament est indiquée pour :
·Anesthésie topique de la peau saine lors de :
olinsertion daiguilles, par exemple insertion de cathéters intraveineux ou prélèvements sanguins
oprocédures chirurgicales superficielles.
chez les adultes et dans la population pédiatrique.
LUTERAN 5 mg, comprimé
  
·Troubles gynécologiques liés à une insuffisance en progestérone et notamment ceux observés en période préménopausique (irrégularités menstruelles, syndrome prémenstruel, mastodynie...).
·Hémorragies fonctionnelles et ménorragies des fibromes.
·Endométriose.
·Cycle artificiel en association avec un estrogène.
·Dysménorrhée.
IMOVANE 7,5 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Les indications sont limitées au traitement de courte durée des troubles sévères du sommeil chez ladulte :
·Insomnie occasionnelle,
·Insomnie transitoire.
INDAPAMIDE ZENTIVA LP 1,5 mg, comprimé pelliculé à libération prolongée
  
Hypertension artérielle essentielle chez ladulte.
LASILIX SPECIAL 500 mg, comprimé sécable
  
·Insuffisance rénale chronique avant le stade de l'hémodialyse (clairance de la créatinine ≥ 5 ml/min) : hypertension artérielle ou rétention hydrosodée.
·Insuffisance rénale chronique au stade de l'hémodialyse avec diurèse résiduelle faible : maintien d'une diurèse normale, confort diététique accru (boissons).
·Syndrome néphrotique avec rétention hydrosodée de 3 à 4 kg.
·Encéphalopathie hypertensive.
LASILIX SPECIAL 250 mg/25 ml, solution injectable en ampoule
  
·Insuffisance rénale aiguë oligo-anurique.
·Poussée d'insuffisance rénale aiguë sur une insuffisance rénale chronique connue (traumatisme, intervention chirurgicale, etc.).
·Urgences cardiologiques : dème aigu du poumon, asystolie.
LETROZOLE ZENTIVA 2,5 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement adjuvant du cancer du sein invasif à un stade précoce chez la femme ménopausée avec des récepteurs hormonaux positifs.
·Prolongation du traitement adjuvant du cancer du sein hormono-dépendant invasif chez la femme ménopausée ayant préalablement reçu un traitement adjuvant standard par le tamoxifène pendant 5 ans.
·Traitement de première intention du cancer du sein hormono-dépendant à un stade avancé chez la femme ménopausée.
·Traitement du cancer du sein à un stade avancé après rechute ou progression de la maladie chez la femme ménopausée (statut endocrinien de ménopause naturelle ou artificielle) ayant été préalablement traitée par des antiestrogènes.
·Traitement néoadjuvant chez la femme ménopausée avec des récepteurs hormonaux positifs présentant un cancer du sein HER-2 négatif lorsque la chimiothérapie nest pas adaptée et que la chirurgie immédiate nest pas indiquée.
Lefficacité na pas été démontrée chez les patientes atteintes d'un cancer du sein avec des récepteurs hormonaux négatifs.
LASILIX 40 mg, comprimé sécable
  
·dèmes d'origine cardiaque ou rénale.
·dèmes d'origine hépatique, le plus souvent en association avec un diurétique épargneur de potassium.
·Hypertension artérielle chez le patient insuffisant rénal chronique, en cas de contre-indication aux diurétiques thiazidiques (notamment lorsque la clairance de la créatinine est inférieure à 30 ml/min).
KETOCONAZOLE ZENTIVA 2 %, gel en sachet-dose
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dermite séborrhéique de l'adulte et de l'adolescent (≥ 12 ans).
LERCANIDIPINE ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Hypertension artérielle essentielle.
LOVENOX 10 000 UI anti-Xa/1 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
LOVENOX est indiqué chez ladulte dans :
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie à risque modéré et élevé, en particulier en chirurgie orthopédique ou générale, dont la chirurgie oncologique.
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients atteints dune affection médicale aiguë (telle quinsuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté.
·Le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de lembolie pulmonaire (EP), à lexclusion de lEP susceptible de relever dun traitement thrombolytique ou chirurgical.
·La prévention de la formation dun thrombus dans le circuit de circulation extracorporelle au cours de lhémodialyse.
·Le syndrome coronaire aigu :
oTraitement de langor instable et de linfarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI), administré en association avec lacide acétylsalicylique par voie orale.
otraitement de linfarctus du myocarde aigu avec élévation du segment ST (STEMI), incluant les patients éligibles à un traitement médical ou à une intervention coronaire percutanée (ICP) secondaire.
LOMUSOL 4 POUR CENT, solution pour pulvérisation nasale
  
Traitement de la rhinite allergique saisonnière et apériodique.
LUBENTYL, gelée orale en pot
  
Traitement symptomatique de la constipation.
MAALOX MAUX D'ESTOMAC SANS SUCRE, comprimé à croquer édulcoré à la saccharine sodique, au sorbitol et au maltitol
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac et remontées acides.
LEVOFLOXACINE ZENTIVA 500 mg, comprimé pelliculé sécable
  
LEVOFLOXACINE ZENTIVA est indiqué chez les adultes pour le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.4 et 5.1) :
·Sinusites aiguës bactériennes.
·Exacerbations aiguës de bronchite chronique.
·Pneumonies communautaires.
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous.
Pour les infections mentionnées ci-dessus, LEVOFLOXACINE ZENTIVA ne doit être utilisé que lorsque les antibiotiques recommandés dans les traitements initiaux de ces infections, sont jugés inappropriés.
·Pyélonéphrites et infections urinaires compliquées (voir rubrique 4.4).
·Prostatites chroniques bactériennes.
·Cystites non compliquées (voir rubrique 4.4).
·Maladie du charbon : prophylaxie post-exposition et traitement curatif (voir rubrique 4.4).
LEVOFLOXACINE ZENTIVA peut également être utilisé en relais d'un traitement intraveineux initial de lévofloxacine chez les patients ayant montré une amélioration de leur état.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
MAALOX MAUX D'ESTOMAC FRUITS ROUGES, suspension buvable en sachet
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac et remontées acides.
LOVENOX 4000 UI anti-Xa/0,4 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
LOVENOX est indiqué chez ladulte dans :
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie à risque modéré et élevé, en particulier en chirurgie orthopédique ou générale, dont la chirurgie oncologique.
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients atteints dune affection médicale aiguë (telle quinsuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté.
·Le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de lembolie pulmonaire (EP), à lexclusion de lEP susceptible de relever dun traitement thrombolytique ou chirurgical.
·La prévention de la formation dun thrombus dans le circuit de circulation extracorporelle au cours de lhémodialyse.
·Le syndrome coronaire aigu :
oTraitement de langor instable et de linfarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI), administré en association avec lacide acétylsalicylique par voie orale.
otraitement de linfarctus du myocarde aigu avec élévation du segment ST (STEMI), incluant les patients éligibles à un traitement médical ou à une intervention coronaire percutanée (ICP) secondaire.
LOMUDAL, solution pour nébulisation
  
·Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant léger *.
*L'asthme persistant léger se définit par l'existence de symptômes diurnes plus de 1 fois par semaine et moins de 1 fois par jour et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois, un DEP ou un VEMS supérieur à 80 % des valeurs prédites, une variabilité du DEP comprise entre 20 et 30 %.
La variabilité du DEP s'évalue sur la journée
ou sur une semaine.
·Prévention de l'asthme d'effort.
LIDOCAINE/PRILOCAINE ZENTIVA 5 %, crème
  
LIDOCAÏNE/PRILOCAÏNE ZENTIVA est indiquée pour :
·Lanesthésie topique de la peau lors de :
olinsertion daiguilles, par exemple insertion de cathéters intraveineux ou prélèvements sanguins ;
oprocédures chirurgicales superficielles.
Chez les adultes et dans la population pédiatrique
·Lanesthésie topique des muqueuses génitales, par exemple avant des procédures chirurgicales superficielles ou une anesthésie par infiltration ; chez les adultes et les adolescents ≥ 12 ans,
·Lanesthésie topique des ulcères de jambe afin de faciliter le nettoyage mécanique/débridement chez les adultes uniquement.
LISINOPRIL/HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA 20 mg/12,5 mg, comprimé sécable
  
