CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprimé quadrisécable

source: ANSM - Mis à jour le : 27/03/2019

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  

CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  

Captopril....... 25 mg

Pour un comprim quadriscable.

Excipient(s) effet notoire : lactose.

Pour la liste complte des excipients, voir rubrique 6.1

3. FORME PHARMACEUTIQUE  

Comprim quadriscable.

4. DONNEES CLINIQUES  

4.1. Indications thrapeutiques

áHypertension artrielle.

áInsuffisance cardiaque congestive.

áInfarctus du myocarde dans les 24 premires heures chez les patients en situation hmodynamique stable.

áPost-infarctus du myocarde chez les patients avec dysfonction ventriculaire gauche (fraction d'jection ² 40 %), et par ailleurs en l'absence de signe clinique d'insuffisance cardiaque. Le traitement au long cours par le captopril amliore la survie long terme, rduit le risque de rcidive d'infarctus ainsi que le risque de dveloppement d'une insuffisance cardiaque.

áNphropathie diabtique macroprotinurique du diabte insulino-dpendant. Le traitement au long cours ralentit la progression de l'atteinte rnale.

4.2. Posologie et mode d'administration  

Posologie

Le captopril, sous forme de comprim, est administr avant, pendant ou aprs les repas, dÕventuelles modifications de lÕabsorption par les aliments ne modifiant pas lÕeffet thrapeutique (voir rubrique 5.2).

Hypertension artrielle

áEn lÕabsence de dpltion hydrosode pralable ou dÕinsuffisance rnale (soit en pratique courante) :

La posologie efficace est de 50 mg par jour en 2 prises de 25 mg douze heures dÕintervalle.

En fonction de la rponse au traitement, la posologie doit tre adapte, en respectant des paliers de 3 4 semaines, jusquÕ 100 mg/jour en 2 prises.

áCertaines hypertensions svres peuvent ncessiter des doses plus leves (au maximum de 150 mg/jour en 2 ou 3 prises) tout au moins en dbut de traitement. Ces doses peuvent ensuite tre rduites.

Exceptionnellement, des doses suprieures 150 mg/jour sont utilises. Elles justifient une surveillance hmatologique et rnale (voir rubrique 4.4).

áDans lÕhypertension artrielle pralablement traite par diurtique :

o soit arrter le diurtique 3 jours auparavant pour le rintroduire par la suite si ncessaire,

o soit administrer la dose initiale de captopril de 12,50 mg (1/2 comprim 25 mg) et ajuster en fonction de la rponse tensionnelle obtenue et de la tolrance (voir rubrique 4.4).

Il est galement recommand de doser la cratinine plasmatique et la kalimie avant le traitement et dans les 15 jours qui suivent la mise en route du traitement.

Chez le sujet g (voir rubrique 4.4), instaurer ventuellement le traitement par une posologie plus faible de 25 mg/jour adapte la fonction rnale du patient, apprcie avant la mise en route du traitement, dans le cas o celle-ci serait infrieure 40 ml/min. (cf. tableau infra).

La valeur de la clairance de la cratinine (Clcr) calcule partir de la cratininmie et ajuste sur lÕge, le poids et le sexe, selon la formule de Cockroft* par exemple, reflte correctement lÕtat de la fonction rnale chez ce type de patient.

* Clcr = (140 - ge) x poids/0,814 x cratininmie avec :

olÕge en annes,

ole poids en kg,

ola cratininmie en micromol/l.

Cette formule est valable pour les sujets de sexe masculin et doit tre corrige pour les femmes en multipliant le rsultat par 0,85.

áDans lÕhypertension rnovasculaire, il est recommand de dbuter le traitement la posologie de 6,25 mg par jour (¼ comprim 25 mg) pour lÕajuster par la suite la rponse tensionnelle du patient.

La cratininmie et la kalimie seront contrles afin de dtecter lÕapparition dÕune ventuelle insuffisance rnale fonctionnelle (voir rubrique 4.4).

áEn cas dÕinsuffisance rnale, la posologie de captopril est ajuste au degr de cette insuffisance :

Les posologies donnes par le tableau suivant ne doivent pas tre dpasses afin dÕviter une lvation trop importante des concentrations du mdicament.

Clairance de la cratinine ml/min/1,73 m2

Dose journalire maximale totale (mg)

Doses initiales (mg)

> 41

en principe 150

25 - 50

40 - 21

100

25

20 - 11

75

12,5

< 10

37,5

6,25

Les diurtiques associer dans ce cas sont les diurtiques dits de lÕanse (voir rubriques 4.3, 4.4, 4.5 et 5.1).

Chez ces malades, la pratique mdicale normale comprend un contrle priodique du potassium et de la cratinine, par exemple tous les deux mois en priode de stabilit thrapeutique (voir rubrique 4.4).

áChez lÕhypertendu hmodialys

Le captopril est dialysable (voir rubrique 4.4).

Insuffisance cardiaque congestive

La dose initiale doit tre faible, en particulier en cas de :

ápression artrielle normale ou basse au dpart,

áinsuffisance rnale,

áhyponatrmie iatrogne (diurtique) ou non.

Le captopril peut tre utilis en association avec le traitement diurtique accompagn, le cas chant, dÕun traitement digitalique.

Il est recommand dÕinitier le traitement par ¼ de comprim 25 mg (6,25 mg) sous surveillance tensionnelle et de lÕaccrotre progressivement par paliers de 12,5 mg puis 25 mg par jour, toujours sous surveillance tensionnelle, jusquÕ la dose efficace qui se situe entre 50 et 100 mg par jour rpartie en 2 ou 3 prises.

La dose retenue ne devrait pas abaisser la pression artrielle systolique en orthostatisme au dessous de 90 mmHg.

Une hypotension symptomatique peut apparatre chez les insuffisants cardiaques traits par de fortes doses de diurtiques : la dose initiale doit dans ce cas tre rduite de moiti (voir rubrique 4.4) en commenant le traitement par une dose de 6,25 mg un jour sur deux.

Les dosages de la cratinine et de la kalimie doivent tre faits chaque augmentation de posologie, puis tous les 3 6 mois en fonction du stade de lÕinsuffisance cardiaque, afin de contrler la tolrance au traitement.

Infarctus du myocarde la phase aigu

Le traitement par captopril sera initi en milieu hospitalier le plus tt possible aprs le dbut des signes et/ou symptmes chez des patients hmodynamiquement stables.

Une dose test de 6,25 mg est administre puis 2 heures aprs une dose de 12,5 mg et 12 heures aprs une dose de 25 mg. Le lendemain, le captopril sera administr la dose de 100 mg/jour en 2 prises journalires pendant 4 semaines si la tolrance hmodynamique du patient le permet.

A la fin de ces 4 semaines de traitement, l'tat du patient sera rvalu avant prise de dcision thrapeutique pour la phase de post-infarctus du myocarde.

Post-infarctus du myocarde

Si le traitement par captopril n'a pas t dbut la phase aigu de l'infarctus du myocarde dans les 24 premires heures, il est suggr de commencer le traitement entre le 3me et le 16me jour de l'infarctus ds que les conditions de mise sous traitement sont runies (stabilit hmodynamique; prise en charge d'une ventuelle ischmie rsiduelle).

La mise en route du traitement, jusqu' ce que soit atteinte la dose de 75 mg, sera ralise en milieu hospitalier sous surveillance stricte, notamment tensionnelle.

La dose initiale doit tre faible (voir rubrique 4.4) surtout si les patients prsentent une pression artrielle normale ou basse au dpart. Le traitement est initi par la prise d'¼ de comprim 25 mg (6,25 mg) suivi par ½ comprim 25 mg (12,5) 3 fois par jour pendant 2 jours puis de 1 comprim 25 mg 3 fois par jour si la tolrance hmodynamique du patient le permet.

La dose recommande pour une cardioprotection efficace dans le traitement au long du cours est de 75 mg 150 mg par jour en deux ou trois prises.

En cas d'hypotension symptomatique, comme dans l'insuffisance cardiaque, la posologie des diurtiques et/ou autres vasodilatateurs associs pourra tre rduite pour permettre d'atteindre la dose d'quilibre de captopril. Le cas chant, la dose de captopril sera adapte en fonction de la tolrance clinique du patient.

Le captopril peut tre associ aux autres traitements de l'infarctus du myocarde tels que les thrombolytiques, les bta-bloquants, l'aspirine.

Nphropathie diabtique

La posologie quotidienne de captopril est de 50 100 mg, rpartis en deux ou trois prises quotidiennes.

En cas d'insuffisance rnale chronique avre, cette posologie sera ajuste au degr de l'insuffisance rnale (cf. tableau de correspondance et formule de calcul de la clairance de la cratinine partir de la cratininmie).

4.3. Contre-indications  

Ce mdicament NE DOIT PAS ETRE utilis dans les cas suivants :

áHypersensibilit la substance active ou tout autre inhibiteur de lÕenzyme de conversion.

áHypersensibilit lÕun des excipients, mentionns la rubrique 6.1.

áAntcdent dÕangio-Ïdme (Ïdme de Quincke) li la prise dÕun inhibiteur de lÕenzyme de conversion de lÕangiotensine.

áAngio-oedme hrditaire / idiopathique.

á2me et 3me trimestres de la grossesse (voir rubriques 4.4 et 4.6).

áLÕassociation de CAPTOPRIL ZYDUS des mdicaments contenant de lÕaliskiren est contre-indique chez les patients prsentant un diabte ou une insuffisance rnale (DFG [dbit de filtration glomrulaire] < 60 ml/min/1,73 m2) (voir rubriques 4.5 et 5.1).

Ce mdicament est GENERALEMENT DECONSEILLE dans les situations suivantes :

áAssociations avec les diurtiques hyperkalimiants, les sels de potassium, l'estramustine et le lithium (voir rubrique 4.5).

áStnose bilatrale de lÕartre rnale ou sur rein fonctionnellement unique.

áHyperkalimie.

áGrossesse (1er trimestre).

áAllaitement.

4.4. Mises en garde spciales et prcautions d'emploi

Mises en garde spciales

Neutropnie/agranulocytose

Une neutropnie / agranulocytose, une thrombopnie et une anmie ont t rapportes chez les patients recevant des inhibiteurs de l'enzyme de conversion, dont le captopril. La neutropnie survient rarement chez les patients fonction rnale normale et ne prsentant pas d'autres facteurs de risque. Le captopril doit tre utilis avec une prudence extrme chez les patients ayant une collagnose, chez ceux recevant un traitement immunosuppresseur, en cas de traitement par allopurinol ou procanimide ou en cas d'association de ces facteurs risque, particulirement en prsence d'une insuffisance rnale pr existante. Certains de ces patients ont prsent des infections graves qui, dans un petit nombre de cas, n'ont pas rpondu une antibiothrapie intensive.

Si le captopril est administr ces patients, il est conseill d'effectuer une numration des globules blancs et de la formule leucocytaire avant le dbut du traitement, puis toutes les deux semaines pendant les trois premiers mois du traitement par captopril et priodiquement par la suite. Pendant le traitement, chaque patient doit recevoir comme consigne de signaler tout signe d'infection (par exemple: maux de gorge, fivre) et une numration de la formule leucocytaire doit tre effectue. Le captopril et tout autre traitement concomitant en cause (voir rubrique 4.5) seront interrompus si une neutropnie (granulocyte neutrophiles < 1000/mm3) est dtecte ou suspecte. Chez la plupart des patients, la numration des neutrophiles revient rapidement la normale aprs arrt du captopril.

Hypersensibilit/angio-Ïdme (Îdme de Quincke)

Un angio-Ïdme de la face, des extrmits, des lvres, de la langue, de la glotte et/ou du larynx a t rarement signal chez les patients traits par un inhibiteur de lÕenzyme de conversion, le captopril inclus. Dans de tels cas, le captopril doit tre arrt immdiatement et le patient surveill jusquÕ disparition de lÕÏdme. Lorsque lÕÏdme nÕintresse que la face et les lvres, lÕvolution est en gnral rgressive sans traitement, bien que les antihistaminiques aient t utiliss pour soulager les symptmes.

LÕangio-Ïdme associ un Ïdme laryng peut tre fatal. LorsquÕil y a atteinte de la langue, de la glotte ou du larynx, pouvant entraner une obstruction des voies ariennes, une solution dÕadrnaline sous-cutane 1/1000 (0,3 ml 0,5 ml), doit tre administre rapidement et les autres traitements appropris doivent tre appliqus.

La prescription dÕun IEC ne doit pas tre envisage par la suite chez ces patients (voir rubrique 4.3).

Angio-oedme intestinal

De rares cas d'angio-Ïdme intestinal ont t rapports chez les patients traits par IEC. Ces patients prsentent des douleurs abdominales (avec ou sans nauses ou vomissements); dans certains cas l'angio-Ïdme intestinal n'est ni prcd d'un angio-Ïdme de la face ni associ un taux de C-1 estrase anormal. L'angio-Ïdme intestinal est diagnostiqu lors d'un scanner abdominal, d'une chographie ou lors d'une intervention chirurgicale.

Les symptmes disparaissent l'arrt du traitement. L'angio-oedme intestinal doit tre un diagnostic diffrentiel chez les patients traits par IEC se prsentant pour douleur abdominale.

Ractions anaphylactodes lors d'une dialyse haut dbit/aphrse des lipoprotines (LDL)

Des ractions anaphylactodes ont t rapportes chez des patients hmodialyss avec des membranes de dialyse haut dbit ou soumis une aphrse des lipoprotines de faible densit par absorption sur dextrane sulfate. Chez ces patients, un changement de type de membrane de dialyse ou de classe de mdicament doit tre envisag.

Ractions anaphylactodes lors d'une dsensibilisation

Des ractions anaphylactodes prolonges, menaant le pronostic vital ont rarement t rapportes chez des patients suivant un traitement de dsensibilisation au venin d'hymnoptre alors qu'ils recevaient un traitement par un inhibiteur de l'enzyme de conversion. Chez les mmes patients, l'arrt temporaire de l'inhibiteur de l'enzyme de conversion a permis d'viter ces ractions, mais celles-ci sont rapparues suite une reprise involontaire. Par consquent, une surveillance particulire doit tre exerce chez les patients traits par inhibiteur de l'enzyme de conversion qui suivent ce type de dsensibilisation.

Double blocage du systme rnine-angiotensine-aldostrone (SRAA)

Il est tabli que lÕassociation dÕinhibiteurs de lÕenzyme de conversion (IEC), dÕantagonistes des rcepteurs de lÕangiotensine-II (ARA II) ou dÕaliskiren augmente le risque dÕhypotension, dÕhyperkalimie et dÕaltration de la fonction rnale (incluant le risque dÕinsuffisance rnale aigu).

En consquence, le double blocage du SRAA par lÕassociation dÕIEC, dÕARA II ou dÕaliskiren nÕest pas recommand (voir rubriques 4.5 et 5.1).

Nanmoins, si une telle association est considre comme absolument ncessaire, elle ne pourra se faire que sous la surveillance dÕun spcialiste et avec un contrle troit et frquent de la fonction rnale, de lÕionogramme sanguin et de la pression artrielle. Les IEC et les ARA II ne doivent pas tre associs chez les patients atteints dÕune nphropathie diabtique.

Protinurie

Une protinurie peut survenir, notamment chez les patients prsentant une insuffisance rnale pr existante ou recevant des doses relativement leves d'inhibiteur de l'enzyme de conversion. Une protinurie totale excdant 1 g par jour a t observe chez environ 0,7 % des patients traits par captopril.

La majorit des patients avait une pathologie rnale pr existante ou avait reu des doses relativement leves de captopril (plus de 150 mg/jour) ou les deux. Un cinquime des patients protinuriques ont prsent un syndrome nphrotique. Dans la plupart des cas, la protinurie a diminu ou totalement rgress en six mois, que le traitement par captopril ait t poursuivi ou non.

Les patients atteints de protinurie ont rarement prsent des altrations des paramtres de la fonction rnale, telles que l'ure ou la cratinine.

Une estimation de la protinurie (¬test bandelette¬ sur les premires urines du matin) doit tre effectue, avant le dbut du traitement et priodiquement par la suite, chez les patients avec antcdents de pathologie rnale.

Grossesse

Les IEC ne doivent pas tre dbuts au cours de la grossesse. A moins que le traitement par IEC ne soit considr comme essentiel, il est recommand de modifier le traitement antihypertenseur chez les patientes qui envisagent une grossesse pour un mdicament ayant un profil de scurit bien tabli pendant la grossesse. En cas de diagnostic de grossesse, le traitement par IEC doit tre arrt immdiatement et si ncessaire un traitement alternatif sera dbut (voir rubriques 4.3 et 4.6).

La prise de ce mdicament est dconseille avec de lÕalskiren (voir rubrique 4.5).

Ce mdicament contient du lactose. Les patients prsentant une intolrance au galactose, un dficit total en lactase ou un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose (maladies hrditaires rares) ne doivent pas prendre ce mdicament.

Prcautions dÕemploi

Toux

Une toux sche a t rapporte avec lÕutilisation des inhibiteurs de lÕenzyme de conversion. Elle est caractrise par sa persistance ainsi que par sa disparition lÕarrt du traitement. Dans les cas o la prescription dÕun IEC sÕavre indispensable, la poursuite du traitement peut tre envisage. LÕtiologie iatrognique doit tre envisage en prsence de ce symptme.

Risque dÕhypotension artrielle et/ou dÕinsuffisance cardiaque, dpltion sode

Une stimulation importante du systme rnine-angiotensine-aldostrone est observe en particulier au cours des dpltions hydrosodes importantes (rgime dsod strict ou traitement diurtique prolong), chez des patients tension artrielle initialement basse, en cas de stnose artrielle rnale, dÕinsuffisance cardiaque congestive et de cirrhose oedamato-ascitique. Le blocage de ce systme par un inhibiteur de lÕenzyme de conversion peut alors provoquer, surtout lors de la premire prise et au cours des deux premires semaines de traitement, une brusque chute tensionnelle et/ou, quoique rarement et dans un dlai plus variable, une lvation de la cratinine plasmatique traduisant une insuffisance rnale fonctionnelle parfois aigu. Dans tous ces cas de figure, la mise en route du traitement doit alors tre progressive.

Comme avec tout antihypertenseur, une baisse excessive de la pression artrielle peut augmenter le risque d'infarctus du myocarde ou d'accident vasculaire crbral chez les patients prsentant une cardiopathie ischmique ou une pathologie vasculaire crbrale.

Si une hypotension se dveloppe, le patient doit tre plac en position allonge. Un remplissage volmique par une solution saline administre par voie intraveineuse peut tre ncessaire.

Population pdiatrique

La tolrance et lÕefficacit du captopril chez lÕenfant nÕont pas t dmontres par des tudes contrles.

Cependant, le captopril a t administr en cardiologie pdiatrique. Le traitement est initi en milieu hospitalier.

Sujet g

La fonction rnale (cratininmie) et la kalimie devront tre apprcies avant le dbut du traitement (voir rubrique 4.2). La dose de dpart sera ajuste ultrieurement en fonction de la rponse tensionnelle, a fortiori en cas de dpltion hydrosode, afin dÕviter toute hypotension de survenue brutale.

Insuffisance rnale

En cas dÕinsuffisance rnale (clairance de la cratinine infrieure 40 ml/min), la posologie initiale de captopril sera adapte la clairance de la cratinine, puis ajuste en fonction de la rponse thrapeutique (voir rubrique 4.2).

Chez ces malades et ceux atteints de nphropathie glomrulaire, la pratique mdicale normale comprend un contrle priodique du potassium et de la cratinine.

Sujet ayant une athrosclrose connue

Puisque le risque dÕhypotension existe chez tous ces patients, on sera particulirement prudent chez ceux ayant une cardiopathie ischmique ou une insuffisance circulatoire crbrale, en dbutant le traitement faible posologie.

Anmie

Une anmie avec baisse du taux dÕhmoglobine a t mise en vidence chez des patients transplants rnaux ou hmodialyss, baisse dÕautant plus importante que les valeurs de dpart sont leves. Cet effet ne semble pas dose-dpendant mais serait li au mcanisme dÕaction des inhibiteurs de lÕenzyme de conversion.

Cette baisse est modre, survient dans un dlai de 1 6 mois puis reste stable. Elle est rversible lÕarrt du traitement. Celui-ci peut tre poursuivi chez ce type de patients, en pratiquant un contrle hmatologique rgulier.

Intervention chirurgicale

En cas dÕanesthsie et plus encore lorsque lÕanesthsie est pratique avec des agents potentiel hypotenseur, les I.E.C. sont lÕorigine dÕune hypotension. LÕinterruption thrapeutique, lorsquÕelle est possible, est donc recommande la veille de lÕintervention pour le captopril.

Insuffisance hpatique

Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion ont t rarement associs un syndrome dbutant par un ictre cholestatique et progressant vers une ncrose hpatique fulminante et parfois une issue fatale.

On ignore le mcanisme de ce syndrome. Les patients sous traitement par un inhibiteur de l'enzyme de conversion prsentant un ictre ou une augmentation marque des enzymes hpatiques doivent arrter le traitement par un inhibiteur de l'enzyme de conversion et bnficier d'une surveillance mdicale approprie.

Hyperkalimie

Une hyperkalimie a t observe chez certains patients recevant un traitement par un inhibiteur de l'enzyme de conversion, dont le captopril. Les patients risque de dvelopper une hyperkalimie comprennent les patients insuffisants rnaux, les patients diabtiques, et ceux recevant un traitement associ des diurtiques d'pargne potassique, une supplmentation en potassium, des sels de rgime contenant du potassium ou les patients prenant d'autres mdicaments hyperkalimiants (par exemple, l'hparine). Si l'administration concomitante de ces produits est considre comme ncessaire, il est recommand de surveiller la kalimie rgulirement.

Hypertension rnovasculaire

Le traitement de lÕhypertension artrielle rnovasculaire est la revascularisation. Nammoins, le captopril peut tre utile aux malades prsentant une hypertension rnovasculaire dans lÕattente de lÕintervention correctrice ou lorsque cette intervention nÕest pas possible. Le traitement doit alors tre institu avec prcaution et une surveillance de la fonction rnale et de la kalimie doit tre exerce, certains patients ayant dvelopp une insuffisance rnale fonctionnelle rversible lÕarrt du traitement (voir rubrique 4.2).

Dans lÕhypertension avec maladie rnovasculaire unilatrale, commencer le traitement par de faibles doses (¼ de comprim 25 mg) et ne prolonger le traitement que sÕil nÕexiste pas de diminution de la filtration glomrulaire ipsilatrale la stnose.

Une surveillance accrue de la filtration glomrulaire est effectuer.

Rtrcissement aortique et mitral/myocardiopathie obstructive/choc cardiognique

Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion doivent tre utiliss avec prcaution chez les patients prsentant un rtrcissement valvulaire ou un obstacle l'jection ventriculaire gauche et vits en cas de choc cardiognique et d'obstruction hmodynamique significative.

Autres populations risque

Chez les patients en insuffisance cardiaque svre (stade IV), et chez les patients diabtiques insulino-dpendants (tendance spontane l'hyperkalimie), l'instauration du traitement se fera sous surveillance mdicale avec une posologie initiale rduite.

Chez les diabtiques anciens et notamment avec nphropathie et neuropathie, le risque d'hyperkalimie sous IEC est augment du fait d'un hypoaldostronisme frquent, ce qui doit conduire une surveillance accrue de la kalimie.

Ne pas interrompre un traitement par bta-bloquant chez un hypertendu atteint d'insuffisance coronarienne : l'I.E.C. sera ajout au bta-bloquant.

Spcificit ethnique

Comme observ avec d'autres inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, le captopril est apparemment moins actif sur la pression artrielle chez les personnes de couleur noire que chez les autres personnes probablement en raison d'une plus forte prvalence d'un taux de rnine bas dans la population noire hypertendue.

Les patients noirs qui reoivent un inhibiteur de lÕenzyme de conversion ont un risque plus lev dÕapparition dÕangio-Ïdme compar celui des patients non-noirs.

