Déprime de l'hiver : les personnes aux yeux marrons seraient plus touchées !

© Istock

Selon une étude mené au Pays de Galles, il y aurait un lien entre la couleur des yeux et la déprime de l'hiver. Ainsi, les personnes aux yeux marrons auraient plus tendance à être touchées par ce syndrome du blues saisonnier. 

PUB

Les nuits plus longues, le froid, le manque de soleil... De nombreuses personnes sont déprimées par cette longue saison hivernale. Ce phénomène bien connu, appelé Trouble Affectif Saisonnier (TAS)est un trouble de l'humeur caractérisé par des symptômes dépressifs. Il pourrait expliquer pourquoi les gens se sentent faibles, irritables et léthargiques pendant les mois d'hiver.

Le TAS survient habituellement lors de changements saisonniers. Dans certains cas, la maladie peut être grave. Bien que le TAS soit une forme reconnue de dépression clinique, les experts sont encore divisés sur les causes de la maladie. Certaines théories suggèrent que le TAS est déclenché par une diminution de l’exposition à la lumière du soleil pendant l'hiver. Le professeur en psychologie à l'Université du Pays de Galles du Sud, Lance Workman, a étudié le lien possible entre la couleur des yeux et le développement de du trouble affectif saisonnier.

PUB
PUB

Les yeux clairs plus résistants au TAS

Son étude, publiée dans la revue Behavioural Science & Psychology en mai 2018 et qui fait l'objet d'un article sur le site web The Conversation, porte sur un échantillon de 175 étudiants de deux universités (l'une dans le sud du Pays de Galles, l'autre à Chypre). Le Professeur Lance Workman et son équipe ont constaté que les personnes ayant les yeux clairs ou bleus obtenaient des résultats plus faibles dans le questionnaire d'évaluation des tendances saisonnières que celles ayant les yeux foncés ou bruns. Les résultats concordent avec ceux d'une étude antérieure selon laquelle les personnes aux yeux bruns ou foncés étaient significativement plus déprimés que celles aux yeux bleus.

La quantité de lumière absorbée et la déprime 

La mélatonine est aussi connue sous le nom de l'hormone du sommeil. Elle est l'hormone centrale de régulation des rythmes chronobiologiques en étant synthétisée toute la nuit. La libération de mélatonine nous donne sommeil. Plus la quantité de lumière atteignant l'hypothalamus (partie du cerveau qui sécrète les hormones) augmente, plus la quantité de mélatonine diminue. Les personnes aux yeux clairs libèrent moins de mélatonine pendant l'automne et l'hiver : en effet, les yeux avec un pigment inférieur (yeux bleus ou gris) sont plus sensibles à la lumière, cela signifie qu'ils n'ont pas besoin d'absorber autant de lumière que les yeux bruns ou foncés avant que cette information n'atteigne les cellules rétiniennes. La raison pour laquelle la couleur des yeux peut rendre certaines personnes plus vulnérables à la dépression ou aux changements d'humeur pourrait être la quantité de lumière que les yeux d'une personne peuvent traiter.

La couleur des yeux n'est bien sûr pas le seul facteur. Les personnes qui passent trop de temps à l'intérieur par exemple sont également plus sensibles à la déprime de l'hiver. Le simple fait d'aller faire une promenade régulière à l'extérieur, surtout lorsqu'il fait beau, les aidera à améliorer leur humeur.

Si cela ne fonctionne pas, la photothérapie, qui consiste à s'asseoir devant un caisson lumineux pendant une heure par jour, pourrait également aider.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés