TERGYNAN, comprimé vaginal


PUB
source: ANSM - Mis à jour le : 29/11/2018

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  

TERGYNAN, comprimé vaginal

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  

Métronidazole.............. 500 mg

Sulfate de néomycine.............. 65 000 UI

Nystatine. 100 000 UI

Pour un comprimé vaginal.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  

Comprimé vaginal.

4. DONNEES CLINIQUES  

4.1. Indications thérapeutiques  

Traitement local des vaginites à germes sensibles et des vaginites non spécifiques.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  

RESERVE A LADULTE

Posologie

Voie vaginale.

Un comprimé vaginal 1 à 2 fois par jour pendant 10 jours consécutifs, en association avec un traitement par voie orale si nécessaire.

Un traitement par le métronidazole ne doit pas être prescrit pendant plus de 10 jours et ne doit pas être répété plus de 2 à 3 fois par an.

Population pédiatrique

Sans objet.

Mode dadministration

Après un lavage complet des mains, mouiller le comprimé en le trempant dans leau pendant 2 à 3 secondes. Afin de bien se dissoudre au niveau vaginal, le comprimé nécessite un minimum dhydratation au niveau local. En cas de sécheresse vaginale, il est possible que le comprimé ne se désagrège pas complètement.

Après humidification, le comprimé doit être introduit profondément dans le vagin, de préférence en position allongée. La façon la plus facile de procéder est de vous allonger sur le dos, les genoux repliés et écartés.

Rester ensuite allongée pendant un quart dheure environ.

Conseils pratiques :

Toilette avec un savon à pH neutre ou alcalin.

Le traitement saccompagnera de conseils dhygiène (port de sous-vêtements en coton, éviter les douches vaginales, le port de tampon interne pendant le traitement...) et dans la mesure du possible, de la suppression des facteurs favorisants.

Ne pas interrompre le traitement pendant les règles.

Il est impératif de traiter simultanément le partenaire, quil présente ou non des signes cliniques.

4.3. Contre-indications  

Ce médicament est contre-indiqué en cas dhypersensibilité à lun des constituants.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  

Population pédiatrique

Sans objet.

Mises en garde spéciales

Liées au métronidazole :

·Un traitement par le métronidazole ne doit pas être prescrit pendant plus de 10 jours et ne doit pas être répété plus de 2 à 3 fois par an.

·Interrompre le traitement en cas dintolérance locale ou de réaction allergique ou si des signes tels que vertiges, confusion mentale, ataxie apparaissent.

·Tenir compte du risque daggravation de létat neurologique chez les malades atteints daffections neurologiques centrales et périphériques sévères, chroniques ou évolutives.

·Il est préférable de modérer la prise de boissons alcoolisées durant le traitement (effet antabuse).

Liée à la néomycine :

La sensibilisation par voie locale aux antibiotiques peut compromettre lutilisation ultérieure par voie générale du même antibiotique ou dantibiotiques apparentés.

Précautions demploi

Liées au métronidazole :

·Contrôler la formule leucocytaire en cas dantécédents de troubles hématologiques, de traitement à forte dose et/ou de traitement prolongé ;

·Le métronidazole peut immobiliser les tréponèmes et donc faussement positiver un test de Nelson.

Liée à la néomycine :

La durée du traitement doit être limitée en raison du risque de sélection de germes résistants et de surinfection par ces germes.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  

Associations déconseillées

+ Spermicides

Tout traitement local vaginal est susceptible dinactiver une contraception locale spermicide.

+ Alcool (boisson ou excipient)

Effet antabuse (chaleur, rougeur, vomissements, tachycardie).

Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de lalcool. Tenir compte de lélimination complète des médicaments en se référant à leur demi-vie avant la reprise de boissons alcoolisées ou du médicament contenant de lalcool.

+ Disulfirame

Risque dépisodes de psychose aiguë ou détat confusionnel, réversibles à larrêt de lassociation.

+ Busulfan

Avec le busulfan à forte doses: doublement des concentrations de busulfan par le métronidazole.

Associations faisant l'objet de précautions demploi

+ Anticonvulsivants inducteurs enzymatiques

Diminution des concentrations plasmatiques du métronidazole par augmentation de son métabolisme hépatique par linducteur.

Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de métronidazole pendant le traitement par linducteur et après son arrêt.

