FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule

source: ANSM - Mis à jour le : 20/09/2019

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  

FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  

Fumarate de formotérol ............. 12 microgrammes

Pour une gélule.

Excipient à effet notoire : lactose (pouvant contenir des traces de protéines de lait).

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  

Poudre pour inhalation en gélule

4. DONNEES CLINIQUES  

4.1. Indications thérapeutiques  

·Traitement symptomatique continu de l'asthme

ochez des patients nécessitant des prises quotidiennes de bêta‑2 agonistes à action rapide et de courte durée,

oet/ou en cas de symptômes nocturnes,

en association avec un traitement anti-inflammatoire continu comme les corticoïdes inhalés.

·Traitement préventif de l'asthme induit par l'effort.

N.B. : le formotérol n'est pas un traitement de la crise d'asthme. En cas de crise d'asthme, utiliser un bêta‑2 mimétique d'action rapide et de courte durée par voie inhalée ou en fonction de la gravité par voie injectable.

·Traitement symptomatique de l'obstruction bronchique au cours de la bronchopneumopathie chronique obstructive.

Cette spécialité est particulièrement adaptée aux sujets chez qui il a été mis en évidence une mauvaise synchronisation main/poumon nécessaire pour une utilisation correcte des aérosols doseurs classiques sans chambre dinhalation.

4.2. Posologie et mode d'administration  

Les gélules doivent être administrées uniquement par voie inhalée.

1 inhalation (soit 1 gélule) contient 12 microgrammes de fumarate de formotérol.

FORADIL, poudre pour inhalation en gélule, doit être utilisé exclusivement avec linhalateur Aerolizer fourni dans lemballage de FORADIL.

Posologie

Asthme

Réservé aux adultes et aux enfants de plus de 6 ans :

·Traitement symptomatique continu de l'asthme :

odose usuelle : 1 à 2 gélules à inhaler 2 fois par jour (correspondant à 12 à 24 microgrammes de formotérol)

odose maximale : 24 microgrammes 2 fois par jour (soit 2 gélules à inhaler matin et soir)

FORADIL doit être prescrit en complément dun traitement de fond avec un corticoïde inhalé.

La dose maximale recommandée en traitement continu est de 48 microgrammes par jour pour un adulte et de 24 microgrammes par jour pour un enfant de plus de 6 ans.

Adultes

Si nécessaire, 1 à 2 gélules supplémentaires par jour peuvent être inhalées pour soulager les symptômes dasthme, sans dépasser la dose maximale quotidienne recommandée de 48 microgrammes. Cependant, si le recours à des doses supplémentaires est plus quoccasionnel (ex : plus de 2 jours par semaine), ce qui pourrait indiquer une aggravation de la maladie sous-jacente, une consultation médicale simpose afin de réévaluer le traitement.

FORADIL ne doit pas être utilisé pour soulager les symptômes aigus d'une crise d'asthme. En cas de crise dasthme, un bêta‑2 agoniste de courte durée daction devra être utilisé (voir rubrique 4.4)

Population pédiatrique :

Enfant de plus de 6 ans (traitement de fond)

1 gélule à inhaler (12 microgrammes) deux fois par jour dans le cadre dun traitement symptomatique continu de l'asthme. FORADIL doit être prescrit en complément dun traitement de fond avec un corticoïde inhalé.

Pour les enfants âgés de 6 à 12 ans, lutilisation dune spécialité contenant lassociation fixe de corticoïde inhalé et du bêta‑2 mimétique à longue durée d'action est recommandé, sauf dans les cas où les produits doivent être pris séparément. FORADIL ne doit pas être utilisé pour soulager les symptômes aigus d'une crise d'asthme. En cas de crise dasthme, un bêta‑2 agoniste de courte durée daction devra être utilisé (voir rubrique 4.4).

FORADIL nest pas recommandé chez lenfant de moins de 6 ans.

·Traitement préventif de lasthme induit par leffort ou déclenché par lexposition à un allergène connu :

Le contenu dune gélule (12 microgrammes) doit être inhalé au moins 15 minutes avant leffort ou avant lexposition à un allergène. Chez les patients adultes ayant un antécédent dasthme sévère, linhalation de 2 gélules (24 microgrammes) peut être nécessaire en mesure de prévention.

Chez les patients avec un asthme persistant, le recours à FORADIL en traitement préventif de lasthme induit par leffort ou par lexposition à un allergène connu ne pouvant être évitée peut-être indiqué, mais lasthme doit être également traité par un corticoïde inhalé.

Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Adultes (âgés de 18 ans et plus)

La dose usuelle est de 1 à 2 gélules (12 à 24 microgrammes) à inhaler deux fois par jour.

Si besoin, des inhalations supplémentaires peuvent néanmoins être prises occasionnellement pour soulager les symptômes, sans toutefois dépasser une dose totale maximum de 4 gélules par jour (soit 48 microgrammes par jour traitement continu et inhalations supplémentaires comprises) et sans dépasser 2 gélules à chaque prise.

Fréquence dadministration (Adultes et enfants de plus de 6 ans, quelle que soit lindication)

Leffet bronchodilatateur de FORADIL reste significatif 12 heures après linhalation. Dans la plupart des cas, le traitement continu à raison de 2 fois (matin et soir) par jour permet donc de contrôler, aussi bien le jour que la nuit, la bronchoconstriction associée à la pathologie chronique.

Mode dadministration

Inhalation par distributeur avec embout buccal.

LES GÉLULES NE DOIVENT PAS ÊTRE AVALÉES.

Elles doivent être administrées par voie inhalée à laide de l'appareil adéquat réservé à cet effet et fourni dans la boite de Foradil.Il est important de montrer au patient comment utiliser linhalateur et de bien lui préciser que les gélules ne doivent pas être avalées (voir rubrique 4.4).

Pour une utilisation correcte, il est souhaitable que le médecin s'assure par lui-même du bon usage de l'appareil par le patient.

Mode d'emploi

Des instructions détaillées sur le mode demploi sont incluses dans la notice du médicament.1. retirer le capuchon de protection

2. tenir fermement le socle et faire pivoter l'embout buccal dans le sens de la flèche

3. placer la gélule dans le logement prévu à cet effet. Important : les gélules doivent être retirées de lemballage immédiatement avant usage uniquement.

4. refermer l'inhalateur en remettant lembout buccal dans sa position initiale

5. appuyer sur les 2 boutons poussoirs en maintenant l'inhalateur en position verticale, puis relâcher,

6. expirer à fond

7. placer l'embout dans la bouche et serrer les lèvres, incliner la tête en arrière, inspirer rapidement et très profondément par la bouche

8. retirer l'inhalateur de la bouche en retenant sa respiration aussi longtemps que possible. Puis, respirer normalement. Ouvrir l'inhalateur pour vérifier qu'il ne reste plus de poudre. S'il reste de la poudre, renouveler l'inhalation

9. après utilisation, sortir la gélule vide, replacer l'embout buccal et remettre le capuchon de protection.

Entretien : nettoyer l'embout buccal et le logement de la gélule avec un linge sec afin d'enlever tout résidu de poudre.

Il convient dinformer le patient que les gélules de gélatine peuvent se fragmenter et que des petits morceaux de gélatine peuvent atteindre la bouche ou la gorge lors de linspiration au travers de lembout buccal. La fragmentation de la gélule peut être réduite en évitant de percer la gélule plus dune fois. Lingestion éventuelle de la gélatine qui constitue la gélule ne présente pas de risque.

Populations spéciales

Insuffisance rénale

Lutilisation du formotérol na pas été étudiée chez des patients souffrant dinsuffisance rénale (voir rubriques 5.1 et 5.2).

Insuffisance hépatique

Lutilisation du formotérol na pas été étudiée chez des patients souffrant dinsuffisance hépatique (voir rubriques 5.1 et 5.2).

Sujet âgé (≥65 ans)

Les propriétés pharmacocinétiques du formotérol nont pas été étudiées chez le sujet âgé (voir rubrique 5.2). Les données disponibles, issues des essais cliniques menés chez des patients âgés, suggèrent quaucune différence de posologie nest nécessaire chez ces patients par rapport aux autres adultes (voir rubrique 5.1).

4.3. Contre-indications  

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  

Le formotérol est un bronchodilatateur de longue durée d'action.

Mortalité liée à lasthme

Aucune étude spécifique na été menée pour déterminer si le taux de décès liés à lasthme était augmenté chez les patients traités avec FORADIL.

Il ne constitue pas le traitement de la crise d'asthme et doit être réservé au traitement continu de fond. Si en dépit d'un traitement bien conduit une dyspnée paroxystique survient, il sera recommandé au patient de recourir à un bronchodilatateur bêta‑2 mimétique par voie inhalée d'action rapide et de courte durée pour traiter les symptômes. Le médecin devra l'informer qu'une consultation médicale immédiate est nécessaire si le soulagement habituellement obtenu n'est pas rapidement observé après inhalation du bronchodilatateur de courte durée d'action.

Si un patient développe en quelques jours une augmentation rapide de sa consommation en bronchodilatateurs bêta‑2 mimétiques d'action rapide et de courte durée par voie inhalée, on doit craindre (surtout si les valeurs du débitmètre de pointe s'abaissent et/ou deviennent irrégulières) une décompensation de sa maladie et la possibilité d'une évolution vers un état de mal asthmatique.

Le médecin devra donc prévenir le patient de la nécessité dans ce cas, d'une consultation immédiate, sans avoir au préalable dépassé les doses maximales prescrites. La conduite thérapeutique devra alors être réévaluée.

Dose recommandée. La dose de FORADIL doit être adaptée aux besoins de chaque patient et doit toujours être la plus faible dose permettant datteindre lobjectif thérapeutique. Cette dose ne devra jamais dépasser la dose maximale quotidienne recommandée (voir rubrique 4.2).

La sécurité à long terme d'un traitement quotidien à des doses supérieures à 48 microgrammes par jour chez les adultes asthmatiques, 24 microgrammes par jour chez les enfants asthmatiques et 24 microgrammes par jour chez les patients atteints de BPCO, n'a pas été établie.

Nécessité dune corticothérapie inhalée concomitante dans lasthme. FORADIL ne doit pas être utilisé (et nest pas suffisant) en tant que traitement de première intention dans lasthme.Chez les patients asthmatiques adultes, l'association à un traitement anti-inflammatoire continu doit être envisagée dès qu'il est nécessaire de recourir plus de 1 fois par semaine aux bêta‑2 mimétiques. Le formotérol, indiqué en traitement continu chez des patients nécessitant des prises quotidiennes de bêta-2 mimétiques et/ou en cas d'asthme nocturne, doit être associé à un traitement anti-inflammatoire continu comme les corticoïdes par voie inhalée et ne doit en aucun cas s'y substituer.

Chez les patients asthmatiques, il est recommandé de toujours prescrire FORADIL, un bêta‑2 agoniste de longue durée daction, en association avec un traitement de fond par corticoïde inhalé chez les patients non contrôlés par les corticoïdes inhalés seuls ou lorsque la sévérité de la maladie implique de débuter un traitement à la fois avec un bêta‑2 agoniste de longue durée daction et un corticoïde inhalés.Bien que FORADIL puisse être introduit en tant que traitement additionnel quand les corticoïdes inhalés ne suffisent plus pour contrôler les symptômes de lasthme, FORADIL ne doit pas être initié chez un patient si une exacerbation sévère est en cours ou si lasthme sest aggravé de façon significative et/ou subite.

FORADIL ne doit pas être associé à un autre bêta‑2 mimétique de longue durée d'action.

Le patient doit être informé sur la nécessité de poursuivre le traitement anti-inflammatoire après introduction de FORADIL, et ceci même si les symptômes saméliorent.

Lorsque les symptômes de lasthme sont contrôlés, il peut être envisagé de réduire progressivement les doses de FORADIL. Il est important de surveiller régulièrement ces patients chez qui les doses seront progressivement diminuées. La dose minimale efficace de FORADIL devra être utilisée.

Exacerbations de lasthme. Des études cliniques réalisées avec FORADIL ont suggéré que la fréquence de survenue dexacerbations sévères dasthme était augmentée chez les patients traités avec FORADIL comparés aux patients ayant reçu un placebo, particulièrement chez les patients âgés de 6 à 12 ans (voir rubrique 4.8). Ces études ne permettent pas une quantification précise des différences de fréquence de survenue des exacerbations sévères dasthme entre les groupes de traitement.

Bronchospasme paradoxal : comme avec tout produit inhalé la possibilité d'un bronchospasme doit être prise en compte. Dans ce cas, il conviendra d'arrêter immédiatement le traitement et de prescrire d'autres thérapeutiques ou d'autres formes d'administration.

L'attention des sportifs sera attirée sur le fait que cette spécialité contient un principe actif pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors de contrôles antidopage.

Ce médicament contient du lactose monohydraté (moins de 500 microgrammes par dose délivrée). En général, cette quantité est sans inconvénient chez les patients intolérants au lactose.. Le lactose présent dans cette spécialité peut néanmoins contenir des traces de protéines de lait pouvant déclencher des réactions allergiques chez les patients allergiques aux protéines de lait.

Précautions d'emploi

En cas d'infection bronchique ou de bronchorrhée abondante, un traitement approprié est nécessaire afin de favoriser la diffusion optimale du produit dans les voies respiratoires.

Le formotérol devra être administré sous surveillance médicale étroite, notamment concernant les doses maximales, en cas dhyperthyroïdie, de phéochromocytome, ou chez les patients atteints d'insuffisance coronarienne, de cardiopathie ischémique, de troubles du rythme (particulièrement bloc auriculo-ventriculaire du 3ème degré et tachyarythmies), d'insuffisance cardiaque sévère, de cardiomyopathie hypertrophique obstructive, de décompensation cardiaque sévère, de sténose aortique sous-valvulaire idiopathique ou de toute affection cardiaque, d'hypertension artérielle sévère, danévrisme, ou de thyréotoxicose.

Le formotérol peut entraîner un allongement de l'intervalle QTc. La prudence est recommandée chez les patients présentant ou ayant un risque dallongement de l'intervalle QTc (QTc>0,44 sec) et chez les patients traités avec des médicaments ayant un effet sur l'intervalle QTc (voir rubrique 4.5).

En raison des effets hyperglycémiants des bêta‑2 sympathomimétiques, tel que FORADIL, une surveillance accrue de la glycémie est conseillée en début de traitement chez les patients diabétiques.

Hypokaliémie : Le traitement par un bêta‑2 agoniste tel que FORADIL peut entraîner une hypokaliémie potentiellement grave. Lhypokaliémie peut augmenter le risque de survenue darythmie cardiaque.Une prudence particulière est conseillée dans l'asthme aigu sévère, car les risques associés à lhypokaliémie peuvent être augmentés par l'hypoxie. L'effet hypokaliémiant peut être potentialisé par l'administration concomitante de dérivés xanthiques, de corticoïdes et de diurétiques. Dans ces situations, il convient donc de surveiller la kaliémie.

Erreur de voie dadministration

Des cas de patients ayant avalé par erreur des gélules de FORADIL, au lieu de placer ces gélules dans le dispositif dinhalation Aerolizer, ont été rapportés. Dans la majorité des cas, ces ingestions nont pas entraîné deffets secondaires. Les professionnels de santé doivent veiller à ce que le patient utilise correctement linhalateur Aerolizer de FORADIL (voir rubrique 4.2). En cas de non amélioration des symptômes sous traitement, il convient de vérifier lutilisation correcte de linhalateur par le patient.

Population pédiatrique : enfants de moins de 6 ans

Le formotérol ne doit pas être administré chez l'enfant de moins de 6 ans en l'absence de données cliniques suffisantes dans cette classe dâge.

Cette spécialité n'est pas adaptée aux enfants dont le débit inspiratoire est inférieur à 16 litres par minute en raison de l'aspiration inefficace de la poudre à travers le dispositif.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  

Aucune étude dinteraction na été réalisée avec FORADIL.

Les bêta‑bloquants peuvent diminuer ou inhiber l'effet du formotérol. FORADIL ne doit donc pas être utilisé en même temps que les bêta‑bloquants (même en collyres), sauf si nécessité absolue.

Un traitement concomitant avec d'autres agents sympathomimétiques tels que les autres bêta‑2 sympathomimétiques ou l'éphédrine peut potentialiser les effets indésirables et nécessiter une diminution de la dose de FORADIL.

