CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes

source: ANSM - Mis a jour le : 29/06/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENTRetour en haut de la page

CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVERetour en haut de la page

Dichlorhydrate de zuclopenthixol.. 2,38 g

Quantite correspondant a zuclopenthixol base............ 2,00 g

Pour 100 ml.

1 ml = 20 gouttes.

Excipient a effet notoire: ethanol.

Pour la liste complete des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUERetour en haut de la page

Solution buvable en gouttes.

4. DONNEES CLINIQUESRetour en haut de la page

4.1. Indications therapeutiquesRetour en haut de la page

Etats psychotiques chroniques (schizophrenies, delires chroniques non schizophreniques : delires paranoiaques, psychoses hallucinatoires chroniques).

Traitement de courte duree des etats d'agitation et d'agressivite au cours des etats psychotiques aigus et chroniques (schizophrenies, delires chroniques non schizophreniques : delires paranoiaques, psychoses hallucinatoires chroniques).

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administrationRetour en haut de la page

Posologie

La posologie doit etre strictement adaptee a chaque cas.

Traitement de courte duree des etats d'agitation et d'agressivite au cours des etats psychotiques aigus et chroniques (schizophrenies, delires chroniques non schizophreniques : delires paranoiaques, psychoses hallucinatoires chroniques).

La posologie sera progressivement augmentee par paliers de 10 a 20 mg : dans certains cas, elle sera de 10 a 50 mg. La posologie moyenne se situe entre 50 et 100 mg mais elle pourra atteindre 200 mg en fonction de l'etat du patient.

La forme goutte est particulierement utile chez les sujets ages.

Etats psychotiques chroniques (schizophrenies, delires chroniques non schizophreniques : delires paranoiaques, psychoses hallucinatoires chroniques).

Traitement d'entretien : 20 a 50 mg par jour.

Population pediatrique

Sans objet.

Mode dadministration

Voie orale.

4.3. Contre-indicationsRetour en haut de la page

Ce medicament est contre-indique dans les situations suivantes :

*Hypersensibilite a la substance active ou a l'un des excipients mentionnes a la rubrique 6.1,

*risque de glaucome par fermeture de l'angle,

*risque de retention urinaire lie a des troubles uretro-prostatiques,

*insuffisances hepatiques et/ou renales graves,

*troubles de la conscience quelle quen soit la cause (par exemple due a une intoxication a lalcool, aux barbituriques ou aux opiaces), coma,

*en association avec un dopaminergique hors parkinson (cabergoline, quinagolide), le citalopram, lescitalopram, lhydroxyzine, la domperidone, la piperaquine (voir rubrique 4.5).

4.4. Mises en garde speciales et precautions d'emploiRetour en haut de la page

En cas d'hyperthermie inexpliquee, il est imperatif de suspendre le traitement, car ce signe peut etre l'un des elements du syndrome malin decrit avec les neuroleptiques (paleur, hyperthermie, troubles vegetatifs, alteration de la conscience, rigidite musculaire). Les signes de dysfonctionnement vegetatif, tels que sudation et instabilite arterielle, peuvent preceder l'apparition de l'hyperthermie et constituer, par consequent, des signes d'appel precoces.

Bien que cet effet des neuroleptiques puisse avoir une origine idiosyncrasique, certains facteurs de risque semblent y predisposer, tels que la deshydratation ou des atteintes organiques cerebrales.

Les symptomes peuvent persister pendant plus dune semaine apres larret des neuroleptiques oraux et legerement plus longtemps lorsquils sont associes aux formes LP de ces medicaments.

Une surveillance particuliere chez les patients epileptiques et les sujets presentant d'autres facteurs predisposant (atteintes cerebrales) peut etre conseillee en raison de la possibilite d'abaissement du seuil epileptogene.

Une surveillance biologique (transaminases, tests hepatiques) est recommandee chez les alcooliques chroniques et chez les patients ayant presente anterieurement une atteinte hepatique serieuse.

Prudence :

*chez les sujets ages en raison de leur importante sensibilite (sedation et hypotension),

*dans les affections cardio-vasculaires graves, en raison des modifications hemodynamiques, en particulier l'hypotension,

*dans les insuffisances renales ou hepatiques, en raison du risque de surdosage,

*chez les parkinsoniens necessitant imperativement un traitement neuroleptique.

Allongement de lintervalle QT : le zuclopenthixol peut provoquer un allongement de lespace QT. Cet effet, connu pour potentialiser le risque de survenue de troubles du rythme ventriculaire graves, notamment a type de torsades de pointes, est majore par lexistence dune bradycardie, dune hypokaliemie, dun QT long congenital ou acquis (association a un medicament augmentant lintervalle QT) (voir rubrique 4.8).

Il convient donc lorsque la situation clinique le permet, de sassurer avant toute administration, de labsence de facteurs pouvant favoriser la survenue de ce trouble du rythme :

*bradycardie inferieure a 55 battements par minute,

*hypokaliemie,

*allongement congenital de lintervalle QT,

*traitement en cours par un medicament susceptible dentrainer une bradycardie marquee (< 55 battements par minute), une hypokaliemie, un ralentissement de la conduction intracardiaque, un allongement de lintervalle QT (voir rubrique 4.5).

Hormis les situations durgence, il est recommande deffectuer un ECG dans le bilan initial des patients devant etre traites au long cours par un neuroleptique.