+ Lithium

Augmentation de la lithémie pouvant atteindre des valeurs toxiques, avec signes de surdosage en lithium.

Surveillance stricte de la lithémie et adaptation éventuelle de la posologie du lithium.

+ Rifampicine

Diminution des concentrations plasmatiques du métronidazole par augmentation de son métabolisme hépatique par la rifampicine.

Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de métronidazole pendant le traitement par la rifampicine et après son arrêt.

Associations à prendre en compte

+ 5-fluorouracile (et, par extrapolation, autres fluoropyrimidines)

Augmentation de la toxicité du fluorouracile par diminution de sa clairance.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  

Grossesse

Compte tenu de la présence dans cette spécialité dun aminoside, la néomycine, à lorigine dun risque ototoxique, et de léventualité dun passage systémique, lutilisation de ce médicament chez la femme enceinte est déconseillée.

Allaitement

En labsence de données sur le passage de ce médicament dans le lait maternel, lutilisation de ce médicament est à éviter.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  

Lattention est attirée, notamment chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines, sur les risques de vertiges attachés à lemploi de ce médicament.

4.8. Effets indésirables  

Les effets indésirables suivants peuvent être observés :

Rarement :

·des troubles digestifs bénins : nausées, goût métallique dans la bouche, anorexie, crampes épigastriques, vomissements, diarrhées.

Très rarement :

·des signes cutanéomuqueux : allergie (urticaire, prurit), bouffées vasomotrices, glossite avec sensation de sécheresse de la bouche ;

·des signes neurologiques : céphalées, vertiges ;

·des cas réversibles de pancréatite.

A forte posologie et/ou en cas de traitement prolongé :

·des leucopénies modérées, réversibles à larrêt ;

·des neuropathies sensitives périphériques qui ont toujours régressé à larrêt du traitement.

Par ailleurs, une coloration brun-rougeâtre des urines peut être observée, due à la présence de pigments hydrosolubles provenant du métabolisme du produit.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  

Population pédiatrique

Sans objet.

Aucun cas de surdosage na été rapporté avec Tergynan, comprimé vaginal. Cependant, avec dautres spécialités à base de métronidazole, des cas d'administration d'une dose unique jusqu'à 12 g (par voie orale) ont été rapportés. Les symptômes se manifestent par des vomissements, ataxie et légère désorientation.

Par ailleurs, à forte posologie et/ou en cas de traitement prolongé :

Des leucopénies modérées, des neuropathies sensitives périphériques ont été rapportées régressant à larrêt du traitement.

En cas de surdosage massif aigu, le traitement sera symptomatique car il nexiste pas d'antidote au métronidazole.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  

Classe pharmacothérapeutique : ANTI-INFECTIEUX ET ANTISEPTIQUES A USAGE GYNECOLOGIQUE. , code ATC : G01AA51.

Le métronidazole est un anti-infectieux de la famille des nitro-imidazolés.

La néomycine est un antibiotique de la famille des aminosides.

La nystatine est un antifongique de la famille des polyènes essentiellement actif sur le genre Candida.

SPECTRE DACTIVITE ANTIMICROBIENNE

·METRONIDAZOLE

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes : S £ 4 mg/l et R > 4 mg/l.

La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer dinformations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement dinfections sévères. Ces données ne peuvent apporter quune orientation sur les probabilités de la sensibilité dune souche bactérienne à cet antibiotique.

Lorsque la variabilité de la prévalence de la résistance en France est connue pour une espèce bactérienne, elle est indiquée dans le tableau ci-dessous :

Catégories

Fréquence de résistance acquise en France

(> 10%) (valeurs extrêmes)

ESPECES SENSIBLES

Aérobies à Gram négatif

Helicobacter pylori

Anaérobies

Bacteroides fragilis

Bifidobacterium

Bilophila

Clostridium

Clostridium difficile

Clostridium perfringens

Eubacterium

Fusobacterium

Peptostreptococcus

Porphyromonas

Prevotella

Veillonella

30%

60-70%

20-30%

ESPECES RESISTANTES

Aérobies à Gram positif

Actinomyces

Anaérobies

Mobiluncus

Propionibacterium acnes

ACTIVITE ANTIPARASITAIRE

Entamoeba histolytica

Giardia intestinalis

Trichomonas vaginalis

·NEOMYCINE

La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer dinformations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement dinfections sévères. Ces données ne peuvent apporter quune orientation sur les probabilités de la sensibilité dune souche bactérienne à cet antibiotique.

Lorsque la variabilité de la prévalence de la résistance en France est connue pour une espèce bactérienne, elle est indiquée dans le tableau ci-dessous :

Catégories

Fréquence de résistance acquise

en France

(> 10%) (valeurs extrêmes)

ESPECES SENSIBLES

Aérobies à Gram positif

Corynebacterium

Listeria monocytogenes

Staphylococcus méti-S

Aérobies à Gram négatif

Acinetobacter (essentiellement Acinetobacter baumannii)

Branhamella catarrhalis

Campylobacter

Citrobacter freundii

Citrobacter koseri

Enterobacter aerogenes

Enterobacter cloacae

Escherichia coli

Haemophilus influenzae

Klebsiella

Morganella morganii

Proteus mirabilis

Proteus vulgaris

Providencia rettgeri

Salmonella

Serratia

Shigella

Yersinia

50-75%

20-25%

10-20%

15-25%

25-35%

10-15%

10-20%

20-50%

ESPECES MODEREMENT SENSIBLES

(in vitro de sensibilité intermédiaire)

Aérobies à Gram négatif

Pasteurella

ESPECES RESISTANTES

Aérobies à Gram positif

Entérocoques

Nocardia asteroides

Staphylococcus méti-R*

Streptococcus

Aérobies à Gram négatif

Alcaligenes denitrificans

Burkholderia

Flavobacterium sp.

Providencia stuartii

Pseudomonas aeruginosa

Stenotrophomonas maltophilia

Anaérobies

Bactéries anaérobies strictes

Autres

Chlamydia

Mycoplasmes

Rickettsies

* La fréquence de résistance à la méticilline est environ de 30 à 50% de lensemble des staphylocoques et se rencontre surtout en milieu hospitalier.

Remarque : ce spectre correspond à celui des formes systémiques dantibiotique appartenant à la famille des aminosides. Avec les présentations pharmaceutiques locales, les concentrations obtenues in situ sont très supérieures aux concentrations plasmatiques. Quelques incertitudes demeurent sur la cinétique des concentrations in situ, sur les conditions physico-chimiques locales qui peuvent modifier lactivité de lantibiotique et sur la stabilité du produit in situ.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  

Pour le métronidazole

Après administration par voie vaginale, le passage systémique est faible.

La demi-vie plasmatique est de 8 à 10 heures.

La liaison aux protéines plasmatiques est faible, inférieure à 20%.

La diffusion est rapide et importante dans les poumons, les reins, le foie, la bile, le LCR, la peau, la salive, les sécrétions vaginales. Il traverse la barrière placentaire et passe dans le lait maternel.

Le métabolisme est essentiellement hépatique : deux métabolites oxydés non conjugués actifs (activité de 5 à 30%) sont formés.

Lexcrétion est principalement urinaire : le métronidazole et les métabolites oxydés, excrétés dans les urines, représentent environ 35 à 65% de la dose absorbée.

5.3. Données de sécurité préclinique  

Compte-tenu de résultats positifs dans des tests de mutagénèse, y compris sur cellules eucaryotes et de résultats divergents dans des études de cancérogénèse chez le rongeur après administration orale, il convient de limiter la durée de traitement à 10 jours et de ne pas répéter le traitement plus de 2 à 3 fois par an.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  

6.1. Liste des excipients  

Amidon de blé, carboxyméthylamidon sodique (type A), talc, cellulose microcristalline.

6.2. Incompatibilités  

Sans objet.

6.3. Durée de conservation  

3 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  

Pas de précautions particulières de conservation.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   

Film thermosoudé (Papier Kraft/PE basse densité/Aluminium) de 10 comprimés vaginaux.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  

Pas d'exigences particulières.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

BOUCHARA-RECORDATI

IMMEUBLE LE WILSON

70 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE

92 800 PUTEAUX

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

·34009 341 525 6 6 : 10 comprimés vaginaux sous film thermosoudé (Papier Kraft/PE basse densité/Aluminium).

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  

Sans objet.

