INNOHEP 4 500 U.I. anti Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie

source: ANSM - Mis à jour le : 08/10/2018

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  

INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  

Tinzaparine sodique .. 4 500 UI anti‑Xa par 0,45 ml de solution

Correspondant à une concentration de 10 000 UI anti‑Xa par ml de solution

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  

Solution injectable en seringue préremplie.

4. DONNEES CLINIQUES  

4.1. Indications thérapeutiques  

Traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse en chirurgie chez les patients adultes, en particulier en chirurgie orthopédique, générale ou cancérologique.

Traitement prophylactique de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients adultes immobilisés à cause dune pathologie médicale aiguë, notamment une insuffisance cardiaque aiguë, une insuffisance respiratoire aiguë, une infection sévère, un cancer actif ainsi quune maladie rhumatismale en poussée.

Prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de lhémodialyse et de lhémofiltration chez les adultes.

4.2. Posologie et mode d'administration  

Posologie

Traitement prophylactique des événements thromboemboliques veineux chez les adultes

Administration par injection sous-cutanée.

·Patients à risque modéré dévénements thromboemboliques veineux en chirurgie :

3 500 UI anti‑Xa en injection sous-cutanée 2 heures avant la chirurgie et ensuite une fois par jour aussi longtemps que le patient est considéré à risque dévénements thromboemboliques veineux.

·Patients à risque élevé dévénements thromboemboliques veineux en chirurgie, par exemple en cas de chirurgie orthopédique ou cancérologique :

4 500 UI anti‑Xa en injection sous-cutanée 12 heures avant la chirurgie et ensuite une fois par jour aussi longtemps que le patient est considéré à risque dévénements thromboemboliques veineux.

·Patients immobilisés à cause dune pathologie médicale aiguë, en dehors dun contexte chirurgical :

3 500 UI anti‑Xa en injection sous-cutanée une fois par jour en cas de risque modéré dévénements thromboemboliques, ou 4 500 UI anti‑Xa en injection sous-cutanée une fois par jour en cas de risque élevé dévénements thromboemboliques veineux. Le traitement doit être poursuivi aussi longtemps que le patient est considéré à risque dévénements thromboemboliques veineux.

Anesthésie neuraxiale

La prudence est recommandée en cas danesthésie neuraxiale ou de ponction lombaire chez les patients recevant innohep aux doses prophylactiques, voir rubrique 4.4 : Anesthésie neuraxiale.

Si une anesthésie neuraxiale est prévue, un intervalle minimal de 12 heures doit être respecté entre la dernière dose prophylactique et la pose de laiguille ou du cathéter. Innohep ne doit pas être réadministré avant au moins 4 à 6 heures après la réalisation de l'anesthésie spinale ou après que le cathéter ait été retiré. Par conséquent, linitiation dune thromboprophylaxie avec innohep 2 heures avant une chirurgie nest pas compatible avec une anesthésie neuraxiale.

Hémodialyse et hémofiltration chez les adultes

·Séance de 4 heures ou moins :

Injection dun bolus de 2 000 à 2 500 UI anti‑Xa en début de dialyse.

·Séance de plus de 4 heures :

Injection dun bolus de 2 500 UI anti‑Xa en début de dialyse/filtration, suivi dune perfusion continue de 750 UI anti-Xa par heure.

·Ajustement de la dose :

Si nécessaire, le bolus peut être augmenté ou diminué par paliers de 500 UI anti‑Xa jusquà lobtention dune réponse satisfaisante. La dose usuelle est comprise entre 2 000 et 4 500 UI anti‑Xa. En cas de transfusion concomitante de sang ou de culots globulaires, linjection dun bolus supplémentaire de 500 à 1 000 UI anti‑Xa peut être administrée.

·Surveillance de la dose :

La détermination de lactivité anti‑Xa plasmatique peut être utilisée pour surveiller la dose au cours de lhémodialyse/hémofiltration. Lactivité anti‑Xa plasmatique doit être approximativement de 0,5 UI anti‑Xa/ml une heure après ladministration.

Interchangeabilité

Pour linterchangeabilité avec les autres HBPM, voir rubrique 4.4.

Populations spéciales

Population pédiatrique

La sécurité demploi et lefficacité dinnohep chez les enfants âgés de moins de 18 ans nont pas encore été établies. Les données actuellement disponibles chez lenfant sont décrites à la rubrique 5.2 mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

Insuffisance rénale

Si une insuffisance rénale est suspectée, la fonction rénale doit être évaluée en utilisant une formule basée sur la créatininémie pour évaluer la clairance de la créatinine.

Lutilisation chez des patients avec une clairance de la créatinine < 30 ml/min nest pas recommandée, la dose à utiliser dans cette population nayant pas été établie. Les données actuelles montrent une absence daccumulation chez les patients présentant une clairance de la créatinine supérieure à 20 ml/min. En cas de besoin chez ces patients, le traitement par innohep peut être initié avec un contrôle de lactivité anti‑Xa, si le bénéfice attendu est supérieur au risque (voir rubrique 4.4 : Insuffisance rénale).

Personnes âgées

Innohep doit être utilisé aux doses standards chez les personnes âgées. La prudence est recommandée pour le traitement des patients âgés atteints dune insuffisance rénale. Si une insuffisance rénale est suspectée, voir rubrique 4.2 : Insuffisance rénale et rubrique 4.4 : Insuffisance rénale.

Poids corporel

Chez des patients de poids très faible ou très important, une dose de 50 UI anti‑Xa par kg de poids corporel une fois par jour peut être considérée comme une alternative à la dose usuelle. En chirurgie, la première dose est administrée en injection sous‑cutanée 2 heures avant celle-ci.

Le traitement doit être poursuivi une fois par jour, aussi longtemps que le patient est considéré à risque dévénements thromboemboliques veineux.

Mode dadministration

Les produits à usage parentéral doivent être inspectés visuellement avant l'administration. Si le médicament présente un aspect trouble ou des particules précipitées, ne pas lutiliser. Le liquide peut devenir jaune pendant le stockage mais il peut toujours être utilisé.

Pour le traitement prophylactique des événements thromboemboliques veineux chez les adultes, ladministration se fait par injection sous-cutanée. Celle-ci peut être faite dans la ceinture abdominale, la face antéro‑externe de la cuisse, le bas du dos ou la partie supérieure du bras. Ne pas injecter dans la zone autour du nombril, près de cicatrices ou dans des zones de peau lésée. Pour les injections abdominales, le patient doit être en position couchée sur le dos et alterner les injections entre le côté gauche et le côté droit. La bulle d'air dans la seringue ne doit pas être éjectée avant linjection. Pendant l'injection, la peau doit être pincée de façon à réaliser un pli.

Pour lhémodialyse, la dose dinnohep doit être injectée dans la ligne artérielle du dialyseur ou par voie intraveineuse. Le dialyseur peut être préparé par rinçage avec 500 à 1 000 ml de chlorure de sodium isotonique (9 mg/ml) contenant 5 000 UI anti‑Xa dinnohep par litre.

4.3. Contre-indications  

Hypersensibilité à la substance active ou à lun des excipients mentionnés dans la rubrique 6.1.

Thrombopénie induite par lhéparine dorigine immune (type II) ou antécédents de Thrombopénie induite par lhéparine dorigine immune (voir rubrique 4.4).

Hémorragie majeure active ou pathologies prédisposant à des hémorragies majeures. L'hémorragie majeure est définie comme une hémorragie satisfaisant l'un des trois critères suivants :

·a) se produit dans une région ou un organe critique (par exemple, intracrânienne, intraspinale, intraoculaire, rétropéritonéale, intra-articulaire ou péricardique, intra-utérine ou intramusculaire avec syndrome de compartiment),

·b) provoque une chute du taux dhémoglobine de 20 g/l (1,24 mmol/l) ou supérieure, ou

·c) entraîne la transfusion dau moins deux unités de sang total ou de globules rouges.