Des cas dhyperglycemie ou dintolerance au glucose et la survenue ou lexacerbation dun diabete ont ete rapportes chez des patients traites par des antipsychotiques (voir rubrique 4.8).

Les patients traites par CLOPIXOL doivent faire lobjet dune surveillance clinique et biologique conforme aux recommandations sur le suivi cardio-metabolique en vigueur. Il est recommande de porter une attention particuliere aux patients diabetiques ou ayant des facteurs de risque de diabete et de reajuster eventuellement le traitement antidiabetique.

Des cas de thromboembolie veineuse (TEV) ont ete rapportes avec les antipsychotiques. Etant donne que les patients traites par antipsychotiques presentent souvent des facteurs de risque acquis de TEV, tous les facteurs de risque de survenue de TEV doivent etre identifies avant et au cours du traitement par CLOPIXOL et des mesures preventives doivent etre prises le cas echeant.

Personnes agees

Accident vasculaire cerebral

Dans des etudes cliniques randomisees versus placebo realisees chez des patients ages atteints de demence et traites avec certains antipsychotiques atypiques, il a ete observe un risque plus eleve daccident vasculaire cerebral compare au placebo. Le mecanisme dune telle augmentation de risque nest pas connu. Une elevation du risque avec dautres antipsychotiques ou chez dautres populations de patients ne peut etre exclue. Ce medicament doit etre utilise avec prudence chez les patients presentant des facteurs de risque daccident vasculaire cerebral.

Augmentation de la mortalite chez les patients ages atteints de demence

Les resultats de deux etudes observationnelles menees chez un grand nombre de patients ont montre que les patients ages atteints de demence et traites par antipsychotiques presentent une faible augmentation du risque de mortalite compares a ceux qui ne sont pas traites. Les donnees disponibles sont insuffisantes pour etablir une estimation precise de ce risque et la cause de cette augmentation est inconnue.

CLOPIXOL nest pas autorise dans le traitement des troubles du comportement lies a la demence.

Liees aux excipients

Ce medicament contient 14,2 % de vol dethanol (alcool), cest-a-dire jusqua 1,2 g par dose, ce qui equivaut a 28,4 ml de biere, 11,8 ml de vin par dose. Lutilisation de ce medicament est dangereuse chez les sujets alcooliques et doit etre prise en compte chez les femmes enceintes ou allaitant, les enfants et les groupes a haut risque tels que les insuffisants hepatiques ou les epileptiques.

4.5. Interactions avec d'autres medicaments et autres formes d'interactionsRetour en haut de la page

Medicaments sedatifs

Il faut prendre en compte le fait que de nombreux medicaments ou substances peuvent additionner leurs effets depresseurs du systeme nerveux central et contribuer a diminuer la vigilance. Il sagit des derives morphiniques (analgesiques, antitussifs et traitements de substitution), des neuroleptiques, des barbituriques, des benzodiazepines, des anxiolytiques autres que les benzodiazepines (par exemple, le meprobamate), des hypnotiques, des antidepresseurs sedatifs (amitriptyline, doxepine, mianserine, mirtazapine, trimipramine), des antihistaminiques H1 sedatifs, des antihypertenseurs centraux, du baclofene et du thalidomide.

Medicaments susceptibles de donner des torsades de pointes

Ce trouble du rythme cardiaque grave peut etre provoque par un certain nombre de medicaments, antiarythmiques ou non. Lhypokaliemie (cf. "medicaments hypokaliemiants") est un facteur favorisant, de meme que la bradycardie (cf. "medicaments bradycardisants") ou un allongement preexistant de lintervalle QT, congenital ou acquis.

Les medicaments a lorigine de cet effet indesirable sont notamment des antiarythmiques de classe Ia et III, et certains neuroleptiques. Dautres molecules nappartenant pas a ces classes sont egalement en cause.

Pour le dolasetron, lerythromycine, la spiramycine et la vincamine, seules les formes administrees par voie intraveineuse sont concernees par cette interaction.

Lutilisation dun medicament torsadogene avec un autre medicament torsadogene est contre-indiquee en regle generale.

Toutefois certains dentre eux, en raison de leur caractere incontournable, font exception a la regle, en etant seulement deconseilles avec les autres torsadogenes. Il sagit de la methadone, des antiparasitaires (chloroquine, halofantrine, lumefantrine, pentamidine) et des neuroleptiques.

Cependant le citalopram, lescitalopram, la domperidone, lhydroxyzine et la piperaquine ne suivent pas cet assouplissement, et sont contre-indiques avec tous les torsadogenes.

Medicaments atropiniques

Il faut prendre en compte le fait que les substances atropiniques peuvent additionner leurs effets indesirables et entrainer plus facilement une retention urinaire, une poussee aigue de glaucome, une constipation, une secheresse de la bouche, etc

Les divers medicaments atropiniques sont representes par les antidepresseurs imipraminiques, la plupart des antihistaminiques H1 atropiniques, les antiparkinsoniens anticholinergiques, les antispasmodiques atropiniques, le disopyramide, les neuroleptiques phenothiaziniques ainsi que la clozapine.

Medicaments a lorigine dune hypotension orthostatique

Outre les antihypertenseurs, de nombreux medicaments peuvent entrainer une hypotension orthostatique. C'est le cas notamment des derives nitres, des inhibiteurs de la phosphodiesterase de type 5, des alpha-bloquants a visee urologique, des antidepresseurs imipraminiques et des neuroleptiques phenothiaziniques, des agonistes dopaminergiques et de la levodopa. Leur utilisation conjointe risque donc de majorer la frequence et lintensite de cet effet indesirable. Se reporter aux interactions propres a chaque classe, avec les niveaux de contrainte correspondants.

Associations contre-indiquees

+ Dopaminergiques hors parkinson (cabergoline, quinagolide)

Antagonisme reciproque de l'agoniste dopaminergique et des neuroleptiques.

+ Citalopram, escitalopram

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

+ Hydroxyzine

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

+ Domperidone

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

+ Piperaquine

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

Associations deconseillees

+ Alcool (boisson ou excipient)

Majoration par l'alcool de l'effet sedatif des neuroleptiques.

L'alteration de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de vehicules et l'utilisation de machines.

Eviter la prise de boissons alcoolisees et de medicaments contenant de l'alcool.

+ Levodopa

Antagonisme reciproque de la levodopa et des neuroleptiques.

Chez le patient parkinsonien, utiliser les doses minimales efficaces de chacun des deux medicaments.

+ Antiparkinsoniens dopaminergiques (amantadine, apomorphine, bromocriptine, entacapone, lisuride, pergolide, piribedil, pramipexole, rasagiline, ropinirole, rotigotine, selegiline, tolcapone)

Antagonisme reciproque de lagoniste dopaminergique et des neuroleptiques.

Le dopaminergique peut provoquer ou aggraver les troubles psychotiques. En cas de necessite d'un traitement par neuroleptiques chez le patient parkinsonien traite par dopaminergiques, ces derniers doivent etre diminues progressivement jusqu'a l'arret (leur arret brutal expose a un risque de >).

+ Antiparasitaires susceptibles de donner des torsades de pointes (chloroquine, halofantrine, lumefantrine, pentamidine)

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

Si cela est possible, interrompre lun des deux traitements. Si lassociation ne peut etre evitee, controle prealable du QT et surveillance ECG monitoree.

+ Hydroxychloroquine

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

+ Methadone

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

+ Autres neuroleptiques susceptibles de donner des torsades de pointes (amisulpride, chlorpromazine, cyamemazine, droperidol, flupenthixol, fluphenazine, haloperidol, levomepromazine, pimozide, pipamperone, pipotiazine, sulpiride, sultopride, tiapride)

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

+ Autres medicaments susceptibles de donner des torsades de pointes (amiodarone, arsenieux, diphemanil, disopyramide, dolasetron IV, dronedarone, erythromycine IV, hydroquinidine, mequitazine, mizolastine, moxifloxacine, prucalopride, quinidine, sotalol, spiramycine IV, toremifene, vandetanib, vincamine IV)

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

+ Sodium (oxybate de)

Majoration de la depression centrale. L'alteration de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de vehicules et l'utilisation de machines.

Associations faisant lobjet de precautions demploi

+ Beta-bloquants dans linsuffisance cardiaque (bisoprolol, carvedilol, metoprolol, nebivolol)

Effet vasodilatateur et risque dhypotension, notamment orthostatique (effet additif).

Et, risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

Surveillance clinique et electrocardiographique.

+ Bradycardisants

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

Surveillance clinique et electrocardiographique.

+ Hypokaliemiants

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

Corriger toute hypokaliemie avant dadministrer le produit et realiser une surveillance clinique, electrolytique et electrocardiographique.

+ Anagrelide

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

Surveillance clinique et electrocardiographique pendant l'association.

+ Azithromycine, clarithromycine, roxithromycine

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

Surveillance clinique et electrocardiographique pendant l'association.

+ Ciprofloxacine, levofloxacine, norfloxacine

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

Surveillance clinique et electrocardiographique pendant l'association.

+ Ondansetron

Risque majore de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.

+ Lithium

Risque dapparition de signes neuropsychiques evocateurs dun syndrome malin des neuroleptiques ou dune intoxication au lithium.

Surveillance clinique et biologique reguliere, notamment en debut d'association.

Associations a prendre en compte

+ Medicaments abaissant la pression arterielle

Risque de majoration dune hypotension, notamment orthostatique.

+ Autres medicaments atropiniques

Addition des effets indesirables atropiniques a type de retention urinaire, constipation, secheresse de la bouche

+ Autres medicaments sedatifs

Majoration de la depression centrale.

L'alteration de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de vehicules et l'utilisation de machines.

+ Dapoxetine

Risque de majoration des effets indesirables, notamment a type de vertiges ou de syncopes.

+ Orlistat

Risque d'echec therapeutique en cas de traitement concomitant par orlistat.

4.6. Fertilite, grossesse et allaitementRetour en haut de la page

Grossesse

Les etudes chez lanimal ont montre une toxicite reproductive (voir section 5.3).

Le maintien d'un bon equilibre psychique maternel est souhaitable tout au long de la grossesse pour eviter toute decompensation. Si une prise en charge medicamenteuse est necessaire pour assurer cet equilibre, elle doit etre instituee ou poursuivie a dose efficace tout au long de la grossesse.

Les donnees cliniques sont insuffisantes pour conclure.