Liste I


Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 29/11/2018

Dénomination du médicament

TERGYNAN, comprimé vaginal

Métronidazole, sulfate de néomycine, nystatine

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin, ou votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que TERGYNAN, comprimé vaginal et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant dutiliser TERGYNAN, comprimé vaginal ?

3. Comment utiliser TERGYNAN, comprimé vaginal?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver TERGYNAN, comprimé vaginal ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE TERGYNAN, comprimé vaginal ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : ANTI-INFECTIEUX ET ANTISEPTIQUE A USAGE LOCAL. G01AA51

Ce médicament est indiqué dans le traitement local de certaines infections du vagin.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT Dutiliser TERGYNAN, comprimé vaginal ?  

Nutilisez jamais TERGYNAN, comprimé vaginal dans les cas suivants:

·Ce médicament NE DOIT PAS ETRE UTILISE en cas dallergie à lun des constituants contenus dans TERGYNAN,

·Ce médicament NE DOIT GENERALEMENT PAS ETRE UTILISE, sauf avis contraire de votre médecin, en association avec le disulfirame, le busulfan et les produits spermicides.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou, pharmacien avant dutiliserTERGYNAN, comprimé vaginal.

·En cas dapparition de vertiges, de confusion mentale, dataxie (mauvaise coordination des mouvements volontaires), il convient dinterrompre le traitement et de consulter votre médecin.

·Il est préférable de modérer la prise de boissons alcoolisées durant ce traitement (risque de réactions à type de rougeur, chaleur, vomissements, accélération du rythme cardiaque).

·Un traitement par le métronidazole ne doit pas être prescrit pendant plus de 10 jours et ne doit pas être répété plus de 2 à 3 fois par an.

·En cas dallergie locale, lutilisation ultérieure du même antibiotique ou dantibiotiques apparentés peut être compromise. Il convient dinterrompre le traitement et de consulter votre médecin.

Prévenir votre médecin en cas de :

·dinsuffisance rénale, de maladies neurologiques sévères, anciennes ou récentes,

·dantécédents de troubles hématologiques portant sur les globules blancs,

·traitement à fortes doses et/ou traitement prolongé.

Autres médicaments et TERGYNAN, comprimé vaginal

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

Tout traitement local vaginal peut inactiver une contraception locale spermicide.

Afin déviter déventuelles interactions entre plusieurs médicaments, notamment le disulfirame, le busulfan, les anticonvulsivants, le lithium, la rifampicine ou le fluorouracile; il faut signaler systématiquement tout autre traitement en cours à votre médecin ou à votre pharmacien.

Veuillez indiquer à votre médecin ou à votre pharmacien si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, même sil sagit dun médicament obtenu sans ordonnance.

TERGYNAN, comprimé vaginal avec des aliments, boissons et de lalcool

Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de lalcool. Cette interaction peut entraîner des rougeurs, chaleur, vomissements et tachycardie

Grossesse et allaitement.

Lutilisation de ce médicament est déconseillée pendant la grossesse. Si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, consultez rapidement votre médecin : lui seul pourra adapter le traitement à votre état.

Pendant lallaitement, lutilisation de ce médicament est à éviter.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Lattention est attirée, notamment chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines, sur les possibilités de vertiges attachés à lusage de ce médicament.

Si vous remarquez ces effets, vous ne devez pas conduire ou utiliser des machines.

TERGYNAN, comprimé vaginal contient.

Sans objet.

3. COMMENT utiliser TERGYNAN, comprimé vaginal ?  

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

RESERVE A LADULTE.

Il est recommandé de mettre 1 comprimé au fond du vagin, 1 ou 2 fois par jour.

Respectez les recommandations de votre médecin.

Fréquence d'administration

Le comprimé sadministre généralement le soir au coucher en position allongée sur le dos, les genoux repliés et écartés.

Durée du traitement

Le traitement par le métronidazole ne doit pas être prescrit pendant plus de 10 jours et ne doit pas être répété plus de 2 à 3 fois par an.

Mode et voie dadministration

Voie vaginale.

Après un lavage complet des mains, mouiller le comprimé en le trempant dans leau pendant 2 à 3 secondes.

Après avoir trempé le comprimé, lintroduire profondément dans le vagin, de préférence en position allongée. La façon la plus facile de procéder est de vous allonger sur le dos, les genoux repliés et écartés.

Rester ensuite allongée pendant un quart dheure environ.