Endocardite septique.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  

Anesthésie neuraxiale

La prudence est recommandée en cas danesthésie neuraxiale ou de ponction lombaire chez les patients recevant innohep à dose prophylactique à cause du risque dhématomes intra‑rachidiens entraînant une paralysie prolongée ou permanente. Un intervalle minimal de 12 heures doit être respecté entre la dernière dose prophylactique et la pose de laiguille ou du cathéter. Pour des procédures continues, un intervalle similaire doit être respecté avant de retirer le cathéter. De plus, innohep ne doit pas être réadministré avant au moins 4 à 6 heures après la réalisation de l'anesthésie spinale ou après que le cathéter ait été retiré. Les signes et symptômes dune atteinte neurologique doivent être étroitement surveillés chez ces patients.

Hémorragie

La prudence est recommandée en cas dadministration dinnohep à des patients à risque hémorragique. Pour les patients à risque dhémorragie majeure, voir rubrique 4.3. Lassociation à des médicaments affectant la fonction plaquettaire ou le système de coagulation doit être évitée ou étroitement surveillée (voir rubrique 4.5).

Injections intramusculaires

Innohep ne doit pas être injecté par voie intramusculaire du fait du risque dhématome.

Compte tenu du risque dhématome, les injections intramusculaires concomitantes doivent également être évitées.

Thrombopénie induite par l'héparine (TIH)

Une numération plaquettaire doit être pratiquée avant le début du traitement et renouvelée régulièrement ensuite compte tenu du risque de thrombopénie dorigine immunologique induite par lhéparine (type II). Le traitement par innohep doit être interrompu chez les patients développant une thrombopénie dorigine immunologique induite par lhéparine (type II) (voir rubriques 4.3 et 4.8). La numération plaquettaire se normalise généralement dans les 2 à 4 semaines suivant linterruption.

Hyperkaliémie

Lhéparine peut supprimer la sécrétion surrénalienne daldostérone et entraîner une hyperkaliémie. Parmi les facteurs de risque, on citera le diabète, linsuffisance rénale chronique, une acidose métabolique préexistante, un taux élevé de potassium dans le sang avant le traitement, un traitement concomitant par des médicaments susceptibles délever le taux de potassium dans le sang, et lutilisation longue durée dinnohep. Chez les patients à risque, les taux de potassium doivent être mesurés avant dinitier innohep et être régulièrement surveillés ensuite. Lhyperkaliémie associée à lhéparine est généralement réversible par larrêt du traitement, néanmoins, dautres approches peuvent devoir être envisagées si le traitement par innohep est jugé salvateur (par exemple,diminution de labsorption du potassium, interruption des autres médicaments susceptibles daffecter léquilibre en potassium).

Prothèses valvulaires cardiaques

Aucune étude pertinente na été réalisée aux fins dévaluer lutilisation sure et efficace dinnohep pour la prévention de la thrombose valvulaire chez les patients porteurs dune prothèse valvulaire cardiaque. Lutilisation dinnohep ne peut pas être recommandée à cet effet.

Insuffisance rénale

Lutilisation chez des patients avec une clairance de la créatinine < 30 ml/min nest pas recommandée, la dose à utiliser dans cette population nayant pas été établie. Les données actuelles montrent une absence daccumulation chez les patients dont la clairance de la créatinine est supérieure à 20 ml/min. En cas de besoin chez ces patients, le traitement par innohep peut être initié avec précaution et contrôle de lactivité anti‑Xa, si le bénéfice attendu est supérieur au risque (voir rubrique 4.2).

Bien que le contrôle anti‑Xa soit un mauvais indicateur du risque hémorragique, cest la mesure la plus pertinente des effets pharmacodynamiques dinnohep.

Personnes âgées

Les personnes âgées sont plus susceptibles de présenter une fonction rénale amoindrie (voir rubrique 4.4 : Insuffisance rénale) ; de ce fait, la prudence doit être de mise pour les prescriptions dinnohep aux personnes âgées.

Interchangeabilité

Les héparines de bas poids moléculaires ne devraient pas être utilisées de façon interchangeable car leurs pharmacocinétiques et leurs activités biologiques sont différentes. La substitution dune héparine de bas poids moléculaire par une autre, surtout en cas dutilisation prolongée, doit être effectuée avec une prudence particulière et les instructions spécifiques de dosage, propre à chaque produit, doivent être suivies.

Mises en garde relatives aux excipients

Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose, il est pratiquement « sans sodium ».