Il est preferable d'eviter d'utiliser CLOPIXOL au cours de la grossesse quel qu'en soit le terme. S'il s'avere indispensable de prescrire un traitement par CLOPIXOL au cours de la grossesse, les nouveau-nes doivent etre etroitement surveilles.

En effet, les nouveau-nes exposes aux antipsychotiques (dont CLOPIXOL) pendant le troisieme trimestre de la grossesse, presentent un risque devenements indesirables incluant des symptomes extrapyramidaux et/ou des symptomes de sevrage, pouvant varier en terme de severite et de duree apres la naissance. Les reactions suivantes ont ete rapportees : agitation, hypertonie, hypotonie, tremblements, somnolence anormale, detresse respiratoire, troubles de lalimentation.

Allaitement

L'allaitement est deconseille pendant la duree du traitement.

Fertilite

Ladministration de zuclopenthixol a entraine une alteration de la fertilite chez lanimal (voir rubrique 5.3)

CLOPIXOL peut entrainer une hyperprolactinemie et des troubles de la fonction de la reproduction (voir rubrique 4.8) pouvant avoir un impact sur la fertilite feminine et/ou masculine.

4.7. Effets sur l'aptitude a conduire des vehicules et a utiliser des machinesRetour en haut de la page

L'attention est attiree notamment chez les conducteurs de vehicules et les utilisateurs de machines sur les risques de somnolence attaches a l'emploi de ce medicament.

4.8. Effets indesirablesRetour en haut de la page

La majorite des effets indesirables sont dose-dependants. La frequence et la severite de ces effets sont plus prononcees en debut de traitement et sestompent par la suite.

Des effets extrapyramidaux peuvent avoir lieu, surtout en debut de traitement. Dans la plupart des cas, ces effets indesirables peuvent etre controles de facon satisfaisante en diminuant la posologie et/ou en administrant des antiparkinsoniens anticholinergiques.

Lutilisation dantiparkinsoniens anticholinergiques nest pas recommandee en prophylaxie de routine. Les medicaments antiparkinsoniens nont pas daction sur les dyskinesies tardives et peuvent provoquer leur aggravation. Il est recommande de diminuer la posologie ou, lorsque cest possible, dinterrompre le traitement par le zuclopenthixol.

Les frequences des effets indesirables ci-dessous sont indeterminees (ne peuvent etre estimees sur la base des donnees disponibles issues des essais cliniques, des donnees de la litterature et des notifications spontanees).

Affections hematologiques et du systeme lymphatique

Leucopenie, neutropenie, agranulocytose, thrombocytopenie.

Affections du systeme immunitaire

Hypersensibilite, reactions anaphylactiques.

Affections endocriniennes

Hyperprolactinemie.

Troubles du metabolisme et de la nutrition

Augmentation ou diminution de lappetit, hyperlipidemie, hyperglycemie, intolerance au glucose.

Affections psychiatriques

Apathie, confusion, diminution de la libido, insomnie, reves anormaux, depression, agitation, anxiete, nervosite.

Affections du systeme nerveux

Convulsion, akathisie, dyskinesie, dyskinesie tardive, dystonie, syndrome extrapyramidal ou parkinsonisme (a type de tremblements, hyperkinesie, hypokinesie, hypertonie, hyperreflexie), trouble de lelocution, somnolence, syncope, sensation vertigineuse, troubles de la marche, ataxie, hypotonie, syndrome malin des neuroleptiques.

Affections oculaires

Crise oculogyre, trouble de laccommodation, troubles visuels.

Affections de loreille et du labyrinthe

Vertige.

Affections cardiaques

Tachycardie ventriculaire, torsades de pointes, arret cardiaque, mort subite inexpliquee.

Affections vasculaires

Hypotension, thromboembolie veineuse (voir rubrique 4.4).

Affections respiratoires, thoraciques et mediastinales

Dyspnee.

Affections gastro-intestinales

Hypersalivation, bouche seche, douleurs abdominales, nausees, vomissement, diarrhee, constipation parfois opiniatre.

Affections hepatobiliaires

Anomalie du bilan hepatique, ictere, hepatite.

Affections de la peau et du tissu sous-cutane

Prurit, hyperhidrose, eruption cutanee, a type de rash, erytheme.

Affections musculo-squelettiques et systemiques

Rigidite musculaire, torticolis, trismus, myalgie.

Affections du rein et des voies urinaires

Retention urinaire, trouble de la miction.

Affections gravidiques, puerperales et perinatales

Syndrome de sevrage neonatal (voir rubrique 4.6.)

Affections des organes de reproduction et du sein

Gynecomastie, galactorrhee, trouble de lejaculation, trouble de lerection, priapisme, troubles de lorgasme chez la femme, amenorrhee.

Troubles generaux

Hypothermie, fievre, asthenie, malaise.

Investigations

Prise ou perte de poids, allongement de lespace QT, augmentation de la creatine phosphokinase.

Larret brutal du zuclopenthixol peut etre accompagne de symptomes de sevrage. Les symptomes les plus frequents sont : nausee, vomissement, anorexie, diarrhee, rhinorrhee, sueur, myalgies, paresthesies, insomnie, impatience, anxiete et agitation. Les patients peuvent aussi presenter des vertiges, une sensation alternee de chaud et de froid et des tremblements.

Declaration des effets indesirables suspectes

La declaration des effets indesirables suspectes apres autorisation du medicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport benefice/risque du medicament. Les professionnels de sante declarent tout effet indesirable suspecte via le systeme national de declaration : Agence nationale de securite du medicament et des produits de sante (ANSM) et reseau des Centres Regionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr.

4.9. SurdosageRetour en haut de la page

Symptomes : somnolence, coma, syndrome extrapyramidal, convulsions, choc, hyperthermie/hypothermie.

Des modifications de lECG, un allongement de lespace QT, des torsades de pointes, un arret cardiaque et des arythmies ventriculaires ont ete rapportes en cas de surdosage en association avec des medicaments connus pour leur effet cardiaque.

Traitement : un lavage gastrique doit etre instaure le plus rapidement possible apres l'ingestion orale. Il peut etre suivi d'une administration de charbon active et d'une surveillance cardiorespiratoire. Ne pas utiliser l'adrenaline car la stimulation des recepteurs v-adrenergiques peut entrainer une hypotension.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUESRetour en haut de la page

5.1. Proprietes pharmacodynamiquesRetour en haut de la page

Classe pharmacotherapeutique : antipsychotique derive Thioxanthene, code ATC : N05AF05.

Le zuclopenthixol est un neuroleptique issu de la famille des thioxanthenes.

Il agit en bloquant les recepteurs dopaminergiques D1 et D2. Il possede en outre des effets atropiniques et sympatholytiques alpha.

Cliniquement, le zuclopenthixol est un neuroleptique qui se caracterise par :

*un effet antipsychotique et antihallucinatoire,

*un effet sedatif.

5.2. Proprietes pharmacocinetiquesRetour en haut de la page

L'absorption du zuclopenthixol est rapide et la concentration serique maximum est atteinte au bout de 4 heures environ. La demi-vie plasmatique est d'environ 20 heures chez l'adulte.

Des faibles quantites de produit peuvent passer la barriere placentaire et on a aussi decele sa presence dans le lait maternel.

Le metabolisme du zuclopenthixol suit essentiellement trois voies :

*sulfoxydation,

*N-desalkylation de la chaine laterale,

*glucuro-conjugaison.

L'excretion est essentiellement fecale.

5.3. Donnees de securite precliniqueRetour en haut de la page

Toxicite pour la reproduction

Un retard a laccouplement et une diminution du taux de conception ont ete notes chez des rats traites a des doses inferieures a la dose therapeutique maximale de 200 mg (en tenant compte de la surface corporelle). Chez le chien, une perturbation du cycle ovarien et une alteration de la spermiogenese etaient rapportes a 5 fois la dose therapeutique maximale de 200 mg (en tenant compte de la surface corporelle).

Des etudes de toxicite pour le developpement embryofoetal conduites chez le rat et le lapin nont pas mis en evidence deffets embryotoxiques ou teratogenes. Dans une etude de developpement peri-/postnatal conduite chez le rat, une augmentation du nombre de mort-nes, une reduction de la survie des nouveau-nes et un retard de developpement des nouveau-nes etaient rapportes a des doses inferieures a la dose therapeutique maximale de 200 mg (en tenant compte de la surface corporelle).

6. DONNEES PHARMACEUTIQUESRetour en haut de la page

6.1. Liste des excipientsRetour en haut de la page

Ethanol a 96 pour cent V/V, eau purifiee.

6.2. IncompatibilitesRetour en haut de la page

Sans objet.

6.3. Duree de conservationRetour en haut de la page

Avant ouverture : 18 mois.

Apres ouverture : 6 semaines.

6.4. Precautions particulieres de conservationRetour en haut de la page

A conserver a une temperature ne depassant pas 25degC et a l'abri de la lumiere.

6.5. Nature et contenu de l'emballage exterieurRetour en haut de la page

10 ou 20 ml en flacon (verre brun) avec compte-gouttes (polyethylene).

6.6. Precautions particulieres delimination et de manipulationRetour en haut de la page

Tout medicament non utilise ou dechet doit etre elimine conformement a la reglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHERetour en haut de la page

LUNDBECK SAS

37-45, QUAI DU PRESIDENT ROOSEVELT

92130 ISSY-LES-MOULINEAUX

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHERetour en haut de la page

*329 479-8 : 20 ml (400 gouttes) en flacon (verre brun) avec compte-gouttes (polyethylene).

*354 789-7 : 10 ml en flacon (verre brun) avec compte-gouttes (polyethylene).

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATIONRetour en haut de la page

Date de premiere autorisation : 23 avril 1987

Date de dernier renouvellement : 23 avril 2007

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTERetour en haut de la page

26 aout 2016

11. DOSIMETRIERetour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUESRetour en haut de la page

Sans objet.

Liste I

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis a jour le : 29/06/2017

Denomination du medicament

CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes

Zuclopenthixol

Encadre

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce medicament car elle contient des informations importantes pour vous.

*Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

*Si vous avez dautres questions, interrogez votre medecin ou votre pharmacien.

*Ce medicament vous a ete personnellement prescrit. Ne le donnez pas a dautres personnes. Il pourrait leur etre nocif, meme si les signes de leur maladie sont identiques aux votres.

*Si vous ressentez un quelconque effet indesirable, parlez-en a votre medecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi a tout effet indesirable qui ne serait pas mentionne dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes et dans quels cas est-il utilise ?

2. Quelles sont les informations a connaitre avant de prendre CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?

3. Comment prendre CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?

4. Quels sont les effets indesirables eventuels ?

5. Comment conserver CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?Retour en haut de la page

Classe pharmacotherapeutique : antipsychotique derive Thioxanthene - code ATC : N05AF05

CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes est utilise dans le traitement de certains troubles du comportement.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?Retour en haut de la page

Ne prenez jamais CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes

*si vous etes allergique au zuclopenthixol ou a lun des autres composants contenus dans ce medicament, mentionnes dans la rubrique 6 ;

*en cas de pression excessive dans lil (glaucome) ;

*si certaines difficultes a lemission durines liees a des troubles uretro-prostatiques ;

*dans le cas de certaines maladies du foie ou des reins ;

*en cas de depression du systeme nerveux central ;

*en association avec

ocertains medicaments agissant sur le systeme nerveux central cabergoline, quinagolide

ode la domperidone (utilisee dans le soulagement des nausees et vomissements, sensations de ballonnements, genes ou regurgitations gastriques)

odu citalopram, de lescitalopram (utilises pour traiter la depression)

ode lhydroxyzine (utilises pour traiter lanxiete, lurticaire et certaines insomnies chez lenfant) (voir rubrique >)

ode la piperaquine (medicament indique dans le traitement des acces de paludisme non compliques)

Avertissements et precautions

Adressez-vous a votre medecin ou pharmacien avant de prendre CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes.

*une forte fievre, une raideur inhabituelle des muscles et un trouble de votre conscience, en particulier sils sont accompagnes de sueurs et dun rythme cardiaque rapide, peuvent etre les signes dune complication rare appelee syndrome malin des neuroleptiques qui a ete rapportee lors de lutilisation de differents antipsychotiques. Ceci est une urgence : contactez immediatement votre medecin ;

*avertissez votre medecin si vous etes epileptique ou avez fait des convulsions soit recemment soit dans le passe, ceci pouvant imposer des precautions dutilisation du CLOPIXOL;

*si vous avez une fonction hepatique ou renale diminuee ou si vous avez presente par le passe une atteinte grave du foie, votre medecin devra peut-etre reajuster votre traitement ou effectuer une surveillance biologique ;

*avertissez votre medecin en cas dantecedents de maladie du cur ;

*si vous ou un membre de votre famille avez des antecedents de formation de caillots sanguins (par exemple phlebites), puisque ce type de traitement a ete associe a la formation de caillots sanguins.

Des precautions particulieres doivent etre prises :

*si vous avez des facteurs de risque daccident vasculaire cerebral,

*si vous avez des antecedents de troubles cardiaques,

*si vous utilisez dautres medicaments antipsychotiques,

*si vous etes diabetique ou que vous presentez des facteurs de risque de diabete, vous devrez surveiller tres attentivement votre glycemie (taux de sucre dans le sang) pendant le traitement et votre medecin devra peut-etre reajuster votre traitement.

Votre medecin pourra etre amene a vous faire pratiquer un electrocardiogramme.

Ce medicament contient 14,2 % de vol dethanol (alcool), cest-a-dire jusqua 1,2 g par dose, ce qui equivaut a 28,4 ml de biere, 11,8 ml de vin par dose. Lutilisation de ce medicament est dangereuse chez les sujets alcooliques et doit etre prise en compte chez les femmes enceintes ou allaitant, les enfants et les groupes a haut risque tels que les insuffisants hepatiques ou les epileptiques.

Enfants

Sans objet.

Autres medicaments et CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes

Informez votre medecin ou pharmacien si vous prenez, avez recemment pris ou pourriez prendre tout autre medicament.

Ce medicament ne doit pas etre utilise avec :

*certains medicaments agissant sur le systeme nerveux central (cabergoline, quinagolide)

*de la domperidone (utilisee dans le soulagement des nausees et vomissements, sensations de ballonnements, genes ou regurgitations gastriques)

*du citalopram, de lescitalopram (utilises pour traiter la depression)

*de lhydroxyzine (utilises pour traiter lanxiete, lurticaire et certaines insomnies chez lenfant) (voir rubrique >)

*de la piperaquine (medicament indique dans le traitement des acces de paludisme non compliques)

Ce medicament DOIT ETRE EVITE avec :

*lalcool ou des medicaments contenant de lalcool,

*certains medicaments utilises pour le traitement de la maladie de Parkinson (amantadine, apomorphine, bromocriptine, entacapone, levodopa, lisuride, pergolide, piribedil, pramipexole, rasagiline, ropinirole, rotigotine, selegiline, tolcapone),

*certains medicaments antiparasitaires (chloroquine, halofantrine, lumefantrine, pentamidine),

*certains medicaments agissant sur le systeme nerveux central (amisulpride, chlorpromazine, cyamemazine, droperidol, fluphenazine, haloperidol, levomepromazine, pimozide, pipamperone, pipotiazine, sulpiride, sultopride, tiapride),

*la methadone utilisee dans le sevrage aux opiaces,

*des antiarrythmiques (medicaments pour controler un rythme cardiaque irregulier ou rapide tels que lamiodarone, la dronedarone, le disopyramide, lhydroquinidine, la quinidine, le sotalol),

*le dolasetron administre dans une veine (medicament utilise chez ladulte pour traiter ou prevenir des nausees et vomissements induits par certains traitements ou chirurgies),

*la vincamine administree dans une veine (medicament pour traiter certains troubles neurologiques mineurs lies au vieillissement),

*des antibiotiques (medicaments pour traiter des infections tels que lerythromycine et la spiramycine administree dans une veine, et la moxifloxacine),

*du prucalopride (utilise pour traiter la constipation)

*la mizolastine, la mequitazine (medicament pour traiter une allergie),

*le diphemanil (medicament pour traiter des troubles de la secretion gastrique, une transpiration excessive),

*des medicaments pour traiter des cancers tels que le toremifene, larsenieux, le vandetanib,

*loxybate de sodium utilise dans le traitement de la narcolepsie

CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes avec des aliments, boissons et de lalcool

Vous ne devez pas prendre dalcool (ou dautres toxiques) avec ce type de traitement.

Grossesse et allaitement

Si vous etes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez etre enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil a votre medecin avant de prendre ce medicament.

Grossesse

Il est preferable de ne pas utiliser ce medicament pendant la grossesse. Si vous decouvrez que vous etes enceinte, consultez votre medecin, lui seul peut juger de la necessite de poursuivre le traitement.

Les symptomes suivants peuvent apparaitre chez les nouveau-nes dont les meres ont pris CLOPIXOL durant le dernier trimestre de la grossesse (les 3 derniers mois) : tremblements, raideur et/ou faiblesse musculaire, endormissement excessif, agitation, probleme de respiration, et difficultes a salimenter. Si votre bebe developpe lun de ces symptomes, vous devez contacter votre medecin.

Allaitement

Lallaitement est deconseille pendant la duree du traitement.

Si vous souhaitez allaiter pendant le traitement, consultez votre medecin.

Conduite de vehicules et utilisation de machines

Lattention est attiree notamment chez les conducteurs de vehicules et les utilisateurs de machines sur les risques de somnolence attaches a lemploi de ce medicament.

CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes contient de lethanol

3. COMMENT PRENDRE CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?Retour en haut de la page

La posologie doit etre adaptee a chaque cas. Il peut etre utile de monter progressivement la dose.

DANS TOUS LES CAS, SE CONFORMER STRICTEMENT A LORDONNANCE DE VOTRE MEDECIN.

LE TRAITEMENT DOIT ETRE SUIVI TRES REGULIEREMENT.

POUR UNE BONNE UTILISATION DE CE MEDICAMENT IL EST INDISPENSABLE DE VOUS SOUMETTRE A UNE SURVEILLANCE MEDICALE REGULIERE.

Mode et voie dadministration

Voie orale : gouttes buvables.

Si vous avez pris plus de CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes que vous nauriez du

Contactez votre medecin ou le service durgence hospitalier le plus proche, meme en labsence de problemes (signes dinconfort). Noubliez pas dapporter la boite de CLOPIXOL avec vous.

Les symptomes en cas de surdosage peuvent inclure :

*somnolence,

*perte de connaissance,

*mouvements musculaires ou une rigidite,

*convulsions,

*tension arterielle faible, pouls faible, frequence cardiaque rapide, paleur, agitation,

*temperature corporelle elevee ou diminuee,

*modifications du rythme cardiaque comme un rythme cardiaque irregulier ou une frequence cardiaque lente en cas de surdosage en association avec des medicaments connus pour leur effet cardiaque.

Si vous oubliez de prendre CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes

Sans objet.

Si vous arretez de prendre CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?Retour en haut de la page

Comme tous les medicaments, ce medicament peut provoquer des effets indesirables, mais ils ne surviennent pas systematiquement chez tout le monde.

Si vous ressentez lun des effets indesirables suivants, vous devez contacter votre medecin ou aller immediatement a lhopital :

*Mouvements anormaux de la bouche et de la langue, ce sont peut-etre les premiers signes dune maladie appelee dyskinesie tardive.

*Forte fievre, raideur inhabituelle des muscles et trouble de la conscience accompagnes de sueurs et dun rythme cardiaque rapide ; ces symptomes peuvent etre les signes dune maladie rare appelee syndrome malin des neuroleptiques, egalement rapportee au cours de lutilisation dautres neuroleptiques.

*Un jaunissement de la peau et du blanc de lil sont les signes dun mauvais fonctionnement du foie (signes dune maladie appelee jaunisse).

Les effets indesirables suivants sont plus prononces en debut de traitement et la plupart sestompent habituellement au cours du traitement :

*Diminution du taux de plaquettes sanguines (thrombocytopenie), diminution du taux de globules blancs pouvant etre tres severe (neutropenie, leucopenie, agranulocytose).

*Reaction allergique (hypersensibilite), reaction allergique aigue avec baisse de la pression arterielle (reaction anaphylactique).

*Augmentation du taux de prolactine sanguin.

*Augmentation ou diminution de lappetit, prise ou perte de poids, augmentation du taux de lipides sanguin, augmentation du taux de glucose sanguin, intolerance au glucose.

*Indifference exageree a la presence dautrui (apathie), confusion, diminution de la libido, difficultes a sendormir (insomnie), reves anormaux, depression, agitation, anxiete, nervosite.