Un traitement concomitant par dérivés xanthiques, corticoïdes ou diurétiques tels que les thiazidiques ou les diurétiques de l'anse, peut potentialiser le risque d'effet indésirable rare d'hypokaliémie des bêta‑2 agonistes (voir rubrique 4.4). Lhypokaliémie est un facteur favorisant de larythmie cardiaque chez les patients traités par des glycosides digitaliques.

Il existe un risque théorique qu'un traitement concomitant avec d'autres substances connues pour prolonger l'intervalle QTc puisse entraîner une interaction pharmacodynamique avec le formotérol et augmenter le risque potentiel d'arythmie ventriculaire (voir rubrique 4.4). En effet, laction dagonistes adrénergiques sur le système cardiovasculaire peut être potentialisée par exemple par les substances suivantes : certains antihistaminiques (comme la terfénadine, l'astémizole, la mizolastine) certains antiarythmiques (comme la quinidine, le disopyramide, le procainamide), les phénothiazines, les inhibiteurs de la monoamine oxydase, les macrolides (par exemple l'érythromycine) et les antidépresseurs tricycliques.

Le risque d'arythmie est augmenté chez les patients recevant un anesthésique volatil halogéné.

Les effets de FORADIL sur la bronchodilatation peuvent être augmentés par les agents anticholinergiques.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  

Femmes en âge de procréer

Il nexiste pas de recommandation particulière concernant les femmes en âge de procréer.

Grossesse

Les données concernant lutilisation de FORADIL chez la femme enceinte sont limitées. Un nombre limité détudes chez lanimal ne montre pas deffets nocifs directs ou indirects de FORADIL en termes de toxicité sur la reproduction (voir rubrique 5.3).

Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans lespèce humaine n'est pas attendu. En effet, à ce jour, les substances responsables de malformations dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur deux espèces.

Il n'existe pas actuellement de donnés cliniques pertinentes sur un éventuel effet malformatif ou ftotoxique du formotérol lorsqu'il est administré pendant la grossesse.

Dans les études effectuées chez lanimal, lutilisation de formotérol a provoqué des pertes embryonnaires lors de la nidation, a réduit la survie postnatale précoce et le poids à la naissance. Ces effets sont apparus pour des expositions systémiques nettement supérieures à celles atteintes aux posologies recommandées chez lHomme.

Le formotérol, comme d'autres stimulants bêta‑2 adrénergiques, peut inhiber les contractions en fin de grossesse, en raison de son effet relaxant sur la musculature utérine lisse.

Quel que soit le stade de la grossesse, un traitement par FORADIL peut être envisagé sil est nécessaire pour obtenir le contrôle de lasthme et si le bénéfice attendu pour la mère est supérieur au risque encouru par le ftus.Le risque potentiel dutilisation chez lhomme nest pas connu.

Allaitement

Les données concernant lutilisation de FORADIL chez la femme en période dallaitement sont limitées. Chez lHomme, le passage du formotérol dans le lait maternel nest pas connu. Le formotérol a été retrouvé en petites quantités dans le lait de rates allaitantes (voir rubrique 5.3) En conséquence et en raison du passage de nombreuses substances dans le lait maternel, lutilisation de FORADIL au cours de lallaitement ne doit être envisagée que si le bénéfice attendu pour la mère est supérieur au risque encouru par lenfant.

Fertilité

Chez lHomme, il ny a pas de données disponibles concernant leffet du formotérol sur la fertilité. Aucune altération de la fertilité na été observée dans des études menées chez des rats mâles et femelles (voir rubrique 5.3).

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  

FORADIL n'a aucun effet ou un effet négligeable sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés pour les bêta-2 agonistes, tels que les tremblements et les palpitations, sont plutôt modérés et disparaissent après quelques jours de traitement.

Un excipient, le lactose, contient de petites quantités de protéines de lait, ce qui peut provoquer des réactions allergiques.

Exacerbations sévères de lasthme

Des études cliniques contrôlées contre placebo, menées chez des patients traités par FORADIL pendant au moins 4 semaines, ont montré une augmentation de lincidence des exacerbations sévères dans le groupe traité par FORADIL, particulièrement chez les enfants âgés de 5 à 12 ans (0,9% pour une dose de 10 à 12 microgrammes 2 fois/jour - 1,9% pour une dose de 24 microgrammes 2 fois/jour) par rapport au groupe de patients sous placebo (0,3%).

Expérience clinique chez l'adolescent et l'adulte asthmatiques :

Dans 2 études pivot contrôlées menées pour l'enregistrement aux Etats-Unis, incluant un effectif total de 1095 patients de 12 ans et plus, des exacerbations sévères (aggravation aiguë de l'asthme menant à l'hospitalisation) sont survenues plus fréquemment dans le groupe de patients sous FORADIL 24 microgrammes 2 fois/jour (9/271 - 3,3%) que dans le groupe de patients sous FORADIL 12 microgrammes 2 fois/jour (1/275 - 0,4%), le groupe placebo (2/277 - 0,7%) ou le groupe salbutamol (2/272 - 0,7%). Les patients ne recevaient pas de traitement corticoïdes concomitants.

Une étude complémentaire a été ensuite menée chez 2085 patients afin de comparer la survenue d'événements indésirables graves liés à l'asthme dans chacun des groupes (faible et forte dose de FORADIL). Les résultats de cette étude de 16 semaines n'ont pas montré de relation dose-effet Le pourcentage de patients ayant présenté des exacerbations sévères dans cette étude a été un peu plus élevé dans le groupe FORADIL que dans le groupe placebo (pour les 3 groupes traités en double aveugle : FORADIL 24 microgrammes 2 fois/jour (2/527 - 0,4%), FORADIL 12 microgrammes 2 fois/jour (3/527 - 0,6%) et placebo (1/514 - 0,2%) et pour le groupe traité en ouvert : FORADIL 12 microgrammes 2 fois/jour et jusqu'à 2 inhalations supplémentaires (1/517 - 0,2%).

Population pédiatrique : Expérience clinique chez l'enfant asthmatique âgé de 5 à 12 ans :

La tolérance de FORADIL 12 microgrammes 2 fois/jour versus 24 microgrammes 2 fois/jour et le placebo a été évaluée dans une large étude clinique multicentrique, randomisée en double aveugle, de 52 semaines incluant 518 enfants asthmatiques (5 à 12 ans) nécessitant un traitement quotidien par bronchodilatateur et anti-inflammatoire. Les enfants sous FORADIL 24 microgrammes 2 fois/jour (11/171 - 6,4%) et FORADIL 12 microgrammes 2 fois/jour (8/171 - 4,7%) ont eu plus d'exacerbations sévères que les enfants ayant reçu le placebo (0/176 - 0%).

Tableaux récapitulatifs des effets indésirables

Les effets indésirables liés à la prise de formotérol (Tableau 1) sont listés selon la terminologie MedDRA par classe de systèmes d'organes. La version de MedDRA utilisée est la version 15.1. Dans chaque classe de systèmes dorganes, les effets indésirables sont rangés par fréquence, du plus fréquent au moins fréquent. A lintérieur de chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés selon un ordre décroissant de gravité. Les catégories de fréquence sont basées sur la convention suivante (CIOMS III) : très fréquent (³1/10), fréquent (³1/100 et <1/10), peu fréquent (³1/1 000 et <1/100), rare (³1/10 000 et <1/1 000), très rare (<1/10 000), cas isolés inclus.

Tableau 1. Effets indésirables issus des études cliniques et provenant dautres sources

Affections du système immunitaire :

Rare :

réaction d'hypersensibilité (incluant hypotension, bronchospasme, urticaire, angio-dème, prurit, rash, réactions cutanées)

Troubles du métabolisme et de la nutrition :

Rare :

hypokaliémie

Très rare :

hyperglycémie

Affections psychiatriques :

Peu fréquent :

agitation (incluant agitation motrice), anxiété, nervosité, troubles du sommeil (insomnie)

Affections du système nerveux :

Fréquent :

céphalées, tremblements

Très rare :

dysgueusie (altération du goût), sensations vertigineuses

Affections cardiaques :

Fréquent :

palpitations

Peu fréquent :

tachycardie

Rare :

arythmies (dont fibrillation auriculaire, tachycardie supraventriculaire, extrasystoles)

Très rare :

angine de poitrine, allongement de l'intervalle QT, dèmes périphériques

Affections vasculaires :

Très rare :

variations de la pression artérielle

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :

Peu fréquent :

bronchospasme, irritation de la gorge (avec toux et enrouement)

Très rare :

bronchospasme paradoxal (voir rubrique 4.4)

Affections gastro-intestinales :

Peu fréquent :

sécheresse buccale

Rare :

nausées

Affections musculo-squelettiques et systémiques :

Peu fréquent :

crampes musculaires, myalgies

Effets indésirables signalés avec lutilisation de FORADIL depuis sa commercialisation (fréquence indéterminée)

Les effets indésirables suivants ont été observés depuis la commercialisation chez des patients traités avec FORADIL. Ces effets indésirables ont été rapportés sous la forme de notifications spontanées, et sont présentés par classe de systèmes organes selon la classification MedDRA La version de MedDRA utilisée est la version 15.1. Au sein de chaque classe de systèmes organes, les événements indésirables sont présentés par ordre décroissant de fréquence (Tableau 2). Ces effets ayant été signalés spontanément dans la population générale (dont la taille nest pas mesurable), il nest pas toujours possible den évaluer la fréquence.

Tableau 2. Effets indésirables rapportés de façon spontanée ou dans la littérature (fréquence indéterminée)

Troubles du métabolisme et de la nutrition :

augmentation des taux sanguins dinsuline, dacides gras libres, de glycérol et des corps cétoniques

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

rash

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.signalement-sante.gouv.fr.

4.9. Surdosage  

Symptômes

Lexpérience clinique de prise en charge dun surdosage est limitée. Un surdosage de FORADIL risque dentraîner les effets indésirables typiquement associés aux bêta-2 mimétiques: céphalées, tremblements, palpitations. Dans des cas isolés, les événements suivants ont été rapportés : tachycardie, allongement de lintervalle QTc, trouble du rythme (dont les arythmies ventriculaires), acidose métabolique, hypokaliémie, hyperglycémie, variation tensionnelle, hypertension, nausées et vomissements. Dans ces cas, un traitement symptomatique est indiqué.

Traitement

Une surveillance est indiquée et un traitement symptomatique doit être prescrit si nécessaire. Dans les cas les plus sévères, le patient pourra être hospitalisé.

Le recours à des bêta‑bloquants cardiosélectifs peut être envisagé mais uniquement sous surveillance médicale et avec prudence, lutilisation de bêta‑bloquants pouvant provoquer un bronchospasme. La kaliémie doit être surveillée.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  

Classe pharmacothérapeutique : Agonistes sélectifs bêta‑2 adrénergiques, code ATC : R03AC13

Mécanisme daction

Le formotérol est un stimulant bêta‑2 sélectif puissant. Après inhalation, il exerce un effet bronchodilatateur grâce à une action stimulante sur les récepteurs bêta‑2 du muscle lisse bronchique chez les patients présentant une obstruction des voies aériennes réversible.

Après inhalation d'une dose unique il entraîne une bronchodilatation rapide (1 à 3 minutes), maximum en 2 heures, persistant environ 12 heures. Aux doses thérapeutiques, les effets cardiovasculaires sont minimes et occasionnels

Le formotérol inhibe la libération de l'histamine et des leucotriènes à partir des cellules pulmonaires humaines sensibilisées passivement. Des expérimentations animales ont mis en évidence certaines propriétés anti-inflammatoires, telles une inhibition de l'dème et de l'accumulation de cellules inflammatoires.

Chez lHomme, FORADIL a montré son efficacité dans la prévention du bronchospasme induit par les allergènes inhalés, lexercice physique, lair froid, lhistamine ou la méthacholine.

Chez des patients souffrant de bronchopneumopathie chronique obstructive, FORADIL aux doses de 12 ou 24 microgrammes à raison de 2 fois par jour a permis d'obtenir un effet bronchodilatateur rapide chez les patients souffrant dune BPCO stable qui persistait plus de 12 heures. Il a été montré que la qualité de vie de ces patients était améliorée par le traitement (St George Respiratory Questionnaire).

Efficacité et sécurité clinique

Etudes cliniques

Asthme

Vingt-sept essais cliniques ont été menés chez des sujets de différents âges, couvrant les populations pédiatriques, adultes et agêes. Ces essais cliniques contrôlés ont montré la supériorité du formotérol par rapport au placebo et au salbutamol dans le traitement de lasthme sur une durée de traitement allant de 1 jour (dose unique) à 12 semaines. De plus, 4 essais cliniques de suivi, en ouvert, comprenant les populations pédiatrique, adulte et âgée des études précédentes, ont été menés. Ces essais ont montré un profil defficacité et de tolérance de FORADIL acceptable sur une durée de traitement supplémentaire de 12 mois. Trois des essais cliniques majeurs ayant soutenu lindication du formotérol dans le traitement de lasthme chez lenfant, ladulte, et le sujet âgé, respectivement, sont décrits ci-dessous.

Létude DP/PD2 était une étude multicentrique, en double aveugle, à groupes parallèles, dune durée de 12 semaines, comparant le formotérol 12 et 24 microgrammes par jour en poudre sèche, au salbutamol, 1200 microgrammes par jour en poudre sèche, administrés chez 219 enfants asthmatiques (âgés de 5 à 13 ans). Létude a permis de conclure que le formotérol, 12 microgrammes administré deux fois par jour sous forme de gélules de poudre sèche par inhalation au moyen du dispositif Aerolizer, a un effet bronchodilatateur supérieur au salbutamol 400 microgrammes en poudre sèche administré trois fois par jour, après 12 semaines de traitement. Leffet bronchodilatateur était mesuré en termes de débit expiratoire de pointe (DEP). Le formotérol 12 microgrammes administré deux fois par jour était légèrement mieux toléré que le salbutamol 400 microgrammes administré trois fois par jour ou le formotérol 6 microgrammes administré deux fois par jour, sur une durée de traitement de trois mois.

Létude DP/RD1 était une étude multicentrique, en double aveugle, contrôlée contre placebo, à groupes parallèles, comparant plusieurs doses de formotérol 12 microgrammes avec plusieurs doses de salbutamol 400 microgrammes, administrés sous forme de poudre sèche, chez 304 patients asthmatiques (âgés de 19 à 72 ans) sur une période de traitement actif de 12 semaines. Létude a permis de conclure que le formotérol 12 microgrammes deux fois par jour est statistiquement supérieur à la fois au salbutamol 400 microgrammes quatre fois par jour et au placebo en ce qui concerne la principale variable évaluée : le DEP matinal, avant inhalation. Le formotérol 12 microgrammes deux fois par jour était aussi bien toléré que le salbutamol 400 microgrammes quatre fois par jour ou le placebo sur une période de traitement de trois mois.

Létude DP/RD3 était une étude multicentrique, en double aveugle, à groupes parallèles comparant lefficacité et la tolérance à 3 mois du formotérol, 12 et 24 microgrammes administré deux fois par jour sous forme de poudre sèche par inhalation, avec celles du salbutamol 400 microgrammes administré quatre fois par jour sous forme de poudre sèche par inhalation chez 262 patients âgés (64 à 82 ans) asthmatiques. Létude a permis de conclure que le formotérol 12 et 24 microgrammes administré deux fois par jour est statistiquement supérieur au salbutamol 400 microgrammes quatre fois par jour, en ce qui concerne la principale variable évaluée, le DEP matinal avant inhalation, sur une période de 3 mois. Le formotérol était légèrement mieux toléré que le salbutamol.

Prophylaxie des bronchospasmes induits par linhalation dallergènes, par lair froid, ou par lexercice physique

Quatre études cliniques ont été menées avec le formotérol chez des patients traités en prévention des bronchospasmes induits par lexercice physique et deux études chez des patients traités en prévention des bronchospasmes induits par linhalation dallergènes. Trois études majeures supportant lindication de FORADIL en prophylaxie des bronchospasmes induits par linhalation dallergènes, par lair froid ou par l'exercice physique sont décrites ci-dessous.