Conseils pratiques :

·toilette avec un savon à pH neutre ou alcalin,

·afin de ne pas contaminer votre entourage, utilisez votre propre linge de toilette (gant, serviette),

·porter des sous-vêtements en coton,

·éviter les douches vaginales,

·éviter de porter des tampons internes pendant le traitement,

·ne pas interrompre le traitement pendant les règles,

·votre partenaire doit être traité afin déviter quil ne vous recontamine.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Sans objet.

Si vous avez utilisé plus de TERGYNAN, comprimé vaginal que vous nauriez dû :

En cas de vomissements, difficulté à coordonner les mouvements, désorientation, consultez votre médecin. Il peut être amené à vous prescrire un traitement.

Si vous oubliez dutiliser TERGYNAN, comprimé vaginal :

En cas doubli, ne pas doubler les doses.

Si vous arrêtez dutiliser TERGYNAN, comprimé vaginal :

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables sont rares avec les comprimés.

On peut cependant observer :

Rarement :

·des troubles digestifs bénins : nausées, goût métallique dans la bouche, perte dappétit, vomissements, diarrhées, crampes abdominales.

Très rarement :

·maux de tête, vertiges,

·urticaire, démangeaisons, glossite (inflammation de la langue avec sensation de sécheresse de la bouche), bouffées de chaleur.

·des cas réversibles de pancréatite (inflammation du pancréas se manifestant par des maux de ventre).

A fortes doses et/ou en cas de traitement prolongé :

·leucopénie (diminution du nombre de globules blancs),

·neuropathies (maladie du système nerveux) régressant à larrêt du traitement.

Une légère coloration brun-rougeâtre des urines peut être observée sous traitement.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou, votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER TERGYNAN, comprimé vaginal ?  

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boite après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois>

Pas de précautions particulières de conservation.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  

Ce que contient TERGYNAN, comprimé vaginal  

·Les substances actives sont :

Métronidazole........ 500 mg

Sulfate de néomycine........ 65 000 UI

Nystatine.......... 100 000 UI

Pour un comprimé vaginal.

·Les autres composants sont :

Amidon de blé, carboxyméthylamidon sodique (type A), talc, cellulose microcristalline.

Quest-ce que TERGYNAN, comprimé vaginal et contenu de lemballage extérieur  

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  

BOUCHARA-RECORDATI

IMMEUBLE LE WILSON

70 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE

92800 PUTEAUX

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  

LABORATOIRES BOUCHARA-RECORDATI

IMMEUBLE LE WILSON

70 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE

92800 PUTEAUX

Fabricant  

LABORATOIRES BOUCHARA-RECORDATI

IMMEUBLE LE WILSON

70 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE

92800 PUTEAUX

ou

SOPHARTEX

21 RUE DU PRESSOIR

28500 VERNOUILLET

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

CONSEIL DEDUCATION SANITAIRE :

QUE SAVOIR SUR LES ANTIBIOTIQUES ?

Les antibiotiques sont efficaces pour combattre les infections dues aux bactéries. Ils ne sont pas efficaces contre les infections dues aux virus.

Aussi, votre médecin a choisi de vous prescrire cet antibiotique parce quil convient précisément à votre cas et à votre maladie actuelle.

Les bactéries ont la capacité de survivre ou de se reproduire malgré laction dun antibiotique. Ce phénomène est appelé résistance : il rend certains traitements antibiotiques inactifs.

La résistance saccroît par lusage abusif ou inapproprié des antibiotiques.

Vous risquez de favoriser lapparition de bactéries résistantes et donc de retarder votre guérison ou même de rendre inactif ce médicament, si vous ne respectez pas :

·la dose à prendre,

·les moments de prise,

·et la durée de traitement.

En conséquence, pour préserver lefficacité de ce médicament :

1. Nutilisez un antibiotique que lorsque votre médecin vous la prescrit.

2. Respectez strictement votre ordonnance.

3. Ne réutilisez pas un antibiotique sans prescription médicale même si vous pensez combattre une maladie apparemment semblable.

4. Ne donnez jamais votre antibiotique à une autre personne, il nest peut-être pas adapté à sa maladie.

5. Une fois votre traitement terminé, rapportez à votre pharmacien toutes les boîtes entamées pour une destruction correcte et appropriée de ce médicament.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page