Traitement de l'hypertension artérielle en cas d'échec thérapeutique d'une monothérapie par un inhibiteur de l'enzyme de conversion.
LOVENOX 30 000 UI Anti-Xa/3 ml, solution injectable en flacon multidose
  
LOVENOX est indiqué chez ladulte dans :
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie à risque modéré et élevé, en particulier en chirurgie orthopédique ou générale, dont la chirurgie oncologique.
·Le traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients atteints dune affection médicale aiguë (telle quinsuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté.
·Le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de lembolie pulmonaire (EP), à lexclusion de lEP susceptible de relever dun traitement thrombolytique ou chirurgical.
·La prévention de la formation dun thrombus dans le circuit de circulation extracorporelle au cours de lhémodialyse.
·Le syndrome coronaire aigu :
oTraitement de langor instable et de linfarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI), administré en association avec lacide acétylsalicylique par voie orale.
otraitement de linfarctus du myocarde aigu avec élévation du segment ST (STEMI), incluant les patients éligibles à un traitement médical ou à une intervention coronaire percutanée (ICP) secondaire.
MELOXICAM WINTHROP 15 mg, comprimé sécable
  
Traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës d'arthrose.
Traitement symptomatique au long cours de la polyarthrite rhumatoïde ou de la spondylarthrite ankylosante
MALOCIDE 50 mg, comprimé
  
Traitement de la toxoplasmose grave.
PREDNISOLONE ZENTIVA 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE ZENTIVA 1 mg, comprimé
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PYOSTACINE 500 mg, comprimé pelliculé sécable
  
PYOSTACINE 500 mg comprimé pelliculé est indiqué chez ladulte et chez lenfant dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·Sinusites maxillaires aiguës (voir rubrique 4.4 « Infections ORL »),
·Exacerbations aiguës de bronchites chroniques,
·Pneumonies communautaires de gravité légère à modérée (voir rubrique 4.4),
·Infections de la peau et des tissus mous (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PROFEMIGR 150 mg, comprimé sécable
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au traitement de la crise de migraine avec ou sans aura.
PYOSTACINE 250 mg, comprimé pelliculé
  
PYOSTACINE 250 mg comprimé pelliculé est indiqué chez ladulte et chez lenfant dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·Sinusites maxillaires aiguës (voir rubrique 4.4 « Infections ORL »),
·Exacerbations aiguës de bronchites chroniques,
·Pneumonies communautaires de gravité légère à modérée (voir rubrique 4.4),
·Infections de la peau et des tissus mous (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
QUINIMAX 125 mg/1 ml, solution injectable
  
Traitement du paludisme :
·accès pernicieux,
·accès palustre en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines avec impossibilité d'utiliser la voie orale.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
PREDNISONE ZENTIVA 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
QUINIMAX 500 mg, comprimé sécable pelliculé
  
Traitement de l'accès palustre simple en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines.
Remarque : en cas de vomissements, d'accès graves ou pernicieux la voie parentérale est préconisée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
QUINIMAX 125 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Traitement de l'accès palustre simple en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines.
Remarque : en cas de vomissements, d'accès graves ou pernicieux la voie parentérale est préconisée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des médicaments antipaludiques.
PRAVASTATINE ZENTIVA 40 mg, comprimé
  
Hypercholestérolémie
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément d'un régime, quand la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice, perte de poids) est insuffisante.
Prévention primaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients présentant une hypercholestérolémie modérée ou sévère et exposés à un risque élevé de premier événement cardiovasculaire, en complément d'un régime (voir rubrique 5.1).
Prévention secondaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant un antécédent d'infarctus du myocarde ou d'angor instable et un taux de cholestérol normal ou élevé, en plus de la correction des autres facteurs de risque (voir rubrique 5.1).
Post-transplantation
Réduction des hyperlipidémies post-transplantation chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur à la suite d'une transplantation d'organe (voir rubriques 4.2, 4.5et 5.1).
PRAVASTATINE ZENTIVA 10 mg, comprimé sécable
  
Hypercholestérolémie
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément d'un régime, quand la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice, perte de poids) est insuffisante.
Prévention primaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients présentant une hypercholestérolémie modérée ou sévère et exposés à un risque élevé de premier événement cardiovasculaire, en complément d'un régime (voir rubrique 5.1).
Prévention secondaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant un antécédent d'infarctus du myocarde ou d'angor instable et un taux de cholestérol normal ou élevé, en plus de la correction des autres facteurs de risque (voir rubrique 5.1).
Post-transplantation
Réduction des hyperlipidémies post-transplantation chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur à la suite d'une transplantation d'organe (voir rubriques 4.2, 4.5et 5.1).
PROFENID LP 200 mg, comprimé enrobé à libération prolongée
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au traitement symptomatique au long cours :
·des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante (ou syndromes apparentés, tels que syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique),
·de certaines arthroses douloureuses et invalidantes.
PRIMPERAN 10 mg/2 ml, solution injectable en ampoule
  
Population adulte
PRIMPERAN 10 mg/2 ml, solution injectable en ampoule est indiqué chez ladulte dans :
·la prévention des nausées et vomissements post-opératoires
·le traitement symptomatique des nausées et vomissements, incluant les nausées et vomissements induits par une crise migraineuse
·la prévention des nausées et vomissements induits par une radiothérapie.
Population pédiatrique
PRIMPERAN 10 mg/2 ml, solution injectable en ampoule est indiqué chez lenfant âgé de 1 à 18 ans dans :
·la prévention, en deuxième intention, des nausées et vomissements retardés induits par les antimitotiques
·le traitement, en deuxième intention, des nausées et vomissements post-opératoires avérés.
PROFENID 100 mg, comprimé pelliculé
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
·Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au :
oTraitement symptomatique au long cours :
§des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante (ou syndromes apparentés, tels que syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique),
§de certaines arthroses douloureuses et invalidantes ;
oTraitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës :
§des rhumatismes abarticulaires tels que périarthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites.
§d'arthrites microcristallines.
§d'arthroses.
§de lombalgies.
§de radiculalgies.
§d'affections aiguës post-traumatiques bénignes de l'appareil locomoteur.
PROTAMINE CHOAY 1000 U.A.H./ml, solution injectable
  
Neutralisation instantanée de l'action anticoagulante de l'héparine.
PRIMPERAN 10 mg, comprimé sécable
  
Population adulte
PRIMPERAN 10 mg comprimé sécable est indiqué chez ladulte dans :
·la prévention des nausées et vomissements retardés induits par les antimitotiques
·la prévention des nausées et vomissements induits par une radiothérapie
·le traitement symptomatique des nausées et vomissements, incluant les nausées et vomissements induits par une crise migraineuse. Dans les crises migraineuses, le métoclopramide peut être utilisé en association avec des analgésiques oraux pour améliorer leur absorption.
Population pédiatrique
Le Primperan par voie orale est indiqué chez lenfant âgé de 1 à 18 ans dans :
·la prévention, en deuxième intention, des nausées et vomissements retardés induits par les antimitotiques.
Ces comprimés ne sont pas adaptés à une utilisation chez lenfant pesant moins de 30 kg. Dautres formes pharmaceutiques (notamment la solution buvable) doivent être utilisées dans cette population.
PROFENID 100 mg, poudre pour solution injectable (I.V.) en flacon
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte (plus de 15 ans), au :
·traitement de la douleur post-opératoire,
·traitement des crises de coliques néphrétiques.
PROFENID L P 200 mg, gélule à libération prolongée
  
Elles procèdent de l'activité antalgique et anti-inflammatoire du kétoprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au traitement symptomatique au long cours :
·des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante (ou syndromes apparentés, tels que syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique),
·de certaines arthroses douloureuses et invalidantes.
1  2  3  4  5