4.5. Interactions avec d'autres mdicaments et autres formes d'interactions

Mdicaments hyperkalimants

Certains mdicaments ou classes thrapeutiques sont susceptibles de favoriser la survenue dÕune hyperkalimie : les sels de potassium, les diurtiques hyperkalimiants, les inhibiteurs de lÕenzyme de conversion, les antagonistes de lÕangiotensine II, les anti-inflammatoires non strodiens, les hparines (de bas poids molculaire ou non fractionnes), les immunosuppresseurs comme la ciclosporine ou le tacrolimus, le trimthoprime.

LÕassociation de ces mdicaments majore le risque dÕhyperkalimie. Ce risque est particulirement important avec les diurtiques pargneurs de potassium, notamment lorsquÕils sont associs entre eux ou avec des sels de potassium, tandis que lÕassociation dÕun IEC et dÕun AINS, par exemple, est moindre risque ds lÕinstant que sont mises en Ïuvre les prcautions recommandes.

Les donnes issues des essais cliniques ont montr que le double blocage du systme rnine-angiotensine-aldostrone (SRAA) par lÕutilisation concomitante dÕinhibiteurs de lÕenzyme de conversion, dÕantagonistes des rcepteurs de lÕangiotensine II ou dÕaliskiren est associ une frquence plus leve dÕvnements indsirables tels que lÕhypotension, lÕhyperkalimie et lÕaltration de la fonction rnale (incluant lÕinsuffisance rnale aigu) en comparaison lÕutilisation dÕun seul mdicament agissant sur le SRAA (voir rubriques 4.3, 4.4 et 5.1).

Associations contre-indiques

+ Aliskiren chez le patient diabtique ou insuffisant rnal (DFG < 60ml/min/1,73m²)

Risque dÕhyperkalimie, dÕinsuffisance rnale, dÕaugmentation de la morbi-mortalit cardio-vasculaire.

Associations dconseilles

+ Aliskiren

Risque dÕhyperkalimie, dÕinsuffisance rnale, dÕaugmentation de la morbi-mortalit cardio-vasculaire.

+ Diurtiques pargneurs de potassium (seuls ou associs)

Sauf pour lÕplrnone et la spironolactone des doses comprises entre 12,5 mg et 50 mg/ jour dans le traitement de l'insuffisance cardiaque, ainsi qu'en cas d'hypokalimie : Risque d'hyperkalimie (potentiellement ltale) surtout lors d'une insuffisance rnale (addition des effets hyperkalimiants).

Si l'association est justifie, contrle strict de la kalimie et de la fonction rnale.

+ Estramustine

Risque de majoration des effets indsirables type d'Ïdme angio-neurotique (angio-Ïdme).

+ Lithium

Augmentation de la lithmie, pouvant atteindre des valeurs toxiques (diminution de lÕexcrtion rnale du lithium). Si lÕusage dÕun IEC est indispensable, surveillance stricte de la lithmie et adaptation de la posologie.

+ Potassium

Hyperkalimie (potentiellement ltale) surtout lors dÕune insuffisance rnale (addition des effets hyperkalimiants). Sauf sÕil existe une hypokalimie.

Associations faisant l'objet de prcautions dÕemploi

+ Acide actylsalicylique

Pour des doses anti-inflammatoires dÕacide actylsalicylique (>= 1g par prise et/ou >= 3g par jour) ou pour des doses antalgiques ou antipyrtiques (>= 500 mg par prise et /ou < 3g par jour) : Insuffisance rnale aigu chez le malade dshydrat, par diminution de la filtration glomrulaire secondaire une diminution de la synthse des prostaglandines rnales. Par ailleurs, rduction de lÕeffet antihypertenseur.

Hydrater le malade et surveiller la fonction rnale en dbut de traitement.

+ Anti-inflammatoires non strodiens

Insuffisance rnale aigu chez le malade risque (sujet g et/ou dshydrat) par diminution de la filtration glomrulaire (inhibition des prostaglandines vasodilatatrices due aux anti-inflammatoires non strodiens). Par ailleurs, rduction de lÕeffet antihypertenseur.

+ Baclofne

Majoration du risque dÕhypotension, notamment orthostatique.

Surveillance de la pression artrielle et adaptation posologique de lÕantihypertenseur si ncessaire.

+ Diurtiques hypokalimants

Risque dÕhypotension artrielle brutale et/ou dÕinsuffisance rnale aigu lors de lÕinstauration ou de lÕaugmentation de la posologie dÕun traitement par un inhibiteur de lÕenzyme de conversion en cas de dpltion hydrosode prexistante.

Dans lÕhypertension artrielle, lorsquÕun traitement diurtique pralable a pu entraner une dpltion hydrosode, il faut :

ásoit arrter le diurtique avant de dbuter le traitement par lÕIEC et rintroduire un diurtique hypokalimiant si ncessaire ultrieurement,

ásoit administrer des doses initiales rduites dÕIEC et augmenter progressivement la posologie.

Dans lÕinsuffisance cardiaque congestive traite par diurtiques, commencer par une dose trs faible dÕIEC, ventuellement aprs rduction de la dose du diurtique hypokalimiant associ.

Dans tous les cas, surveiller la fonction rnale (cratininmie) dans les premires semaines du traitement par lÕIEC.

+ Eplrnone

Majoration du risque dÕhyperkalimie, notamment chez le sujet g. Contrle strict de la kalimie et de la fonction rnale pendant lÕassociation.

+ Insuline, sulfamides hypoglycmiants

LÕutilisation des IEC peut entraner une majoration de lÕeffet hypoglycmiant chez le diabtique trait par insuline. La survenue de malaises hypoglycmiques semble exceptionnelle (amlioration de la tolrance au glucose qui aurait pour consquence une rduction des besoins en insuline).

Renforcer lÕautosurveillance glycmique.

+ Spironolactone

Avec la spironolactone la posologie de 12,5 50 mg par jour, et avec des doses faibles dÕIEC.

Dans le traitement de lÕinsuffisance cardiaque de classe III ou IV (NYHA) avec fraction dÕjection <35% et pralablement traite par lÕassociation inhibiteur de conversion + diurtique de lÕanse : risque d'hyperkalimie, potentiellement ltale, en cas de non-respect des conditions de prescription de cette association.

Vrifier au pralable l'absence d'hyperkalimie et d'insuffisance rnale.

Surveillance biologique troite de la kalimie et de la cratininmie (1 fois par semaine pendant le premier mois, puis une fois par mois ensuite).

Associations prendre en compte

+ Alphabloquants vise urologique

Majoration de lÕeffet hypotenseur. Risque dÕhypotension orthostatique major.

+ Amifostine

Majoration du risque dÕhypotension, notamment orthostatique.

+ Antidpresseurs imipraminiques

Majoration du risque dÕhypotension, notamment orthostatique.

+ Antihypertenseurs alpha-bloquants

Majoration de lÕeffet hypotenseur. Risque major dÕhypotension orthostatique.

+ Drivs nitrs et apparents

Majoration du risque dÕhypotension, notamment orthostatique.

+ Gliptines

Majoration du risque de la survenue dÕangio-Ïdmes, par rduction de lÕactivit de lÕenzyme dipeptidyl peptidase IV (DPP-IV) par la gliptine, chez les patients traits par inhibiteur de lÕenzyme de conversion.

+ Neuroleptiques

Majoration du risque dÕhypotension, notamment orthostatique.

+ Or

Avec les sels dÕor administrs par voie IV : risque de raction Ç nitritode È lÕintroduction de lÕIEC (nauses, vomissements, effets vasomoteurs type de flush, hypotension, ventuellement collapsus).

4.6. Fertilit, grossesse et allaitement  

Grossesse

L'utilisation d'IEC est dconseille pendant le 1er trimestre de la grossesse (voir rubrique 4.4).

L'utilisation des IEC est contre-indique aux 2me et 3me trimestres de la grossesse (voir rubriques 4.3 et 4.4).

Les donnes pidmiologiques disponibles concernant le risque de malformation aprs exposition aux IEC au 1er trimestre de la grossesse ne permettent pas de conclure. Cependant une petite augmentation du risque de malformations congnitales ne peut tre exclue. A moins que le traitement par IEC ne soit considr comme essentiel, il est recommand aux patientes qui envisagent une grossesse de modifier leur traitement antihypertenseur pour un mdicament ayant un profil de scurit bien tabli pendant la grossesse. En cas de diagnostic de grossesse, le traitement par IEC doit tre arrt immdiatement et si ncessaire un traitement alternatif sera dbut.

L'exposition aux IEC au cours des 2me et 3me trimestres de la grossesse est connue pour entraner une fÏtotoxicit (diminution de la fonction rnale, oligohydramnios, retard d'ossification des os du crne) et une toxicit chez le nouveau-n (insuffisance rnale, hypotension, hyperkalimie) (voir rubrique 5.3). En cas d'exposition un IEC partir du 2me trimestre de la grossesse, il est recommand dÕeffectuer une chographie fÏtale afin de vrifier la fonction rnale et les os de la vote du crne. Les nouveau-ns de mre traite par IEC doivent tre surveills sur le plan tensionnel (voir rubriques 4.3 et 4.4).

Allaitement

Le captopril est trs faiblement excrt dans le lait maternel. La quantit ingre par l'enfant allait correspond 0,3 % de la dose thrapeutique no-natale. En consquence, l'administration de ce mdicament est possible chez la femme qui allaite, sauf chez le prmatur et/ou en cas d'altration de la fonction rnale de l'enfant. SilÕenfant est plus g, lÕutilisation de captopril chez la femme qui allaite peut tre envisage si ce traitement lui est ncessaire et que lÕenfant est surveill quant lÕapparition dÕeffets indsirables.

4.7. Effets sur l'aptitude conduire des vhicules et utiliser des machines

Comme avec les autres antihypertenseurs, lÕinitiation du traitement ou lors dÕun changement de posologie, une prudence particulire devra tre observe chez les conducteurs de vhicules automobiles et les utilisateurs de machines, en raison du risque de sensation de vertiges. Elle sera galement observe en cas de consommation concomitante dÕalcool. Ces effets sont fonction de la susceptibilit individuelle.

4.8. Effets indsirables

Les effets indsirables rapports lors du traitement par le captopril et/ou les inhibiteurs de l'enzyme de conversion incluent les effets suivants :

Affections hmatologiques et du systme lymphatique

áTrs rares : neutropnie/agranulocytose (voir rubrique 4.4), pancytopnie particulirement chez les patients avec une fonction rnale altre (voir rubrique 4.4), anmie (y compris aplasique et hmolytique), thrombopnie, lymphadnopathie, osinophilie, maladies auto-immunes et/ou anticorps nuclaires positifs.

Troubles du mtabolisme et de la nutrition

áRare : anorexie.

áTrs rares : hyperkalimie, hypoglycmie.

Affections psychiatriques

áFrquents : troubles du sommeil.

áTrs rares : confusion, dpression.

Affections du systme nerveux

áFrquents : altration du got, sensations vertigineuses.

áRares : somnolence, cphales et paresthsie.

áTrs rares : incidents crbrovasculaires, y compris accident vasculaire crbral et syncope.

Affections oculaires

áTrs rare : vision trouble.

Affections cardiaques

áRares : tachycardie ou tachyarythmie, angor, palpitations.

áTrs rares : arrt cardiaque, choc cardiognique.

Troubles vasculaires

áRares : hypotension (voir rubrique 4.4), syndrome de Raynaud, flush, pleur.

Affections respiratoires, thoraciques et mdiastinales

áFrquents : toux sche et irritative (non productive) (voir rubrique 4.4) et dyspne.

áTrs rares : bronchospasme, rhinite, alvolite allergique/pneumopathie osinophiles.

Affections gastro-intestinales

áFrquents : nauses, vomissements, irritations gastriques, douleurs abdominales, diarrhe, constipation, scheresse buccale.

áRares : stomatite/ulcration aphteuse, angio-Ïdme intestinal (voir rubrique 4.4).

áTrs rares : glossite, ulcre gastro-duodnal, pancratite.

Affections hpatobiliaires

áTrs rares : insuffisance hpatique et cholestase (incluant l'ictre), hpatite, ventuellement ncrotique, enzymes hpatiques et bilirubine leves.

Affections de la peau et du tissu sous-cutan

áFrquents : prurit avec ou sans rash, rash et alopcie.

áRare : angio-Ïdme (voir rubrique 4.4).

áTrs rares : urticaire, syndrome de Stevens Johnson, rythme polymorphe, photosensibilit, rythrodermie, ractions pemphigodes et dermatite exfoliatrice, pemphigode bulleuse.

Affections musculo-squelettiques et systmiques

áTrs rares : myalgie, arthralgie.

Affections du rein et des voies urinaires

áRares : troubles de la fonction rnale dont insuffisance rnale, polyurie, oligurie, augmentation de la frquence des mictions.

áTrs rare : syndrome nphrotique.

Affection des organes de reproduction et du sein

áTrs rares : impuissance, gyncomastie.

Troubles gnraux et anomalie au site d'administration

áRares : douleur thoracique, fatigue, malaise.

áTrs rare : fivre.

Comme avec les autres IEC, un syndrome pouvant inclure fivre, myalgies, arthralgies, nphrite interstitielle, vascularite, rash ou autres manifestations dermatologiques, osinophilie et un taux de sdimentation lev a t rapport.

BIOCHIMIE

áTrs rares : protinurie, osinophilie, hyperkalimie, hyponatrmie, augmentation de l'urmie, de la cratinine et de la bilirubine sriques, baisse de l'hmoglobine, de l'hmatocrite, des leucocytes, des plaquettes, des anticorps antinuclaires positifs, augmentation de la vitesse de sdimentation.

Dclaration des effets indsirables suspects

La dclaration des effets indsirables suspects aprs autorisation du mdicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bnfice/risque du mdicament. Les professionnels de sant dclarent tout effet indsirable suspect via le systme national de dclaration : Agence nationale de scurit du mdicament et des produits de sant (ANSM) et rseau des Centres Rgionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.signalement-sante.gouv.fr.

4.9. Surdosage  

LÕvnement le plus probable, en cas de surdosage, est lÕhypotension.

Si une hypotension importante se produit, elle peut tre combattue par la mise du patient en dcubitus, tte basse, et au besoin par une perfusion IV de solut isotonique de chlorure de sodium ou par tout autre moyen dÕexpansion volmique.

Le captopril est de surcrot dialysable.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  

5.1. Proprits pharmacodynamiques

Classe pharmacothrapeutique : INHIBITEURS DE LÕENZYME DE CONVERSION DE LÕANGIOTENSINE, code ATC : C09AA01.

Le captopril est un inhibiteur de lÕenzyme de conversion (IEC) de lÕangiotensine I en angiotensine II, substance vasoconstrictrice mais galement stimulant de la scrtion dÕaldostrone par le cortex surrnalien.

Il en rsulte :

áune diminution de la scrtion dÕaldostrone,

áune lvation de lÕactivit rnine plasmatique, lÕaldostrone nÕexerant plus de rtrocontrle ngatif,

áune baisse des rsistances priphriques totales avec une action prfrentielle sur les territoires musculaire et rnal, sans que cette baisse ne sÕaccompagne de rtention hydrosode ni de tachycardie rflexe.

LÕaction antihypertensive du captopril se manifeste aussi chez les sujets ayant des concentrations de rnine basses ou normales.

Caractristiques de lÕactivit antihypertensive

Le captopril est actif tous les stades de lÕhypertension artrielle : lgre, modre ou svre ; on observe une rduction des pressions artrielles systolique et diastolique, en dcubitus et en orthostatisme.

LÕactivit antihypertensive aprs une prise unique se manifeste ds la quinzime minute, est maximum entre 1 heure 1 heure 30 aprs la prise. La dure dÕaction est dose dpendante : elle varie de 6 12 heures.

Chez les patients rpondeurs, la normalisation tensionnelle intervient au bout de 15 jours un mois de traitement et se maintient sans chappemment.

LÕarrt du traitement ne sÕaccompagne pas dÕun rebond de lÕhypertension artrielle. Le traitement de lÕhypertension artrielle par le captopril entrane une augmentation de la compliance artrielle, un accroissement du dbit sanguin rnal sans baisse significative du dbit de filtration glomrulaire ainsi quÕune rduction de lÕhypertrophie ventriculaire gauche.