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  

Leffet anticoagulant dinnohep peut être augmenté par dautres médicaments affectant le système de coagulation, tels que les médicaments inhibiteurs de la fonction plaquettaire (par exemple, lacide acétylsalicylique et autres anti-inflammatoires non-stéroïdiens), les thrombolytiques, les antagonistes de la vitamine K, la protéine C activée, le facteur Xa direct et les inhibiteurs de langiotensine II. Ces associations doivent être évitées ou minutieusement surveillées (voir rubrique 4.4).

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  

Grossesse

Le traitement par anticoagulants des femmes enceintes nécessite lintervention dun spécialiste.

Les études effectuées chez lanimal nont pas mise en évidence deffets délétères directs ou indirects sur la reproduction.

Un grand nombre de grossesses (plus de 2 200 grossesses) na mis en évidence aucun effet malformatif, ni toxique pour le ftus ou le nouveau-né de la tinzaparine. La tinzaparine ne traverse pas le placenta. Innohep peut être utilisé tout au long de la grossesse si cela est cliniquement nécessaire.

Péridurale

Compte tenu du risque dhématome spinal, les doses thérapeutiques dinnohep (175 UI/kg) sont contre-indiquées chez les patients sous anesthésie neuraxiale. En conséquence, la péridurale devant être réalisée sur une femme enceinte doit toujours être retardée d'au moins 24 heures après l'administration de la dernière dose thérapeutique dinnohep. Les doses prophylactiques peuvent êtreadministrées dès lors quun délai minimum de 12 heures est observé entre la dernière administration dinnohep et la pose de laiguille ou du cathéter.

Femmes enceintes porteuses de prothèses valvulaires cardiaques :

Des échecs thérapeutiques ont été rapportés chez les femmes enceintes porteuses de prothèses valvulaires cardiaques sous doses complètes anticoagulantes dinnohep et dautres héparines de bas poids moléculaire. Lutilisation dinnohep ne peut être recommandée pour cette population.

Allaitement

Les données animales indiquent que lexcrétion dinnohep dans le lait maternel est minime.

On ne sait pas si la tinzaparine est excrétée dans le lait maternel. Bien que labsorption par voie orale dhéparine de bas poids moléculaire soit peu probable, aucun risque pour les nouveau‑nés/nourrissons ne peut être écarté.

Chez les patientes à risque, lincidence de thromboembolie veineuse est particulièrement élevée au cours des six premiers mois suivant laccouchement.

Une décision doit être prise soit dinterrompre lallaitement ou dinterrompre/de sabstenir du traitement avec innohep en prenant en compte le bénéfice de lallaitement pour lenfant au regard du bénéfice du traitement pour la femme.

Fertilité

Aucune étude clinique na été réalisée sur lincidence dinnohep sur la fertilité.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  

Innohep na aucun effet ou un effet négligeable sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont des hémorragies, une anémie consécutive à une hémorragie et des réactions sur le site dinjection.

Les hémorragies peuvent toucher nimporte quel organe et présenter différents degrés de gravité. Des complications peuvent survenir, notamment en cas dadministration de doses élevées. Bien que les hémorragies majeures soient peu courantes, des cas de décès ou de handicap permanent ont été rapportés.

Une Thrombopénie induite par lhéparine dorigine immune (type II) se manifeste généralement dans les 5 à 14 jours suivant ladministration de la première dose. De plus, une forme à déclenchement rapide a été observée chez les patients antérieurement exposés à lhéparine. La Thrombopénie induite par lhéparine dorigine immune (type II) peut être associée à une thrombose veineuse ou artérielle. Innohep doit être interrompu dans tous les cas de Thrombopénie induite par lhéparine dorigine immune (voir rubrique 4.4).

Dans de rares cas, innohep peut provoquer une hyperkaliémie due à lhypoaldostéronisme. Les patients à risque sont entre autres les patients diabétiques ou souffrant dinsuffisance rénale (voir rubrique 4.4).

De graves réactions allergiques peuvent parfois survenir. Elles incluent de rares cas de nécrose de la peau, déruption cutanée toxique (par exemple, le syndrome de Stevens-Johnson), un angioedème et une anaphylaxie. Le traitement doit être rapidement interrompu dès la moindre suspicion de réactions graves de ce type.