Prohylaxie de la bronchoconstriction induite par lexercice physique

Une étude en crossover randomisée, en double aveugle, à double placebo, et à dose unique a comparé le formotérol 12 et 24 microgrammes (poudre sèche pour inhalation en gélule), lalbutérol 180 microgrammes (aérosol-doseur) versus placebo chez 17 patients (âgés de 13 à 50 ans) dans la prévention de la bronchoconstriction induite par lexercice physique. Létude a permis de conclure quune dose unique de formotérol 12 ou 24 microgrammes offre une plus grande protection contre la bronchoconstriction induite par lexercice physique (évaluée par le volume expiratoire maximal par seconde, VEMS) comparé au placebo à 15 minutes et à 4, 8 et 12 heures après ladministration. Les deux doses de formotérol ont fourni une protection significativement meilleure que lalbutérol à 4, 8 et 12 heures après ladministration. Aucune différence significative en termes defficacité na été identifiée entre les doses de formotérol de 12 et 24 microgrammes. Un nombre moindre deffets secondaires a été rapporté avec le formotérol 24 microgrammes.

Prophylaxie de la bronchoconstriction induite par les allergènes

Un essai clinique multicentrique, randomisé, contrôlé contre placebo, chez 24 patients asthmatiques (âgés de 17 à 40 ans) servant aussi de témoin, a évalué lefficacité et la tolérance dune dose unique de 24 microgrammes de formotérol inhalé dans la prévention de la bronchoconstriction induite par les allergènes, entre 3 et 32 heures après inhalation du médicament à lessai. Létude a permis de conclure que le formotérol conduit à une protection significative et de longue durée contre la bronchoconstriction induite par les allergènes, évaluée par le VEMS. Dans cette étude, le formotérol a montré un excellent profil de tolérance.

Prophylaxie de la bronchoconstriction induite par lair froid

Dans une étude contrôlée, la durée de leffet du formotérol inhalé (24 microgrammes) a été comparée à celles dun placebo et de lalbutérol inhalé (200 microgrammes) chez 12 sujets adultes asthmatiques ayant subi des tests dhyperventilation avec de lair froid sec (-20°C) sur 4 journées détude. Au cours de la journée de contrôle, ils ont été soumis à quatre tests dhyperventilation pour sassurer de la stabilité fonctionnelle. Au cours des trois jours restants, après un premier test dhyperventilation, ils ont inhalé le placebo, lalbutérol ou le formotérol de façon randomisée, en double aveugle. Le test d'hyperventilation a été répété à 1, 4 et 8 h et, si l'effet bloquant était toujours présent, 12 et 24 h après que le médicament ait été administré. L'étude a permis de conclure que la protection contre la bronchoconstriction (évaluée par le VEMS) induite par hyperventilation d'air non conditionné chez des sujets ashtmatiques est significativement prolongée après formotérol comparé à l'albutérol.

BPCO

Deux grands essais multinationaux multicentriques, randomisés, en double aveugle, contrôlés, à groupes parallèles ont été menés dans la population cible de patients BPCO (études 25827 02 056 et 25827 02 058). Les deux études étaient contrôlées contre placebo et comprenaient un bras comparateur actif. Dans les deux études, l'objectif principal était d'évaluer l'efficacité du formotérol 12 et 24 microgrammes deux fois par jour administré à l'aide du dispositif Aerolizer comparé au placebo. Dans chaque essai, une analyse supplémentaire a été effectuée sur des patients classés comme étant « réversibles » ou « irréversibles » en début d'étude sur la base d'un seuil d'augmentation de 15% du VEMS 30 minutes après l'inhalation de 200 microgrammes de salbutamol. Environ 50% des patients avaient une BPCO réversible dans les deux essais.

Létude 25827 02 056 était une étude randomisée, en double aveugle, à groupes parallèles comparant deux doses de fumarate de formotérol poudre sèche inhalé (12 et 24 microgrammes deux fois par jour) avec un placebo et avec le bromure dipratropium administré avec un aérosol-doseur pressurisé (40 microgrammes quatre fois par jour) durant 12 semaines chez 698 patients BPCO (âgés de 40 à 87 ans). L'étude a permis de conclure que le fumarate de formotérol (12 et 24 microgrammes deux fois par jour) conduit à des améliorations statistiquement et cliniquement significatives de la fonction pulmonaire (évaluée par l'aire sous la courbe du VEMS) comparé au placebo après 12 semaines de traitement. Le fumarate de formotérol a aussi permis d'améliorer la qualité de vie des patients et a été plus efficace que le bromure d'ipratropium (40 microgrammes quatre fois par jour) pour un profil de tolérance satisfaisant et comparable entre les deux traitements.

Létude 25827 02 058 était une étude randomisée, à groupes parallèles, comparant deux doses de fumarate de formotérol poudre sèche pour inhalation (12 et 24 microgrammes) avec le placebo (en double aveugle) et avec la théophylline à libération prolongée administrée par voie orale (200-400 mg) à des doses individuelles basées sur les taux sériques (en ouvert), chaque traitement étant administré deux fois par jour pendant une année chez 725 patients BPCO (âgés de 34 à 88 ans). L'étude a permis de conclure que le fumarate de formotérol à la dose de 12 ou 24 microgrammes deux fois par jour conduisait à des améliorations statistiquement et cliniquement significatives de la fonction pulmonaire évaluée par l'aire sous la courbe du VEMS) comparé au placebo après 12 semaines de traitement. Le fumarate de formotérol a également amélioré la qualité de vie des patients et était plus efficace que la théophylline pour une meilleure tolérance.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  

Le formotérol agissant localement au niveau du poumon, les taux plasmatiques ne sont pas corrélés à l'effet thérapeutique. Aux doses thérapeutiques, les concentrations plasmatiques du formotérol, après inhalation, sont inférieures aux limites de sensibilité des méthodes d'analyse.

Absorption

Le formotérol est rapidement absorbé après inhalation. Les pics plasmatiques sont atteints 5 à 10 minutes environ après l'inhalation. Il est probable que la majeure partie du formotérol administré soit dégluti et donc absorbé au niveau du tractus digestif.

Distribution et biotransformation

La liaison aux protéines plasmatiques est de 61 à 64% (albumine : 34%). Le formotérol est essentiellement métabolisé par glucuronisation directe et est entièrement éliminé. Une autre voie de métabolisation consiste en une O-déméthylation suivie d'une glucuronisation puis élimination complète. Plusieurs enzymes sont responsables de la glucuronisation et de lO-déméthylation du formotérol suggérant ainsi un faible risque dinteraction médicamenteuse due à linhibition dune isoenzyme spécifique impliquée dans le métabolisme du formotérol.

Aux doses thérapeutiques, le formotérol ninhibe pas les isoenzymes du cytochrome P450.

La clairance plasmatique totale et le volume de distribution n'ont pas été déterminés.

Élimination

La substance active et ses métabolites sont entièrement éliminés, les deux tiers d'une dose orale étant éliminés dans les urines et un tiers dans les selles. La clairance rénale du formotérol est de 150 ml/min.

La majeure partie d'une dose de formotérol est éliminée par métabolisation. Après inhalation, 6 à 9% de la dose (en moyenne) sont éliminés sous forme inchangée dans les urines. Près de 20% d'une dose intraveineuse sont excrétés sous forme intacte dans les urines. La demi-vie terminale après inhalation est estimée à 17 heures.

Populations spécifiques

Le retentissement d'une diminution de la fonction rénale ou hépatique sur la pharmacocinétique du formotérol chez le sujet âgé n'est pas connu. Compte-tenu du métabolisme essentiellement hépatique du formotérol une diminution de l'exposition systémique est attendue chez les patients insuffisants hépatiques sévères.

5.3. Données de sécurité préclinique  

Les effets du formotérol observés dans les essais de toxicité chez le Rat et le Chien étaient surtout d'ordre cardiovasculaire et consistaient en une hyperémie, une tachycardie, des arythmies et des lésions myocardiques. Ce sont des effets pharmacologiques connus après l'administration de fortes doses de bêta‑2 sympathomimétiques.

Une certaine réduction de la fécondité a été observée chez les rats mâles après une forte exposition systémique au formotérol. Le formotérol n'a eu aucun effet génotoxique lors des tests in vitro et in vivo. Chez le Rat et la Souris, une légère augmentation d'incidence des léiomyomes utérins bénins a été observée. Cela est considéré comme un effet de classe observé chez les rongeurs après une exposition prolongée à de fortes doses de bêta‑2 sympathomimétiques.

Carcinogénicité

Une légère augmentation de la survenue de tumeurs surrénales sous-capsulaires bénignes a été observée chez des souris mâles traitées à de fortes doses. Cependant, cette tendance na pas été retrouvée dans une seconde étude, dans laquelle les modifications pathologiques observées consistaient en une légère augmentation de la survenue de tumeurs bénignes du muscle lisse dans le tractus génital chez les femelles et de tumeur du foie chez les mâles et les femelles. Les tumeurs du muscle lisse sont des effets connus des bêta‑agonistes administrés à fortes doses chez les rongeurs

Deux études menées chez le Rat, avec un large éventail de doses administrées, ont montré une augmentation du léiomyome du mésovarium Ces tumeurs bénignes sont typiquement associées à des traitements de long terme avec de fortes doses de médicaments stimulant les récepteurs adrénergiques. Une augmentation de la survenue de kystes ovariens et de tumeurs bénignes à cellules de la granulosa/thèque a également été observée ; chez le Rat, les bêta‑agonistes sont connus pour avoir des effets sur les ovaires, ces effets étant spécifiquement observés chez les rongeurs. Quelques autres types de tumeurs, observées dans la 1ère étude avec de fortes doses, ont été retrouvées à des fréquences proches de celles historiquement enregistrées dans la population contrôle, et nont pas été retrouvées lors dexpérimentations réalisées à des doses plus faibles.

Aucune augmentation statistiquement significative de la fréquence de survenue de ces tumeurs na été observée à la plus faible dose utilisée dans la seconde étude réalisée chez le Rat, une dose correspondant à une exposition au médicament 10 fois supérieure au maximum recommandé en pratique clinique chez lHomme.

Sur la base de ces résultats et de labsence deffet mutagène, il a été conclu que lutilisation de formotérol à des doses thérapeutiques ne présentait pas de risque carcinogène.

Toxicité sur la reproduction

Les études expérimentales chez lanimal nont pas mis en évidence deffet tératogène. Leffet du formotérol sur la fertilité et sur laptitude reproductrice a été évalué chez des rats mâles et femelles ayant atteint la maturité sexuelle. Les études de reproduction chez le rat nont montré aucune baisse de la fertilité ni d'effet sur le développement embryonnaire précoce à des doses orales allant jusqu'à 3 mg/kg (soit environ 1200 fois la dose quotidienne maximale de poudre sèche pour inhalation, en mg/m2 recommandée chez l'Homme). Le formotérol administré par voie orale était excrété dans le lait des rats femelles allaitantes.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  

6.1. Liste des excipients  

Lactose monohydraté (pouvant contenir des traces de protéines de lait).

Composition de lenveloppe de la gélule : gélatine.

Composition de lencre dimpression : gommes laques, oxyde de fer noir, proylèneglycol, solution concentrée dammoniaque, alcool N-butylique, alcool isopropylique, éthanol anhydre, eau purifiée.

6.2. Incompatibilités  

Sans objet.

6.3. Durée de conservation  

2 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.

A conserver dans la plaquette d'origine, à labri de l'humidité.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   

·10 gélules sous plaquette (Polyamide/Aluminium/PVC/Aluminium) avec inhalateur

·30 gélules sous plaquette (Polyamide/Aluminium/PVC/Aluminium) avec inhalateur

·60 gélules sous plaquette (Polyamide/Aluminium/PVC/Aluminium) avec inhalateur

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

NOVARTIS PHARMA S.A.S.

8-10 RUE HENRI SAINTE-CLAIRE DEVILLE

92500 RUEIL-MALMAISON

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

·34009 570 677 9 3 : 10 gélules sous plaquette (Polyamide/Aluminium/PVC/Aluminium) avec inhalateur

·34009 337 733 7 3 : 30 gélules sous plaquette (Polyamide/Aluminium/PVC/Aluminium) avec inhalateur

·34009 337 734 3 4 : 60 gélules sous plaquette (Polyamide/Aluminium/PVC/Aluminium) avec inhalateur

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  

Sans objet.

Liste I

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 20/09/2019

Dénomination du médicament

FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule

Fumarate de formotérol

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, quil soit mentionné ou non dans cette notice, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Voir rubrique 4

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule?

3. Comment prendre FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : Agonistes sélectifs bêta‑2 adrénergiques - R03AC13

·FORADIL contient une substance active, appelée fumarate de formotérol dihydraté.

·Le formotérol appartient à une famille de médicaments appelée agoniste sélectif des récepteurs bêta‑2 (également appelé bêta‑2 mimétique). Il agit en augmentant le diamètre des bronches (bronchodilatateur)

·Il a une action de longue durée (environ 12 heures).

·Il sutilise uniquement par voie inhalée.

Dans quels cas est-il utilisé ?

Ce médicament est un bêta‑2- mimétique.

C'est un bronchodilatateur (il augmente le calibre des bronches) à action de longue durée qui s'administre par voie inhalée.

Si votre médecin vous a prescrit ce médicament comme traitement de fond quotidien de votre asthme :

Nutilisez jamais FORADIL en tant que seul traitement de votre asthme : il doit toujours être associé à un traitement anti-inflammatoire par corticoïde par voie inhalée.

Narrêtez pas FORADIL ni le traitement anti-inflammatoire de fond associé (ou nen modifiez pas les doses) même si vous ressentez des améliorations très nettes des symptômes pendant le traitement. Seul votre médecin est à même dajuster votre traitement.

Ce médicament n'est pas le traitement de la crise d'asthme.

·FORADIL peut également vous être prescrit en traitement préventif de l'asthme déclenché par l'effort.

·FORADIL peut également être utilisé pour soulager les difficultés à respirer (essoufflement, toux, sifflements) si vous avez une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) (maladie au long cours des bronches et des poumons) nécessitant un traitement de longue durée par un médicament bronchodilatateur.

·FORADIL est destiné à empêcher la survenue de symptômes dasthme. Pour cela, il doit être utilisé régulièrement et quotidiennement, toujours en association avec un corticoïde par voie inhalée. FORADIL ne sera efficace quaprès plusieurs jours de traitement et seulement si vous respectez bien le nombre de doses et de prises indiquées par votre médecin.

·FORADIL napporte pas de soulagement immédiat, et est en particulier sans action sur la crise dasthmedéclarée.

En cas de survenue de crise dasthme ou de gêne respiratoire,pour retrouver une respiration plus facile, vous devez utiliser un autre médicament bronchodilatateur bêta‑2 mimétique daction rapide et de courte durée (comme le salbutamol) qui sadministre également par inhalation, et que votre médecin vous aura prescrit à cet effet.

Le soulagement doit alors être observé rapidement. Si vous ne ressentez pas de soulagement, contactez immédiatement votre médecin ou les urgences de lhôpital le plus proche.

Si vous avez des questions sur le mode de fonctionnement de FORADIL ou sur la raison pour laquelle ce médicament vous a été prescrit, parlez-en avec votre médecin.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule ?  

Ne prenez jamais FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule :

·Si vous êtes allergique au formotérol ou à l'un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

·Chez lenfant de moins de 6 ans.

Si vous pensez être allergique, demandez conseil à votre médecin.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule

Ce médicament contient de faible quantité de lactose (500 microgrammes par dose délivrées). En général cette quantité est sans inconvénient chez les patients intolérants au lactose. Le lactose peut néanmoins contenir des protéines de lait qui peuvent déclencher des réactions allergiques chez les personnes allergiques aux protéines de lait. Si vous êtes allergiques aux protéines de lait, n'utilisez pas ce médicament. Contactez votre médecin.

Mises en gardes

Ce médicament correspond à un traitement continu et régulier de l'asthme, à raison de deux prises par jour.

En cas d'asthme, il faut toujours utiliser FORADIL avec un médicament contre l'inflammation (comme un corticoïde inhalé). Ne pas prendre d'autres médicaments contenant un bêta‑2 agoniste de longue durée d'action (comme par exemple le salmétérol ou le vilanterol).

Précautions d'emploi

EN CAS DE SURVENUE DE CRISES DASTHME, OU DE GÊNE RESPIRATOIRE, IL FAUT UTILISER UN AUTRE MÉDICAMENT BRONCHODILATATEUR DE SECOURS PAR VOIE INHALÉE A ACTION RAPIDE ET DE COURTE DURÉE (comme par exemple le salbutamol). LE SOULAGEMENT HABITUELLEMENT OBTENU DOIT ALORS ÊTRE OBSERVÉ RAPIDEMENT. EN CAS D'ECHEC, CONSULTEZ IMMEDIATEMENT UN MEDECIN.