En cas de ncessit, lÕadjonction dÕun diurtique thiazidique entrane une synergie de type additif.

LÕassociation dÕun inhibiteur de lÕenzyme de conversion et dÕun thiazidique diminue en outre le risque dÕhypokalimie induite par le diurtique seul.

LÕutilisation de lÕassociation dÕun inhibiteur de lÕenzyme de conversion (IEC) avec un antagoniste des rcepteurs de lÕangiotensine II (ARA II) a t analyse au cours de deux larges essais randomiss et contrls (ONTARGET (ONgoing Telmisartan Alone and in combination with Ramipril Global Endpoint Trial) et VA NEPHRON-D (The Veterans Affairs Nephropathy in Diabetes).

LÕtude ONTARGET a t ralise chez des patients ayant des antcdents de maladie cardiovasculaire ou de maladie vasculaire crbrale, ou atteints dÕun diabte de type 2 avec atteinte des organes cibles. LÕtude VA NEPHRON-D a t ralise chez des patients diabtiques de type 2 et atteints de nphropathies diabtiques.

En comparaison une monothrapie, ces tudes nÕont pas mis en vidence dÕeffet bnfique significatif sur lÕvolution des atteintes rnales et/ou cardiovasculaires et sur la mortalit, alors quÕil a t observ une augmentation du risque dÕhyperkalimie, dÕinsuffisance rnale aigu et/ou dÕhypotension.

Ces rsultats sont galement applicables aux autres IEC et ARA II, compte tenu de la similarit de leurs proprits pharmacodynamiques.

Les IEC et les ARA II ne doivent donc pas tre associs chez les patients atteints de nphropathie diabtique.

LÕtude ALTITUDE (Aliskiren Trial in Type 2 Diabetes Using Cardiovascular and Renal Disease Endpoint) a t ralise dans le but dÕvaluer le bnfice de lÕajout dÕaliskiren un traitement standard par IEC ou un ARA II chez des patients atteints dÕun diabte de type 2 et dÕune insuffisance rnale chronique, avec ou sans troubles cardiovasculaires. Cette tude a t arrte prmaturment en raison dÕune augmentation du risque dÕvnements indsirables. Les dcs dÕorigine cardiovasculaire et les accidents vasculaires crbraux ont t plus frquents dans le groupe aliskiren que dans le groupe placebo; de mme les vnements indsirables et certains vnements indsirables graves tels que lÕhyperkalimie, lÕhypotension et lÕinsuffisance rnale ont t rapports plus frquemment dans le groupe aliskiren que dans le groupe placebo.

Mode dÕaction hmodynamique dans lÕinsuffisance cardiaque

Le captopril rduit le travail du cÏur :

ápar un effet vasodilatateur veineux vraisemblablement d une modification du mtabolisme des prostaglandines : diminution de la pr-charge.

ápar diminution des rsistances priphriques totales : diminution de la post-charge.

Les tudes ralises chez lÕinsuffisant cardiaque ont mis en vidence :

áune baisse des pressions de remplissage ventriculaires gauche et droite,

áune diminution des rsistances vasculaires priphriques totales,

áune diminution de la pression artrielle moyenne,

áune augmentation du dbit cardiaque et une amlioration de lÕindex cardiaque,

áune augmentation des dbits sanguins rgionaux musculaires.

Les preuves dÕeffort sont galement amliores.

Caractristiques dans l'infarctus du myocarde la phase aigu

A la phase aigu de l'infarctus du myocarde, un essai multicentrique contrl versus placebo (ISIS 4) ayant inclus 58050 patients a montr que l'administration du captopril dans les premires 24 heures de l'infarctus du myocarde et poursuivi pendant 4 semaines rduit significativement la mortalit totale de 5 dcs pour 1000 patients.

Caractristiques dans le post-infarctus

Chez les patients ayant eu un infarctus du myocarde avec dysfonction ventriculaire gauche (fraction d'jection ² 40 %), une autre tude contrle versus placebo (SAVE) chez un nombre important de patients suivis pendant une moyenne de 3,5 ans a montr que le captopril:

árduit la mortalit totale,

árduit la mortalit cardiovasculaire,

árduit les rcidives d'infarctus du myocarde,

árduit l'volution vers l'insuffisance cardiaque,

árduit les hospitalisations pour insuffisance cardiaque.

Les rsultats ne sont dmontrs que pour les patients dont la fraction d'jection isotopique en post-infarctus est infrieure 40 %.

Ces effets sur la mortalit et la morbidit sont additifs ceux des autres traitements de l'infarctus du myocarde.

Les effets cardioprotecteurs du captopril sont observs quels que soient l'ge, le sexe, la localisation de l'infarctus, et les traitements associs l'efficacit dmontre dans le post-infarctus (thrombolytiques, bta-bloquants, aspirine).

Caractristiques dans la nphropathie diabtique

Un essai multicentrique contrl versus placebo a montr que l'administration du captopril chez des patients prsentant un diabte insulino-dpendant, une protinurie macroscopique, associe ou non une hypertension artrielle et une cratininmie <25 mg/l a entran une rduction de 51 % du risque de doublement de la cratininmie (p<0,01) et une rduction de 51 % de la mortalit et de la morbidit (dialyse ou transplantation rnale) (p<0,01).

L'effet protecteur rnal est li non seulement la rduction de la tension artrielle mais aussi un effet rnoprotecteur spcifique indpendant de la pression artrielle.

5.2. Proprits pharmacocintiques

Par voie orale, le captopril est rapidement absorb (pic sanguin atteint la premire heure).

La quantit absorbe reprsente 75% de la dose administre et est diminue de 30 35% par la prise dÕaliments, sans influence sur lÕefficacit.

Dans le plasma, 30% sont fixs lÕalbumine plasmatique. La demi-vie dÕlimination du captopril inchang est proche de 2 heures.

Le captopril limin dans les urines reprsente environ 95% (dont 40 50% sous forme inchange) de la dose de captopril administre.

Chez lÕinsuffisant rnal, les concentrations plasmatiques de captopril sont significativement plus leves chez les patients ayant une clairance de la cratinine infrieure ou gale 40 ml/min ; la demi-vie peut aller jusquÕ 30 heures.

Le captopril passe dans le placenta.

Le passage dans le lait maternel sÕeffectue en trs faible quantit (voir rubrique 4.6).

Allaitement

Aprs administration dÕune dose de 100 mg de captopril administr par voie orale 3 fois par jour, chez 12 femmes, les concentrations maximales de captopril dans le lait taient de 4,7 µg/L, 3,8 heures aprs la prise. On estime qu'un enfant allait exclusivement partir du lait maternel serait expos une dose maximale correspondant 0.002 % de la dose quotidienne de captopril de la mre.

5.3. Donnes de scurit prclinique

Sans objet.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  

6.1. Liste des excipients  

Cellulose microcristalline (AVICEL PH 102), amidon de mas (STARCH 1500), lactose monohydrat (TABLETTOSE 80), acide starique.

6.2. Incompatibilits

Sans objet.

6.3. Dure de conservation

3 ans.

6.4. Prcautions particulires de conservation

A conserver une temprature ne dpassant pas 30¡C.

Conserver dans lÕemballage dÕorigine, lÕabri de lÕhumidit.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extrieur

30 comprims sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium).

90 comprims sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium).

Toutes les prsentations peuvent ne pas tre commercialises.

6.6. Prcautions particulires dÕlimination et de manipulation

Pas dÕexigences particulires.

7. TITULAIRE DE LÕAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE

ZYDUS FRANCE

ZAC LES HAUTES PATURES

PARC DÕACTIVITES DES PEUPLIERS

25 RUE DES PEUPLIERS

92000 NANTERRE

8. NUMERO(S) DÕAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE

á34009 346 699 2 7: 30 comprims sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium).

á34009 371 239 1 4: 90 comprims sous plaquettes (PVC/PVDC/Aluminium).

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LÕAUTORISATION

[ complter ultrieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  

[ complter ultrieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  

Sans objet.

Liste I.


Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 27/03/2019

Dnomination du mdicament

CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable

Captopril

Encadr

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce mdicament car elle contient des informations importantes pour vous.

áGardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

áSi vous avez dÕautres questions, interrogez votre mdecin, votre pharmacien ou votre infirmier/re.

áCe mdicament vous a t personnellement prescrit. Ne le donnez pas dÕautres personnes. Il pourrait leur tre nocif, mme si les signes de leur maladie sont identiques aux vtres.

áSi vous ressentez un quelconque effet indsirable, parlez-en votre mdecin, votre pharmacien ou votre infirmier/re. Ceci sÕapplique aussi tout effet indsirable qui ne serait pas mentionn dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable et dans quels cas est-il utilis ?

2. Quelles sont les informations connatre avant de prendre CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable ?

3. Comment prendre CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable ?

4. Quels sont les effets indsirables ventuels ?

5. Comment conserver CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable ?

6. Contenu de lÕemballage et autres informations.

1. QUÕEST-CE QUE CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothrapeutique : Inhibiteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, code ATC : C09AA01.

Ce mdicament est prconis dans le traitement de :

álÕhypertension artrielle,

álÕinsuffisance cardiaque congestive,

ál'infarctus du myocarde dbutant, quand le mdecin juge que l'tat du patient le permet,

áles suites de l'infarctus du myocarde, quand le mdecin juge que l'tat du patient le permet,

ál'atteinte rnale au cours du diabte insulino-dpendant (nphropathie diabtique).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable ?  

Ne prenez jamais CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable :

áSi vous tes allergique la substance active ou lÕun des autres composants contenus dans CAPTOPRIL ZYDUS ou un autre mdicament de la mme classe que le captopril (inhibiteur de lÕenzyme de conversion).

Ces ractions allergiques peuvent se manifester par lÕun ou plusieurs des symptmes suivants : bouffes de chaleur, difficults respirer, Ïdme (gonflement) au niveau des mains, des pieds, de la face, des lvres, de la glotte, et/ou du larynx ;

áSi vous avez dj eu des symptmes tels que des sifflements respiratoires, un brusque gonflement du visage ou de la langue, des dmangeaisons intenses ou des ruptions cutanes svres lors d'un traitement antrieur par un inhibiteur de lÕenzyme de conversion ou si vous avez dj eu ces symptmes quelles qu'en soient les circonstances (angio-Ïdme).

áSi vous tes enceinte depuis plus de 3 mois, voir rubrique Grossesse et allaitement.

áSi vous avez du diabte ou une insuffisance rnale et que vous tes trait(e) par un mdicament contenant de lÕaliskiren pour diminuer votre pression artrielle.

En cas de doute, il est indispensable de demander l'avis de votre mdecin ou de votre pharmacien.

Avertissements et prcautions

Adressez-vous votre mdecin, pharmacien ou votre infirmier/re avant de prendre CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable.

Faites attention avec CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable:

CAPTOPRIL ZYDUS est en gnral dconseill dans les situations suivantes :

áEn cas de traitement concomitant par certains diurtiques, par les sels de potassium, par l'estramustine, par le lithium ou par lÕaliskiren, sauf avis contraire de votre mdecin;

áEn cas de rtrcissement (stnose) des deux artres rnales ou rein unique, sauf avis contraire de votre mdecin;

áEn cas d'hyperkalimie (excs de potassium), sauf avis contraire de votre mdecin ;

áAu premier trimestre de la grossesse

Spcificit ethnique :

Comme pour les autres inhibiteurs de l'enzyme de conversion, CAPTOPRIL ZYDUS semble moins actif sur la pression sanguine chez les personnes de couleur noire que chez les autres personnes probablement en raison d'une plus forte prvalence d'un taux de rnine bas dans la population noire hypertendue. Les patients noirs qui reoivent un inhibiteur de lÕenzyme de conversion ont un risque plus lev dÕapparition dÕangio-oedme compar celui des patients non-noirs.

Signaler votre mdecin toute maladie dont vous souffrez ou dont vous avez souffert, en particulier :

áRtrcissement (stnose) de la valve aortique ou mitrale ou de l'artre rnale,

áEpaississement du muscle cardiaque (cardiomyopathie hypertrophique),

áPression artrielle basse (pouvant se traduire par des tourdissements ou des vertiges, en particulier lors du passage la position debout),

áInfarctus du myocarde rcent,

áInsuffisance cardiaque,

áMaladie rnale ou dialyse,

áMaladie hpatique,

áMaladie des vaisseaux sanguins,

áDiarrhe ou vomissements,

áToux lie ou non la prise d'un mdicament,

áDiabte,

áSi vous suivez un rgime pauvre en sel ou si vous prenez du potassium,

áSi vous prenez lÕun des mdicaments suivants pour traiter une hypertension :

oun Çantagoniste des rcepteurs de lÕangiotensine II È (ARA-II) (aussi connu sous le nom de sartans Ð par exemple valsartan, telmisartan, irbsartan), en particulier si vous avez des problmes rnaux dus un diabte.

oaliskiren.

Votre mdecin pourra tre amen surveiller rgulirement le fonctionnement de vos reins, votre pression artrielle et le taux des lectrolytes (par ex. du potassium) dans votre sang.

Voir aussi les informations dans la rubrique Ç Ne prenez jamais CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscableÈ

Signaler votre mdecin si vous suivez ou allez suivre une dsensibilisation contre l'allergie aux piqres d'insectes par exemple. La dsensibilisation diminue les phnomnes allergiques (aux piqres d'abeille ou de gupe, par exemple), mais peut parfois majorer la raction allergique, en cas de prise d'un IEC.

Signaler votre mdecin si vous devez subir une opration. Avant de subir une anesthsie locale ou gnrale, signalez galement votre mdecin ou votre dentiste que vous prenez du captopril : lorsqu'il est administr avec certains anesthsiques, le captopril peut provoquer une baisse brutale de la pression artrielle, juste aprs la prise du comprim.

Faites attention lors de la premire prise de captopril : elle peut provoquer une baisse de la pression artrielle plus importante que lors de la suite du traitement. Vous pouvez avoir des vertiges ou des tourdissements qui peuvent ncessiter de vous allonger. Si cet effet survient, consultez votre mdecin.

Ne pas administrer de captopril chez l'enfant de moins de 18 ans. Les donnes disponibles sur l'efficacit et la tolrance du captopril chez l'enfant sont limites.

Vous devez informer votre mdecin si vous tes enceinte ou si vous pensez pouvoir tre enceinte. Votre mdecin vous recommandera normalement de prendre un autre mdicament, puisque CAPTOPRIL ZYDUS est contre-indiqu au cours du second et du troisime trimestre de la grossesse. CAPTOPRIL ZYDUS peut entraner des problmes de sant chez l'enfant natre sÕil est pris aprs 3 mois de grossesse (voir rubrique grossesse-allaitement).

Prcautions dÕemploi

En cas de doute, ne pas hsiter demander lÕavis de votre medecin ou de votre pharmacien.

Enfants et adolescents

Sans objet.

Autres mdicaments et CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable

Informez votre mdecin ou pharmacien si vous prenez, ou avez rcemment pris ou pourriez prendre tout autre mdicament

Votre mdecin pourrait avoir besoin de modifier la dose de vos mdicaments et/ou prendre dÕautres prcautions :

Si vous prenez un antagoniste des rcepteurs de lÕangiotensine II (ARA-II) ou de lÕaliskiren (voir aussi les informations dans les rubriques Ç Ne prenez jamais CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable È et Ç Faites attention avec CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable È).

AFIN D'EVITER D'EVENTUELLES INTERACTIONS ENTRE PLUSIEURS MEDICAMENTS IL FAUT SIGNALER SYSTEMATIQUEMENT TOUT AUTRE TRAITEMENT EN COURS A VOTRE MEDECIN OU A VOTRE PHARMACIEN, particulirement s'il s'agit de lithium, d'estramustine, de sels de potassium ou d'un diurtique (mdicament galement prescrit dans le traitement de l'hypertension artrielle ou de l'insuffisance cardiaque).

CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable avec des aliments, boissons et de lÕalcool

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Si vous tes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez tre enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil votre mdecin ou pharmacien avant de prendre ce mdicament.