*Convulsion, incapacite a rester assis ou debout tranquillement (akathisie), mouvements saccades (dyskinesie), mouvements involontaires (hyperkinesie), mouvements ralentis ou diminues (hypokinesie), torsions ou mouvements repetitifs ou positions anormales dus a des contractions musculaires prolongees (dystonie), parkinsonisme, tremblements, troubles de la parole, reflexes exageres (hyperreflexie), envie de dormir (somnolence), evanouissement (syncope), sensation vertigineuse, troubles de la marche, incapacite a coordonner les mouvements (ataxie), augmentation de la rigidite musculaire (hypertonie), diminution de la tonicite musculaire (hypotonie).

*Mouvements anormaux des yeux (crise oculogyre), difficultes a regarder les objets de pres (troubles de laccommodation), troubles de la vue.

*Vertige

*Trouble du rythme cardiaque (irregulier ou lent, modifications de lECG), pouvant entrainer le deces (voir rubrique Precautions demploi, mises en garde speciales), acceleration du rythme cardiaque (tachycardie).

*Diminution de la pression sanguine (hypotension), caillots sanguins veineux (phlebites) surtout dans les jambes (les symptomes incluent gonflement, douleur et rougeur des jambes), pouvant circuler dans les vaisseaux sanguins vers les poumons et entrainer une douleur dans la poitrine accompagnee de difficultes a respirer. Si vous remarquez un de ces symptomes, consultez immediatement votre medecin.

*Difficultes a respirer ou respiration douloureuse (dyspnee).

*Douleurs abdominales, nausees, vomissement, diarrhee, constipation, augmentation de la secretion salivaire, bouche seche.

*Modifications des fonctions hepatiques, jaunisse.

*Eruption cutanee a type de rougeur (rash, erytheme), demangeaisons (prurit), augmentation de la transpiration (hyperhidrose).

*Rigidite musculaire, torticolis, raideur du cou, incapacite a ouvrir la bouche (trismus), douleurs musculaires (myalgies), augmentation de la creatine phosphokinase.

*Difficultes voire incapacite a uriner (troubles de la miction voire retention urinaire).

*Augmentation du volume des seins chez lhomme (gynecomastie), ecoulement de lait en dehors de la periode de lactation (galactorrhee), troubles sexuels (retard a lejaculation, problemes derection, erection douloureuse et prolongee du penis en absence de desir ou dexcitation sexuelle (priapisme), troubles de lorgasme chez la femme), disparition des regles (amenorrhee).

*Temperature corporelle anormalement basse (hypothermie), fievre, fatigue, sensation de malaise.

Chez les patients ages atteints de demence, une faible augmentation du nombre de deces a ete rapportee chez les patients prenant des antipsychotiques compares a ceux nen prenant pas.

Si vous remarquez des effets indesirables non mentionnes dans cette notice, ou si certains effets indesirables deviennent graves, veuillez en informer votre medecin ou votre pharmacien.

Declaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indesirable, parlez-en a votre medecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi a tout effet indesirable qui ne serait pas mentionne dans cette notice. Vous pouvez egalement declarer les effets indesirables directement via le systeme national de declaration : Agence nationale de securite du medicament et des produits de sante (ANSM) et reseau des Centres Regionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indesirables, vous contribuez a fournir davantage dinformations sur la securite du medicament.

5. COMMENT CONSERVER CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes ?Retour en haut de la page

Tenir ce medicament hors de la vue et de la portee des enfants.

Nutilisez pas ce medicament apres la date de peremption indiquee sur la boite.

A conserver a une temperature ne depassant pas 25degC et a labri de la lumiere.

Apres ouverture, la solution se conserve au maximum 6 semaines.

Ne jetez aucun medicament au tout-a-legout ou avec les ordures menageres. Demandez a votre pharmacien deliminer les medicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront a proteger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONSRetour en haut de la page

Ce que contient CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttesRetour en haut de la page

*La substance active est :

Dichlorhydrate de zuclopenthixol.. 2,38 g

Quantite correspondant a zuclopenthixol base............ 2,00 g

Pour 100 ml.

1 ml = 20 gouttes

*Les autres composants sont :

Ethanol a 96 pour cent V/V, eau purifiee.

Quest-ce que CLOPIXOL 2 POUR CENT, solution buvable en gouttes et contenu de lemballage exterieurRetour en haut de la page

Ce medicament se presente sous forme de solution buvable en gouttes. Flacon de 10 ou 20 ml.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marcheRetour en haut de la page

LUNDBECK SAS

37-45, QUAI DU PRESIDENT ROOSEVELT

92130 ISSY-LES-MOULINEAUX

Exploitant de lautorisation de mise sur le marcheRetour en haut de la page

LUNDBECK SAS

37-45, QUAI DU PRESIDENT ROOSEVELT

92445 ISSY-LES-MOULINEAUX cedex

FabricantRetour en haut de la page

H. LUNDBECK A/S

OTTILIAVEJ 9

2500 VALBY

DANEMARK

Noms du medicament dans les Etats membres de l'Espace Economique EuropeenRetour en haut de la page

Sans objet.

La derniere date a laquelle cette notice a ete revisee est :Retour en haut de la page

Aout 2016

AutresRetour en haut de la page

Des informations detaillees sur ce medicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Pour toute information complementaire concernant ce medicament, veuillez prendre contact avec le titulaire de lautorisation de mise sur le marche.

LUNDBECK SAS

37-45, QUAI DU PRESIDENT ROOSEVELT

92130 ISSY-LES-MOULINEAUX

FRANCE

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

PUB