Lestimation de la fréquence des effets indésirables repose sur une analyse regroupée des données issues détudes cliniques et des communications spontanées.

Les effets indésirables sont répertoriés par classe de système-organe MedDRA (SOC) et les effets indésirables individuels sont répertoriés en commençant par le plus fréquemment rapporté. Au sein de chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Très fréquent (≥ 1/10)

Fréquent (≥ 1/100 et < 1/10)

Peu fréquent (≥1/1 000 et <1/100)

Rare (≥ 1/10 000 et <1/1 000)

Très rare (< 1/10 000)

Affections hématologiques et du système lymphatique

Fréquent ≥ 1/100 et < 1/10

Anémie (y compris baisse du taux dhémoglobine)

Peu fréquent ≥ 1/1 000 et < 1/100

Thrombopénie (type I) (y compris une baisse de la numération plaquettaire)

Rare ≥ 1/10 000 et < 1/1 000

Thrombopénie induite par lhéparine dorigine immune (type II)

Thrombocytose

Affections du système immunitaire

Peu fréquent ≥ 1/1 000 et < 1/100

Hypersensibilité

Rare ≥ 1/10 000 et < 1/1 000

Réaction anaphylactique

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Rare ≥ 1/10 000 et < 1/1 000

Hyperkaliémie

Affections vasculaires

Fréquent ≥ 1/100 et < 1/10

Hémorragie

Hématome

Peu fréquent ≥ 1/1 000 et < 1/100

Bleus, ecchymoses et purpura

Troubles hépatobiliaires

Peu fréquent ≥ 1/1 000 et < 1/100

Taux denzyme hépatique élevé (y compris une augmentation des transaminases, des ALT, des AST et des GGT)

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Peu fréquent ≥ 1/1 000 et < 1/100

Dermatose (y compris dermatose allergique et bulleuse)

Éruption cutanée

Prurit

Rare ≥ 1/10 000 et < 1/1 000

Éruption cutanée toxique (y compris syndrome de Stevens-Johnson)

Nécrose de la peau

Angioedème

Urticaire

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Rare ≥ 1/10 000 et < 1/1 000

Ostéoporose (dans le cadre dun traitement de longue durée)

Affections des organes de reproduction et du sein

Rare ≥ 1/10 000 et < 1/1 000

Priapisme

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Fréquent ≥ 1/100 et < 1/10

Réaction sur le site dinjection (y compris hématome sur le site dinjection, hémorragie, douleur, prurit, nodule, éruption cutanée et extravasation)

Population pédiatrique

Des données limitées issues d'une étude ainsi que les données post-marketing indiquent que la nature des effets indésirables observés chez les enfants et les adolescents est comparable à celle des adultes.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  

Lhémorragie est la principale complication du surdosage. Compte tenu de la demi-vie relativement courte dinnohep (voir rubrique 5.2), les hémorragies mineures peuvent être gérées avec précaution après larrêt du traitement. Les hémorragies graves peuvent nécessiter ladministration de sulfate de protamine comme antidote. Les patients doivent être étroitement surveillés.

Population pédiatrique

Des données préliminaires sur l'utilisation de tinzaparine suggèrent que les jeunes enfants incluant les nouveau-nés et les nourrissons, éliminent la tinzaparine plus rapidement et pourraient donc avoir besoin de doses plus élevées que les enfants plus âgés. Cependant, ces données ne sont pas suffisantes pour permettre une recommandation posologique, voir rubrique 4.2.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  

Classe pharmacothérapeutique : ANTI-THROMBOTIQUES, code ATC : B01AB10

La tinzaparine est une héparine de bas poids moléculaire dans laquelle les activités antithrombotique et anticoagulante de l'héparine standard ont été dissociées. Elle est caractérisée par une activité anti‑Xa plus élevée (90 UI/ml) que l'activité anti-IIa ou antithrombinique (50 UI/ml). Le rapport entre ces deux activités est proche de 2.

Aux doses prophylactiques, la tinzaparine n'entraîne pas de modification notable du TCA.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  

Les paramètres pharmacocinétiques sont étudiés à partir de l'évolution des activités anti-Xa plasmatiques.