Grossesse

Vous devez informer votre mdecin si vous pensez tre (ou susceptible de devenir) enceinte. Votre mdecin vous recommandera normalement de prendre un autre mdicament, puisque CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable est dconseill en dbut de grossesse et peut entraner des problmes de sant chez l'enfant natre sÕil est pris aprs 3 mois de grossesse.

Un autre traitement antihypertenseur appropri devra si possible tre mis en place avant le dbut d'une grossesse. CAPTOPRIL ZYDUS est contre-indiqu au cours du 2me et 3me trimestres de la grossesse.

Votre mdecin vous demandera d'arrter CAPTOPRIL ZYDUS ds que vous savez que vous tes enceinte.

Si vous dbutez une grossesse pendant le traitement avec CAPTOPRIL ZYDUS, vous devez informer et consulter votre mdecin sans dlai.

Demandez conseil votre mdecin ou votre pharmacien avant de prendre tout mdicament.

Allaitement

áInformez votre mdecin si vous allaitez ou tes sur le point de commencer allaiter.

áLe captopril est trs faiblement excrt dans le lait maternel. La quantit ingre par l'enfant allait correspond 0,3 % de la dose thrapeutique no-natale. En consquence, l'administration de ce mdicament est possible chez la femme qui allaite, sauf chez le prmatur et/ou en cas d'altration de la fonction rnale de l'enfant. Si lÕenfant est plus g, lÕutilisation de CAPTOPRIL ZYDUSchez la femme qui allaite peut tre envisage si ce traitement lui est ncessaire et que lÕenfant est surveill quant lÕapparition dÕeffets indsirables.

Demandez conseil votre mdecin ou votre pharmacien avant de prendre tout mdicament.

Conduite de vhicules et utilisation de machines

Comme avec les autres antihypertenseurs, lÕinitiation du traitement ou lors dÕun changement de posologie, une prudence particulire devra tre observe chez les conducteurs de vhicules automobiles et les utilisateurs de machines, en raison du risque de sensation de vertiges. Elle sera galement observe en cas de consommation concomitante dÕalcool. Ces effets sont fonction de la susceptibilit individuelle.

CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable contient du lactose.

Si votre mdecin vous a inform(e) dÕune intolrance certains sucres, contactez-le avant de prendre ce mdicament.

3. COMMENT PRENDRE CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable ?  

Veillez toujours prendre ce mdicament en suivant exactement les indications de votre mdecin ou votre pharmacien. Vrifiez auprs de votre mdecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

La posologie est variable selon lÕaffection traite ; elle est aussi adapte chaque patient. Il ne faut pas modifier les doses prescrites sans avis de votre mdecin.

áHypertension artrielle

La posologie habituelle recommande est de 50 100 mg/jour.

áInsuffisance cardiaque congestive

La posologie initiale doit tre faible. La posologie habituelle recommande est de 50 100 mg/jour.

áInfarctus du myocarde dbutant

La posologie initiale est institue en milieu hospitalier, elle doit tre faible. La posologie habituelle recommande est de 100 mg/jour.

áLes suites de l'infarctus du myocarde

CAPTOPRIL ZYDUS sera initi en milieu hospitalier. La posologie usuelle est de 100 150 mg par jour en 2 ou 3 prises.

áNphropathie diabtique

La posologie usuelle recommande est de 50 100 mg/jour.

DANS TOUS LES CAS, SE CONFORMER STRICTEMENT A LA PRESCRIPTION MEDICALE.

Mode dÕadministration

Voie orale. Le comprim est avaler avec un verre dÕeau.

Frquence dÕadministration

Selon prescription du mdecin.

CAPTOPRIL ZYDUS peut tre pris avant, pendant ou aprs les repas.

Dure du traitement

Ce mdicament doit tre utilis rgulirement et aussi longtemps que votre mdecin vous lÕaura prescrit mme si cÕest pour une dure trs longue. Ne pas interrompre sans lÕavis du mdecin. Pour une bonne utilisation, il est indispensable de se soumettre une surveillance mdicale rgulire : contrle rgulier de la tension artrielle et examens biologiques.

Si vous avez pris plus de CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable que vous nÕauriez d :

LÕvnement le plus probable, en cas de surdosage est lÕhypotension.

Si une hypotension importante se produit, elle peut tre combattue en allongeant le patient, jambes releves.

Il est prfrable dÕalerter immdiatement votre mdecin.

Si vous oubliez de prendre CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable :

Prvenir votre mdecin traitant.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubli de prendre.

Si vous arrtez de prendre CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable :

Sans objet.

Si vous avez dÕautres questions sur lÕutilisation de ce mdicament, demandez plus dÕinformations votre mdecin, votre pharmacien ou votre infirmier/re.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les mdicaments, ce mdicament peut provoquer des effets indsirables, mais ils ne surviennent pas systmatiquement chez tout le monde.

Les effets les plus souvent observs sont :

Troubles du sommeil, altration du got, sensation de vertige, toux sche, difficult respiratoire, nauses, vomissements, irritations de l'estomac, douleurs abdominales, diarrhes, constipation, scheresse de la bouche, dmangeaisons, ruption cutane, chute de cheveux, .

Plus rarement dÕautres effets indsirables ont t observs tels que :

Fatigue, malaise, hypotension, somnolence, maux de tte, troubles des battements du cÏur, perte d'apptit, modification d'lments biologiques du sang, ainsi que d'autres effets plus graves touchant principalement le sang, la peau, le foie et les reins,

Si vous ressentez un gonflement de la face, des lvres, de la langue et/ou du larynx ou si vous tes essouffl, arrtez de prendre CAPTOPRIL ZYDUS et prvenez immdiatement votre mdecin.

Dclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indsirable, parlez-en votre mdecin ou votre pharmacien. Ceci sÕapplique aussi tout effet indsirable qui ne serait pas mentionn dans cette notice. Vous pouvez galement dclarer les effets indsirables directement via le systme national de dclaration : Agence nationale de scurit du mdicament et des produits de sant (ANSM) et rseau des Centres Rgionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indsirables, vous contribuez fournir davantage dÕinformations sur la scurit du mdicament.

5. COMMENT CONSERVER CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable ?  

Tenir ce mdicament hors de la vue et de la porte des enfants.

NÕutilisez pas ce mdicament aprs la date de premption indique sur lÕemballage aprs {EXP}. La date de premption fait rfrence au dernier jour de ce mois..

A conserver une temprature ne dpassant pas 30¡C.

Conserver dans lÕemballage dÕorigine, lÕabri de lÕhumidit.

NÕutilisez pas ce mdicament si vous remarquez des signes visibles de dtrioration.

Ne jetez aucun mdicament au tout--lÕgout ou avec les ordures mnagres. Demandez votre pharmacien dÕliminer les mdicaments que vous nÕutilisez plus. Ces mesures contribueront protger lÕenvironnement.

6. CONTENU DE LÕEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable  

áLa substance active est :

Captopril. 25 mg

Pour un comprim quadriscable.

áLes autres composants sont :

Cellulose microcristalline, amidon de mas, lactose monohydrat, acide starique.

QuÕest-ce que CAPTOPRIL ZYDUS 25 mg, comprim quadriscable et contenu de lÕemballage extrieur  

Ce mdicament se prsente sous forme de comprim quadriscable.

Botes de 30 et de 90 comprims.

Toutes les prsentations peuvent ne pas tre commercialises.

Titulaire de lÕautorisation de mise sur le march

ZYDUS FRANCE

ZAC LES HAUTES PATURES

PARC DÕACTIVITES DES PEUPLIERS

25 RUE DES PEUPLIERS

92000 NANTERRE

Exploitant de lÕautorisation de mise sur le march

ZYDUS FRANCE

ZAC Les Hautes Ptures

Parc dÕActivit des Peupliers

25, rue des Peupliers

92000 NANTERRE

Fabricant  

DELPHARM

Usine du Petit Paris

91731 BRETIGNY SUR ORGE CEDEX

Noms du mdicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Europen

Sans objet.

La dernire date laquelle cette notice a t rvise est :

[ complter ultrieurement par le titulaire]

Autres  

Des informations dtailles sur ce mdicament sont disponibles sur le site Internet de lÕANSM (France).

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source :