SI LES DOSES QUOTIDIENNES HABITUELLEMENT EFFICACES DE FORADIL DEVIENNENT INSUFFISANTES (AUGMENTATION DE LA FRÉQUENCE DES CRISES D'ASTHME OU DES ÉPISODES DE GÊNE RESPIRATOIRE), NAUGMENTEZ PAS LE NOMBRE D'INHALATIONS, MAIS CONSULTEZ RAPIDEMENT VOTRE MÉDECIN QUI RÉÉVALUERA VOTRE TRAITEMENT.

·Linhalation doit permettre à la substance active datteindre lextrémité des petites bronches. Si vos bronches sont encombrées ou infectées (par exemple à cause dune toux grasse), lefficacité de ce médicament peut être diminuée. Vous devez alors consulter rapidement votre médecin pour quil mette en place un traitement adapté.

·Prévenez votre médecin si vous devez subir une anesthésie (voir la section "Autres médicaments et FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule").

Avant le traitement, prévenez votre médecin :

·Si vous avez une maladie du cur.

·Si vous avez une tension artérielle élevée.

·Si vous avez une maladie de la glande thyroïde (située au niveau de la gorge).

·Si vous avez du diabète (taux de sucre élevé dans le sang)

·Si vous avez des troubles du rythme cardiaque ou un « allongement de lintervalle QT » (anomalie visible sur un électrocardiogramme,

·Si vous avez un anévrisme (dilatation dune artère),

·Si vous avez un phéochromocytome (tumeur située au niveau de la glande surrénale qui est une glande située au-dessus du rein qui peut modifier votre tension artérielle).

Si vous êtes dans lune de ces situations, votre médecin adaptera les doses et la surveillance à votre cas.

Au cours du traitement avec FORADIL, si vous vous sentez essoufflé ou si votre respiration est sifflante, narrêtez pas votre traitement mais consultez votre médecin dès que possible afin quil puisse adapter votre traitement si nécessaire.

Information importante à propos de FORADIL

Navalez pas les capsules, leur contenu doit être inhalé à laide de linhalateur Aerolizer.

Suivi du traitement par FORADIL

Un traitement par FORADIL peut entraîner une augmentation du taux de sucre dans le sang. Par conséquent, vous aurez peut-être besoin de surveiller votre taux de sucre sanguin, surtout si vous êtes diabétique.

Un traitement par FORADIL peut entraîner un trop faible taux de potassium dans le sang. Cela peut vous rendre plus susceptible de présenter une anomalie du rythme cardiaque. Aussi, votre médecin pourra surveiller votre taux de potassium sanguin, surtout si vous avez un asthme sévère.

Enfants et adolescents (à partir de 6 ans)

FORADIL peut être pris par des enfants âgés de 6 ans ou plus. Les enfants ne peuvent prendre FORADIL que sils savent utiliser linhalateur correctement (voir paragraphe « Mode demploi »). Ils ne doivent utiliser linhalateur quavec laide dun adulte.

Autres médicaments et FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance.

Vous ne devez pas utiliser FORADIL en même temps que des médicaments à base de bêta-bloquants (utilisés pour traiter une tension artérielle élevée et certains troubles cardiaques), sauf avis contraire de votre médecin (certains collyres utilisés pour traiter un glaucome peuvent contenir des bêta-bloquants). En effet, ces médicaments peuvent diminuer ou inhiber leffet de FORADIL.

Vous devez indiquer à votre médecin si vous prenez ou avez pris récemment lun des médicaments suivants :

·dautres médicament de la même famille que FORADIL (les bêta-2-mimétiques) ou un médicament utilisé pour dégager le nez (léphédrine). Dans ce cas, votre médecin pourra diminuer la dose de FORADIL que vous devez utiliser.

·des médicaments utilisés pour faciliter la respiration (les dérivés xanthiques), des médicaments appelés stéroïdes, des médicaments utilisés pour faciliter lélimination des urines (les diurétiques). Ces médicaments peuvent augmenter le risque de diminution du taux de potassium dans le sang pendant votre traitement par FORADIL.

·Des médicaments utilisés pour traiter certains troubles du rythme cardiaque (la quinidine, le disopyramide, le procaïnamide), des antihistaminiques utilisés pour traiter une allergie (la terfénadine, lastémizole ou la mizolastine), des médicaments utilisés pour traiter la dépression (les antidépresseurs tricycliques) ou un antibiotique utilisé pour lutter contre les infections bactériennes (lérythromycine). Ces médicaments peuvent augmenter le risque de troubles du rythme cardiaque pendant votre traitement par FORADIL.

·des médicaments contenant des phénothiazines.

·des inhibiteurs de la monoamine oxydase.

·des anti-cholinergiques.

Prévenez également votre médecin si vous devez subir une anesthésie car certains anesthésiques (les anesthésiques volatils halogénés) peuvent provoquer des troubles du rythme du cur.

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule avec des aliments et boissons

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou que vous envisagez une grossesse, demandez conseil à votre médecinou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Ce médicament ne sera utilisé pendant la grossesse que sur les conseils de votre médecin. Si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, consultez votre médecin car lui seul peut juger du traitement le mieux adapté à votre cas.

Sportifs

La substance active de ce médicament (le formotérol) peut provoquer un test positif lors dun contrôle anti-dopage.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

FORADIL n'a pas d'influence ou une influence négligeable sur la capacité à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule contient du lactose (pouvant contenir des traces de protéines de lait).

3. COMMENT PRENDRE FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule ?  

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

FORADIL, poudre pour inhalation en gélule, doit être utilisé uniquement avec linhalateur Aerolizer fourni dans lemballage FORADIL.

Posologie

Traitement de lasthme

Ce médicament est réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.

En traitement symptomatique continu de lasthme :

·La dose recommandée de FORADIL est d'une gélule à inhaler matin et soir.

·Elle peut être augmentée à 2 gélules à inhaler matin et soir. La dose maximale à inhaler est de 4 gélules par jour chez l'adulte et de 2 gélules par jour chez l'enfant.

Ce médicament nest pas suffisant à lui seul pour le traitement de lasthme. En cas d'asthme, il faut toujours utiliser FORADIL avec un médicament corticoïde par voie inhalé (traitement antiinflammatoire). Il est nécessaire de toujours avoir un traitement bronchodilatateur dit « de secours » (comme du salbutamol) à portée de main et que votre médecin vous aura prescrit à utiliser en cas de crise d'asthme.

En traitement préventif de lasthme induit par leffort ou déclenché par lexposition à un allergène connu :

La dose recommandée de FORADIL est linhalation du contenu dune gélule 15 minutes avant l'effort ou la mise en contact avec un allergène connu. Dans certains cas, chez ladulte, votre médecin pourra prescrire linhalation du contenu de 2 gélules.

Traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive

Ce médicament est réservé aux adultes de 18 ans et plus.

·La dose habituelle est de 1 à 2 gélules à inhaler matin et soir.

·La dose maximum est de 2 gélules à inhaler matin et soir.

Si vous êtes âgé de 65 ans ou plus :

Vous pouvez prendre FORADIL aux mêmes doses que les autres adultes.

Mode dadministration

Ce médicament sadministre par voie inhalée. Le contenu des gélules doit être inhalé à laide de lappareil dinhalation adéquat réservé à cet effet (distributeur muni dun embout buccal) et fourni dans la boite.

LES GÉLULES NE DOIVENT PAS ETRE AVALÉES.

L'efficacité de ce médicament est en partie dépendante du bon usage de l'appareil d'inhalation.

Vous devez donc lire très attentivement le mode demploi (voir au verso). Au besoin, n'hésitez pas à demander à votre médecin ou à votre pharmacien de vous fournir des explications détaillées.

Mode demploi

Les gélules doivent être extraites de leur emballage juste avant leur utilisation dans linhalateur.

1.Retirez le capuchon de protection sur linhalateur.

2.Ouvrez le logement de la gélule. Tenez fermement le socle et faites pivoter l'embout buccal dans le sens inverse des aiguilles dune montre.

3.Assurez-vous que vos doigts sont propres et secs puis placez la gélule dans le logement prévu à cet effet (attention : ne mettez pas la gélule dans l'embout buccal).

Important : sortez la gélule de son emballage au dernier moment.

