Roland
Portrait de cgelitti
Le diabète est finalement la cause principale de mes acouphènes. Les sifflements sont proportionnels aux taux de glycémie, ce qui est assez étonnant, car le diabète est en principe une maladie qui agit à long terme, et non pas dans l'instant.

Avec un taux de 7 mmol/L ( la norme), je n'ai pas d'acouphènes.

Avec un taux de 13 mmol/L, les acouphènes se déclenchent et sont forts.

Avec un taux intermédiaire de 8 à 10 mmol/L, il n'y a pas de nouvelles crises d'acouphènes, mais les acouphènes existants subsistent en décroissant lentement.

Je contrôle donc mon diabète plusieurs fois par jour et prends des mesures actives dès que le taux atteint 10 mmol/L, afin d'éteindre l'incendie assez tôt.

Outre les médicaments, la méthode de loin la plus efficace est le bain froid (18° à 20°C). Le taux de glycémie chute de 2 à 3 mmol/l en 10 minutes, et cela suffit à prevenir une crise d'acouphènes, ou à la casser, si elle a déjà démarré.

Les causes opportunistes (stress ou tension, etc..) se superposent au diabète et descendent les seuils ci-dessus.

La marche ou le sport sont largement inefficaces: il faut marcher au moins une heure pour gagner seulement 1 mmol/L. A ce rythme, on marcherait toute la journée. Il faut donc faire de l'exercice pour d'autres bonnes raisons de santé, pas dans le but de combattre diabète et acouphènes.

Je prends un bain avant ou après les repas, en faisant attention à entrer très très progressivement dans l'eau pour éviter une hydrocution éventuelle.

Pour la nourriture, éviter les sandwichs sur l'autoroute et les steaks frites trop lourds. Ne jamais avoir l'estomac lourd.

En bref, je peux donner des chiffres, ce qui est rare en matière d'acouphènes.

Les acouphènes restent sous-jacents, en veilleuse. Au moindre excès, ils reviennent. On ne peut donc pas parler de guérison, l'oreille sera toujours sensible, maintenant.

Grâce aux médicaments modernes et aux solutions ci-dessus, je vais échapper aux injections d'insuline. Pourtant, j'étais prêt à les accepter, tellement les acouphènes étaient insupportables.

En parallèle, je continue à étudier la nourriture pour éliminer tous les faux amis. Mon poids est à la baisse légère.

Je vous tiendrai au courant si j'ai de nouveaux éléments.

Cela fait maintenant un mois que la cause est clairement identifiée, et que le traitement fonctionne bien.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés