karine
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes.

Permettez-moi aujourd'hui de saisir le clavier pour essayer de parler.

Parler de ce qui me tient tant à coeur depuis 20 ans maintenant : ÊTRE MAMAN.

Vous qui vivez à plein temps ce rôle, appréciez le pleinement !

vous qui avez porté la Vie, qui avez rendu fou de joie votre homme, votre Famille, vos parents,

vous qui avez donné la Vie à votre Enfant, peut être pourrez vous svp m'aider, me conseiller.

Aujourd'hui, j'ai 40 1/2 ans. Mariée depuis environ 18 ans, j'ai bien sûr tout naturellement ressentie le "besoin" d'être maman. Les années ont défilées, les traitements hormonaux également, les échecs à répétition aussi.

Ce matin, je me suis rendue chez le médecin. Le verdict fut très clair. Les très mauvais résultats de la dernière FIV mettent en évidence une mauvais qualité des embryons... le médecin, bien que fort compétent et dévoué, fut plutôt très clair face à mon désir de grossesse.

Aujourd'hui, je suis seule face à moi même et voilà pourquoi je me permets de vous parler.

Mon mari est actuellement au travail et je me sens désespérement seule.

Seule face à la culpabilité de ne pas lui permettre de vivre son rôle de Père.

Seule aussi face à la honte de l'avoir éloigné de sa soeur, qui a eu des enfants. Lorsque je l'a voyais pouponné, je souffrais.

Seule car je suis fille unique, donc aucun espoir d'avoir une soeur qui m'offre ses ovocytes.

Seule car ma mère m'a eut très tard (elle avait 44 ans) et ne comprend rien à mon désespoir (tentatives de suicides répétées...).

Aujourd'hui, je suis seule et j'ai mal. Que faire ? que dire face à mon mari ?

MERCI de m'avoir écoutée.

Je viens de regarder l'émission sur France 2 avec Jean-Luc Delarue. Une dame a témoigné, un bébé dans les bras. Ce magnifique cadeau du Ciel a été rendu possible grâce à un don d'ovocytes.

Vous qui êtes Maman. SVP : que dois-je faire ? persuader mon mari que je dois continuer à essayer de me battre ?

vous devez penser que la question ne se pose pas, qu'il faut écouter son coeur. Si je m'adresse à vous aujourd'hui, c'est parce que je suis perdue. La dernière Fiv du mois d'août est synonyme non seulement d'échec mais également d'un profond désespoir. Alors que j'étais sous perfusion, ma tension était de 8.4. Tout cela pour vous dire, que je n'en peux plus physiquement et moralement.

Voilà pourquoi je vous demande des conseils.

MERCI encore à vous et surtout, SOYEZ HEUREUSE avec vos Enfants et votre Famille.

Appréciez pleinement la Vie, chaque jour que vous vivez avec ceux que vous aimez est un BONHEUR.

Bien à vous,

Anne

PUB
PUB

Contenus sponsorisés