4.Refermez l'inhalateur en remettant l'embout buccal dans sa position initiale. Pour cela, tournez lembout dans le sens des aiguilles dune montre jusquà entendre un déclic.

5.Pour libérer la poudre de la gélule, appuyez sur les 2 boutons poussoirs en même temps en maintenant l'inhalateur en position verticale, puis relâchez. Faites cette opération une seule fois.

A noter : la gélule peut se fragmenter en petits morceaux qui peuvent tomber dans la bouche ou la gorge après inhalation. Ces petits fragments sont composés de gélatine comestible non nocive.

6.Expirez à fond afin de vider laire de vos poumons.

7.Placez l'embout dans la bouche et serrez les lèvres autour de lembout buccal, inclinez la tête en arrière, inspirez rapidement et très profondément par la bouche.

Remarque : un léger vrombissement continu doit être entendu lorsque la gélule tournoie dans son logement. Si ce nest pas le cas, vérifiez que la gélule est bien en place.

8.Retirez l'inhalateur de la bouche en retenant votre respiration aussi longtemps que possible.

9.Puis, respirez normalement.

10.Ouvrez l'inhalateur pour vérifier qu'il ne reste plus de poudre. S'il reste de la poudre, renouvelez l'inhalation.

11.Après utilisation, sortez la gélule vide, replacez l'embout buccal et remettez le capuchon de protection.

Entretien : nettoyez l'embout buccal et le logement de la gélule avec un linge sec afin d'enlever tout résidu de poudre.

Attention : ne lavez jamais linhalateur à leau.

Questions / Comment éviter les difficultés

1. Comment puis-je éviter de casser la gélule en petits fragments?

Les gélules peuvent se briser lorsque vous appuyez sur les boutons bleus (étape 5), et de petits fragments peuvent tomber dans la bouche ou dans la gorge lorsque vous inspirez. Vous pouvez éviter cela en suivant les instructions suivantes:

·Appuyez en même temps sur les deux boutons bleus une seule fois.

·Gardez les gélules dans leur emballage d'origine (blister) avant utilisation.

·Stockez les gélules à une température inférieure à 25°C.

·Protégez les gélules de l'humidité.

2. Les fragments de gélules sont-ils nocifs ?

Non, la gélule est faite de gélatine alimentaire, qui nest pas nuisible. Les fragments de gélatine qui tombent dans la bouche ou dans la gorge peuvent être avalés.

3. Comment puis-je récupérer la gélule si elle se coince dans la chambre de la gélule?

Ouvrez linhalateur, retournez-le à l'envers et tapez doucement le fond.

4. Que dois-je faire si les boutons bleus se coincent ?

Tirez doucement sur les boutons bleus dans leur position initiale à l'aide des ailettes.

5. Comment puis-je savoir que bien pris la dose?

·Vous entendrez un bruit vrombissant quand vous inspirez au travers de lembout buccal de linhalateur.

·Vous pouvez ressentir le un goût sucré dans la bouche, cest celui du lactose. Vous pouvezsentir de la poudre au fond de votre gorge. C'est normal.

·La gélule sera vide.

6. Comment puis-je retirer la poudre de l'intérieur de l'inhalateur ?

·Utilisez un chiffon sec ou une brosse douce.

·Rappelez-vous que vous ne devez jamais laver linhalateur.

Fréquence d'administration

·En traitement continu de l'asthme et pour soulager les difficultés à respirer en cas de bronchopneumopathie chronique obstructive : les inhalations doivent être réparties à intervalles réguliers (matin et soir).

·En prévention de l'asthme déclenché par l'effort: le médicament doit être inhalé 15 minutes avant l'exercice.

Durée du traitement

Le traitement de lasthme exige de votre part un effort quotidien. Ce médicament doit être utilisé très régulièrement et aussi longtemps que votre médecin vous laura conseillé. Vous ne devez pas arrêter de prendre ce médicament sans lautorisation de votre médecin, même si vous avez limpression que cela va beaucoup mieux.

Utilisation chez les enfants

FORADIL nest pas recommandé chez lenfant de moins de 6 ans.

Si vous avez pris plus de FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule que vous nauriez dû

Consultez votre médecin.

Si vous oubliez de prendre FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Prenez la dose suivante au moment habituel, sans tenir compte de linhalation que vous avez oubliée.

Si vous arrêtez FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule

Sans objet.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Dans certaines études cliniques, des crises dasthme sévères (aggravation rapide de lessoufflement, toux, respiration sifflante, oppression thoracique pouvant conduire à l'hospitalisation) sont survenues.

Effets indésirables fréquents (surviennent chez 1 à 10 patients sur 100) :

·maux de tête,

·tremblements,

·palpitations.

Effets indésirables peu fréquents (surviennent chez 1 à 10 patients sur 1 000) :

·agitation (incluant agitation motrice), anxiété, nervosité,

·troubles du sommeil,

·augmentation du rythme cardiaque,

·contractions musculaires involontaires, douleurs musculaires,

·irritation de la gorge, bronchospasmeparadoxal (difficulté à respirer dapparition brutale après inhalation du produit), sécheresse de la bouche.

Effets indésirables rares (surviennent chez 1 à 10 patients sur 10 000) :

·anomalies du rythme cardiaque,

·nausées,

·réactions allergiques pouvant être graves (gonflement des mains et/ou des pieds, gonflement du visage, des paupières et des lèvres, démangeaisons, éruptions cutanées ou chute de tension),

·hypokaliémie (diminution du taux de potassium dans le sang que lon peut reconnaitre par une faiblesse musculaire, des crampes, des palpitations ou un rythme cardiaque anormal)

Effets indésirables très rares (surviennent chez 1 patient sur 10 000) :

·angine de poitrine, certaines anomalies du rythme cardiaque, allongement du lintervalle QT (trouble visible lors dun examen du cur par un électrocardiogramme)

·dèmes,

·hyperglycémie (augmentation du taux de sucre dans le sang que lon peut reconnaitre par une grande soif, de fréquentes envies duriner ou une grande fatigue)

·trouble du goût,

·vertiges,

·variations de la tension artérielle,

Effets indésirables de fréquence inconnue :

·augmentation des taux sanguins dinsuline, dacides gras libres, de glycérol et des corps cétoniques,

·rash.

Si vous êtes sensible à l'inhalation d'une poudre sèche, il peut occasionnellement apparaître une irritation de la gorge avec une toux ou un enrouement, ceci peut être prévenu en se rinçant la bouche après inhalation.

Si vous ressentez une faiblesse musculaire, des crampes, des palpitations ou un rythme cardiaque anormal (y compris trop rapide), cela peut être un signe d'un trop faible taux de potassium dans votre sang.

Si vous ressentez une grande soif, de fréquentes envies d'uriner, une grande fatigue, ceci peut être dû à un trop fort taux de sucre dans le sang.

Si vous ressentez une douleur oppressante dans le torse (signe dune angine de poitrine), consultez immédiatement votre médecin.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule ?  

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boîte. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

A conserver à une température ne dépassant pas 25° C.

A conserver dans la plaquette d'origine, à l'abri de l'humidité.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  

Ce que contient FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule  

·La substance active est :

Fumarate de formotérol.............. 12 microgrammes

Pour une gélule.

·Les autres composants sont :

Lactose monohydraté (pouvant contenir des traces de protéines de lait).

Lenveloppe de la gélule est composée de : gélatine.

Lencre dimpression est composée de : gommes laques, oxyde de fer noir, propylène glycol, solution concentrée dammoniaque, alcool N-butylique, alcool isopropylique, éthanol anhydre, eau purifiée.

Quest-ce que FORADIL 12 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule et contenu de lemballage extérieur  

Ce médicament se présente sous la forme dune poudre pour inhalation en gélule. Chaque boîte contient 10, 30 ou 60 gélules ainsi quun inhalateur.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  

NOVARTIS PHARMA S.A.S.

8-10 RUE HENRI SAINTE-CLAIRE DEVILLE

92500 RUEIL-MALMAISON

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  

SANDOZ

49 AVENUE GEORGES POMPIDOU

92593 LEVALLOIS-PERRET CEDEX

Fabricant  

NOVARTIS PHARMA S.A.S.

8-10 RUE HENRI SAINTE-CLAIRE DEVILLE

92500 RUEIL-MALMAISON

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  

Sans objet.

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source :