Biodisponibilité

Après injection par voie sous-cutanée, la résorption du produit est rapide et proche de 100 % ; l'activité plasmatique maximale est observée vers la 4ème heure.

Métabolisme

Il s'effectue essentiellement au niveau hépatique (désulfatation, dépolymérisation).

Distribution

Après injection par voie sous-cutanée, la demi-vie d'élimination de l'activité anti‑Xa est supérieure pour les héparines de bas poids moléculaire, comparativement aux héparines non fractionnées. Cette demi-vie est de l'ordre de 3 à 4 heures. Quant à l'activité anti‑IIa, elle disparaît plus rapidement du plasma que l'activité anti‑Xa avec les héparines de bas poids moléculaire.

Elimination

Elle s'effectue principalement par voie rénale sous forme peu ou pas métabolisée.

Populations à risque :

Sujet âgé :

Chez le sujet âgé, la fonction rénale étant physiologiquement diminuée, l'élimination est ralentie. Cette modification n'a pas d'influence sur les doses et le rythme des injections en traitement préventif.

Hémodialyse/hémofiltration

L'héparine de bas poids moléculaire est injectée dans la ligne artérielle du dialyseur ou par voie intraveineuse, à des doses suffisantes pour éviter la coagulation du circuit.

Les paramètres pharmacocinétiques ne sont en principe pas modifiés sauf en cas de surdosage où le passage dans la circulation générale peut donner lieu à une activité anti‑Xa élevée, en rapport avec l'insuffisance rénale terminale.

Population pédiatrique

Des données préliminaires sur l'utilisation de tinzaparine suggèrent que les jeunes enfants incluant les nouveau-nés et les nourrissons, éliminent la tinzaparine plus rapidement et pourraient donc avoir besoin de doses plus élevées que les enfants plus âgés. Cependant, ces données ne sont pas suffisantes pour permettre une recommandation posologique, voir rubrique 4.2

5.3. Données de sécurité préclinique  

Sans objet.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  

6.1. Liste des excipients  

Acétate de sodium, hydroxyde de sodium, eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

6.3. Durée de conservation  

3 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  

A conserver à une température inférieure à + 30° C et dans son emballage jusqu'à l'utilisation.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   

0,45 ml de solution injectable en seringue préremplie (verre) avec système de sécurité d'aiguille. Boîtes de 2, 6 ou 10.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  

Utiliser la présentation adaptée à la dose prescrite.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

LABORATOIRES LEO

2 RUE RENE CAUDRON

78960 VOISINS-LE-BRETONNEUX

FRANCE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

·34009 342 169 9 2 : 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml de solution en seringue préremplie (verre). Boîte de 2.

·34009 342 170 7 4 : 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml de solution en seringue préremplie (verre). Boîte de 6.

·34009 342 171 3 5 : 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml de solution en seringue préremplie (verre). Boîte de 10.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  

11. DOSIMETRIE  

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  

Sans objet.

Liste I


Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 08/10/2018

Dénomination du médicament

INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie

Tinzaparine sodique

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie ?

3. Comment utiliser INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE INNOHEP 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : B01AB10.

Innohep est un médicament anticoagulant qui prévient la formation de caillots sanguins.

Innohep est utilisé :

·chez les adultes avant et après une opération pour prévenir la formation de caillots sanguins,

·chez les adultes présentant un risque accru de caillots sanguins (par exemple en cas de maladie aiguë réduisant la mobilité) pour prévenir la formation de ceux-ci,

·pour prévenir la formation de caillots sanguins dans les circuits de dialyse chez les patients subissant une hémodialyse ou une hémofiltration. Au cours de lhémodialyse, les déchets du sang sont évacués par une machine de dialyse et un filtre de dialyse, qui fonctionnent comme un rein artificiel.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER INNOHEP 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie ?  

Nutilisez jamais INNOHEP 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie :

·si vous êtes allergique à la tinzaparine sodique ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

·si vous avez ou avez déjà eu dans le passé un épisode grave de baisse des plaquettes due à l'héparine (les plaquettes sont des éléments du sang importants pour la coagulation sanguine).

·en cas de saignement majeur (par exemple dans le cerveau, la moelle épinière, un il, une articulation, lutérus ou autour du cur) ou si vous souffrez dune maladie qui prédispose à des saignements majeurs.

·en cas dendocardite septique (infection du cur).

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin, pharmacien ou votre infirmier/ère avant dutiliser INNOHEP 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie :

·si vous avez une maladie qui fait que vous saignez facilement.

·si vous prenez des médicaments qui affectent la coagulation.

·si vous avez une maladie qui peut entrainer une augmentation du taux de potassium dans votre sang (par exemple le diabète, une acidose métabolique ou une maladie chronique du rein). Le médecin peut décider de suivre le taux de potassium dans le sang sil lestime nécessaire.

·si vous avez une prothèse valvulaire cardiaque.

·si vous avez des problèmes graves aux reins, en particulier si vous êtes âgé(e), votre médecin peut vouloir faire pratiquer des examens complémentaires.

·si vous êtes traité(e) par dautres injections par voie intramusculaire.

Ce traitement nécessite des prises de sang pour contrôler régulièrement le nombre de vos plaquettes. En effet, au cours du traitement par héparine une baisse importante du nombre de plaquettes peut survenir. Ceci impose un arrêt de l'héparine.

Si vous prenez innohep, votre médecin décidera si vous pouvez avoir une anesthésie épidurale ou spinale.

Vous devez attendre 12 heures après votre dernière injection d'innohep avant davoir une ponction lombaire ou avant de subir une anesthésie épidurale ou spinale.

Après votre anesthésie, votre médecin vous dira quand vous pouvez reprendre votre traitement.

Ce médicament contient du sodium. Le taux de sodium est inférieur à 1 mmol par dose, cest-à-dire sans « sodium ».

Enfants et adolescents

Ce médicament n'est habituellement pas recommandé chez l'enfant.

Autres médicaments et INNOHEP 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

En raison de la survenue possible de saignement, prévenez systématiquement votre médecin si vous prenez l'un des médicaments suivants :

·de l'aspirine,

·des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS),

·des thrombolytiques,

·des antagonistes de la vitamine K,

·des inhibiteurs de langiotensine II (antihypertenseur).

INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie avec des aliments, des boissons et de lalcool

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Sans objet.

INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie contient

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER INNOHEP 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie ?  

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin, ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Votre médecin peut avoir à effectuer des examens sanguins de routine afin dévaluer les effets d'innohep.

Prévention de la formation de caillots sanguins :

Innohep doit être injecté sous la peau (injection sous-cutanée). La dose et la durée de votre traitement dépendront du type de votre opération ou de votre maladie. Votre médecin vous prescrira la dose qui vous convient et vous indiquera la durée de votre traitement.

Ne pas injecter par voie intramusculaire.

Prévention de la formation de caillots sanguins en relation avec une hémodialyse ou une hémofiltration :

Innohep sera injecté soit dans les tubes de la machine de dialyse soit dans votre veine. La dose dépendra de la durée de la dialyse.

Comment injecter innohep instructions :

1. Se laver soigneusement les mains avant d'injecter ce médicament. Nettoyer la peau autour du site d'injection en passant une compresse d'alcool et la laisser sécher - ne pas frotter.

2. Ouvrir le tube en soulevant complètement le couvercle coloré et sortir la seringue.

Inspecter le contenu de la seringue avant de lutiliser. Si le médicament présente un aspect trouble ou des particules précipitées, ne pas lutiliser et prendre une autre seringue. Le médicament peut devenir jaune pendant le stockage, mais il peut toujours être utilisé si la solution est transparente et si la date dexpiration nest pas dépassée. Chaque seringue ne doit être utilisée quune seule fois.

3. Eloigner le système de sécurité du capuchon protecteur de l'aiguille.

4. Oter le capuchon protecteur de laiguille sans tordre laiguille. Ne pas tirer sur le piston et ne pas éjecter la bulle d'air. Si la bulle d'air n'est pas placée juste au contact du piston, tapoter légèrement la seringue jusqu'à ce que la bulle d'air soit à sa place.

5. Pincer la peau de façon à réaliser un pli cutané entre le pouce et l'index dune main et de lautre main introduire lentement laiguille verticalement par rapport au pli cutané, c'est-à-dire perpendiculairement à la peau.

6. Injecter lentement la dose nécessaire dans le tissu graisseux par exemple dans la ceinture abdominale, la face antéro-externe de la cuisse, le bas du dos ou la partie supérieure du bras. Attendre quelques secondes avant de retirer laiguille et de lâcher le pli de la peau pour donner le temps à la solution de diffuser.

7. Essuyer toute trace de sang avec un mouchoir en papier. Choisir un site dinjection différent pour linjection suivante (par exemple, passer de la gauche à la droite de l'abdomen).

8. En s'appuyant sur une surface dure, repositionner le système de sécurité dans sa position initiale, le long de l'aiguille. Puis appuyer vers le bas jusqu'à ce que l'aiguille soit verrouillée dans le dispositif.

9. Vous pouvez replacer la seringue utilisée dans le tube avec l'aiguille dirigée vers le bas ou vous pouvez mettre la seringue utilisée dans un conteneur à aiguilles. La seringue est maintenant sécurisée et le tube ou le conteneur à aiguilles peuvent être remis pour la destruction à l'hôpital ou au pharmacien.

Si vous avez pris plus de INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie que vous nauriez dû

Prévenir rapidement un médecin, en raison d'un risque de saignement.

Si vous oubliez de prendre INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie

Sans objet.

Si vous arrêtez de prendre INNOHEP 4 500 UI anti‑Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie

Sans objet.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables fréquents pouvant affecter jusquà 1 personne sur 10 :

·Anémie

·Saignement (hémorragie)

·Hématome

·Réaction au site dinjection [par exemple hématome au site dinjection, saignement, douleur, démangeaisons (prurit), boule (nodule), éruption cutanée et passage dun liquide organique dans les tissus (extravasation)]

Effets indésirables peu fréquents pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 100 :

·Baisse du nombre de plaquettes dans le sang (thrombopénie)

·Réaction allergique

·Bleus, ecchymoses et taches rouges dues à une hémorragie sous-cutanée (purpura)

·Anomalie des tests hépatiques

·Maladie de la peau (dermatose)

·Éruption cutanée

·Démangeaison (prurit)

Des effets indésirables rares, pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 1 000 :

·Baisse du nombre de plaquettes dans le sang (thrombopénie)

·Présence excessive de plaquettes dans le sang (thrombocytose)

·Réaction anaphylactique (réaction allergique, pouvant être grave)

·Présence excessive de potassium dans le sang

·Éruption cutanée toxique

·Destruction (nécrose) de la peau

·Gonflement du cou et du visage

·Urticaire

·Déminéralisation du squelette entraînant une fragilité osseuse (ostéoporose) (dans le cadre dun traitement de longue durée)

·Erection douloureuse et prolongée (priapisme)

Population pédiatrique

Des données limitées issues d'une étude et des données post-marketing indiquent que la nature des effets indésirables observés chez les enfants et les adolescents est comparable à celle des adultes.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER INNOHEP 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie ?  

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur le conditionnement extérieur après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

A conserver à une température inférieure à +30°C et dans son emballage jusqu'à l'utilisation.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  

Ce que contient INNOHEP 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie  

·La substance active est :

Tinzaparine sodique .. 4 500 UI anti‑Xa par 0,45 ml de solution

Correspondant à une concentration de 10 000 UI anti‑Xa par ml de solution

·Les autres composants sont :

Acétate de sodium 3H2O, hydroxyde de sodium, eau pour préparations injectables.

Quest-ce que INNOHEP 4 500 UI anti-Xa/0,45 ml, solution injectable en seringue préremplie et contenu de lemballage extérieur  

Ce médicament se présente sous forme de solution injectable en seringue préremplie. Boîtes de 2, 6 ou 10.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  

LABORATOIRES LEO

2 RUE RENE CAUDRON

78960 VOISINS-LE-BRETONNEUX

FRANCE

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  

LABORATOIRES LEO

2 RUE RENE CAUDRON

78960 VOISINS-LE-BRETONNEUX

FRANCE

Fabricant  

LABORATOIRES LEO

39 ROUTE DE CHARTRES

28500 VERNOUILLET

FRANCE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  

Autres  

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source :